ÉQUATEUR 🇪🇨 (Guayaquil) : saisie de 4 tonnes 500 de coke destinées à Anvers

Quelque 4,5 tonnes de cocaïne ont été saisies ce week-end au port de Guayaquil en Équateur par les unités locales du Programme de contrôle des conteneurs, géré par l’ONU. La cargaison devait arriver à Anvers.

source

000000

COLOMBIE 🇨🇴 (Interpol): un narcotrafiquant marseillais écroué après avoir été localisé sur l’île de San Andrés

Un narcotrafiquant marseillais de 34 ans recherché par Interpol a été localisé sur l’île colombienne de San Andrés.

Il vient d’être écroué dans une prison colombienne avant son extradition vers la France.

Source

0000

ECUADOR 🇪🇨 (cantón Santo Domingo) : cerca de media tonelada de droga fue encontrada en camión abandonado como destino uno de los puertos marítimos de la zona costera del país

Cerca de 500 kilos de clorhidrato de cocaína fueron decomisados la tarde de este lunes 11 en una estación de servicio, ubicada en la parroquia Alluriquín, del cantón Santo Domingo.

El alcaloide fue encontrado en el interior de un camión que fue abandonado en una gasolinera de esa parroquia tsáchila.

fuente

000000

OCEANO ATLANTICO : la Armada francesa abordó un barco pesquero venezolano con más de 4.200 kilos de cocaína con destino a Galicia

Un total de 4.248 kilos de cocaína han sido interceptados en un pesquero venezolano con destino a Galicia en el marco de una operación internacional que se ha saldado con la detención de 20 personas, tres de ellas como supuestas máximas responsables de la organización criminal propietaria de la droga intervenida.

Fuentes policiales han detallado que el pasado mes de junio de 2020 se comenzó a investigar una organización criminal dedicada a la introducción en Europa de importantes partidas de cocaína por vía marítima. Así, se sospechó que la dirigía un hombre hispano-marroquí que se escondía en algún lugar de Cataluña dado que le constaba una orden para su extradición por un delito de tráfico de drogas en vigor.

La acción conjunta permitió comprobar que un barco pesquero que remolcaba una embarcación de alta velocidad se encontraba en el punto de entrega de la mercancía ilegal, supuestamente para proporcionar seguridad a la operación de trasvase. Así, observaron que el pesquero navegaba hacia el punto de encuentro.

Precisamente, la utilización de este tipo de lanchas resulta indetectable en esas latitudes y ofrece una mayor flexibilidad para evitar la acción de los cuerpos policiales.

Durante la operación tuvieron lugar problemas de comunicación que impidieron que el barco controlado desde España interceptase la cocaína transportada por la embarcación de alta velocidad. Por ello, la Armada francesa abordó la embarcación que ocultaba la droga, lo que permitió detener a ocho personas de nacionalidad venezolana e intervenir 177 fardos cuyo peso alcanzaba los 4.248 kilogramos.

leer

000000

BRÉSIL 🇧🇷 (Rio de Janeiro) : les douaniers saisissent 5 tonnes de cocaïne destinées au Mozambique 🇲🇿

Les douaniers, aidés par des agents de la police fédérale ont d’abord trouvé 4,3 tonnes de cocaïne dans des conteneurs, à destination du Mozambique, en Afrique.

La drogue était cachée dans des boîtes de savon en poudre.

Au moment du déchargement du premier conteneur, une autre équipe de douaniers et de la police fédérale a localisé un autre conteneur contenant environ 700 kg de cocaïne emballés dans des boîtes de savon en poudre.

VIDEO

source

000000

ECUADOR 🇪🇨 : registran cerca de 10 toneladas de cocaína, el cargamento tendría como destinos final Estados Unidos y México

Un importante golpe a las redes de narcotráfico se registró en las últimas horas en Ecuador, en donde las autoridades de ese país decomisaron cerca de 10 toneladas de cocaína. De acuerdo con las autoridades ecuatorianas, el cargamento tendría como destinos final Estados Unidos y México, donde estarían los contactos de los capos colombianos.

Otro de los puntos que llamó la atención de las autoridades es que en el sitio donde fue ubicado el cargamento de droga había fusiles y más de 2.000 cartuchos de munición. La droga, según el reporte de las autoridades ecuatorianas, fue ubicado dentro de una bodega donde se vendían botellones de agua y estaba localizado en el sector de Los Vergeles.

Al realizar el operativo, las unidades policiales ubicaron detrás de una pared falsa el alcaloide. Allí encontraron 157 bultos, en donde había 60 bloques, que al realizarles la prueba arrojó positivo para cocaína.

“Como resultado se obtuvo la detención de dos ciudadanos menores de edad de nacionalidad ecuatoriana, los mismos que serán trasladados hasta la autoridad competente. El alcaloide tenía como destino Estados Unidos y México. Con esta importante ejecución policial se logra sacar del mercado ilegal alrededor de 450 millones de dólares”, dijo el general inspector, Tannya Varela.

En un trabajo conjunto entre las autoridades nacionales e internacionales han logrado ubicar al menos siete rutas para enviar cocaína al exterior. Algunas de estas rutas salen desde Buenaventura y Tumaco, hacia Costa Rica y El Salvador.

Agregó la autoridad marítima que, “de acuerdo con información de Inteligencia, la droga sería enviada desde el sector de Bocagrande, Nariño, hacia Centroamérica. Con esta incautación se afectaron significativamente las finanzas del Grupo Armado Organizado Residual “Los Contadores”, quienes delinquen en la región, traficando y comercializando estupefacientes hacia México y Estados Unidos”.

fuente y mas

000000

ECUADOR 🇪🇨 (Guayaquil) : dos toneladas y media de cocaína fueron decomisadas

Una tonelada de cocaína, que tenía como destino final Bulgaria, fue decomisada en uno de los puertos de Guayaquil por parte de la Policía Nacional.

En otro operativo realizado en conjunto entre la Unidad Nacional Investigativa Antidrogas del Ecuador, los guardacostas de Estados Unidos, la Policía colombiana y la Armada ecuatoriana se identificó y localizó una embarcación que era utilizada para transportar droga por vía marítima.

Cinco personas fueron aprendidas, de los cuales dos son ecuatorianos y el resto extranjeros. Se presume que ellos son los responsables del transporte de una tonelada y media de cocaína. Los detenidos y los indicios fueron trasladados a los Estados Unidos.

Leer

0000

ARGENTINA 🇦🇷 : secuestran segunda avioneta que trasladaba droga a Uruguay

Este viernes, Gendarmería Nacional de Argentina informó a través de sus redes sociales que secuestraron una segunda avioneta que estuvo relacionada al traslado de pasta base a Uruguay.

La aeronave partió de Paraguay, descargó en Uruguay y tenía Argentina como destino final.

Leer

0000

ESPAGNE 🇪🇸 (Port de València) : saisie de 450 kilos de cocaïne

Les agents de la Guardia Civil ont contrôlé un conteneur en provenance du Brésil. Après ouverture, ils ont découvert 450 kilos de coke.

SOURCE

000000

ESPAGNE 🇪🇸 (Algésiras) : saisie de 8.200 kilos de haschich dans un camion à des narcos de Cambados (Galicia)

La DEA est omniprésente en Afrique et en Europe, comme partout ailleurs dans le monde pour « aider » les services des différentes douanes, de la police et des gendarmes.

Pourquoi, alors qu’elle est dans l’incapacité de ralentir le narcotrafic vers le territoire des États-Unis et de faire diminuer la consommation de drogue sur son propre territoire ?

Certainement le partage d’informations récoltées par les innombrables agences dédiées à la lutte contre le narcotrafic.

°°°°°°

 

Du grand classique dans le détroit de Gibraltar

L’organisation démantelée utilisait un camion qui prenait un ferry entre Tanger et Algésiras.

La « Policia Nacional » espagnole, dans le cadre d’une opération conjointe menée avec la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) du Maroc et la DEA (Drug Enforcement Administration) des États-Unis, a démantelé un réseau de trafic de drogues à Algésiras.

Plus de huit tonnes de haschich marocain ont été saisies et cinq personnes dont un Marocain arrêtées lors de l’opération.

Les agents, après avoir identifié le camion, ont mis en place un dispositif au port d’Algésiras afin de connaître la destination de la drogue importée et d’identifier et appréhender les acteurs de ce trafic mené depuis la localité Pontevedra de Cambados (Galice).

SOURCE

°°°°°°°°°°

Incautan a unos narcos de Cambados 8.200 kilos de hachís dentro de un camión

Así, y merced a la citada cooperación internacional, la Brigada Central (en concreto, la unidad Greco Galicia con base en Pontevedra) coordinó el operativo de vigilancia que le sirvió para detectar la llegada de un camión cargado de droga por el puerto de Algeciras . Mediante un sigiloso seguimiento, los agentes comprobaron que el vehículo se dirigía a una finca en una zona apartada, donde también se ocultaba una narcolancha. Dos vehículos salieron a su encuentro, uno de los cuales ya había sido detectado horas antes en el puerto controlando la salida de la droga.

Mas en castellano

000000

PAYS BAS 🇳🇱 (Rotterdam) : les 4 tonnes de coke arrivaient du Surinam

Le conteneur contenait aussi du bois et se dirigeait vers une entreprise en Pologne.

Lire

0000

ÉQUATEUR 🇪🇨 (Quito) : dites le avec des fleurs !

Les fleurs partaient

pour

les Bataves d’Amsterdam

Un citoyen détenu et plus de 20 kilos de cocaïne saisis sont le résultat d’une opération de contrôle des drogues menée par la Police nationale dans la zone de fret de l’aéroport international Mariscal Sucre, situé au nord-est de Quito.

La drogue aurait été camouflée dans les cartons qui séparent les bouquets de fleurs d’un envoi apparemment destiné à la ville européenne d’Amsterdam, aux Pays-Bas.

source

000000

COLOMBIA 🇨🇴 : decomisan más de 2,4 toneladas de cocaína en aguas del Caribe colombiano

Bogotá, 11 sep (EFE).- Más de 2,4 toneladas de cocaína que pertenecían al Clan del Golfo fueron incautadas en aguas de la isla colombiana de San Andrés, en el Caribe, en una operación conjunta de autoridades de Colombia, Estados Unidos y Panamá, informaron este sábado fuentes oficiales colombianas.

Leer

0000

BRASIL 🇧🇷 (Mato Grosso) : copiloto de avião com quase 300 kg de cocaína que saiu da Bolívia caiu em MT é preso

De acordo com a Polícia Federal, foram encontrados 296 kg de cocaína e 1 kg de maconha dentro da aeronave. Além das drogas, o avião foi apreendido.

Segundo a polícia, o veículo não tinha plano de voo e entrou no espaço aéreo do Brasil pela fronteira com a Bolívia, mas foi interceptado pela Força Aérea Brasileira (FAB).

Mais

0000

BRASIL 🇧🇷 (Guaíra) : motorista é preso com mais de 320 kg de cocaína em fundo falso de tanque de combustível

Um homem, de 49 anos, foi preso suspeito de tráfico internacional de drogas, na Ponte Ayrton Senna, em Guaíra, no oeste do Paraná, na quarta-feira (18), conforme a Polícia Federal (PF).

Segundo a polícia, o suspeito transportava cerca de 325 quilos de cloridrato de cocaína no fundo falso da carreta que dirigia. A droga estava no tanque de combustível do veículo.

Mais

0000

COLOMBIE 🇨🇴 (Pacifique) : la Marine colombienne a intercepté un narco-sous-marin lesté de 2 tonnes de coke

Un « narco-sous-marin » transportant près de deux tonnes de cocaïne a été intercepté par la marine colombienne mercredi premier septembre.Le navire de type semi-submersible a navigué le long de la côte du Pacifique. À l’approche des militaires, l’équipage a abandonné le sous-marin et a réussi à s’échapper.

source

Submarin cu peste 1,8 tone de cocaină, capturat în Columbia

000000

BRÉSIL 🇧🇷 (Biguaçu – Grand Florianópolis) : la Police fédérale et la Police fédérale des routes ont saisi 24 tonnes 500 de marijuana

La plus grosse saisie de marijuana de l’histoire de Santa Catarina a été réalisée par la police fédérale (PF) et la police fédérale des routes (PRF) ce vendredi (3) à Biguaçu, dans le Grand Florianópolis. L’ interception a été effectuée sur l’autoroute BR-101 contre un camion bi-train qui transportait du maïs.

Droga estava escondida dentro de carga de milho — Foto: Polícia Federal/Reprodução

Les 24,5 tonnes de drogue étaient cachées dans la cargaison. Le conducteur a été arrêté sur le fait.

Le narcotique était conditionné en balles et réparti entre les grains de maïs. Le véhicule avait des plaques d’immatriculation pour Imaruí, au sud de Santa Catarina.

Cinq heures ont été nécessaires pour séparer les fardeaux de marijuana et terminer la pesée.

source

000000

COLOMBIA 🇨🇴 (Pacifico) : en semisumergible incautan 1.800 kilos de cocaína de las disidencias

En la mañana de este miércoles, el comandante de la Fuerza de Tarea contra el Narcotráfico ‘Poseidón’ el contralmirante Orlando Cubillos Chacón, confirmó que fueron incautados 1.800 kilos de cocaína que eran transportados en un semisumergible.

Leer

0000

BRÉSIL 🇧🇷 (terminal à conteneurs de Paranaguá) : la police fédérale a saisi 333 kg de cocaïne

La police fédérale a saisi, aux premières heures de ce samedi 28/08, un chargement de 333 kg de cocaïne.

La cargaison de cocaïne était conditionnée en comprimés et une partie du produit a été retrouvée à l’extérieur d’un conteneur par les responsables de TCP (Terminal à conteneurs de Paranaguá). L’autre partie a été trouvée par les employés du Port et par la Police à l’intérieur du conteneur.

La drogue était destinée au port de Rotterdam, aux Pays-Bas.

SOURCE

000000

PÉROU 🇵🇪 (Coke en Stock – CCCXLVIII) : le Pérou approvisionneur du Brésil

Logiquement, après l’épisode précédent, nous voici naturellement à devoir parler de la situation au Pérou, ex premier producteur en 2013 re-dépassé à nouveau depuis 2018 par… la Colombie. Il fournit en grande partie le Brésil, via sa frontière commune qui fait 2 995 kilomètres. On y rencontre beaucoup de ‘Cessna’ et moins de ‘Beechraft’, et surtout un nombre important de laboratoires de transformation de la cocaïne disséminés dans la partie haute de l’Amazone.

Et on pourra lire les révélations tonitruantes du roi des narcos du pays

A l’époque un homme observe tout cela en souriant : il s’agît de Demetrio Chávez Peñaherrera, surnommé « Vaticano » (Le Vatican mais aussi Gerónimo, Loco Limonier, Patron, Garrincha, Coca Loca, Irak, Sadam ou Al Capone) considéré comme le plus grand trafiquant de drogue du pays, directement lié aux trafiquants de drogue colombiens Rodríguez Orejuela (cartel de Cali) et Pablo Escobar (cartel de Medellín).

Il manipulait 80 % de la production péruvienne e pâte de cocaïne  par an à cette époque). En précurseur de ce qui se fait aujourd’hui, il avait fait construire à la frontière péruvienne avec la Colombie et le Brésil un gigantesque laboratoire de traitement du chlorhydrate de cocaïne doté d’une piste d’atterrissage de 1 500 mètres, d’une villa et d’un entrepôt alimentaire. Il avait investi pour 1 million de dollars US en intrants chimiques !!!

Le 13 janvier 2016; le voici qu’il sort de prison, après y avoir passé 22 ans, et sa première déclaration est tout simplement explosive, accusant ouvertement l’ex président Fujimori de l’avoir aidé, carrément à installer le trafic et le faire perdurer : « C’était une période désastreuse pour le Pérou, il y avait un narco-état là-bas et c’est indéniable. Ce que j’ai fait, je ne l’ai pas fait seul mais avec consentement ; s’ils m’auraient dit de ne pas le faire, je ne l’aurai pas fait.«  a-t – il déclaré à la presse lorsqu’il a rappelé ses activités illégales . 

Il a également mentionné que: « L’ancien président Fujimori était au courant de la piste d’atterrissage qu’il avait dans la jungle pour l’expédition de drogue et qu’il aurait toléré son fonctionnement jusqu’à deux ans après avoir reçu un document du gouvernement américain demandant sa fermeture (!!!). »

Selon les historiens, en effet: « En mai 1996, des agents du renseignement de l’armée de l’air péruvienne ont découvert une cargaison de 176 kilos de cocaïne, pas moins que dans l’avion présidentiel. Le pilote Luis Escárcega Ishikawa, était l’un du président Alberto Fujimori. En juillet de la même année, ils trouvèrent une autre cargaison, cette fois sur un navire de la Marine. La révélation causa stupeur et confusion dans le pays. Cependant, un an après la saisie de la drogue, en juillet 1997, le président de l’époque, Alberto Fujimori, a disculpé les officiers de l’équipage du narco-avion dans un discours public. Non seulement les officiers ont été acquittés, mais l’un d’entre eux, le colonel FAP Óscar Salinas, a obtenu une promotion ».

lire plus

000000

AERO-NARCOTRAFIC (Coke en Stock – CCCXLVII) : au Brésil, la coke vient de Bolivie ou du Pérou

Au Brésil, l’activité n’a pas cessé cet été, le fait d’appareils connus, des Cessna 210 et des Beechcraft B58 notamment : on les a rencontrés alternativement, comme l’année précédente, les deux modèles agissant en duo pour venir récupérer un chargement conséquent resté coincé dans un appareil qui s’était écrasé. S’y ajoute l’inévitable hélicoptère Robinson R44, très présent là-bas comme on le sait, avec à la clé un beau cas de figure de policier trafiquant. 

Un récidiviste notoire (et pas le seul)

Autre histoire avec un autre avion monomoteur Cessna, modèle 182P immatriculé PT-IMY (ici à gauche), capturé le 3 juillet dernier à Ituverava à l’intérieur de l’Etat de São Paulo avec un chargement conséquent de chlorhydrate de cocaïne de 243 kilos d’une valeur de 15 millions de Reais, selon le registre disponible en consultation sur le site de l’ANAC (Agence nationale de l’aviation civile), il appartient à un pilote de Corumba nommé Luiz Augusto de Barros Lima, originaire du Mato Grosso do Sul, aujourd’hui âgé de 77 ans, qui a comme particularité d’avoir eu son nom impliqué au moins déjà deux fois dans une histoire de trafic de cocaïne. Ce 3 juillet, l’avion avait été chargé au Paraguay, dont il provenait, attendu sur l’aérodrome par une camionnette. Or le fameux Luiz Augusto de Barros Lima avait déjà  été arrêté il y a 14 ans, dans une situation très similaire à celui enregistré cette après-midi-là. En 2007, en effet, le propriétaire du Cessna Aircraft 210L, immatriculé PT-JIC avait été surpris, également à l’intérieur de São Paulo, en train de piloter cet un autre monomoteur le 18 octobre, à Guararapes (SP). Dans l’avion transporté par Luiz Augusto, alors âgé de 63 ans, des policiers du Denarc (Département des enquêtes sur les stupéfiants) de l’État voisin avaient trouvé 200 kilogrammes de cocaïne. Le hic, c’est qu’à cette date, Augusto était déjà un récidiviste : en 2002, il avait été condamné à cinq ans et quatre mois de prison parce qu’il avait été arrêté une première fois avec 104 kilos de cocaïne dans la région du Pantanal !!!

Le PT-JIC avait alors été évalué à 130 000 dollars.

L’État qui l’avait incorporé un temps dans la police, lui aussi (ici à droite), l’avait revendu après… et cet avion on le connaît bien ici : il a fini ses jours le 13 février 2019 planté net dans une maison de Benguí, à Belém.

Son copilote Lucas Ernesto Santos e Santos, 24 ans est décédé à l’hôpital, son pilote casse-cou n’a que 22 ans et il s’appelle Bruno Alencar Wachekowski (ici à droite), qui « traînait derrière lui un lourd CV de (jeune) délinquant » ai-je écrit ici même : en 2016 il avait déjà été impliqué dans un autre crash, son avion étant tombé dans une ferme en Bolivie. À l’époque, il avait 19 ans !!!.  « L’avion avait été retrouvé broyé, posé sur le dos arborant une fausse immatriculation de papier en PT-JKX… «  Il avait remis ça en 2017, avec un autre Cessna encore : en novembre 2017, Bruno et quatre autres hommes qui prévoyaient de reprendre un avion saisi avec près de 500 kilogrammes de droguev ont été arrêtés dans la municipalité de Tangará da Serra, à 242 km de Cuiabá » avait-on appris…

source et plus

000000