LIBAN 🇱🇧 (le trĂ©sor de guerre du Hezbollah): des trafics de drogue encouragĂ©s

Le Liban est un centre traditionnel de culture et d’exportation du hashish.

Dans la plaine de la Bekaa, à l’Est du Liban, ou le Hezbollah est omniprésent, 5000 hectares produisent environ 300 tonnes de hashish par an.

Israël exhorte régulièrement sa population à refuser de consommer du hashish pour ne pas alimenter les caisses du Hezbollah. À plusieurs reprises, l’État hébreu a accusé le Parti de Dieu d’être le principal producteur et distributeur du hashish qui circule – abondamment – en Israël. Hassan Nasrallah a non moins régulièrement écarté ces accusations, reprochant au gouvernement israélien d’exploiter au plan politique de banales transactions entre trafiquants libanais et mafieux israéliens. Pourtant les policiers israéliens font observer que compte tenu de la mainmise du Hezbollah sur le Sud-Liban, aucun échange transfrontalier ne peut échapper au contrôle de la formation chiite.

Source et plus

00000

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s