WORLWIDE : cinquante ans de guerre aux drogues et aucune issue en vue

Échec total !

Cinquante ans plus tard, l’ennemi à abattre est toujours non-identifié, les moyens financiers et sécuritaires pour y arriver ne cessent de croître, et les résultats ne cessent de décevoir.

En cinquante ans, la production, la consommation, le trafic, la puissance des substances, leur adultération, leur nombre, volume et diversification, la violence dans le marché illégal, la sur-incarcération, la surpopulation carcérale, la disproportionnalité des peines (allant jusqu’à la peine de mort ou les exécutions sommaires), et la puissance des organisations criminelles n’ont fait que croître.

Lire

0000

SÉNÉGAL 🇸🇳 (Océan Atlantique) : le navire togolais « ASSO-6 » a été intercepté avec plus de 8 tonnes de haschich

Dans la nuit du samedi 5 au dimanche 6 juin 2021, la Marine sénégalaise a intercepté à 140 km au large de Dakar avec l’aide de l’Armée de l’Air, le navire battant pavillon togolais ASSO6 qui transportait du haschisch.

« A l’issue des opérations de comptage et de pesage, il a été dénombré 279 sacs contenant chacun 30 kg de haschich en moyenne, soit un poids total de 8370 kg. 

Source

0000

OCÉAN INDIEN (Île Maurice 🇲🇺) : Jeffrey et Gro Samuel arrêtés lors de l’Opération super Cargo

Deux gros bras et des directeurs de sociétés de l’île Maurice ont été interpellés. « Gro Samuel » et « Jeffrey » étaient recherchés depuis 42 jours. Les directeurs de sociétés sont également passés aux aveux. Tous ont participé au trafic de drogues démantelé le 2 mai 2021 révèle Franceinfo

La police a arrêté deux importants membres du réseau Gurroby lors d’une opération lundi soir à Chebel. Jean Prudence, alias Gro Samuel, et Geoffrey Imbe, plus connu sous le sobriquet de Jeffrey, ont en effet été pincés après plus d’un mois de recherche. Ces deux habitants de Baie-du-Tombeau n’avaient plus donné signe de vie depuis le 2 mai, lorsque Rs 3,6 Mds de drogue avaient été saisies sur un terrain occupé par Ritesh Gurroby sur la Club Med Road, à Pointe-aux-Canonniers.

L’Anti Drug and Smuggling Unit (Adsu) soupçonne les deux suspects d’avoir loué un véhicule pour suivre un cortège de véhicules dans lequel se trouvaient Ritesh et Nitiraj (Niresh) Gurroby, le sergent Garry Joumont ainsi que d’autres individus toujours recherchés, pour protéger la cargaison de drogue depuis sa sortie en mer jusqu’au lieu de la « cache ». Très peu d’informations étaient disponibles hier soir quant au sort des deux suspects. Les Casernes centrales évoquaient une détention “in communicado” hier dans la soirée.

Jeffrey et Gro Samuel sont considérés comme étant très proches de Ritesh Gurroby. Leurs noms avaient d’ailleurs été donnés par l’un des suspects il y a quelques semaines. Les deux hommes accompagnent ainsi souvent Ritesh et son autre frère, Nitesh (arrêté par l’Icac), au Champ de Mars pour assister aux courses hippiques. Ces deux suspects feraient partie d’une équipe misant de grosses sommes chez des bookmakers. L’argent serait alors placé dans un sac à dos, qu’ils emportent toujours avec eux.

Plus dans Le Mauricien

000000

FRANCE 🇫🇷 : ce que vous n’apprendrez pas en allant au musée de la Douane française à Bordeaux

MAROC 🇲🇦 (lutte anti-drogue) : les derniers chiffres de la DGSN

Concernant la lutte contre la drogue et les psychotropes, le directeur de la Police judiciaire, le préfet Mohamed Dkhissi, a fait savoir que les services de la sûreté ont procédé du 1er janvier 2015 au 30 avril 2021, au traitement de 517.166 affaires liées aux crimes de drogue (possession, consommation et trafic), ayant abouti à l’interpellation de 650.150 inculpés, dont 1.770 étrangers, et à la saisie de quantité record de drogue (plus de 787 tonnes du cannabis, près de 7 tonnes de cocaïne, 6.376.454 unités de psychotropes et près de 53 kg d’héroïne).

source

000000

LA RÉUNION 🇷🇪 (Saint-Louis) : plusieurs réseaux démantelés par les gendarmes

Identifié, le fournisseur a été interpellé le 8 juin 2021. La perquisition effectuée a permis de découvrir un véritable laboratoire servant à alimenter plusieurs vendeurs en stupéfiants multiples.

Au cours de cette nouvelle saisie les autorités ont découvert 1,9g de cocaïne, 1,4g de kétamine, 1g de MDMA, 2 cachets d’ecstasy, 10 buvards de LSD, 1 flacon de LSD liquide (pour 100 gouttes), 5 sucres avec LSD, 30 doses d’etizolam (drogue de synthèse), 40,4 g d’herbe de cannabis, 4 chambres de culture avec équipement complet, 47 pieds d’herbe de cannabis, 1 pot de graines de cannabis, 2 balances de précision, 560 euros, 6 feuilles de comptes, du matériel de conditionnement.

Les 2 mis en cause comparaîtront fin août au tribunal judiciaire de St Pierre pour répondre des infractions de trafic de stupéfiants.

lire plus

000000

ONUDC (Trafic de stupéfiants) : depuis ce rapport de 2010, les flux ont été multiplié par 3

Le trafic de stupéfiants est un commerce international illicite comprenant la culture, la fabrication, la distribution et la vente de substances interdites par la loi. L’ONUDC contrôle et recherche en permanence les marchés illicites de stupéfiants internationaux afin de mieux appréhender leurs dynamiques. Le trafic de stupéfiants est au cœur de cette recherche.

Davantage d’informations sont disponibles dans le Rapport mondial sur les drogues annuel.

Actuellement, la consommation mondiale d’héroïne (340 tonnes) ainsi que les saisies représentent un flux annuel de 430 à 450 tonnes d’héroïne sur le marché international. L’opium du Myanmar et de la République démocratique populaire lao en représentent environ 50 tonnes, alors que le reste, près de 380 tonnes d’héroïne et de morphine, est produit exclusivement à partir d’opium afghan. Bien que cinq tonnes soient consommées et saisies en Afghanistan, les 375 tonnes restantes font l’objet d’un trafic international via des routes parcourant les pays limitrophes de l’Afghanistan.

Les Balkans et les routes du Nord sont les principaux couloirs de trafic de l’héroïne entre l’Afghanistan et les grands marchés de la Fédération de Russie et de l’Europe occidentale. La route des Balkans traverse la République islamique d’Iran (souvent via le Pakistan), la Turquie, la Grèce et la Bulgarie via l’Europe du Sud-Est vers le marché de l’Europe occidentale, pour une valeur annuelle de près de 20 milliards de dollars. La route du Nord traverse principalement le Tadjikistan et le Kirghizistan (ou l’Ouzbékistan ou le Turkménistan) vers le Kazakhstan et la Fédération de Russie. L’envergure du marché est estimée à un total de 13 milliards de dollars par an.

Principaux flux d’héroïne en provenance d’Asie

Global heroin flows

Source : Rapport mondial sur les drogues 2010, ONUDC

En 2008, les saisies d’héroïne ont atteint le niveau record de 73,7 tonnes métriques. La majorité de l’héroïne a été saisie au Proche et au Moyen Orient ainsi qu’en Asie du Sud-est (39 % du total mondial), en Europe du Sud-est (24 %) et en Europe Centrale et Occidentale (10 %). L’augmentation mondiale des saisies d’héroïne sur la période 2007-2008 fait suite à l’augmentation croissante du nombre de saisies par la République islamique d’Iran et la Turquie. En 2008, les deux pays ont effectué plus de la moitié des saisies d’héroïne mondiales et ont enregistré les deux plus importantes saisies au monde, pour la troisième année consécutive.

En 2007 et 2008, entre 16 et 17 millions de personnes consommaient de la cocaïne dans le monde, soit l’équivalent du nombre de consommateurs d’opiacés. L’Amérique du Nord représentait près de 40 % de la consommation de cocaïne mondiale (le total a été estimé à 470 tonnes), alors que les 27 pays de l’Union Européenne et quatre pays membres de l’Association européenne de libre-échange représentaient plus d’un quart de la consommation totale. Ces deux régions représentent plus de 80 % de la valeur totale du marché mondial de la cocaïne, estimé à 88 milliards de dollars en 2008.

En ce qui concerne le marché américain, la cocaïne est généralement transportée depuis la Colombie vers le Mexique ou l’Amérique centrale par mer puis par terre vers les Etats-Unis et le Canada. La cocaïne est principalement acheminée vers l’Europe par mer, le plus souvent dans des cargaisons de conteneurs. La cocaïne trouvée en Europe provient majoritairement de Colombie, cependant les cargaisons du Pérou ou de l’Etat plurinational de Bolivie y sont plus communes que sur le marché des Etats-Unis.

Principaux flux de cocaïne, 2008

Global cocaine flows

Source : Rapport mondial sur les drogues 2010, ONUDC

Suite à une hausse significative des saisies de cocaïne de 2002 à 2005, celles-ci se sont aujourd’hui stabilisées, atteignant 712 tonnes en 2007 contre 711 en 2011. Les saisies se concentrent toujours en Amérique et en Europe. Cependant, la transition de 2007 à 2008 a entraîné un changement géographique dans les saisies vers les pays d’origine de la cocaïne. Les saisies en Amérique du Sud ont représenté 59 % du total international en 2008, contre 45 % en 2007.

Informations supplémentaires :

Données et analyses

000000

OPÉRATION IRONSIDE : avec son piège aux téléphones « cryptés », le FBI, la DEA, l’AFP et Europol ont réussi un énorme coup de filet mondial contre le crime organisé

Pendant trois ans, grâce à leur infiltration des réseaux criminels, des policiers triés sur le volet ont écouté en direct quelque 27 millions de conversations cryptées entre malfaiteurs ayant trait à leurs activités ou à leurs projets d’activités criminelles en tout genre. Il aura fallu 18 mois aux policiers du FBI et des 16 autres pays engagés dans l’opération pour les décrypter et les exploiter.

C’est l’histoire d’un gigantesque coup de filet mondial contre le crime organisé à l’initiative de la police australienne qui a eu l’idée géniale de noyauter une appli de messagerie cryptée prisée des criminels et grâce au FBI qui a apporté ses moyens techniques pour la réaliser.

Résultat: ce mardi matin, la police fédérale australienne (AFP pour Australian Federal Police) annonce l’arrestation, synchrone à travers le monde, de plusieurs centaines de personnes suspectées d’activités criminelles.

Cette opération a été déclenchée par les polices de plusieurs pays: l’Australian Federal Police (AFP) en Australie (qui a mobilisé pas moins de 4.000 agents), le Federal Bureau of Investigation (FBI) et la Drug Enforcement Administration (DEA) aux États-Unis, la police de Nouvelle-Zélande; en Europe, la police nationale néerlandaise (Politie) et l’autorité de police suédoise (Polisen) étaient de la partie. L’agence européenne de police criminelle Europol précise, dans son communiqué du jour, qu’elle a également participé à l’opération en soutien des autorités précédemment citées et aux côtés de 16 autres pays.

Liste des participants :

  • Europol : Jean-Philippe Lecouffe, directeur adjoint des opérations
  • Federal Bureau of Investigation (FBI) des États-Unis : Calvin Shivers, directeur adjoint de la division des enquêtes criminelles
  • Police nationale néerlandaise (Politie) : Jannine van der Berg, Commission en chef de l’Unité de la police nationale
  • Autorité de police suédoise (Polisen) : Linda Staaf, chef du renseignement
  • Police fédérale australienne (AFP): Commandant Jennifer Hurst, Manager Europe, Afrique et Moyen-Orient

(avec AFP – pour Agence France Presse-, Europol, TV9News)

source

000000

GUINÉE 🇬🇳 (Conakry) : plusieurs hauts gradés de la police et de la gendarmerie guinéenne ont été impliqués dans le narcotrafic

Hausse du trafic de drogues en Guinée

La hausse des saisies de cocaïne et de haschich fait redouter que le pays ne redevienne une zone de transit.

La hausse des saisies concerne toute l’Afrique de l’Ouest mais, ces derniers temps, plusieurs hauts gradés de la police et de la gendarmerie guinéenne ont été impliqués. La dernière saisie importante est intervenue le 16 mars dernier dans un port artisanal de Conakry. En l’espace de quelques semaines, des opérations de saisies de drogue ont été faites par les services de sécurité en plusieurs endroits de Conakry, la capitale. Des forces de l’ordre chargées de saisir de la drogue en ont dissimulé, indiquent certains personnes mises en cause.

Le président Alpha Condé fait de la lutte contre la drogue, son cheval de bataille

Le président Alpha Condé fait de la lutte contre la drogue, son cheval de bataille

Plusieurs gendarmes et policiers ont été mis en cause et, selon le commissaire divisionnaire de police, le Colonel Mohamed Mazo Mansaré, porte-parole des Services Spéciaux à l’Office Central Anti-Drogue (OCAD), des hauts gradés sont actuellement en prison à la maison centrale de Conakry.

Selon lui, « à l’heure qu’il est, il y a au moins sept officiers de la police et de la gendarmerie qui ont été déférés. Toutes les dispositions sont prises pour que tous ceux qui seront impliqués dans cette commission d’infraction soient interpellés et déférés devant les autorités judiciaires compétentes. C’est ce qu’on a fait, les premiers éléments qui ont été déférés sont de la police et de la gendarmerie. »

L’implication des forces de sécurité dans le trafic de drogue inquiète les acteurs de la société civile. C’est le cas de la plate-forme guinéenne pour la lutte contre la drogue.

lire plus

000000

BURKINA FASO 🇧🇫 (Diébougou) : 960 kilos de chanvre indien saisis par les douaniers

La brigade mobile des Douanes de Diébougou a mené une opération qui a abouti à la saisie de près d’une tonne de chanvre indien et des 4 motocyclettes qui transportaient la cargaison.

Les 4 pilotes-trafiquants des motos ont réussi à prendre la fuite.

SOURCE

000000

MAROC 🇲🇦 (Méditerranée) : les Garde-côtes de la Marine Royale ont saisi environ cinq tonnes de haschich au large de Nador

En collaboration avec les stations radar de la Marine Royale implantées sur le littoral adjacent, les Garde-côtes de la Marine Royale en patrouille maritime en Méditerranée ont avorté une opération de trafic de stupéfiants ce mardi vers 03h00 au large de Nador, a annoncé une source militaire à la MAP.

Après une course poursuite en mer d’une embarcation pneumatique rapide, les Garde-côtes de la Marine Royale ont obligé ses occupants à l’abandonner avec à bord 152 ballots de stupéfiants, d’un poids total d’environ cinq tonnes et prendre la fuite à grande vitesse vers le large moyennant une autre embarcation nautique rapide.

lire plus

000000

MAURICE 🇲🇺 (saisie de 243 kilos d’héroïne et 26 kilos de haschisch) : un autre membre de la famille Gurroby a été arrêté et inculpé de trafic de drogue

La police poursuit son enquête sur la saisie de 243 kilos d’héroïne et 26 kilos de haschisch le 2 mai . Un autre membre de la famille Gurroby a été arrêté.

Il s’agit de Nogesh, neveu de Ritesh Gurroby.

lire plus

000000

SPAIN 🇪🇸 (Sottogrande) : Robert Mark Benson was said to use his ‘extensive nautical knowledge’ to transport drugs from Africa


Robert Mark Benson, ex-British Navy submariner, was alleged to have links with criminal gangs in Ukraine and the UK

Spanish police have arrested a British former Navy sailor on suspicion of running a « highly professional » drugs trafficking operation with links across Europe. …

read more

000000

ESPAGNE 🇪🇸 (Andalousie) : depuis plus de 30 ans, les structures mises en place, la logistique criminelle, les contacts et ramifications avec différents services spéciaux sont toujours d’actualité

NARCOTRAFIC : le trombinoscope des années 90

Carlos Gaston Ferran, dit « Le Grand »

ICI lors d’un séjour en Algérie dans sa jeunesse.


Jean Gilbert Para, un proche collaborateur de Charles Ferran, disparu le 11 mai 2002, dans la région de Ronda en Andalousie. (Son 4X4 a été retrouvé criblé de balles!)

Il était copropriétaire avec Carlos Ferran, Edouard ´Doudou´ Mari-Chica et Abdel Omar (Adiel OUANOUGLU) »Le Chacal » du ´My Lady Palace´ y ´Play Boy´ de Marbella et d’autres établissements similaires à Torremolinos et Benalmádena. Il gérait aussi un restaurant Plaza del Socorro à Ronda.



Adiel OUANOUGLU ou Abdel OMAR, dit « Le Chacal ».

enregistré par les autorités françaises de la DNRED et de l’OCRTIS

« C’est un personnage qui a fait bénéficier la DNRED (Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières, NDLR) comme d’autres services français d’un carnet d’adresses très étoffé« , expliquait Jean-Michel Pillon, chef de bureau au sein de la direction des douanes lors d’une audition devant la brigade financière en mars 2016

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Alain David Benhamou dit ´Doudou´ Mari-Chica

Le beau-frère de Carlos Ferran

ici à Marbella

 


Ricardo RUIZ COOL, commissaire de Police à Estepona (Andalousie) dans les années 90, chargé de la sécurité des GAL sur la Costa del Sol, était un contact très proche de Carlos Ferran. Il mettait à sa disposition le fichier de la Police Nationale espagnole et sécurisait les rendez-vous de Carlos Ferran avec Rafael Vera, le ministre espagnol de la sécurité.

Son adjoint à Estepona, Florentino Villabona Madera pourrait, j’en suis certain nous parler de cette grande époque, s’il n’est pas frappé d’amnésie sélective. Aujourd’hui, il est « Director Adjunto Operativo (DAO) de la Policía »!


Le GAL

fg-vera-barrionuevo

Felipe Gonzalez (au centre), le fondateurs du GAL et ses meilleurs collaborateurs Rafael Vera (à gauche) et José Barrionuevo.

°°°°

ESPAGNE (les années sombres du terrorisme et du narcotrafic d’Etat): retour sur les cloaques de Felipe Gonzalez, José Barrionuevo, José Luis Corcuera, Rafael Vera et des mercenaires du GAL

LIRE: NARCO-TERRORISMO (G.A.L.): los mercenarios de la OAS en España.

ET aussi: l’histoire du GAL

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

La DNRED était copropriétaire de ce restaurant en bordure de mer à Estepona avec Marc Fievet

Lire plus :
DOUANE FRANÇAISE : quand la DNRED tenait un restaurant à Estepona en Andalousie

000000

MAROC 🇲🇦 (Boucraa) : saisie de 1.264 kilos de Chira !

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Laâyoune ont mis en échec, lundi soir, une tentative de trafic international de drogue et saisi une tonne et 264 kilogrammes de Chira.

Les perquisitions effectuées à « Boucraa » ont permis de retrouver deux ballots de Chira d’un poids total de 62 kg, avant que les recherches et investigations n’aboutissent à la saisie de deux voitures et de 39 ballots supplémentaires de la même drogue, enfouis aux environs de « Gueltat Zemmour », à environ 200 kilomètres de Laâyoune, précise le communiqué.

source

source 1

000000

MAROC 🇲🇦 (informations et désinformation) : Sofiane Hambli n’a pas été incarcéré

Flash info du 19 mai 2021 à 11 h 00.

INFORMATION, suite à une rumeur qui court au Maroc et transmise par une source habituellement fiable. 

 

0000

MAROC 🇲🇦 (Interpol) : Sofiane Hambli aurait été incarcéré n’était qu’une rumeur !

Un mandat international d’arrestation délivré par la France sur la personne de Sofiane Hambli aurait été mis à exécution par les autorités policières marocaines.

A suivre

000000

 

INTERPOL 🇫🇷 (opérations Lionfish) : saisie de plus de 17 tonnes de drogue et arrestation de 287 personnes

Deux opérations de lutte contre le trafic de drogue en Afrique et au Moyen-Orient coordonnées par Interpol et menées au cours des derniers mois de mars et avril ont permis de saisir plus de 17 tonnes de drogue et d’arrêter 287 personnes.

Jürgen Stock s’intéresse au  narco-business

Pour le secrétaire général d’Interpol, Jürgen Stock, les résultats  de ces deux opérations démontrent l’ampleur du trafic de drogue illicite et son caractère international !

🇳🇪 A Niamey, la capitale du Niger, 17 tonnes de résine de cannabis ont été saisies, ce qui représente la plus grosse saisie de l’histoire du pays.

🇿🇦 En Afrique du Sud, les services de police ont intercepté 973 « briques » de cocaïne sur un bateau de pêche sur la côte ouest pour lesquelles 10 personnes ont été interpellées.

Les deux opérations Lionfish ont également permis de saisir plus de 4,5 millions de comprimés de tramadol, un analgésique puissant de la famille des opiacés, ainsi que 720 kilogrammes de cannabis, 200  kilos d’amphétamines, 56 kilos d’héroïne, 30 kilos de méthamphétamine, 21 kilos de cocaïne en poudre, 10 000 kilos de stéroïdes et 214 kilos de comprimés d’ecstasy.

source

000000

MAROC 🇲🇦 (Tanger) : 700 kg de Chira saisis à Bni Makada

Les stupéfiants ont été saisis à bord d’un véhicule utilitaire stationné à Bni Makada, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.

Lire

0000

MAROC 🇲🇦 (cultivateurs de cannabis) : une amnistie générale en vue pour repartir sur de bonnes bases

Des sources parlementaires autorisées indiquent qu’une amnistie générale pourrait être accordée aux cultivateurs de cannabis après l’adoption du projet de loi sur sa légalisation. Sont concernées par cette clémence les personnes déjà jugées, en détention préventive ou recherchées.

Selon les observateurs nationaux et étrangers, qui suivent de près le projet de loi sur la légalisation du cannabis, le Maroc s’apprête à accorder une amnistie générale aux cultivateurs de cette plante. Le quotidien Al Ahdath Al Maghribia rapporte, dans son édition du week-end (8 et 9 mai), que des sources parlementaires autorisées confirment que des dizaines de milliers de cultivateurs vont bénéficier de cette clémence.

Le quotidien Al Ahdath Al Maghribia rapporte que les mêmes sources considèrent cette amnistie comme un préalable pour légaliser, dans un climat serein, le cannabis à des fins médicales et industrielles. Un grand chantier sur lequel compte le Maroc pour consolider son économie et trouver de nouveaux débouchés pour le développement des régions concernées par la culture du cannabis.

LIRE PLUS

000000

FRANCE 🇫🇷 : quand le cannabis récréatif marocain faisait les bonnes affaires de l’État français et de sa Régie des tabacs et du kif

La France n’a pas toujours réprimé l’usage et la commercialisation du cannabis. Entre 1912 et 1954, elle a même organisé son commerce au Maroc, alors sous protectorat français, par le biais de la Régie des tabacs et du kif, à qui elle concédait le monopole. Avant d’en interdire l’usage.

L’histoire, comme souvent, est taquine : alors que les députés d’une mission parlementaire prônent une « légalisation régulée » du cannabis et pointent l’échec de la politique répressive adoptée par le gouvernement, pourtant réaffirmée par Emmanuel Macron dans un entretien accordé au Figaro, un coup d’œil malicieux dans le rétroviseur donne à voir d’étonnants reliefs.

Car la France n’a pas toujours été prohibitionniste, loin s’en faut, et le discours présidentiel, vu depuis le début du XXe siècle, aurait pu interloquer plus d’un gouvernant d’alors. Ainsi, un peu plus d’un siècle plus tôt, à moins de 2 000 kilomètres au sud de Paris, entre 1912 et 1954, elle a même organisé le commerce du cannabis au Maroc, alors sous protectorat français. Avec, en bras armé en territoire marocain, la Régie des tabacs et du kif.

Ce monopole sur le cannabis, la France l’a obtenu lors de la conférence d’Algésiras de 1906. qui fixe le sort du Maroc, l’un des rares pays africains qui n’a pas été pris en charge par une puissance européenne.

lire plus

000000

MAURICE 🇲🇺 (ADSU) : saisie de 243 kilos d’héroïne et de 26 kilos de haschisch

La brigade antidrogue a saisi 243 kg d’héroïne et 26 kilos de haschich, à bord d’un bateau dans le lagon de Pointe-aux-Canonniers.

000000