COSTA RICA 🇨🇷 (Eaux des Caraïbes et du Pacifique) : saisie de 1.412 kilos de coke et 1.254 de marijuana

San José, 15 sept. (EFE) .- Les autorités costariciennes ont signalé ce mercredi la saisie de 1.412 kilos de cocaïne et 1.254 de marijuana lors de trois actions de police menées dans les eaux du Pacifique et des Caraïbes.

12 suspects ont été arrêtés.

SOURCE

°°°°°

PLUS

000000

COSTA RICA 🇨🇷 (provincia de Puntarenas) : Autoridades hallan 900 kilos de cocaína flotando en el océano Pacífico

San José, 9 ago (EFE).- Las autoridades de Costa Rica informaron este lunes del hallazgo de 900 kilos de cocaína que estaban flotando en el océano Pacífico a 37 kilómetros de la localidad de Golfito, provincia de Puntarenas (sur).

Leer

0000

Hollanda’nın Rotterdam limanında 1 ton 760 kilogram kokain ele geçirildi

Rotterdam Savcılığından yapılan açıklamada, Kosta Rika’dan gelen bir gemideki konteynerde, güvenlik güçlerinin yaptığı kontroller sırasında, patates çuvallarının içerisine yerleştirilmiş 1 ton 760 kilogram kokaine el konulduğu belirtildi.

Okuman

0000

PAYS-BAS 🇳🇱 (Rotterdam) : la cargaison de patates douces était assaisonnée à la coke

Saisie de 1.760 kilos de cocaïne dans le conteneur chargé de patates douces en provenance du Costa Rica.

Source

0000

COSTA RICA 🇨🇷 (port de Moin) : saisie de 4,3 tonnes de cocaïne…dans un conteneur

La Police du Costa Rica a saisi dimanche 18 Juillet 2021, 4,3 tonnes de cocaïne en provenance de Colombie.

La coke était transportée dans un conteneur chargé de carreaux en céramique qui est arrivé au port de Moin depuis le port colombien de Turbo, dans les Caraïbes.

000000

COSTA RICA 🇨🇷 (Golfito – Puntarenas) : 690 kilos de cocaïne saisis à bord d’un bateau de pêche

Des pêcheurs transportaient 690 kilos de cocaïne… Et les gardes-côtes, bien rencardés, sont intervenus en haute mer, au large de Golfito à Puntarenas à plus de 50 milles de la côte !

sourceGolfito – Puntarenas

 

000000

COSTA RICA 🇨🇷 (Organismo de Investigación Judicial) : desarticulan banda que enviaba cocaína a Europa en contenedores

San José, 25 may (EFE).- Las autoridades de Costa Rica informaron este martes que desarticularon un grupo criminal dedicado a traficar cocaína hacia Europa por medio de contenedores que salían desde el Puerto Moín, en la provincia de Limón (Caribe).

La Fiscalía Adjunta contra el Narcotráfico y Delitos Conexos detalló que dirigió 40 allanamientos en las ciudades de Limón (Caribe), Heredia, San José, Alajuela y Cartago, en el centro del país.

Hasta este momento, hay 21 personas detenidas, quienes son sospechosas de traficar cocaína procedente desde Suramérica, almacenarla en diversas propiedades y exportarla hacia Europa.

Según la investigación realizada en conjunto con el Organismo de Investigación Judicial (OIJ) y que inició en 2018, se indaga a 40 personas, entre ellas los líderes de la organización identificados con los apellidos James Wilson y Cartín Ceba.

« Cabe destacar que el grupo criminal al parecer habría logrado desarrollar su empresa delictiva gracias a que en apariencia manejaba el ilícito de manera directa en cada uno de los pasos desde la adquisición de la droga con los productores en Colombia, hasta la coordinación del grupo logístico y de Legitimación de Capitales en Costa Rica, así como sus socios en Europa« , cita el reporte del OIJ.

leer mas

COSTA RICA 🇨🇷 (mer des Caraïbes) : plus de 1.400 kilos de cocaïne saisis dans une embarcation rapide

Interception d’un bateau dans les eaux des Caraïbes du Costa Rica, dans lequel 4 hommes transportaient 1,4 tonne de cocaïne apparente.

L’arraisonnement s’est produit à 30 kilomètres au large du centre de la province de Limón. Le bateau, de couleur grise, était équipé de 3 moteurs. Lorsque les policiers l’ont fouillé, ils ont trouvé 1 441 colis contenant de la cocaïne apparente, chacun pesant environ un kilogramme.

L’action a été menée par des agents du National Coast Guard Service (SNG), de la Drug Control Police (PCD), de l’aide des États-Unis et de la coordination avec le Panama et la Colombie.

SOURCE

000000

COSTA RICA 🇨🇷 (province de Limón – Moin -APM Terminal) : 460 kilos de cocaïne saisis dans un conteneur en partance pour Anvers

Saisie de 460 kilos de cocaïne cachés dans un conteneur contenant des morceaux de caoutchouc et de métal comme cargaison légale, à destination du port d’Anvers en Belgique.

Ce sont des agents de contrôle des drogues qui ont la responsabilité d’ inspecter les conteneurs suspects dans le port exploité par la société APM Terminals, à Moín, dans la province de Limón (Caraïbes) qui ont constaté que la « boite » présentait plusieurs incohérences à l’intérieur, c’est pourquoi les agents ont procédé à une inspection détaillée.

source en Espagnol

000000

 

NICARAGUA 🇳🇮 (Managua) : Guatemalteco cae con 352,3 kilos de cocaína

Managua, 23 abr (EFE).- Un guatemalteco, identificado como Alfonso Laj Hernández, de 49 años, fue arrestado el pasado miércoles en el puesto aduanero de Peñas Blancas, fronterizo con Costa Rica, mientras intentaba cruzar el cargamento de droga por Nicaragua, según el informe de la Policía.Laj Hernández transportaba 352,3 kilos de cocaína desde Costa Rica hacia México en un camión en el que también trasladaba maquinaria pesada para tratamiento de aguas residuales, detalló el jefe policial César Cuadra, de la Policía del departamento de Rivas (sur).

fuente

000000

CARIBE CENTRO-AMERICANO 🇨🇴 🇭🇳 🇨🇷 🇩🇴 🇺🇸 : Incautadas cerca de seis toneladas de clorhidrato de cocaína en operaciones Internacionales

En desarrollo de siete operaciones militares sostenidas contra el narcotráfico, adelantadas con información de valor suministrada por la Armada de Colombia a las autoridades de Honduras, Costa Rica, República Dominicana y Estados Unidos, el fin de semana se logró la incautación de 5.844 kilogramos de clorhidrato de cocaína en el Caribe centroamericano.

En la primera operación, uniformados de la Fuerza Naval de Honduras, guiados con información naval colombiana llegaron hasta el sector Barra de Río Miel, en la región de Colón, donde ubicaron una caleta con 76 costales negros, los cuales almacenaban 1.675 kilogramos de clorhidrato de cocaína.

La segunda incautación, también en Honduras, se dio cuando autoridades de ese país efectuaron la interdicción de una aeronave tipo CESSNA y una embarcación tipo artesanal, a nueve millas náuticas al sur de Brus Laguna, del departamento Gracias a Dios, en donde fueron incautados 12 bultos los cuales contenían 272 kilogramos de sustancia ilícita.

Adicionalmente, unidades de Guardacostas de Estados Unidos lograron interdictar una lancha de bajo perfil o semisumergible transportando 2.501 kilogramos de estupefacientes. Se presume que la embarcación habría salido desde el departamento de La Guajira y tenía como destino Centroamérica.

Otros tres resultados más se dieron en aguas de República Dominicana, en donde uniformados de la Armada y la Dirección Nacional de Control de Drogas de ese país, lograron interdictar tres motonaves tipo Go Fast, una transportando 315 kilogramos de estupefacientes y las otras dos llevando ocultas en los espacios modificados de sus estructuras 320 y 115 kilogramos de clorhidrato de cocaína, respectivamente.

El último evento se dio igualmente gracias a información de valor naval colombiana y a la oportuna reacción de las autoridades costarricenses, quienes lograron detectar una motonave sospechosa navegando por aguas cercanas al Parque Nacional Tortuguero, ubicado en el distrito de Colorado, Limón. La embarcación que, al notar la presencia de los uniformados, terminó emplayada en la costa, transportaba 646 kilogramos de clorhidrato de cocaína.

Con estas incautaciones propinadas gracias al trabajo coordinado entre países de la región, se logró evitar que más de 198 millones de dólares ingresaran a las estructuras financieras de las organizaciones narcotraficantes.

Fuente: prensa – Armada de Colombia 

000000

COSTA RICA 🇨🇷 : contenedor cargado con puré de banano escondía 3.466 kilogramos de cocaína

Un contenedor cargado con puré de banano, que tenía como destino final la ciudad de Róterdam, en Holanda, escondía 3.466 kilogramos de cocaína.

Leer

0000

COSTA RICA 🇨🇷 (Puntarenas): les autorités costariciennes ont saisi 263 kilos de cocaïne cachés dans un bateau

San José, 20 février (EFE) .- Le ministère de la Sécurité publique du Costa Rica a fait état ce samedi de la saisie de 263 kilos de cocaïne cachés dans un hors-bord d’environ 26 pieds de longueur, appelé « La Gaviota Blanca »,battant pavillon du Costa Rica, sans plaque d’immatriculation et équipé d’un moteur de 200 CV qui était piloté par un Nicaraguayen et un Costaricien.

Le rapport des autorités indique que dans le cadre d’une opération conjointe entre le Service national des garde-côtes et la police de contrôle des drogues, hier vendredi, le chargement de drogue a été saisi et les deux individus qui se trouvaient dans le bateau ont été interceptés à l’embouchure de la rivière Sierpe de Osa à Puntarenas ( Pacifique Sud).

SOURCE

000000

MEXIQUE 🇲🇽 (Quintana Roo): de paradis pour touristes à zone d’atterrissage des narcos

Au cours des derniers mois, l’État de Quintana Roo, dans les Caraïbes mexicaines, est passé du statut de zone touristique à  nouveau couloir de la drogue dans le pays.

Le dernier des événements qui en donne la preuve a eu lieu le 5 février lorsque divers médias ont souligné qu’un avion de type Cessna, prétendument utilisé par le crime organisé pour transporter de la drogue, avait été retrouvé partiellement incinéré après son atterrissage dans la communauté de Nuevo Tabasco, près de la frontière des états de Quintana Roo et Campeche.

2020 a également permis de constater ce type d’événements. En octobre, le président Andrés Manuel López Obrador a confirmé lors d’une de ses habituelles conférences de presse du matin qu’un avion transportant 1,5 tonne de cocaïne avait atterri à l’aéroport de Chetumal. En juillet, un avion s’est crashé sur un tronçon d’autoroute dans le sud de Quintana Roo, et une fois au sol, il a commencé à prendre feu; il aurait transporté un peu plus d’une tonne de cocaïne d’Amérique du Sud. Et en janvier, les autorités ont intercepté un avion piloté par deux citoyens boliviens voyageant d’Argentine vers l’île de Cozumel, à qui ils ont saisi une tonne de cocaïne.

Il convient de noter que la plupart de ces équipages ont réussi à échapper à la capture, bien qu’ils aient été localisés et poursuivis par les autorités mexicaines. Le site spécialisé dans les questions de sécurité au niveau mondial, InSight Crime, a publié une analyse de la situation dans laquelle il indique que les vols illégaux qui débarquent dans l’État de Quintana Roo ont largement transporté des cargaisons considérables de cocaïne en raison de la production record de drogue qui s’est produite dans des pays comme la Colombie, la Bolivie et le Pérou. Puis ils ont fait le décompte des vols de ce type qui ont été surpris dans l’État des Caraïbes: un en 2021; huit avions liés au trafic de drogue en 2020; 14 de plus en 2019. Citant l’agence de presse Quadratín, ils soulignent également que le système de surveillance aérienne du Mexique, contrôlé par l’armée de l’air nationale, rapporte en moyenne trois vols irréguliers effectués dans les limites de l’État par semaine. «Bien que la cocaïne soit passée par Quintana Roo depuis des décennies, l’analyste de sécurité Alejandro Hope a déclaré à InSight Crime qu’un plus grand nombre de vols avec de la drogue atterrissant dans l’État ces dernières années pourrait être dû au resserrement de la frontière terrestre entre le Mexique et les états de l’Amérique centrale, ainsi que la pression de l’ancien président américain Donald Trump sur le gouvernement mexicain pour qu’il agisse à cet égard », souligne le texte.

Jet abandonné sur une piste clandestine

Ainsi, selon Hope, la plupart des stups qui sont transportés avec succès depuis Quintana Roo atteignent leur destination finale: les États-Unis.

D’autres sont envoyés en Europe ou restent au Mexique pour la consommation nationale. L’analyste a ajouté que ceux qui reçoivent de la cocaïne à Quintana Roo peuvent être liés au CJNG (Jalisco Nueva Generación Cartel).

Les stups peuvent également être collectés par les membres résiduels du cartel du Golfe et de Los Zetas, qui sont connus pour opérer dans l’État, indique le rapport.

L’analyse du site spécialisé dans le trafic de drogue et la sécurité rappelle que, comme ils l’ont enregistré, Quintana Roo a récemment connu une recrudescence de la violence liée au crime organisé, menée par des cartels indépendants qui luttent pour le contrôle des points de distribution de drogue dans ce secteur.

SOURCE

000000

COSTA RICA 🇨🇷 (terminal à conteneurs de Moín): 2 tonnes de cocaïne saisies dans un conteneur d’ananas en partance pour la Belgique

San José, 4 févr. (EFE) .- Les autorités du Costa Rica ont signalé ce jeudi la saisie de deux tonnes de cocaïne dans un conteneur qui transportait des ananas à destination de la Belgique.

Le ministère de la Sécurité publique a rapporté dans un rapport qu’à l’intérieur du terminal à conteneurs de Moín, dans la province de Limón (Caraïbes), des agents ont localisé mercredi dernier un conteneur soupçonné de contenir des marchandises illégales.

Ce conteneur devait être embarqué pour la Belgique et transportait de l’ananas comme cargaison légale.

2 000 colis contenant de la cocaïne, chacun pesant environ un kilo ont été saisis.

SOURCE

000000

COSTA RICA 🇨🇷 (SAN JOSÉ): en 2020, les saisies de cocaïne et de marijuana ont été en nette progression

En 2020, les autorités ont saisi 56,7 tonnes de coca, soit une augmentation de 56% par rapport à 2019 et trois fois plus qu’en 2017, ce qui montre la croissance constante du trafic de drogue au nord à travers l’Amérique centrale et les Caraïbes.

14,4 tonnes de marijuana ont été également saisies, 45% de plus qu’en 2019 et près du double du montant assuré en 2017.

source

000000

COSTA RICA 🇨🇷 (Puntarenas – Malpaís): les garde-côtes nationaux interceptent sur signalement du DEA le bateau nommé «Happy Happy 1» avec plus de 500 kilos de cocaïne

En ce moment, les suspects sont  à Puerto Caldera à Puntarenas, a informé une source concernée par cette affaire à CRHoy.com. 

Ce sont 3 Costaricains, 2 Equatoriens et un Guatémaltèque, tous venus d’Amérique du Sud et arrêtés alors qu’ils se trouvaient à 150 miles nautiques de Quepos à Puntarenas.

source

000000

COLOMBIA 🇨🇴 – COSTA RICA 🇨🇷 – PANAMA 🇵🇦 : en desarrollo de operaciones entre la Armada de Colombia y autoridades de Costa Rica, Panamá y Estados Unidos (DEA), se logró la incautación de 2.834 kilogramos de clorhidrato de cocaína que eran transportados en embarcaciones tipo Go Fast al parecer hacia Centroamérica

—-
—-
Al revelar las cifras, el ministro de Defensa destacó que entre el primero de enero y el 17 de diciembre de 2020, fueron incautadas más de 486 toneladas de clorhidrato de cocaína; decomisadas más de 508 toneladas de marihuana, y destruidas más de 5.412 infraestructuras para la producción de drogas ilícita

000000

COSTA RICA 🇨🇷 (Océan Pacifique): 2.443 kilos de cocaïne et 177 kilos de marijuana ont été saisis dans les eaux panaméennes

Les agents patrouillant dans le Pacifique Sud ont agi immédiatement après le signalement donné par l’équipage d’un avion des ‘United States Coast Guard’ qui a détecté un navire suspect à 70 milles marins de la côte du Costa Rica, dans les eaux panaméennes.

Les deux bateaux capturés au cours du week-end ont été emmenés à Golfito.

SOURCE

000000

COSTA RICA 🇨🇷 (terminaux APM de Moín – province de Limón) : le conteneur de bananes en partance pour Anvers était lesté de 2 tonnes 900 de cocaine

La police costaricienne de contrôle des drogues a découvert, le 11 octobre, aux terminaux APM de Moín, dans la province de Limón, un conteneur contenant des bananes, où 2,9 tonnes de cocaïne étaient cachées.

(Photo: Police costaricienne de contrôle des drogues)

000000

 

COSTA RICA 🇨🇷 (Servicio de Vigilancia Aérea y Guardacostas): decomisan 2.5 toneladas de cocaína en el Caribe

San José – El Ministerio de Seguridad Pública de Costa Rica informó este viernes del decomiso de 2.5 toneladas de cocaína en el Caribe y la detención de seis hombres, cuatro de ellos costarricenses y dos hondureños.

La operación policial inició el jueves tras la interceptación de una embarcación y una posterior persecución por aire y mar, que finalizó en Playa Bonita, en la provincia de Limón (Caribe).

«El Servicio de Vigilancia Aérea y el Guardacostas con sus oficiales y dos patrulleras ubicaron varios sacos con aparente droga y detuvieron a un hombre que se encontraba en el agua, específicamente cerca de la embarcación sospechosa que es una lancha rápida», explicó el Ministerio.

En su informe, las autoridades afirman que simultáneamente, la Fuerza Pública ubicó un camión con sacos de aparente droga en una propiedad cercana a la embarcación y detuvieron a dos personas más, quienes había tratado de huir corriendo del sector.

Además, en un rastreo en la playa, las autoridades localizaron a tres hombres escondidos entre los corales.

Los costarricenses detenidos fueron identificados como de apellidos Núñez Solano, de 26 años, con antecedentes por infracción a la Ley de Caza y Pesca, tenencia y consumo de drogas; Ortega Rodríguez, de 27 años, con antecedentes por tráfico internacional de drogas; Reyes Jiménez, de 39 años, y Reyes Chau, de 38 años, ambos sin antecedentes.

Por su parte, los hombres de nacionalidad hondureña fueron identificados como Almendares, de 43 años, y Gonzales Presida, quien dijo ser Almendares Britton, de 43 años, ambos sin antecedentes ni causas pendientes en el país.

LEER

000000

COLOMBIE 🇨🇴 (opération San Jerónimo): les forces armées ont saisi 14 tonnes de cocaïne sur la côte caraïbe colombienne

C’est à la suite de ‘l’opération San Jerónimo‘ qui avait entrainé la saisie de 14 tonnes de cocaïne stockées sur la côte caraïbe colombienne que les enquêteurs ont révélé qu’une petite organisation de trafiquants dans la péninsule de La Guajira, une région aride et isolée du nord-est de la Colombie, idéale pour le trafic de drogue dans les Caraïbes, était reliée au groupe colombien « Los Pachenca ».

La saisie est l’une des plus importantes saisies de l’histoire récente, selon Noticias Caracol. Le groupe de trafiquants s’était arrogé un « monopole » sur les exportations de cocaïne de La Guajira, selon des responsables de l’armée dans un communiqué de presse.


En février 2019, les autorités avaient demandé de l’aide pour savoir où se trouvaient les 12 criminels les plus recherchés de «Los Pachenca» à Santa Marta. Ces individus sont: Jesús María Aguirre Gallego, alias ‘Chucho pachenca’ o ‘Migue’; Freddy Alfonso Gamarra, alias ‘Freddy’; Jhon Rafael Salazar Salcedo, alias ‘Flash o Rogelio’; Humberto Payares, alias ‘Humbertoaguita’; Deimer Patiño Giraldo, alias ’80 o Martillo’; Leonardo José Acuña Martínez, alias ‘Grillo’; Joaquín Pablo Cuello Nieves, alias ‘Juaco’; Omar Meneses, alias ‘Pata e’ cloche’; Dady Danilo Palmera Pérez, alias ‘Niñito’; Mario Giraldo, alias ‘Mario’; Luis Guillermo Vizcaíno García, alias ‘Guillo’ y Yulis Mendoza, alias ‘La Negra’.

L’enquête sur « Los Pachenca » , qui a duré deux ans, a révélé des liens avec une organisation de trafic de drogue qui opère dans la ville de Santa Marta, dans le nord de la Colombie. Selon le communiqué de presse, le réseau de trafiquants aurait acheté de la cocaïne à des guérilleros de l’Armée de libération nationale (ELN) dans la région de Catatumbo, une zone avec d’abondantes cultures de coca située dans le nord-est du pays.

Le groupe de trafiquants ramassait la drogue à Alta Guajira, dans l’extrême nord de la Colombie et des embarcations de tous types, chargées de cocaïne partaient alors dans les eaux des Caraïbes pour transférer les cargaisons dans divers navires amarrés dans les ports d’Aruba, du Honduras, de la République dominicaine et de Porto Rico.

Plusieurs raids dans des villes colombiennes de Barranquilla, Santa Marta, Riohacha, Valledupar et Bogotá ont permis de détenir dix membres de l’organisation.

Les autorités colombiennes ont capturé le chef présumé de l’organisation, Reydis Rafael Valdeblanquez Morales, alias «Humito», et son père, dans la ville de Barranquilla, selon El Heraldo.

Les liens de Los Pachenca avec les trafiquants de La Guajira indiquent que le groupe de trafiquants de drogue, affaibli par des coups à ses opérations dans d’autres parties de la Colombie, cherche de nouveaux horizons dans la péninsule désertique.

La Guajira est un point de départ stratégique pour la cocaïne en raison de son littoral étendu et peu habité dans les Caraïbes et de sa proximité avec des pays insulaires tels que Curaçao et Aruba. En outre, la drogue est facilement transférée au Venezuela, un pays avec lequel La Guajira partage une courte frontière désertique; c’est ce qu’affirme Fernando Trejos, professeur et chercheur au Département de science politique et relations internationales de l’Universidad del Norte.

«La Alta Guajira est un territoire vide; il y a très peu de population et cela facilite la mobilité de tout type de marchandise avec une certaine sécurité. Et l’autre chose est que dans ces territoires, il existe une longue tradition d’illégalité », a déclaré le professeur Trejos lors d’une conversation avec InSight Crime

source en anglais, en espagnol

000000