Archives de la catégorie ‘AFRIQUE’

ALGER – Le Directeur de la répression de la fraude auprès de la direction générale des Douanes algériennes, Arezki Hennad a annoncé, mardi à Alger, la saisie en 2020 de 16 tonnes de kif traité, plus de 1,5 millions de comprimés psychotropes et 18 kg de cocaïne en provenance du Maroc.

source

000000

Suite à la saisie de 675 kg de cocaïne à Ngaparou, un entrepreneur belge qui a construit de nombreuses résidences sur la Petite Côte et à Dakar, a été arrêté à Dakar.

Ses complices connus, tous expatriés, sont activement recherchés.

La Brigade de gendarmerie de Mbour avait mis la main sur 675 Kg de cocaïne à Ngaparou le 28 décembre dernier.

000000

BENGALURU

Dans un exposé, le Bureau de contrôle des stupéfiants a découvert un « syndicat international de stupéfiants » qui serait dirigé conjointement par les talibans, le renseignement inter-services pakistanais et les Tigres de libération de l’Ilam tamoul qui a également des connections en Iran, en Afghanistan, au Pakistan, en Inde, en Australie et aux Maldives.

En raison du déploiement massif de troupes le long des frontières internationales, des stupéfiants passent par voie maritime.

L’héroïne en provenance d’Afghanistan est introduite en contrebande au Pakistan par les talibans et l’ISI, puis expédiée du port de Karachi par des navires de pêche au Sri Lanka, aux Maldives et en Australie. L’autre route mène les drogues de contrebande au Mozambique.

« Les bateaux iraniens sont souvent utilisés par ce réseau. Les précurseurs chimiques necessaires pour la production d’héroïne, en particulier l’anhydrite acétique, sont acheminés vers l’Afghanistan depuis l’Iran « , a déclaré le directeur adjoint des opérations, NCB, K P S Malhotra.

«De nombreux transferts en pleine mer ont lieu dans les eaux territoriales de l’Inde ou très près de ses eaux territoriales. Ce commerce illicite de drogues à travers le continent a des ressortissants pakistanais, sri-lankais et indiens qui sont arrêtés et incarcérés pour trafic de drogue au Sri Lanka et incarcérés dans les prisons de ce pays. Ils sont impliqués dans la coordination du mouvement de la drogue, principalement de l’héroïne, en provenance d’Afghanistan », a-t-il déclaré.

Source

000000

Les autorités australiennes l’avaient dans le collimateur depuis  de nombreuses années.

« Tse Chi Lop est du niveau d’El Chapo ou peut-être de Pablo Escobar », a déclaré Jeremy Douglas, représentant de l’Asie du Sud-Est et du Pacifique à l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), à Reuters en 2019.


Tse Chi Lop, citoyen canadien d’origine chinoise, a été désigné par l’Office des Nations unies contre les drogues et le crime (ONUDC) comme étant le chef présumé de l’immense cartel asiatique connu sous le nom de « Sam Gor », un important producteur et fournisseur sur le plan mondial de méthamphétamines.

« Sam Gor » blanchirait les milliards provenant de la drogue notamment via des casinos, des hôtels et des sociétés immobilières de la région du Mékong, en Asie du Sud-Est.

PLUS

MORE

Asia’s drug ‘kingpin’ more Hollywood than reality

000000

La saisie de la drogue a été effectuée par les équipes des douanes, qui ont trouvé la drogue dans des sacs de haricots carioca au port de Santos mercredi 20 janvier 2021.

000000

El conflicto actual de Libia ha facilitado su transformación en un promisorio centro de tránsito de cocaína

En el transcurso de una semana se conocieron dos hallazgos de cocaína en dos contenedores de carga distintos con destino a Libia, un fuerte indicio de que tanto el país norteafricano como la región entera están convirtiéndose en nuevas rutas de tránsito para la cocaína hacia Europa y el Medio Oriente

Lire

0000

 

La Guardia civil enquête sur la mort d’un homme dont le corps a été retrouvé à Benahavís, dans l’urbanisation ‘Capanes del Golf’, à l’intérieur d’un véhicule de sport de marque Bentley, immatriculé au Maroc. Il avait plusieurs blessures par balle au cou et à la tête.

Les premières constatations ont permis d’apprendre que Hakim, alias Zidane venait de se garer et n’était pas encore sortie de sa voiture, qui avait le moteur en marche, lorsqu’il a été abattu de l’extérieur.

Les enquêteurs émettent l’hypothèse que les coups de feu auraient pu être tirés avec deux armes différentes, mais que les tirs ont été entravées par le fait que la voiture avait le verrouillage automatique des portes activé.

D’aucuns disent que ce règlement de comptes ne serait que la suite logique de l’assassinat de Samir Labdazi, abattu à Kingersheim en Alsace, non loin de Mulhouse en août 2019.

A l’époque, Aviseur international avait tenté de décrypter ce règlement de compte en émettant une hypothèse sur les vraies raisons de l’élimination de ‘Samir les yeux bleus‘.

Et si Hakim, alias Zidane, avait été le commanditaire de l’assassinat de Samir ?

Son élimination serait-elle le fruit d’un règlement de comptes « post-mortem » de Samir, ou tout simplement l’élimination d’un concurrent envahissant.

Que savent les plus fins limiers de l’OFAST?

Inutile de les questionner, ils resteront muets, se retranchant derrière le secret professionnel qui est toujours tellement confortable…

A suivre !

000000

 

La saisie a été obtenue grâce à un appel du capitaine du navire, qui a alerté les autorités sur la présence de passagers clandestins sur le bateau.

Immédiatement, les unités des Gardes-côtes de Cartagena ont escorté le bateau jusqu’à un quai sécurisé, où, en compagnie des agents de la police portuaire, ils ont inspecté le bateau, trouvant 1. 539 colis stockés dans différents conteneurs.

En raison de la présence de ces passagers clandestins, il est supposé que ces derniers étaient responsables du chargement de cocaïne chargée sur ce navire qui couvrait la route États-Unis – Carthagène avec pour destination finale, le Maroc.

source

000000

Le conteneur arrivait du port équatorien de Guayaquil

Les agents ont trouvé 118 sacs de poudre blanche étiquetés «sel industriel» dans un cargo dans le port de Banjul, a précisé la DLEAG.

Les autorités recherchent le propriétaire français de la cargaison, Banta Keita.

SOURCE

000000

 

Vendredi 1er janvier, peu avant 22 h 30, des coups de feu éclatent au pied d’un quartier à Baie-du-Tombeau. Des blessés si on en croit les différents témoignages et une nouvelle escalade de la violence dans ce quartier gangrené par le trafic de drogues. « La guerre des gangs », résume les habitants qui évoquent « une lutte de territoires pour un point de deal très lucratif. »

Gros trafiquants et guetteurs

De gros trafiquants se sont installés dans une partie de ce quartier relativement calme devenant un « supermarché de la drogue ». Embauchant au passage des adolescents du quartier pour tenir les rôles de guetteurs. Cocaïne, ecstasy, héroïne, cannabis… Tout y est, et les consommateurs viennent de toute part pour s’approvisionner.

La police déclare pour sa part ne pas être courant de tels incidents.

LIRE

000000

Huit personnes ont été arrêtées dans le nord de l’Espagne alors qu’elles transportaient 72 kilos de haschich dans un convoi de véhicules à destination de la France.

Le réseau des narcotrafiquants a été démantelé grâce à l’opération menée conjointement par la Guardia Civil et la Gendarmerie Française.

source et plus

000000

Cette opération  vient s’ajouter aux actions menées sur le terrain par les Forces Armées, et qui se sont soldées, en moins d’une semaine, par la mise en échec de l’introduction de plus de 38 quintaux de kif traité en territoire national.

Dans un autre communiqué rendu public durant la journée du mercredi 30 décembre 2020, le MDN a fait état de la saisie de plus de 10 quintaux de kif traité à Ouargla, toujours dans le sud du pays.

lire plus

000000

Les éléments de la BRI (brigade de recherches et d’investigations), relevant de la sûreté de la Wilaya d’Oran, ont saisi plus de 144 kilos de résine de cannabis et démantelé un réseau international de trafic de drogue.

source

000000

La participation des Mozambicains au trafic d’héroïne et cocaïne est devenue une des composantes du PIB du pays.

Venant par voie maritime d’ Afghanistan via le Pakistan, avec transit par Dar-es-Salam, Zanzibar, Mocímboa da Praia et Pemba et destination pour l’Afrique du Sud et l’Europe, ce trafic se renforce depuis le milieu des années 1990, avec des flux annuels compris entre 10 et 40 tonnes.

Plus récemment, il a été rejoint par le trafic de cocaïne de Colombie via le Brésil, avec des plaques tournantes à Durban et Maputo, vers Pemba et Zanzibar, à destination de l’Europe. L’estimation basse des flux de coke se situerait aux alentours de 20 tonnes para an.

Corruption des autorités locales

Le rôle du Mozambique, qui dispose de plus de 2 400 km de côtes sur l’océan Indien, inquiète depuis des années les chancelleries occidentales. Dès 2009, des télégrammes diplomatiques américains révélés par WikiLeaks avaient fait du pays la « deuxième place africaine la plus active pour le transit des narcotiques » après la Guinée-Bissau. « Pas tout à fait un narco-Etat corrompu, mais la tendance est inquiétante », avait estimé l’un d’eux.

Selon John Hanlon, la situation ne s’est pas améliorée. « Depuis vingt-cinq ans, le trafic est contrôlé par quelques familles de commerçants locaux et étroitement régulé par le Frelimo, le parti au pouvoir », écrit le chercheur. La corruption des autorités locales et leur manque de moyens empêchent de lutter efficacement contre le trafic. « Certaines compagnies [maritimes] ne sont pas contrôlées et la corruption règle tous les problèmes », note M. Hanlon, ajoutant que « le Mozambique ne dispose pas de garde-côtes ».

000000

Un jeune d’origine marocaine a été abattu en début de semaine au cours d’affrontements ayant opposé des réseaux de trafic de drogue à Sebta.

Lire

0000

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca, ont opéré d’importantes saisies dont plus d’une tonne de drogues.

Dans la foulée, trois individus ont été interpellés.

Lire

0000

Le bateau cachait 4 100 kilos de haschich

C’est lors d’une des fouilles de routine effectuées par les agents de la Benemerita que des chiens ont découvert les 120 colis de cannabis dans les cales du navire.

source

000000

 

Les éléments de la sûreté nationale, en coordination avec les services des Douanes du passage frontière El Guerguerate, au sud de la ville de Dakhla, ont mis en échec, mercredi soir, une tentative de trafic de deux tonnes et 86 kilogrammes de chira (résine de cannabis) à bord d’un camion de transport international qui se dirigeait vers un pays africain.

Suite

000000