NARCONEWS de MEXICO 🇲🇽: las ultimas del 27 de febrero de 2021

NARCONEWS de MEXICO 🇲🇽: las ultimas del 26 de febrero de 2021

000000

MEXIQUE 🇲🇽 : en première ligne de la guerre contre les cartels

AGUILILLA, Michoacán – Le point de contrôle du cartel ne ressemble pas à grand-chose sur l’autoroute à deux voies.
Deux gars en camouflage et en gilet pare-balles, portant des fusils automatiques, sortent sur le trottoir et nous font signe de nous arrêter.

Nous nous attendions à ce barrage routier.
Le soleil se couche et la nuit, les deux groupes qui se battent pour le contrôle de la région de Tierra Caliente du Michoacán transforment la principale artère qui relie les capitales municipales d’Aguililla et d’Apatzingán en un no man’s land.

source et plus

000000

NARCONEWS de MEXICO 🇲🇽: las ultimas del 25 de febrero de 2021

000000

NARCONEWS de MEXICO 🇲🇽: las ultimas del 24 de febrero de 2021

000000

NARCONEWS de MEXICO 🇲🇽: las ultimas del 23 de febrero de 2021

NARCONEWS de MEXICO 🇲🇽: las ultimas del 22 de febrero de 2021

000000

MEXIQUE 🇲🇽 : le Secrétariat de la Marine a signalé la saisie de 731,2 kilos de cocaïne après une poursuite maritime dans les limites du Michoacán et de Colima

La saisie a été possible grâce à une opération spéciale menée dans la zone mexicaine du Pacifique.

Dans un communiqué, il a détaillé que ces derniers jours, du personnel de la Force navale a détecté dans les eaux au sud-est de Manzanillo, Colima, un petite embarcation qui se déplaçait  à une vitesse élevée d’environ 73 milles marins (131 kilomètres par heure).

SOURCE

000000

NARCONEWS de MEXICO 🇲🇽: las ultimas del 21 de febrero de 2021

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

000000

NARCONEWS de MEXICO 🇲🇽: las ultimas del 20 de febrero de 2021

000000

NARCONEWS de MEXICO 🇲🇽: las ultimas del 19 de febrero de 2021

000000

MEXIQUE 🇲🇽 (Quintana Roo): de paradis pour touristes à zone d’atterrissage des narcos

Au cours des derniers mois, l’État de Quintana Roo, dans les Caraïbes mexicaines, est passé du statut de zone touristique à  nouveau couloir de la drogue dans le pays.

Le dernier des événements qui en donne la preuve a eu lieu le 5 février lorsque divers médias ont souligné qu’un avion de type Cessna, prétendument utilisé par le crime organisé pour transporter de la drogue, avait été retrouvé partiellement incinéré après son atterrissage dans la communauté de Nuevo Tabasco, près de la frontière des états de Quintana Roo et Campeche.

2020 a également permis de constater ce type d’événements. En octobre, le président Andrés Manuel López Obrador a confirmé lors d’une de ses habituelles conférences de presse du matin qu’un avion transportant 1,5 tonne de cocaïne avait atterri à l’aéroport de Chetumal. En juillet, un avion s’est crashé sur un tronçon d’autoroute dans le sud de Quintana Roo, et une fois au sol, il a commencé à prendre feu; il aurait transporté un peu plus d’une tonne de cocaïne d’Amérique du Sud. Et en janvier, les autorités ont intercepté un avion piloté par deux citoyens boliviens voyageant d’Argentine vers l’île de Cozumel, à qui ils ont saisi une tonne de cocaïne.

Il convient de noter que la plupart de ces équipages ont réussi à échapper à la capture, bien qu’ils aient été localisés et poursuivis par les autorités mexicaines. Le site spécialisé dans les questions de sécurité au niveau mondial, InSight Crime, a publié une analyse de la situation dans laquelle il indique que les vols illégaux qui débarquent dans l’État de Quintana Roo ont largement transporté des cargaisons considérables de cocaïne en raison de la production record de drogue qui s’est produite dans des pays comme la Colombie, la Bolivie et le Pérou. Puis ils ont fait le décompte des vols de ce type qui ont été surpris dans l’État des Caraïbes: un en 2021; huit avions liés au trafic de drogue en 2020; 14 de plus en 2019. Citant l’agence de presse Quadratín, ils soulignent également que le système de surveillance aérienne du Mexique, contrôlé par l’armée de l’air nationale, rapporte en moyenne trois vols irréguliers effectués dans les limites de l’État par semaine. «Bien que la cocaïne soit passée par Quintana Roo depuis des décennies, l’analyste de sécurité Alejandro Hope a déclaré à InSight Crime qu’un plus grand nombre de vols avec de la drogue atterrissant dans l’État ces dernières années pourrait être dû au resserrement de la frontière terrestre entre le Mexique et les états de l’Amérique centrale, ainsi que la pression de l’ancien président américain Donald Trump sur le gouvernement mexicain pour qu’il agisse à cet égard », souligne le texte.

Jet abandonné sur une piste clandestine

Ainsi, selon Hope, la plupart des stups qui sont transportés avec succès depuis Quintana Roo atteignent leur destination finale: les États-Unis.

D’autres sont envoyés en Europe ou restent au Mexique pour la consommation nationale. L’analyste a ajouté que ceux qui reçoivent de la cocaïne à Quintana Roo peuvent être liés au CJNG (Jalisco Nueva Generación Cartel).

Les stups peuvent également être collectés par les membres résiduels du cartel du Golfe et de Los Zetas, qui sont connus pour opérer dans l’État, indique le rapport.

L’analyse du site spécialisé dans le trafic de drogue et la sécurité rappelle que, comme ils l’ont enregistré, Quintana Roo a récemment connu une recrudescence de la violence liée au crime organisé, menée par des cartels indépendants qui luttent pour le contrôle des points de distribution de drogue dans ce secteur.

SOURCE

000000

NARCONEWS de MEXICO 🇲🇽: las ultimas del 18 de febrero de 2021

NARCONEWS de MEXICO 🇲🇽: las ultimas del 17 de febrero de 2021

NARCONEWS de MEXICO 🇲🇽: las ultimas del 16 de febrero de 2021

NARCONEWS de MEXICO 🇲🇽: las ultimas del 15 de febrero de 2021

000000

NARCONEWS de MEXICO 🇲🇽: las ultimas del 14 de febrero de 2021

NARCONEWS de MEXICO 🇲🇽: las ultimas del 13 de febrero de 2021

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

000000

MEXICO 🇲🇽 (FGR – SEDENA): “Don Pilo”, el enemigo del “Mencho” vinculado con los cargamentos de droga decomisada en Ciudad de México

La FGR en operaciones conjuntas con la Sedena decomisó 830 kilos de cocaína (Foto: Twitter/siete_letras)

Elpidio Mojarro Juárez era hasta hace unas semanas un nombre enterrado en la historia del narcotráfico. Conocido como “Don Pilo” y/o “Pilo” en el bajo mundo, está actualmente relacionado con el decomiso de aproximadamente 2.2 toneladas de cocaína, en la Ciudad de México.

Este hombre, que guerrea contra el líder criminal más poderoso y peligroso de México, Nemesio Oseguera Cervantes, el “Mencho”, hace una década trabajó bajo el ala de los hermanos Óscar y Juan Carlos Nava Valencia, del extinto Cártel del Milenio, una organización al servicio del Cártel de Sinaloa, y tiene su base de operaciones en Jalisco y Colima.

Hoy, opera de manera independiente y según el periodista y autor del libro Cártel Chilango, Antonio Nieto, la cocaína asegurada en las ultimas semanas le pertenecería.

El primer golpe ocurrió el pasado 18 de enero. El descuido del chófer de una camioneta de carga que transitaba por la alcaldía Miguel Hidalgo reveló lo ya anunciado: las células del CJNG se expanden cada vez más en la capital del país.

leer mas

000000

NARCONEWS de MEXICO 🇲🇽: las ultimas del 11 de febrero de 2021

MEXICO 🇲🇽 : del 4 al 9 de febrero, las autoridades mexicanas decomisaron 1.695 kilos de cocaína en tres cateos en la capital y el área metropolitana

Del 4 al 9 de febrero, las autoridades mexicanas decomisaron 1.695 kilos de cocaína en tres cateos en la capital y el área metropolitana.

El 4 de febrero, militares, policías y fiscales de Ciudad de México irrumpieron en un departamento de la alcaldía Tlalpan, en el sur de la capital. Allí encontraron algo más de 800 kilos de cocaína, armas largas y cortas y vehículos de lujo. Dos personas fueron detenidas en la casa.

Al día siguiente, el Ejército y la Fiscalía General de la República llegaron a una bodega en Ciudad Nezahualcóyotl, “como continuación de los resultados” del día anterior, según informó la Secretaría de la Defensa. En la bodega, las autoridades hallaron 830 kilos de cocaína, vehículos con “compartimentos ocultos” y dinero en efectivo. Adscrito al Estado de México, Neza es uno de los municipios del área metropolitana de la capital. Apenas 20 kilómetros separan los lugares de los decomisos. La dependencia no informó si en este operativo detuvieron a alguien.

El 9 de febrero, militares y autoridades de la capital dieron el tercer golpe, esta vez en un barrio céntrico de clase media. Una persona fue detenida en este operativo. El hallazgo fue menor, apenas 61 kilos de cocaína, pero sumado a los anteriores cerraba una semana extraordinaria.

FUENTE y MAS

000000

NARCONEWS de MEXICO 🇲🇽: las ultimas del 9 de febrero de 2021

000000