Archives de la catégorie ‘AMERIQUE CENTRALE – CARAÏBE’

 

Caractères Mexico est un espace d’information, de critique et d’analyse des événements qui se produisent au Mexique et dans le monde.

La chaîne ne fait la promotion d’aucun politicien, parti ou gouvernement.

000000

Tamaulipas

Sicarios de Cártel del Noreste robaban a automovilistas cerca de frontera son abatidos

Cuatro presuntos narcotraficantes del Cártel del Noreste (CDN) fueron abatidos en el municipio de Río Bravo en el estado fronterizo de Tamaulipas en México. La Secretaría de Seguridad Pública informó que personal de la Policía Estatal además aseguró una …
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

La police nationale nicaraguayenne a saisi 1 994,3 kilos de cocaïne et 367 035 dollars au cours de trois opérations et arrêté deux Nicaraguayens et un Salvadorien.

SOURCE

000000

000000

000000

Les ‘Cadors’ de la DEA aurait-il monté un dossier bidon contre Salvador Cienfuegos? Non, ils s’inclinent devant une décision purement politique. ‘Une justice pour les aigles et une pour les pigeons’, ça se confirme chaque jour davantage!

Un mois après avoir été arrêté par les services US de lutte contre le narcortafic, le général mexicain Cienfuegos va être rendu à son pays sans aucune charge retenue aux Etats-Unis.

Sera-t-il vraiment jugé au Mexique ?

Ce matin, des questions sur une décision assez incompréhensible de la Justice américaine…

Oui c’est l’un des derniers titres du Washington Post : le département américain de la Justice annonce qu’il renonce à poursuivre aux Etats-Unis l’ancien ministre de la défense du Mexique, Salvador Cienfuegos. Ce général mexicain avait été arrêté le 15 octobre à Los Angeles, puis placé en détention dans une prison décrite comme secrète et ultra-sécurité, avant d’être transféré à New York où l’on apprenait qu’une enquête était instruite contre lui, depuis plus d’un an, pour des soupçons de trafic de drogue aggravé.

En fait, le général Cienfuegos, du temps où il était ministre de la Défense entre 2012 et 2018 (du temps donc où il était en charge officiellement de la lutte contre les narcos), aurait profité de son statut pour couvrir les activités du cartel nommé H2 de fabrication et export vers les Etats-Unis de tonnes de stupéfiants.

Il s’agit tout simplement, selon The Washington Post, de « l’une des plus grosses prises effectuée par les services américains depuis des décennies, en matière de narco-trafic« … et pourtant, on apprenait cette nuit qu’il allait être rendu au Mexique « sans aucune charge retenue contre lui« .

« Absurde et improbable », voilà comment un ancien responsable américain de la lutte contre les cartels qualifie cette décision.

Il est interrogé par le Wall Street Journal, qui nous indique que les charges accumulées contre Cienfuegos étaient « très lourdes« . D’ailleurs, en théorie, précise bien The Financial Times, si la Justice américaine accepte de laisser filer le général, c’est en vertu de la coopération judiciaire anti-drogue entre les Etats-Unis et le Mexique, et donc dans l’idée que Salvador Cienfuegos sera bel et bien jugé au Mexique. Les Américains ont d’ailleurs transmis à cet effet un dossier d’accusation de 750 pages, avec preuves à l’appui contre l’ancien ministre.

… Et c’est là que ça se complique, puisque personne ne semble vraiment croire que ce procès aura bien lieu, au Mexique. A en juger par la manière dont la presse mexicaine présente ce dernier rebondissement, il y a du soucis à se faire : selon le quotidien Milenio, Salvador Cienfuegos revient quasiment blanchi au pays, « en bonne santé, et libre comme n’importe quel citoyen lambda« .

En vérité, les Américains devraient insister pour qu’il soit ramené au Mexique sous bonne escorte des US Marshalls, et s’ils avaient confiance en la justice mexicaine pour vraiment poursuivre l’ancien ministre, alors on peut se demander pourquoi ils ont enquêté sur lui pendant plus d’un an… sans jamais demander son aide à Mexico.

Non, dans les pages Opinion d’El Universal, Alejandro Hope préfère en déduire que « l’enquête américaine n’a rien donné, que l’accusation s’est effondrée« , et que Salvador Cienfuegos n’a rien à se reprocher… ce qui permet d’affirmer que son arrestation tonitruante il y a un mois n’aurait été qu’un objet d’obscur marchandage des Américains pour faire pression sur le président mexicain AMLO.

Dès lors, comme l’indique le site d’info latino-américain InfoBae, les commentaires de journalistes et d’opposants mexicains se multiplient, pour dire à quel point l’hypothèse d’un procès (voire d’une condamnation) de Salvador Cienfuegos dans son pays semble illusoire. The Financial Times conclut son article en rappelant que ces dernières années, les quelques parrains des cartels mexicains qui ont pu être arrêtés et condamnés l’ont été… aux Etats-Unis, et pas au Mexique, où l’armée dont est issu Cienfuegos est quasiment intouchable tant le président AMLO dépend d’elle pour maintenir le pays à flots.

Il faudra certainement un peu de temps pour savoir ce qui s’est joué, en coulisse, entre les présidents mexicain et américain derrière cette libération de facto. En attendant, note The Wall Street Journal, AMLO s’est bien gardé de féliciter Joe Biden pour sa victoire à la présidentielle… ce qui n’a sans doute pas déplu à Donald Trump.

SOURCE

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Quand je repense au manque total de courage des autorités françaises dans mon dossier, au refus de témoigner des autorités américaines du DEA et aux manipulations et pressions exercées sur ma famille et moi-même par des hauts fonctionnaires de la Douane Française pour que je plaide coupable, mon écœurement reste intact face à tous ces salauds de la haute hiérarchie de la DG de la Douane et de Bercy qui ont pourri ma vie et celle de ma famille.

Marc Fievet – NS 55 DNRED

000000

El exsecretario de defensa de Enrique Peña Nieto tenía cargos por narcotráfico y lavado de activos.

El Gobierno del presidente Donald Trump pactó con el de México pedir la retirada de los cargos de narcotráfico y lavado de activos contra el exsecretario mexicano de Defensa, Salvador Cienfuegos, detenido en Estados Unidos desde octubre, a cambio de que sea investigado en su país.

« El Departamento de Justicia de Estados Unidos ha tomado la decisión de solicitar la retirada de los cargos penales contra el exsecretario Cienfuegos, para que pueda ser investigado y, si corresponde, ser acusado, de conformidad con la legislación mexicana », informaron ambos países en un comunicado conjunto.

Cienfuegos, exsecretario de Defensa de Enrique Peña Nieto (2012-2018) fue detenido el pasado 15 de octubre en el aeropuerto de Los Ángeles y posteriormente trasladado a Nueva York. El general se ha declarado no culpable de los cargos de los que se le acusaba, supuestamente cometidos mientras era ministro.

En el comunicado, el fiscal general de Estados Unidos, William Barr, y su homólogo mexicano, Alejandro Gertz Manero, apelaron a « la sólida alianza » entre México y Estados Unidos en cuestión de orden público para la toma de esta decisión.

Además, el Departamento de Justicia ha compartido con la Fiscalía de México « pruebas en este caso y el compromiso de continuar la cooperación, dentro de este marco, para apoyar la investigación de las autoridades mexicanas ».

Según apunta el comunicado, México abrió su propia investigación contra Cienfuegos tras su detención en Estados Unidos. 

Cienfuegos tiene programada una audiencia este mismo miércoles en el tribunal de Nueva York que lleva su caso, dónde la Fiscalía ya podría informar de su petición de retirada de cargos.

El Gobierno de Andrés Manuel López Obrador manifestó a finales de octubre su desacuerdo con el de Estados Unidos por no haber compartido la información que llevó a la detención del general Salvador Cienfuegos.

Cienfuegos era considerado uno de los militares más reputados de las Fuerzas Armadas y muy estimado entre la tropa, una carrera empañada por la masacre de Ayotzinapa y, ahora, por su detención a petición de la Agencia Antidrogas Estadounidense (DEA).

000000

000000

Plus de 200 kg de cocaïne ont été saisis après l’arrivée du navire néerlandais Happy Dover, qui transportait plusieurs yachts, à Ensanada, au Mexique.

Et c’est précisément sur l’un de ces yachts, un catamaran à voile déchargé le 12 novembre, que la drogue a été trouvée, rapportent nos confrères du journal mexicain El Universal.

lire

000000

Las autoridades incautaron 1,539 kilos de cocaína en el área de Laguna del Tigre, San Andrés Petén donde localizaron una aeronave destruida este miércoles.

En lo que va del año, el Ejército de Guatemala reporta que se han localizado 31 aeronaves ilegales en el territorio nacional.

Soldados del Ejército de Guatemala resguardan una avioneta quemada hallada en el Parque Nacional Laguna del Tigre, Petén. (Foto Prensa Libre: Ejército de Guatemala)Soldados del Ejército de Guatemala resguardan una avioneta quemada hallada en el Parque Nacional Laguna del Tigre, Petén

El Ejército de Guatemala informó este miércoles 11 de noviembre que fue localizada una aeronave ilegal en un área protegida de Petén.

Fuerzas de tierra fueron alertadas para que dieran seguimiento a la aeronave, la cual luego fue localizada en el Parque Nacional Laguna del Tigre.Según los primeros reportes de las autoridades, la aeronave se encuentra quemada.Agentes policiales trasladaron 52 bultos que se presumen están cargados de droga hacia el Comando Aéreo del Norte para que sean abiertos por agentes de la fiscalía.

FUENTELas autoridades incautaron 1,539 kilos de cocaína en el área de Laguna del Tigre, San Andrés Petén donde localizaron una aeronave destruida este miércoles.

000000

Les 2 353 kilos de cocaïne ont été saisis au domicile de Darren Davis, âgé de 41 ans, un policier qui travaille depuis 20 ans dans les rangs de la RVIPF, Police Royale des Îles Vierges.

Liston Davis, âgé de 40 ans, frère du suspect principal a aussi été interpellé. Plusieurs personnes, toujours recherchées, se sont enfuies.

Selon le commissaire, Mick Matthews, les soupçons pesaient depuis longtemps sur ce policier.

De multiples saisies effectuées ces derniers mois, ont prouvé que le crime organisé s’est infiltré au sein même des forces de l’ordre des Îles Vierges Britanniques.

source

000000

Veracruz

Mas información, Comando armado ejecuta a Alcaldesa de Jamapa en Veracruz

Ciudad de México.- La presidenta municipal de Jamapa, Florisel Ríos Delfín, fue asesinada esta mañana en la zona costera de Veracruz. Los reportes policiales dan cuenta que la alcaldesa -postulada …
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
——————————————————

000000