FRANCE 🇫🇷 (Perpignan) : « on les aura Ă  l’usure », quand la mairie fait murer un ancien hammam devenu le repère des dealers

le 2e point de deal le plus « lucratif » de la ville au Champ de Mars murĂ© par la municipalitĂ©

Une opĂ©ration menĂ©e par la mairie de Perpignan avec le concours des forces de l’ordre, et que le maire Louis Alliot (Rassemblement National) assume : « Ce qui a motivĂ© l’opĂ©ration c’est la colère des riverains. Il y a des habitants, il y a des familles. On est Ă  proximitĂ© d’Ă©coles, de jardins d’enfants et systĂ©matiquement vous aviez des dealers statiques sur ce point de deal, qui importunaient les gens qui passent ou qui les menaçaient. Donc il fallait bien rĂ©agir ! »

Des habitants soulagĂ©s… mais hors camĂ©ra

Difficile pourtant pour notre Ă©quipe de reportage de faire parler devant la camĂ©ra ces fameux riverains « en colère » d’après le maire. Est-ce la la peur de reprĂ©sailles, une forme de loi du silence ? Hors camĂ©ra, de nombreux habitants se disent Ă  la fois soulagĂ©s et rassurĂ©s. Et les personnes qui ont acceptĂ© de rĂ©pondre Ă  quelques questions devant l’objectif ne se montraient, elles, pas particulièrement enthousiastes quant Ă  cette opĂ©ration.

Sandrine, une mère de famille qui habite le quartier depuis trois ans, prĂ©cise mĂŞme que les dealers « ne l’embĂŞtaient pas du tout « , les jugeant mĂŞme « polis : ils me disent bonjour tous les jours ». Et lâchant mĂŞme :« C’est embĂŞtant quand mĂŞme qu’il y ait toujours la police. Je n’aime pas trop ça. Ca donne une mauvaise image du quartier. »

lire plus

000000

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s