AFRIQUE DU SUD 🇿🇦 (Interpol): un Israélien arrêté dans le cadre du réseau El Al de contrebande de cocaïne

Shai Alon est détenu en Afrique du Sud à la demande des autorités israéliennes en vue de son extradition.

Il a été arrêté jeudi en Afrique du Sud, en connexion avec le réseau de contrebande de cocaïne découvert en 2018, où le personnel de sécurité travaillant pour El Al aurait utilisé leur position pour faire passer 150 kilogrammes de cocaïne par l’aéroport international Ben Gourion.

Les accusés sont Avi Peretz, David Dadon, Yaniv Hazan, Lidan Shatui, Asher Mesilti, Yaakov Felician et Rami Yogev.

LIRE

000000

WORLDWIDE : quant aux grosses saisies de stupéfiants

Neil Woods, ancien policier infiltré et membre de LEAP (Law Enforcement Action Partnership), expose la vérité sur les saisies de drogues illicites et les raisons pour lesquelles elles ne permettent pas de réduire l’offre du trafic.

source

Neil Woods a parfaitement décrit et résumé la situation

000000

OCÉAN INDIEN (Marine nationale 🇫🇷 ) : le contrôle de boutres a permis de saisir 8 tonnes 700 de diverses drogues

«Le groupe Jeanne d’Arc composé du PHA Tonnerre, de la frégate de type La Fayette Surcouf, et renforcé temporairement par la Frégate de surveillance (FS) Nivôse, ont, en quelques jours, procédé à la fouille de plusieurs boutres», indique le ministère dans un communiqué. «Ces trois bâtiments ont saisi en tout plus de huit tonnes de cannabis, environ 300 kg d’héroïne et plus de 450 kg de méthamphétamines».

000000

FRANCE 🇫🇷 MAROC 🇲🇦 (Justice) : Rida Abakrim, alias « Turbo » sera-t-il extradé ?

Ce fut l’un de ses derniers dossiers d’avocat avant sa nomination comme ministre de la Justice. En juin 2020, c’est Eric Dupond-Moretti qui assure la défense de Rida Abakrim, alias « Turbo », devant la cour d’assises de Versailles. Alors en fuite, ce baron du trafic de drogue, originaire de Poissy (Yvelines), y est jugé pour l’enlèvement et le meurtre de Brahim Hajaji survenu en 2007.

Au terme du procès, Rida Abakrim, 38 ans, écopera d’une condamnation à vingt ans de prison. Le 23 décembre dernier, l’intéressé est finalement arrêté à l’aéroport de Casablanca alors qu’il voyage sous une fausse identité.

Terminus d’une cavale de treize ans pour celui qui est considéré comme faisant partie du top 5 des trafiquants de drogue français.

La famille d’une victime de Rida Abakrim, arrêté à Casablanca en décembre dernier, demande son extradition à Eric Dupond-Moretti, ministre de la Justice et ancien avocat de l’intéressé.

SOURCE

000000

ESPAGNE 🇪🇸 (Madrid): la police nationale espagnole, en collaboration avec des agents colombiens, a démantelé un réseau de distribution de cocaïne à Madrid

En tout, douze personnes ont, dont des Marocains, été arrêtées et 600 kilos de cocaïne saisis.

Ce démantèlement fait suite aux enquêtes débutées en 2020 sur un réseau marocain de trafiquants de drogues installés à Madrid et Marbella

L’organisation avait en sa possession une importante quantité de cocaïne destinée à la distribution dans toute l’Espagne, notamment à Badajoz, Guadalajara, Madrid, Malaga et Valence, ainsi que des armes blanches, des pistolets automatiques et des armes légères, indique un communiqué de la police.

Quelque 700 000 euros en espèces et 20 véhicules d’une valeur de 250 000 euros chacun, ont été également saisis.

Lire plus

000000

MAROC 🇲🇦 (chira, hachich, herbe, cannabis, marijuana): feu vert du gouvernement à la légalisation du cannabis thérapeutique

Le 11 mars, le gouvernement marocain a validé un projet de loi autorisant l’usage «médical, cosmétique et industriel» du cannabis. Ce texte, qui doit être adopté par le Parlement, vise à encadrer la production illicite du pays. l’interdiction des usages récréatifs.

Ce projet de loi doit encore être adopté par le Parlement avant son entrée en vigueur

Lire

0000

FRANCE 🇫🇷 (Douane française) : retour sur l’affaire Fievet – NS 55 DNRED

Madame la directrice générale de la Douane française Isabelle Braun-Lemaire sera-t-elle comme son prédécesseur lointain l’énarque – IGF François Auvigne et tous ses successeurs qui ont refusé d’assumer les engagements pris par l’administration qu’elle dirige ?

——

 

En France, dans la bibliothèque du Sénat

Elise Lucet :
Invité de Pièces à conviction, Michel Charasse, bonsoir…

Michel Charasse :
Bonsoir.
Elise Lucet :
Vous êtes l’ancien ministre du budget de 1988 à 1992 et sénateur du Puy de dôme, c’est la raison pour laquelle, nous sommes exceptionnellement au Sénat pour réaliser cet interview…Euh, vous ne souhaitez pas parler de, de l’affaire Marc Fievet…Est-ce que je peux vous demander quels étaient vos rapports, lorsque vous étiez ministre du budget avec ces aviseurs, je crois que vous avez souhaité les rencontrer, pourquoi ?
Michel Charasse : Lorsque je suis arrivé au ministère du budget en mai…juin 88 , l’administration des douanes  dont l’une des fonctions importantes est de lutter contre tous les trafics …de drogue, d’argent,  euh, contre-façon..etc. prenaient par an à peu près 5 tonnes de drogue. Lorsque j’ai quitté le ministère le 2 octobre 1992, nous étions à 35 tonnes par an. C’est à dire multiplier par 5, par 7 pardon…
Elise Lucet : Ouais !
Michel Charasse : En, en un peu plus de quatre ans………..Vous pensez bien que tout ceci a nécessité une organisation
Elise Lucet :Honhon !
Michel Charasse : Ou une réu.. Ou .une réorganisation….Bien entendu ce n’est pas moi qui est tout inventé, mais j’ai donné à la douane beaucoup de moyens…avec l’argent du contribuable, pour en faire une véritable arme contre les trafiquants et notamment les trafiquants de drogues
Elise Lucet : Et parmi ces armes, il y avait les aviseurs
Michel Charasse : Et parmi ces armes il y avait la collecte de renseignement et dans l’ensemble des renseignements, il y avait bien entendu les renseignements fournis par les aviseurs…
Elise Lucet : Beaucoup ?
Michel Charasse :  Des aviseurs plus nombreux, mieux organisés, des relais mieux organisés par l’intermédiaire des , des, des correspondants que la douane pouvait avoir à l’étranger sous couverture planquée ou officielle, attachés douaniers dans les ambassades etc. etc…Donc bien entendu, on a dû beaucoup, enfin beaucoup a été dû aux renseignements
Elise Lucet : Ouais !
Michel Charasse : Et c’est d’ailleursparce que l’affaire a pris une ampleur importante pendant le temps où j’étais au ministère, en  particulier avec la technique de ce que l’on appelle les livraisons contrôlées, c’est à dire l’infiltration de nos aviseurs ou quelques fois de douaniers d’ ailleurs, dans les réseaux de drogue
Elise Lucet : Ouais !
Michel Charasse :  Et de fonctionnaires donc, de la douane, dans les réseaux de drogue..Euh, qui a conduit à…  justement un incident grave. ..Euh…entre 90 et 92, qui s’est retrouvé devant le tribunal de Dijon, puisqu’à l’époque la législation française n’autorisait pas la livraison contrôlée,…le code pénal
Elise Lucet : Vous parlez des quatre douaniers qui ont été incarcérés.
Michel Charasse : Voilà, donc il y a eu l’affaire de Dijon  et ces douaniers ont failli être condamné et ..euh, ils ne l’ont pas été que parce que d’une part j’ai fait voter la légalisation des livraisons contrôlées….Comme je l’ai déclaré un jour, on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre,
Elise Lucet : Oui
Miche Charasse : Quand on fait la guerre on fait la guerre…
Elise Lucet : Ouais…
Michel Charasse :On ne fait pas la guerre avec le, avec le code pénal dans la poche ou avec des prières ou la bible ou le portrait de Mahomet.
Elise Lucet ; Donc si on veut coincer des trafiquants, il faut utiliser leurs méthodes !
Miche Charasse : Donc, très bien euh…Il faut utiliser leurs méthodes, il faut aller les chercher là où ils sont.
Elise Lucet : Honhon.
Michel Charasse : Vous savez ce sont des tueurs, je parle pas du petit, du petit merdeux, du petit dealer, du pauvre gamin…
Elise Lucet : Non, non, on parle des Locatelli, des gens comme ceux qu’on a vu dans le reportage.
Michel Charasse : Etc… je parle, voilà, des gros. Ce sont des tueurs ! Par conséquent, on va pas attraper les tueurs en leur récitant des cantiques.
Elise Lucet : Alors, on en vient à la situation actuelle, si vous le voulez bien…
Michel Charasse : On tire d’abord et on discute après……………………….
Elise Lucet :……………….Euh, on va en venir à la situation actuelle si vous le voulez bien…
Michel Charasse : J’ai sur ce plan là, quand on a affaire à des tueurs, une notion  de l’Etat de droit qui est assez flexible…
Elise Lucet :.Michel Charasse, pour terminer, on a bien compris que vous ne vouliez pas parler du dossier de Fievet, mais est-ce qu’il y a en France … des aviseurs de la douane et là je parle pas forcément du moment où vous, vous y étiez, qu’on a laissé tomber…
Michel Charasse : ……………..A mon époque, je n’ai pas entendu dire qu’on avait laissé tomber qui que ce soit…
Elise Lucet : Donc, on laisse pas tomber les aviseurs ?
Michel Charasse :………Mais, on laisse tomber personne …Il faut laisser tomber personne. Lorsque vous êtes  engagé dans une bataille….Euh, et ben…Euh…Euh, vous faites le nécessaire pour sauver tous vos soldats…
Elise Lucet : C’est pas ce que Fievet a l’air de penser…
Michel Charasse : (6 secondes de silence).Chacun pense ce qu’il veut, moi je vous dis simplement que quand on voit les résultats qu’on voit, il faut bien que…euh, l’administration des douanes soit soutenue par son ministre et qu’elle soutienne tous ceux qui collaborent, fonctionnaires ou non à ses activités.
Elise Lucet : Michel Charasse, merci d’avoir répondu à nos questions.

La preuve par l’image:

Quelques années plus tard:


000000

USA 🇺🇸 (FAA) : la pourvoyeuse d’avions pour les narcos enfin poursuivie

Je vous propose aujourd’hui de vous plonger dans l’effarant listing d’avions ayant servi soit à transporter de la cocaïne, soit simplement à en dissimuler le véritable propriétaire. Des individus en majorité mexicains, comme on va le voir, dont un bon nombre d’avions se sont écrasés… pour se voir dé-enregistrer un an après parfois.  C’est l’une des surprises de ce dossier, phénomène qui éclaire beaucoup les « pannes » de registre constatées depuis des années à propos de ces appareils fantômes. On commence par un premier lot… d’une quinzaine d’avions dont plusieurs ont fait la « une » des journaux et dont une grande partie à mal fini !!!

Un impressionnant listing en forme de réquisitoire à charge

J’ignore donc si le juge Amos Mazzant (ici à droite) est venu relever les noms des avions dans les épisodes de Coke en Stock, ou si le FBI l’a fait à sa place, mais l’acte d’accusation détaillé qu’il a fourni recèle les mêmes noms et les mêmes affaires. Il en a relevé une vingtaine (22, exactement, il en manque encore donc !), que l’on va reprendre aujourd’hui, ce qui pourrait figurer comme une révision de ces six dernières années de trafic en fait.

lire la suite sur Coke en stock (CCCXXII)

000000

 

 

ESPAGNE 🇪🇸 (opération Asgard Collar) : la Guardia Civil a arrêté 46 personnes lors de 22 perquisitions menées dans les provinces de Cadix, Malaga, Almeria (Andalousie), Murcie (Murcie), Barcelone (Catalogne) et dans la ville autonome de Ceuta, en Afrique du Nord

La police espagnole, en collaboration avec la police judiciaire portugaise, a arrêté 46 personnes et démantelé une organisation criminelle ayant des ramifications au Portugal qui se consacrait au trafic de drogue et au blanchiment d’argent. Au cours de l’opération, 8 500 kilos de haschich, six bateaux semi-rigides, une arme à feu et divers appareils électroniques ont été saisis.

L’organisation, qui avait une grande capacité logistique et une activité «élevée», était basée principalement dans la région de la «Costa del Sol» (Malaga), même si tout au long de l’enquête, la grande mobilité géographique de ses membres est devenue évidente. Pour l’exécution de ses actions illicites liées au trafic de drogue, le groupe disposait d’un soutien logistique principalement dans la province d’Almeira, où il conservait les navires semi-rigides qui ont ensuite été utilisés pour transporter les balles de haschich du Maroc vers les côtes espagnoles.

source

000000

MAROC 🇲🇦 (Fès) : saisie de 500 kg de haschich et une arrestation

L’opération a été menée au quartier Benssouda à Fès, sur la base d’informations fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Le suspect a été arrêté à bord d’une voiture utilitaire. Les opérations de fouille du véhicule ont permis de saisir 20 ballots de résine de cannabis (chira) pesant 500 kg, trois téléphones mobiles et une somme d’argent soupçonnée provenir de cette activité criminelle.

AFRIQUE DU SUD 🇿🇦 (CAPE TOWN) : la police sud-africaine a saisi près d’une tonne de cocaïne sur un navire au large de la côte de Saldanha, près du Cap

Dans une opération basée sur le renseignement, la police et les forces tactiques sont montées à bord d’un bateau de pêche lundi soir et ont trouvé 973 blocs de cocaïne comprimée dans trois compartiments du navire.

10 suspects, quatre Bulgares et six du Myanmar, ont été arrêtés et devraient comparaître devant « the Vredenburg magistrate’s court ».

SOURCE

source 2

Four Bulgarians and six Myanmar nationals filled the dock in the Vredenburg magistrate’s court on Thursday after they were arrested this week in connection with one of SA’s biggest drug busts.

The captain of the ship, Kyaw Kyaw Han, 42, and his crew, including chief engineer Khin Aung, 55, and sailors Nyein Win, 28, Thaw Tin Win, 52, Kyaw Win, 36, and Zin Kyaw, 27, were also arrested in the late-night bust by various tactical law enforcement units and members of the Western Cape organised crime detectives.

read more

 

000000

MAROC 🇲🇦 (El Jadida) : plus de 3 tonnes de chira saisies lors d’une opération anti-drogue

Les éléments du district provincial de la police judiciaire d’El Jadida ont mis en échec tôt vendredi, sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire, une opération de trafic international de drogue et saisi 3 tonnes et 300 kilogrammes (kg) de chira.

LIRE

000000

MAROC 🇲🇦 (Laâyoune) : saisie de près de 2 tonnes de chira

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Laâyoune sont parvenus, dimanche soir, sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), à saisir près de deux tonnes de chira et à arrêter un individu soupçonné de liens avec un réseau criminel actif dans le trafic de drogue et de psychotropes.

Un véhicule qui serait utilisé à des fins liées au trafic de drogue a été saisi.

LIRE

000000

MAROC 🇲🇦 : plus de 7 tonnes de drogue saisies sur un bateau de pêche au large de Mahdia

Une opération d’envergure de trafic international de drogue par voie maritime a été déjouée et près de sept tonnes de haschich ont été saisies aux premières heures de ce vendredi, selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Interpellés à bord d’un bateau, les 7 mis en cause ont été placés en garde à vue pour les besoins de l’enquête.

Le bateau a été intercepté à Kénitra à 54 km au large de Mehdia.

LIRE

000000

NIGER 🇳🇪 : saisie inédite de 17 tonnes de résine de cannabis

Dix-sept tonnes de résine cannabis d’une valeur marchande de 20 milliards de FCFA (plus de 30,4 millions d’euros) en provenance du Liban, via le port togolais de Lomé, ont été interceptées par les autorités nigériennes, une saisie record dans ce pays.

Lire

0000

CÔTE D’IVOIRE 🇨🇮 (trafic de cocaïne): en audition, « Ali le douanier » craque et commence à parler

Pris en flagrant délit de chargement de cocaïne la semaine dernière dans une villa d’Angré par les services de gendarmerie, « Ali le douanier » est depuis lors cuisiné par les services qui tentent de le faire parler.

Du très peu d’éléments d’information recueillis à cette heure, KOACI apprend qu’après un refus de coopérer, le fonctionnaire a commencé à se mettre à table en livrant des informations et en balançant quelques noms, lesquels? Impossible à cette heure d’en savoir plus. Mais au-delà de l’individu, ses téléphones portables épluchés, parleraient pour lui.

à SUIVRE

000000

MAGHREB : le Maroc accusé d’utiliser la drogue pour déstabiliser les pays du Sahel

Pour mieux expliquer l’ampleur de l’implication du Maroc dans le trafic de drogue et la « déstabilisation » des pays du Sahel notamment, l’ANP a cité un rapport de l’Office de l’ONU pour l’année 2020 relatif aux répercussions de la pandémie Covid-19 sur le marché de drogues dans le monde. « Le Maroc demeure une zone favorite pour la production et l’exportation du cannabis« , selon ce rapport.

Le rapport de l’ONU publié en août 2020, « a mis en garde contre la poursuite, d’une façon régulière et stable, de production et d’exportation du cannabis et de haschich depuis le Maroc vers les pays du voisinage et du Sahel, ce qui contribue au financement des groupes terroristes actifs et à la déstabilisation de la région à cause de l’interconnexion qui existe entre les bandes de narcotrafic et les groupes terroristes activant dans la région où ces groupes assurent une couverture sécuritaire aux narcotrafiquants en contrepartie d’une part des rentes des opérations de narcotrafic ».

De même, le rapport de l’Observatoire européen de la drogue et de la toxicomanie, publié en juin 2020, souligne que « le Maroc est considéré comme le premier fournisseur de l’Europe en haschich et cannabis, avec un taux de 72 % du total des drogues saisies en Espagne seulement ».

source

000000

CÔTE D’IVOIRE 🇨🇮 (saisie de 1.056kg de cocaïne) : le dealer arrêté est un douanier du nom de Traoré Vali

Incroyable rebondissement dans l’affaire de la saisie de1.056 kilos de cocaïne.
Le dealer de la drogue mis aux arrêts est un douanier du nom de Traoré Vali.

Les images de ce dernier en notre possession montrent un agent des douanes roulant avec de grosses cylindrées et portant des vêtements de luxe Louis Vuitton, Gucci, Versace, etc.

Lire

0000

 

 

CÔTE D’IVOIRE 🇨🇮 (Abidjan): les gendarmes saisissent plus d’une tonne de cocaine

Dans la nuit du 24 au 25 février 2021, les hommes du Général Apalo Touré ont saisi plus de 1;000 kilos de cocaïne. La saisie  a eu lieu dans le quartier chic de Cocody-Angré.

Selon la Gendarmerie, il s’agit exactement de 1056 kilos de cocaïne qui attendaient d’être distribués dans Abidjan et alentours pour ravitailler les revendeurs.

source

000000

MAROC 🇲🇦 (quartier « Tanger El Balia »): un bateau pneumatique, des conteneurs d’essence et 600 kilos de haschich

Les éléments de la Brigade antigang relevant du Service préfectoral de la police judiciaire de Tanger ont mis en échec, mardi soir, une tentative de trafic international de drogue et saisi 680 kg de chira.

La saisie de cette cargaison de drogue s’inscrit dans le cadre de l’enquête menée sur trois individus âgés de 29, 37 et 39 ans, qui ont été interpelés en flagrant délit de préparation d’une opération de trafic international de drogue par voies maritimes depuis les plages de la ville.

LIRE

000000