FRANCE 🇫🇷 (Marseille) : trente-cinq règlements de comptes, qui ont fait vingt-quatre morts et de nombreux blessĂ©s, ont dĂ©jĂ  eu lieu au cours des neuf premiers mois de l’annĂ©e dans la citĂ© phocĂ©enne.

La lutte contre la drogue est devenue un secteur économique à part entière, tant pour ceux qui livrent cette guerre aveuglément que pour les capos et les cartels, qui savent que leurs fabuleux bénéfices dépendent de l’illégalité du trafic. source

« Et moi, je vais l’éclater. Il faut trouver la moto. J’ai les soldats, des gens vaillants, j’ai les armes, j’ai une guitare [kalachnikov]. Tu fais mon pilote, si je l’éclate à lui ? Et on récupère toi et moi le charbon [plan de revente de drogue]. A 180 000 [euros] dans le mois, tu gagnes des sous là ! Toutes les semaines, tu as ton enveloppe. Nous, on monte pas au quartier. Quand y a un problème, on rafale, on tire, on les massacre ! » Lorsqu’ils captent cette conversation, le 14 avril 2020, grâce à un micro dissimulé dans le véhicule d’un homme qu’ils soupçonnent d’être un trafiquant, les policiers n’en croient pas leurs oreilles. Ils ont là les préparatifs d’un règlement de comptes destiné à reprendre le point de vente de stupéfiants de la cité marseillaise du Petit Séminaire (13e arrondissement).

Cinq hommes et une femme doivent ĂŞtre jugĂ©s Ă  partir du 24 octobre devant le tribunal correctionnel de Marseille pour « association de malfaiteurs en vue de commettre un assassinat Â» et d’autres faits destinĂ©s Ă  financer leurs projets criminels. Une illustration limpide des guerres de la drogue qui, depuis le dĂ©but de l’annĂ©e, se sont dĂ©jĂ  soldĂ©es par trente-cinq règlements de comptes, qui ont fait vingt-quatre morts et de nombreux blessĂ©s. Lire aussi : Article rĂ©servĂ© Ă  nos abonnĂ©s A Marseille, l’extrĂŞme violence se banalise chez les jeunes impliquĂ©s dans le trafic de drogue

Bon nombre de ces fusillades sont qualifiĂ©es de tentatives d’assassinat, cela Ă©tant dĂ» Ă  la « maladresse Â» des auteurs ou Ă  l’usage d’armes qui s’enrayent, signatures d’un certain amateurisme aux yeux des policiers. Dans une ville oĂą mĂŞme les mĂ©dias tiennent la comptabilitĂ© morbide des règlements de comptes, la police judiciaire et les magistrats chargĂ©s de la lutte contre le narcobanditisme redoutent que le chiffre final soit, en 2022, plus Ă©levĂ© qu’en 2021, dĂ©jĂ  une annĂ©e noire, avec trente-cinq règlements de comptes et trente morts, marquĂ©e par un pic durant l’étĂ©, avec dix-neuf règlements de comptes.

Une page entièrement blanche

ConfrontĂ©s Ă  ces faits commis la plupart du temps la nuit, dans les quartiers nord de la ville, les enquĂŞteurs et les magistrats chargĂ©s de la lutte contre le narcobanditisme confessent depuis quelque temps une certaine impuissance Ă  dĂ©crypter ces règlements de comptes. « On ne s’estime pas Ă  la ramasse, mais il est de plus en plus difficile de comprendre rapidement ce qui se passe Â», confie l’un d’eux. « Habituellement, les policiers allaient sur les lieux et, avec le nom de la victime, tenaient dĂ©jĂ  une piste. LĂ , c’est le plus grand flou Â», reconnaĂ®t-on au palais de justice.

C’est ce qui se passe dans la nuit du 11 au 12 septembre, lorsque la police judiciaire découvre sur une autoroute périurbaine un véhicule criblé de balles, immobilisé au terme d’une course-poursuite. Deux hommes âgés de 25 ans et 30 ans sont morts sur le coup, tandis qu’un jeune homme de 20 ans est blessé par plusieurs impacts de balles. Des victimes inconnues à Marseille, venues de la région parisienne et d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), peut-être victimes d’une « réplique » après avoir tenté de s’emparer d’un plan stups… Les investigations démarrent sur une page entièrement blanche.

source et plus

000000

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s