Archives de la catégorie ‘Argentine’

Reunión entre funcionarios salteños y jefes militares en un vivac de las tropas del Ejército desplegadas en la frontera

Reunión entre funcionarios salteños y jefes militares en un vivac de las tropas del Ejército desplegadas en la frontera

Los grupos de élite de la policía local y los refuerzos de la Gendarmería Nacional ya se encuentran desplegados en los puntos más conflictivos de la frontera norte, donde esta provincia se conecta con Bolivia a través de dos puentes internacionales y decenas de pasos clandestinos en el monte. En esta zona, según información oficial a la que accedió LA NACION, los principales problemas provienen de las actividades de grupos de narcotraficantes que, con una estructura « empresarial », despliegan del lado boliviano a sus productores nómades de cocaína en rudimentarias cocinas y luego « bombardean » el noroeste argentino con cargas de droga que lanzan desde avionetas.

El fiscal Ricardo Toranzos enfatizó: « Los narcos pretenden que las distintas células que producen, reciben y trasladan la droga no se conecten. Los bombardeos se realizan en montes indescifrables, en sitios donde no hay señal de celular, y la coordinación se lleva adelante con teléfonos satelitales. Nosotros buscamos estos sitios, estos nudos, y los esperamos allí. Pusimos puestos de investigaciones que pudiesen dar alerta de manera inmediata« . »Muchos pilotos jóvenes de Bolivia se dedican a ‘bombardear’. Sacan los asientos, el copiloto va en cuclillas, y lanza la droga en los lugares marcados. Ellos no pueden volar mucho sobre territorio argentino porque no pueden reabastecerse de combustible. Cuando tienen que volar hacia Tucumán o hacia el norte de Santiago del Estero lanzan la droga en un sitio y aterrizan en otro punto para cargar combustible con calma, ya sin la droga en su poder« , agregó.

fuente

000000

——

Saisie de 269 kilos de cocaïne transportés dans deux camions frgorifiques, en route pour  le Chili, dans la ville de Formosan à Clorinda lors de deux procédures effectuées ce vendredi.

La première des opérations a été effectuée mercredi dernier au poste frontière de San Ignacio de Loyola où les douaniers a saisi quelque 135 kilos de cocaïne cachés dans un camion thermique qui transportait de la viande congelée au Chili et la deuxième jeudi, au cours de laquelle 134 kilos de cocaïne ont été saisis

Selon ce qui a été rapporté dans la presse locale, au cours de l’opération, les responsables ont trouvé la cocaïne répartie dans une grande quantité de pains ou de briques, enveloppés dans du papier d’aluminium.

Les chauffeurs des camions ont été arrêté et mis à la disposition de la justice.

SOURCES  123

000000

Les narco-trafiquants on fêté l’arrivée de l’année 2020 à leur façon, en envoyant leurs plus gros porteurs de coke dans le Yucatan, en visant le Guatemala, Belize ou le Quintana Roo, apportant de ce fait des tonnages impressionnants d’un seul coup : souvent plus de deux tonnes… représentant des centaines de millions de dollars. Ces arrivages conséquents ont de quoi inquiéter, comme inquiète également le passage de certains pays du stade d’importateur au stade de producteur. 

L’Amérique Centrale entière devient terre de coke, déversant une production, devenue pléthorique, venue du Pérou, de Bolivie, du Paraguay, de Colombie et du Venezuela, les deux derniers étant les points de départ essentiels de ces jets pour milliardaires transformés en simples avions cargos, et jetés ou incendiés pou la plupart après usage.

Comme les sommes emportées sont conséquentes, ces appareils détournés de leur vocation première emportent de plus en plus à bord des armes, de véritables arsenaux parfois, comprenant des armes lourdes. 

C’est une véritable guerre qui s’installe, désormais.

Un Gulfstream de brousse de plus

Si le 27 janvier c’est un Hawker 800 qui avait atterri, le 16 décembre c’était un énorme Gulfstream III G1159A (23,72 m d’envergure contre 20,98 m pour son prédécesseur, il a été rallongé de 97 cm et peut faire jusqu’à 31 tonnes à pleine charge !), qui s’était posé pas loin, toujours proche de San Andres, et toujours dans le Peten, mais en pleine brousse cette fois, à proximité de la municipalité de Candelaria, une apparition surprenante, à l’image de son prédécesseur vénézuélien, premier du genre aperçu ainsi en 2015. Cette fois il s’est posé sur une piste clandestine plus que conséquente, car faisant 300 mètres de large sur 3 km de long celle-là (ci-dessous à gauche (1)) !

L’avion abandonné a été retrouvé vide, hélas, supposé ayant transporté  au moins « pour 40 millions de dollars de coke, (750 millions de pesos) » selon les autorités.  Sans surprise on constate qu’à l’intérieur l’avion a été complètement vidé (cf ci-dessous à droite), comme il est de norme chez les trafiquants pour en faire une avion-cargo, ce qui sur ce type de modèle de grande taille octroie un volume conséquent on s’en doute…

Logistique préparatoire et armement

Lui aussi avait été l’objet d’une logistique préparatoire importante, deux camionnettes et pick-ups l’attendant sur place, près de l’énorme piste clandestine prête  pour son arrivée nocturne.

Sa cargaison  (ci-dessous à droite) étant rapidement retrouvée (une partie dans des fourrés, l’autre chargée déjà à bord des pick-ups attendant à proximité, ainsi que de nombreuses armes plutôt hétéroclites (il y a même un fusil ordinaire), combinant surtout Kalachnikovs et M-16, ainsi qu’un Colt, et de nombreux chargeurs sans oublier les indispensables téléphones et talkie-walkies. Visiblement, on avait encore une fois affaire à tout sauf des amateurs. Tout présentait l’image d’une opération interrompue par l’armée au moment le plus crucial, celui de la réception de la marchandise (il y en avait au total pour 2,572 kilos répartis dans 86 sacs, visibles ici à droite !). L’engin avait été doublement attendu !!! L’histoire ne s’arrête pas pour autant car, le 20 décembre, on apprend que l’arrestation d’un des trafiquants s’était en fait mal passée : des tirs avaient en effet été échangés avec l’armée à l’arrivée de l’avion (on parle d’une heure et demie d’échanges de coups de feu !), et un homme avait été blessé : il s’agît d’un dénommé Miguel Acosta González et c’est en fait le directeur de la Défense Civile de Calendaria !!! Une vidéo de l’arrestation des trafiquants, proposée par les colombiens (qui avaient suivi l’appareil) est visible en ligne. (On peut supposer que les images du suivi de l’atterrissage et du transvasement des 2,5 tonnes de coke proviennent d’un avion de la DEA américaine et non des forces colombiennes, quoique ces derniers nous ont déjà prouvé qu’elles savaient le faire en filmant en 2015 un Hawker bourré de coke de perdition avant son crash) : le nombre de participants pour transporter les sacs est impressionnant, en tout cas ! L’aviation colombienne, c’est à noter pour tempérer l’avis précédent, possède un engin très capable et fort efficace pour suivre les jets de drogue et les filmer : c’est un Cessna Citation 560 (OT-47B ) numéroté FAC5764 bardé de capteurs et d’un caméra-boule de type FLIR rétractable, comme on peut le voir ici à droite.

La filière costaricienne en évidence

Le 18, c’était un autre participant à ce trafic qui avait été arrêté : Héctor Alberto García Tejocote, un autre responsable de la Défense Civile du Campeche (au Mexique, donc, cette fois). Parmi les hommes interpellés, tous des mexicains, sauf un autre guatémaltèque (Emanuel López López), et un costa-ricain.  Celui-là nous intéresse davantage, il s’agit en effet d‘Albán Azofeifa Chacón, c’est un ex-policier, ici  à gauche, qui a travaillé de 2008 à 2010 au « Ministerio de Seguridad Pública,  Servicio de Vigilancia Aérea » : autrement dit celui qui surveillait la circulation aérienne au dessus du Costa-Rica !!!  Il laissait tout passer, déjà, on suppose au-dessus de son pays …

lire la suite

0000000

Presque trois ans après la saisie rocambolesque de 1,7 tonne de coke sur une plage des Landes, un des acteurs du trafic a été arrêté en Argentine.

LIRE

0000

A series of arrests of Dominican nationals in southern Argentina over recent months have highlighted a highly lucrative drug market in the area, where they can be sold for higher prices than in Buenos Aires.

Authorities in the city of Las Heras, in the southern province of Santa Cruz, arrested three Dominican men on March 16 accused of leading a micro-trafficking organization, reported La Vanguardia Noticias.

Read more

0000

La sustancia fue detectada gracias al escáner de la Aduana.

Tras una revisión, se encontró la droga entre los paneles térmicos del camión.

En el interior del vehículo se encontró 123 paquetes de cocaína, con un peso de 131 kilos. Además se halló 20 paquetes de marihuana, con un peso de 22 kilos.

Leer mas

http://www.lostiempos.com/actualidad/pais/20190324/boliviano-intenta-ingresar-cocaina-marihuana-argentina-camion-bananos

0000

Gendarmería Nacional secuestró 362 kilos 523 gramos cocaína y 44 kilos 857 gramos de marihuana que fueron dejados por una aeronave en una pista cercana a la localidad salteña de Rosario de la Frontera en Salta.

Los gendarmes llegaron en el momento justo cuando pretendían ocultar el cargamento en pozos de un monte cercano y detuvieron a 10 personas.

Leer mas

0000000

Le Brésil est handicapé par sa géographie, qui oblige ses politiciens à se munir de jets privés s’ils veulent se faire voir partout.

Le réseau ferré est en effet inexistant et les routes sont loin d’être toutes en bon état. Mais il l’est aussi par son agriculture qui utilise à foison des pesticides (c’est le royaume de Monsanto (1)) et jonche le sol de pistes de décollage disséminées partout dans le pays. Des pistes propices aux trafiquants, qui n’a aucune difficulté à recruter des pilotes d’épandage, comme on l’a vu. Tout cela sous le regard bienveillant de politiciens qui se partagent le gâteau (fourré à la coke). Ce qui mène jusque Jaime Campos, André Puccinelli ou même José Dirceu, un homme très proche de Lula. Avec lui, on se rapproche de plus en plus du sommet de l’Etat.

Les politiciens leurs grandes propriété et leurs avions agricoles 

Les politiciens brésiliens sont donc aussi parfois, et c’est logique, des agriculteurs.  Ou plus exactement de grands propriétaires terriens, avec ce que l’on vient de voir, localisés plutôt dans le sud du pays et le Mato Grosso essentiellement, et ils possèdent des jet privés mais aussi aussi des avions épandeurs, comme le rappelle ici la presse nationale : « une enquête menée par le site Contas Abertas, basée sur des données publiées par le Tribunal électoral suprême (TSE), révèle que 49 politiciens en lice pour les élections de 2014 ont déclaré avoir 63 avions. Ensemble, ils représentent environ 43,5 millions de reais.  La liste comprend cinq candidats pour les élections au Mato Grosso: le député d’état Zeca Viana (PDT, ici à gauche devant un de ses tracteurs); le député d’état Nininho Bortolini (PR); l’homme d’affaires Paulo Gasparato (PSD); l’ancien maire de Juara, Oscar Bezerra (PSB); et Silvio Delmondes (PSD).  Avec un capital total de 87 millions de reais, l’adjoint Zeca Viana, l’un des principaux articulateurs de la campagne du sénateur Pedro Taques (PDT) auprès du gouvernement du Mato Grosso, se classe au 11ème rang de la liste du site.  Le parlementaire a déclaré devant le Tribunal électoral qu’il détient un quota de 50% de chacun des cinq avions qu’il possède.  Parmi les modèles, il y a des avions agricoles et un avion Ipanema. La valeur estimée de l’avion dépasse 3 millions de reals ( environ 792 000 dollars)».

Outre les treize fermes (?) lui appartenant, on retrouve facilement les cinq avions appartement à Zeca Viana, dont la fortune à bondi de 1644% en 4 ans, note également finement Keka Werneck : « entre 2010 et 2014, les actifs de Zeca Viana (PDT) sont passés de 5 millions de reals 87 millions » ! 

Cela représente 82 millions de reals de plus en seulement quatre ans.  Il est le candidat parlementaire le plus riche du Mato Grosso ». On lui trouve tout d’abord, en épluchant sa déclaration de campagne électorale, un Air Tractor AT-4028-1222 de 2009 valant un demi-million de dollars (579 000 dollars exactement), et en « copropriété »  à 50% des autres Air Tractor plus récents (de 2013) le T502B-2927  (ex N10028 ici sur la droite), et l’AT502B-2929 (ex N1005Z ici à gauche), plus un Embraer Ipanema modèle BEM 202 (comme celui-ci) immatriculé PT-USQ (l’engin est vendu dans les 230 000 dollars neuf), soit environ 870 000 reals). En enfin le cinquième appareil lui appartenant et qui n’a rien d’un avion agricole, c’est un Beechcraft Baron 58 (ici à droite) lui aussi détenu à 50%, le N° TH1924, l’ancien  N717VP aux USA devenu PR-JGV au Brésil (l’avion n’a pas été repeint comme on peut le constater ici à droite).

Des propriétaires politiciens qui ne respectent pas les lois…………..

 

MORE

000000

Un camión proveniente de Bolivia que transportaba 90 kilos de cocaína escondida en el acoplado fue interceptado por efectivos de Gendarmería Nacional en la ruta nacional 34 a la altura de Salta.

Durante la inspección del acoplado del camión, que se dirigía a la provincia de Santa Fe, los uniformados observaron irregularidades en la tapa de un tubo cilíndrico metálico color rojo con signos de haber sido colocado recientemente, debajo del piso de madera.

Leer y ver mas

https://www.cronica.com.ar/policiales/Interceptaron-un-camion-con-mas-de-90-kilos-de-cocaina-en-Salta-20181003-0023.html

000000000

L’un des avions découvert à la Mosquitia cet été a été plus ou moins cerné comme on l’a vu dans l’épisode précédent : avion de trafiquant décoré comme ceux de surveillance ISR déployée par une énorme entreprise privée profiteuse de guerre. On hésite encore à son sujet. Pour le deuxième, ce ne sera guère mieux, puisque trois solutions vont s’offrir à nous comme on va le voir.

Les trois solutions possibles aboutissant à la même conclusion: le « Grand Caravan » découvert n’a sans doute pas été acheté par les trafiquants…

La grande caravane des narcos

Un Beechraft de l’âge de celui découvert c’est abordable, comme on l’a vu. Mais les narcos auraient-ils investi 1,5 ou 2 millions de dollars dans un Cessna 208, son prix moyen d’occasion ? Pas sûr. Il ont peut-être utilisé une autre méthode. C’est assez surprenant après coup, mais elle fait écho à un article prémonitoire du 13 juin 2010 écrit par La Republica, à la suite d’une circonstance particulière : à Nazca, sur l’aérodrome de María Reiche, un gros Cessna de ce ce type d’Aerodiana (OB-1922-P), ex N2360B (le 208B2099 « exported to Peru ») tout récent, il datait de 2009 !) avait en effet été subtilisé le 10 juin 2010, par des trafiquants qui avaient pris l’équipage (double) en otage. Et tout de suite voici ce qu’on en avait dit Milagros Laura S. : « cet avion est le plus recherché par les trafiquants de drogue Il a la polyvalence.

Le Cessna Grand Caravan peut atterrir sur n’importe quelle surface. Il atteint de grandes hauteurs, dépasse même la chaîne de montagnes, avec une charge pouvant atteindre 1500 kilos.

« Il a également un temps de vol de six heures. Pourquoi ont-ils détourné le Cessna Grand Caravan et pas un autre ? Quelles sont les caractéristiques de cet avion, qui a suscité un grand intérêt pour les pirates de l’aéronautique ? Dans quelle mesure cet avion peut-il être utile pour le trafic de drogue ? Cette machine aérienne, d’une valeur de plus de 2 millions de dollars, a la plus haute capacité de survoler la Cordillère des Andes, l’une des plus grandes difficultés des autres avions de même type. Un autre avantage de cet avion  réside dans le fait qu’il peut atterrir sur n’importe quelle surface, même s’il ne dispose pas de mesures d’atterrissage de base telles que l’éclairage. »

LIRE PLUS

http://www.centpapiers.com/coke-en-stock-ccxxvii-la-reorientation-du-trafic-le-honduras-comme-premiere-destination-aerienne-5/

00000000000

Una operación conjunta entre la Agencia Federal de Inteligencia (AFI), la Dirección de Inteligencia de Gendarmería Nacional Argentina, la Secretaría Nacional Antidrogas de Paraguay (SENAD) y la Policía de Investigaciones (PDI) de Chile, desbarató una banda que transportaba 1000 kilos de marihuana por los tres países.

Leer mas

https://m.tn.com.ar/policiales/operativo-antinarco-la-afi-desbarato-una-banda-que-operaba-en-argentina-chile-y-paraguay_855884

000000000000000000000000000000

Sábado 18 de noviembre de 2017
Algunos de los vehículos incautados en los allanamientos realizados por Gendarmería
Algunos de los vehículos incautados en los allanamientos realizados por Gendarmería.
Foto: Ministerio de Seguridad

La caída de una importante organización narco expuso en un mismo operativo varios de los principales temores locales sobre la expansión de esa clase de grupos criminales.

Uso habitual de avionetas para el transporte de drogas cada vez más lejos de la frontera norte, transformación de la ruta de contrabando de marihuana en un sostén logístico para el tráfico de cocaína, grupos de protección de las zonas de acopio sustentados en armas largas y vínculos directos entre bandas transnacionales que buscan ganancias en el mercado europeo con los proveedores narcos del conurbano.

El denominado Operativo Quijote puso en evidencia que esos riesgos proyectados por especialistas antidrogas ya son una realidad local.

mas: http://www.lanacion.com.ar/2083555-utilizaban-avionetas-para-introducir-cocaina-de-paraguay-a-buenos-aires

Traficaban una tonelada de cocaína por semana en vuelos que aterrizaban a 200 kilómetros del Obelisco

LEER:https://www.clarin.com/policiales/traficaban-tonelada-cocaina-semana-vuelos-aterrizaban-200-kilometros-obelisco_0_HJuV-221z.html

000000000000000000000000000000

Se trataba de un ciudadano boliviano que llevaba 11 kilos de cocaína en Jujuy. La droga estaba escondida en el interior de los palos de golf que guardaba en su Renault Duster.

La persona, que trabajaba como remisero, salió de La Quiaca y se dirigió hacia San Salvador, pero fue obligado a parar en el camino.

leer mas: https://tn.com.ar/policiales/encontraron-11-kilos-de-cocaina-ocultos-en-palos-de-golf-en-jujuy_834926

0000000000000000000000000000000000000

Quince personas fueron detenidas hoy y unos 45 kilos de cocaína secuestrados durante 25 allanamientos realizados en el barrio porteño de Constitución y en el conurbano bonaerense para desbaratar una banda de narcotraficantes que operaba en la zona metropolitana.

Leer mas

http://www.mdzol.com/nota/751527-incautan-45-kg-de-cocaina-en-buenos-aires/

000000000000000000000000000000

El juez federal de Reconquista Aldo Alurralde contó en PM cómo se desenvuelven las bandas del narcotráfico en la zona de Chaco a través de vuelos clandestinos.

Leer mas y video 

http://www.lanacion.com.ar/2041565-bombardeo-la-nueva-modalidad-que-usan-las-bandas-narco-para-distribuir-la-droga

0000000000000000000000000000000000

Una avioneta que transportaba 450 kilos de marihuana fue abandonada luego de que Gendarmería la baleara en San Antonio de Areco. Seis hombres fueron detenidos.

Una avioneta cargada con 450 kilos de marihuana proveniente de Paraguay aterrizó en una pista clandestina de la localidad bonaerense de San Antonio de Areco, donde descargó la droga y tras lo cual el piloto huyó en medio de disparos efectuados por Gendarmería.

leer mas: http://www.minutouno.com/notas/1558384-derribaron-una-avioneta-que-transportaba-droga-san-antonio-areco

Gendarmería bajó a tiros una avioneta con droga en Areco 

Leer: http://m.lacapital.com.ar/informacion-gral/gendarmeria-tiros-una-avioneta-droga-areco-n1423420.html

00000000000000000000000

La operación, realizada por la Policía Federal Argentina (PFA) con colaboración de la DEA, fue bautizada « B. B. de Acero » porque la mayoría de los 1.708 panes de cocaína con un pesaje aproximado de dos toneladas, fueron encontrados dentro de ocho rollos que deberían contener acero, en un depósito de Bahía Blanca y 450 kilos en la provincia de Mendoza.

« Eran bobinas que se recubrían con ocho capas de un metal y se les hacía un campo magnético con unos cables especiales, como una especie de aparato que anula los escáneres. Tenían maquinas especiales para armar estas bobinas y toda una infraestructura apta para la exportación de esta droga, nosotros creemos que fundamentalmente a Barcelona pero también a Canadá », explicó Bullrich

Leer mas 

http://www.ambito.com/886980-con-ayuda-de-la-dea-secuestraron-casi-2000-kilos-de-cocaina

0000000000000000000000000000000000000000

Bukit Aman Narcotics Director Datuk Seri Mokhtar Shariff & his deputy Datuk Kang Chez Chiang demonstrates to members of the press on how a drug mule from Argentina smuggles RM1.2 million worth of cocaine that was busted recently at the Royal Malaysian Police Bukit Aman HQ, Kuala Lumpur on June 7, 2017. — Sunpix by Norman Hiu
Bukit Aman Narcotics Director Datuk Seri Mokhtar Shariff & his deputy Datuk Kang Chez Chiang demonstrates to members of the press on how a drug mule from Argentina smuggles RM1.2 million worth of cocaine that was busted recently at the Royal Malaysian Police Bukit Aman HQ, Kuala Lumpur on June 7, 2017. — Sunpix by Norman Hiu

KUALA LUMPUR: Police have arrested an Argentinian who was smuggling 4.8kg of cocaine which is said to be worth RM1.2 million.

Federal narcotics crime investigation department director Commissioner Datuk Seri Mokhtar Mohd Shariff said cooperation between Malaysian police and the Sao Paulo Airport Police Brazil led to the 38-year-old suspect’s arrest.

« In an operation conducted by the Bukit Aman Narcotics Crime Investigation Department (NCID) at the KLIA, the Special Tactical Intelligence Narcotics Group (Sting) caught the man who was transporting the drugs.

« The man had smuggled in the drugs by stashing them at every corner of his luggage bag. He had carried his luggage bag on board a flight from Brazil before transiting in Ethiopia and Singapore.

read more: http://www.thesundaily.my/news/2017/06/07/argentinian-arrested-smuggling-cocaine-worth-rm12m

000000000000000

Una avioneta cargada con una importante cantidad de droga aterrizó en la tarde de este domingo en la zona rural de Colonia Avellaneda.

De acuerdo a los primeros datos, integrantes de una banda narco local esperaban el cargamento en tierra, a bordo de una pick up. Según trascendió, son al menos cuatro los detenidos, pero habría más prófugos.
Leer

http://www.analisisdigital.com.ar/noticias.php?ed=1&di=0&no=255258

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000

narcotrafico555Gendarmería decomisó ayer 205 kilogramos de cocaína durante un procedimiento realizado en la localidad cordobesa de Villa María, en el que fueron detenidas dos personas, informaron fuentes de esa fuerza.

El operativo tuvo lugar en la ruta nacional 9, unos 150 kilómetros al sudeste de la ciudad de Córdoba, donde personal de Gendarmería perteneciente a la Unidad de Investigaciones realizaba controles vehiculares, en conjunto con personal de la sección Pilar y Sinsacate, dependiente del Escuadrón de Seguridad Vial de Villa María.

LEER: http://www.lanacion.com.ar/1979950-incautaron-mas-de-200-kilos-de-cocaina

00000000000000000000000000