DUBAÏ 🇦🇪 : enquête sur le narco-business

Dans le décor « bling-bling » du Burj-Al-Arab, le célèbre hôtel sept étoiles de Dubai en forme de voilier, quatre hommes se réunissent en 2017 pour former l’une des plus puissantes organisations criminelles de la planète.

Un « supercartel » de la cocaïne est fondé, capable d’importer des dizaines de tonnes de drogue depuis l’Amérique du Sud vers les ports européens, et qui détiendrait un tiers de ce marché colossal.

Autour de la table figurent quatre des plus gros « narcos » européens, chacun à la tête d’organisations transnationales tentaculaires. Il y a là le Néerlandais d’origine marocaine Ridouan Taghi, l’Italien de la Camorra Raffaele Imperiale et le Bosnien Edin Gacanin, alias Tito. Tous sont venus célébrer le mariage, dans une débauche de luxe, du quatrième homme : Daniel Kinahan…

DANS « LE POINT » DU 24 NOVEMBRE 2022

000000

FRANCE 🇫🇷 (Saint TROPEZ) : les gendarmes du Var ont dégommé l’équipe de dealers en place, mais le marché reste ouvert

Dix individus être mis en examen et deux kilos de cocaïne saisis ainsi que 500 grammes d’ecstasy, d’héroïne et de cannabis.

Les gendarmes ont également mis la main sur des armes à feu et 75.000 euros en numéraire.

LIRE

000000

FRANCE 🇨🇵 (« Complément d’enquête ») : dans la cuisine d’un trafiquant de drogue

Comme la plupart des trafiquants de crack de la capitale, Abdou vient du Sénégal. Depuis son arrivée en France il y a plus de quinze ans, il fabrique et vend ses « galettes » de drogue. Elles lui rapporteraient de 100 à 200 euros par jour « maximum« . Mais selon lui, les gros dealers peuvent gagner quotidiennement de 2 000 à 3 000 euros.

Au sein de la filière, Abdou est ce qu’on appelle un « cuisinier » ou un « chimiste ». 

Lire

0000

EUROPE 🇪🇺 (Cocaïne) : premier marché mondial

C’est le Point qui nous rapporte qu’un tsunami de poudre déferle sur l’Europe depuis quelques années. Ce serait comparable, selon un analyste de la DEA, l’agence antidrogue américaine, à celui qui a frappé Miami dans les années 1980-1990.

Une lame de fond que les services de police et de douane voient grossir sans parvenir à l’endiguer. L’Europe occidentale et centrale compte désormais plus de 4,5 millions de consommateurs de cocaïne (soit 1,5 % de sa population de plus de 15 ans), selon l’ONU, dont 600 000 en France. Le continent devrait bientôt devenir le premier marché mondial, devant l’Amérique du Nord.

Et quand un agent infiltré, en l’occurrence Marc Fievet, aka « NS 55 DNRED » permit des saisies records, les « petauchards » des services et les Politiques lui ont fait prendre perpétuité…

0000