COLOMBIE 🇨🇴 (district de San Isidro) : saisie d’une tonne 600 de coke

La drogue se trouvait dans le district de San Isidro, zone rurale de Jamundí, Valle. Au total 1,6 tonne de cocaïne bien emballée et prête à partir dans la région de Naya et plus tard atteindre les eaux du Pacifique entre Cauca et Valle, où elle serait négociée avec les émissaires des cartels mexicains.

La coke se trouvait dans cinq points de collecte, prête à être envoyée en Amérique centrale.

source

000000

COLOMBIE 🇨🇴 (département de Chocó) : saisie de 1323 kilos de cocaïne appartenant au Clan del Golfo

La marine colombienne a détaillé dans un communiqué que les 1323 kilos de cocaïne se trouvaient dans une cachette souterraine du village de Tanela, qui fait partie de la municipalité d’Unguía, dans le département de Chocó, à la frontière avec le Panama.

La cargaison de cocaïne devait être transportée par hors-bord vers l’Amérique centrale et de là vers les États-Unis.

Le « Clan del Golfo », également connu sous le nom d’Autodefensas Gaitanistas de Colombia (AGC), est né après la démobilisation des paramilitaires Autodefensas Unidas de Colombia (AUC) en 2006 et est devenu le plus grand gang criminel de Colombie.

Dairo Antonio Úsuga, alias « Otoniel », chef de ce groupe dédié principalement au trafic de drogue, à l’extorsion et à l’exploitation minière illégale, est l’un des hommes les plus recherchés du pays.

Alias ​​ »Otoniel » a commencé sa carrière criminelle dans la guérilla maoïste de l’Armée de libération populaire (EPL), puis il a rejoint les AUC et quand ils se sont démobilisés, il a créé son propre gang criminel, initialement appelé Los Urabeños.

source

000000

COLOMBIA 🇨🇴 : interceptan submarino con 3000 kilos de clorhidrato de cocaína

Mediante operaciones de cooperación entre el gobierno de Estados Unidos y Colombia, la Agencia Antidrogas Estadounidense ha dado un golpe importante al crimen organizado.

En la inspección realizada al submarino interceptado, se logró incautar al menos 3 toneladas de clorhidrato de cocaína, de acuerdo con los reportes preliminares pertenecen a carteles del narcotráfico de México y Colombia.

El narco submarino contaba con un sistema sofisticado de navegación satelital, que según las autoridades le iba permitir llegar a su destino con éxito. Además, se encontró que estos sistemas de comunicaciones al parecer establecían contacto con el Comando y Control. Mediante medios satelitales y dispositivos móviles con software de cifrado. (ver )

Este operativo se logró gracias a la cooperación de agencias de inteligencia europea. Al parecer aportaron información muy valiosa para desmantelar la operación de estos carteles de la droga.

leer mas y video

000000

COLOMBIA 🇨🇴 (río Micay) : Armada incautó este domingo un cargamento de 402 kilogramos de cocaína

Colombia incautó este domingo un cargamento de 402 kilogramos de cocaína a bordo de un semisumergible que tenía como destino México.

fuente

000000

ESPAGNE 🇪🇸 (Madrid): la police nationale espagnole, en collaboration avec des agents colombiens, a démantelé un réseau de distribution de cocaïne à Madrid

En tout, douze personnes ont, dont des Marocains, été arrêtées et 600 kilos de cocaïne saisis.

Ce démantèlement fait suite aux enquêtes débutées en 2020 sur un réseau marocain de trafiquants de drogues installés à Madrid et Marbella

L’organisation avait en sa possession une importante quantité de cocaïne destinée à la distribution dans toute l’Espagne, notamment à Badajoz, Guadalajara, Madrid, Malaga et Valence, ainsi que des armes blanches, des pistolets automatiques et des armes légères, indique un communiqué de la police.

Quelque 700 000 euros en espèces et 20 véhicules d’une valeur de 250 000 euros chacun, ont été également saisis.

Lire plus

000000

ESPAGNE 🇪🇸 (Opération FERRO) : coordonnée par Europol, 52 personnes ont été arrêtées et 3300 kilos de cocaïne et 700 de haschich ont été saisis

La police espagnole a saisi un bateau semi-submersible capable de transporter jusqu’à deux tonnes de drogue d’Amérique du Sud, dans le cadre d’une opération internationale au cours de laquelle 52 personnes ont été arrêtées et 3300 kilos de cocaïne et 700 de haschich ont été saisis. .

Le commissaire général de la police judiciaire espagnole, Rafael Pérez, a expliqué ce vendredi lors d’une conférence de presse que le narco-sous-marin, fabriqué à la main, de neuf mètres de long, trois de large et trois de profondeur, était situé dans un entrepôt industriel dans la zone côtière de la ville de Malaga. Il n’était pas encore terminé et, selon l’enquête, il allait être utilisé pour se rendre auprès d’un bateau-mère pour y charger de la cocaïne pour la transporter sur les côtes espagnoles.

À l’opération de police, appelée FERRO, plus de 300 agents d’Espagne et de Colombie, des Pays-Bas, du Portugal, du Royaume-Uni et des États-Unis ont participé pendant plus d’un an, coordonnée par Europol.

L’enquête a commencé lorsque des entreprises espagnoles basées dans la région de Catalogne ont été détectées qui prévoyaient d’introduire de la cocaïne en Espagne camouflée avec des produits légaux importés d’Amérique du Sud. 52 personnes ont été arrêtées, dont 30 ont été provisoirement incarcérées, et 47 perquisitions ont été effectuées dans des villes des régions de Catalogne, de Murcie, d’Estrémadure (ouest) et d’Andalousie (sud).

source

000000

FRANCE 🇫🇷 (Douane française) : retour sur l’affaire Fievet – NS 55 DNRED

Madame la directrice générale de la Douane française Isabelle Braun-Lemaire sera-t-elle comme son prédécesseur lointain l’énarque – IGF François Auvigne et tous ses successeurs qui ont refusé d’assumer les engagements pris par l’administration qu’elle dirige ?

——

 

En France, dans la bibliothèque du Sénat

Elise Lucet :
Invité de Pièces à conviction, Michel Charasse, bonsoir…

Michel Charasse :
Bonsoir.
Elise Lucet :
Vous êtes l’ancien ministre du budget de 1988 à 1992 et sénateur du Puy de dôme, c’est la raison pour laquelle, nous sommes exceptionnellement au Sénat pour réaliser cet interview…Euh, vous ne souhaitez pas parler de, de l’affaire Marc Fievet…Est-ce que je peux vous demander quels étaient vos rapports, lorsque vous étiez ministre du budget avec ces aviseurs, je crois que vous avez souhaité les rencontrer, pourquoi ?
Michel Charasse : Lorsque je suis arrivé au ministère du budget en mai…juin 88 , l’administration des douanes  dont l’une des fonctions importantes est de lutter contre tous les trafics …de drogue, d’argent,  euh, contre-façon..etc. prenaient par an à peu près 5 tonnes de drogue. Lorsque j’ai quitté le ministère le 2 octobre 1992, nous étions à 35 tonnes par an. C’est à dire multiplier par 5, par 7 pardon…
Elise Lucet : Ouais !
Michel Charasse : En, en un peu plus de quatre ans………..Vous pensez bien que tout ceci a nécessité une organisation
Elise Lucet :Honhon !
Michel Charasse : Ou une réu.. Ou .une réorganisation….Bien entendu ce n’est pas moi qui est tout inventé, mais j’ai donné à la douane beaucoup de moyens…avec l’argent du contribuable, pour en faire une véritable arme contre les trafiquants et notamment les trafiquants de drogues
Elise Lucet : Et parmi ces armes, il y avait les aviseurs
Michel Charasse : Et parmi ces armes il y avait la collecte de renseignement et dans l’ensemble des renseignements, il y avait bien entendu les renseignements fournis par les aviseurs…
Elise Lucet : Beaucoup ?
Michel Charasse :  Des aviseurs plus nombreux, mieux organisés, des relais mieux organisés par l’intermédiaire des , des, des correspondants que la douane pouvait avoir à l’étranger sous couverture planquée ou officielle, attachés douaniers dans les ambassades etc. etc…Donc bien entendu, on a dû beaucoup, enfin beaucoup a été dû aux renseignements
Elise Lucet : Ouais !
Michel Charasse : Et c’est d’ailleursparce que l’affaire a pris une ampleur importante pendant le temps où j’étais au ministère, en  particulier avec la technique de ce que l’on appelle les livraisons contrôlées, c’est à dire l’infiltration de nos aviseurs ou quelques fois de douaniers d’ ailleurs, dans les réseaux de drogue
Elise Lucet : Ouais !
Michel Charasse :  Et de fonctionnaires donc, de la douane, dans les réseaux de drogue..Euh, qui a conduit à…  justement un incident grave. ..Euh…entre 90 et 92, qui s’est retrouvé devant le tribunal de Dijon, puisqu’à l’époque la législation française n’autorisait pas la livraison contrôlée,…le code pénal
Elise Lucet : Vous parlez des quatre douaniers qui ont été incarcérés.
Michel Charasse : Voilà, donc il y a eu l’affaire de Dijon  et ces douaniers ont failli être condamné et ..euh, ils ne l’ont pas été que parce que d’une part j’ai fait voter la légalisation des livraisons contrôlées….Comme je l’ai déclaré un jour, on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre,
Elise Lucet : Oui
Miche Charasse : Quand on fait la guerre on fait la guerre…
Elise Lucet : Ouais…
Michel Charasse :On ne fait pas la guerre avec le, avec le code pénal dans la poche ou avec des prières ou la bible ou le portrait de Mahomet.
Elise Lucet ; Donc si on veut coincer des trafiquants, il faut utiliser leurs méthodes !
Miche Charasse : Donc, très bien euh…Il faut utiliser leurs méthodes, il faut aller les chercher là où ils sont.
Elise Lucet : Honhon.
Michel Charasse : Vous savez ce sont des tueurs, je parle pas du petit, du petit merdeux, du petit dealer, du pauvre gamin…
Elise Lucet : Non, non, on parle des Locatelli, des gens comme ceux qu’on a vu dans le reportage.
Michel Charasse : Etc… je parle, voilà, des gros. Ce sont des tueurs ! Par conséquent, on va pas attraper les tueurs en leur récitant des cantiques.
Elise Lucet : Alors, on en vient à la situation actuelle, si vous le voulez bien…
Michel Charasse : On tire d’abord et on discute après……………………….
Elise Lucet :……………….Euh, on va en venir à la situation actuelle si vous le voulez bien…
Michel Charasse : J’ai sur ce plan là, quand on a affaire à des tueurs, une notion  de l’Etat de droit qui est assez flexible…
Elise Lucet :.Michel Charasse, pour terminer, on a bien compris que vous ne vouliez pas parler du dossier de Fievet, mais est-ce qu’il y a en France … des aviseurs de la douane et là je parle pas forcément du moment où vous, vous y étiez, qu’on a laissé tomber…
Michel Charasse : ……………..A mon époque, je n’ai pas entendu dire qu’on avait laissé tomber qui que ce soit…
Elise Lucet : Donc, on laisse pas tomber les aviseurs ?
Michel Charasse :………Mais, on laisse tomber personne …Il faut laisser tomber personne. Lorsque vous êtes  engagé dans une bataille….Euh, et ben…Euh…Euh, vous faites le nécessaire pour sauver tous vos soldats…
Elise Lucet : C’est pas ce que Fievet a l’air de penser…
Michel Charasse : (6 secondes de silence).Chacun pense ce qu’il veut, moi je vous dis simplement que quand on voit les résultats qu’on voit, il faut bien que…euh, l’administration des douanes soit soutenue par son ministre et qu’elle soutienne tous ceux qui collaborent, fonctionnaires ou non à ses activités.
Elise Lucet : Michel Charasse, merci d’avoir répondu à nos questions.

La preuve par l’image:

Quelques années plus tard:


000000

MEXIQUE 🇲🇽 (Quintana Roo): de paradis pour touristes à zone d’atterrissage des narcos

Au cours des derniers mois, l’État de Quintana Roo, dans les Caraïbes mexicaines, est passé du statut de zone touristique à  nouveau couloir de la drogue dans le pays.

Le dernier des événements qui en donne la preuve a eu lieu le 5 février lorsque divers médias ont souligné qu’un avion de type Cessna, prétendument utilisé par le crime organisé pour transporter de la drogue, avait été retrouvé partiellement incinéré après son atterrissage dans la communauté de Nuevo Tabasco, près de la frontière des états de Quintana Roo et Campeche.

2020 a également permis de constater ce type d’événements. En octobre, le président Andrés Manuel López Obrador a confirmé lors d’une de ses habituelles conférences de presse du matin qu’un avion transportant 1,5 tonne de cocaïne avait atterri à l’aéroport de Chetumal. En juillet, un avion s’est crashé sur un tronçon d’autoroute dans le sud de Quintana Roo, et une fois au sol, il a commencé à prendre feu; il aurait transporté un peu plus d’une tonne de cocaïne d’Amérique du Sud. Et en janvier, les autorités ont intercepté un avion piloté par deux citoyens boliviens voyageant d’Argentine vers l’île de Cozumel, à qui ils ont saisi une tonne de cocaïne.

Il convient de noter que la plupart de ces équipages ont réussi à échapper à la capture, bien qu’ils aient été localisés et poursuivis par les autorités mexicaines. Le site spécialisé dans les questions de sécurité au niveau mondial, InSight Crime, a publié une analyse de la situation dans laquelle il indique que les vols illégaux qui débarquent dans l’État de Quintana Roo ont largement transporté des cargaisons considérables de cocaïne en raison de la production record de drogue qui s’est produite dans des pays comme la Colombie, la Bolivie et le Pérou. Puis ils ont fait le décompte des vols de ce type qui ont été surpris dans l’État des Caraïbes: un en 2021; huit avions liés au trafic de drogue en 2020; 14 de plus en 2019. Citant l’agence de presse Quadratín, ils soulignent également que le système de surveillance aérienne du Mexique, contrôlé par l’armée de l’air nationale, rapporte en moyenne trois vols irréguliers effectués dans les limites de l’État par semaine. «Bien que la cocaïne soit passée par Quintana Roo depuis des décennies, l’analyste de sécurité Alejandro Hope a déclaré à InSight Crime qu’un plus grand nombre de vols avec de la drogue atterrissant dans l’État ces dernières années pourrait être dû au resserrement de la frontière terrestre entre le Mexique et les états de l’Amérique centrale, ainsi que la pression de l’ancien président américain Donald Trump sur le gouvernement mexicain pour qu’il agisse à cet égard », souligne le texte.

Jet abandonné sur une piste clandestine

Ainsi, selon Hope, la plupart des stups qui sont transportés avec succès depuis Quintana Roo atteignent leur destination finale: les États-Unis.

D’autres sont envoyés en Europe ou restent au Mexique pour la consommation nationale. L’analyste a ajouté que ceux qui reçoivent de la cocaïne à Quintana Roo peuvent être liés au CJNG (Jalisco Nueva Generación Cartel).

Les stups peuvent également être collectés par les membres résiduels du cartel du Golfe et de Los Zetas, qui sont connus pour opérer dans l’État, indique le rapport.

L’analyse du site spécialisé dans le trafic de drogue et la sécurité rappelle que, comme ils l’ont enregistré, Quintana Roo a récemment connu une recrudescence de la violence liée au crime organisé, menée par des cartels indépendants qui luttent pour le contrôle des points de distribution de drogue dans ce secteur.

SOURCE

000000

BRÉSIL 🇧🇷 (cocaïne noire): les narcos changent la couleur de la coke et font passer les envois pour de la poudre d’açaï

Des stupéfiants modifiés sont en circulation depuis les années 80 en Amérique du Sud, mais les saisies sont rares; ce narcotique frelaté n’a pas d’odeur et échappe aux tests d’identification chimique.

Une commande d’açaï en poudre (L’açaï est une espèce de palmier provenant de l’Amérique du Sud, et notamment du Brésil) est arrivée dans la ville de Novo Hamburgo via la poste et, au lieu de fruits déshydratés, les colis contenaient un type de drogue rarement détecté au Brésil: la cocaïne noire.

Cette forme de stupéfiants est présente dans le trafic de drogue depuis les années 80 et, pendant cette période, elle est largement passée inaperçue des autorités.

Modifiée chimiquement, la cocaïne noire est de couleur foncée, n’a pas d’odeur, mais est généralement perçue par les chiens renifleurs alors qu’elle résiste au narcotest, un examen dans lequel un réactif est appliqué sur le produit suspect et il change de couleur s’il s’agit en fait d’un narcotique.

Ces caractéristiques font de la cocaïne noire un type de drogue considéré comme parfait pour l’exportation.

Selon la police, les stupéfiants ont été produits en Colombie, et le Colombien arrêté dans le cadre de l’opération Açaí a reçu 10 000 R $ pour chaque envoi reçu. Il est en état d’arrestation et son nom n’a pas été divulgué.

source

000000

COLOMBIE 🇨🇴 (Cartagena): saisie de 1.539 kilos de cocaïne en partance pour le Maroc 🇲🇦

La saisie a été obtenue grâce à un appel du capitaine du navire, qui a alerté les autorités sur la présence de passagers clandestins sur le bateau.

Immédiatement, les unités des Gardes-côtes de Cartagena ont escorté le bateau jusqu’à un quai sécurisé, où, en compagnie des agents de la police portuaire, ils ont inspecté le bateau, trouvant 1. 539 colis stockés dans différents conteneurs.

En raison de la présence de ces passagers clandestins, il est supposé que ces derniers étaient responsables du chargement de cocaïne chargée sur ce navire qui couvrait la route États-Unis – Carthagène avec pour destination finale, le Maroc.

source

000000

COLOMBIA 🇨🇴 (cocaina, armas y persecución): así fue el decomiso de cerca de tres toneladas de cocaína

En las últimas horas, en uno de los primeros operativos del año contra el tráfico de drogas se decomisaron cerca de tres toneladas de cocaína que tenían destinos internacionales.

La Policía Nacional de Colombia a través de la Dirección de Antinarcóticos y en cooperación con la Agencia Antidrogas D.E.A, Guardacostas de los Estados Unidos y la Armada de República Dominicana, logró realizar en aguas internacionales mediante tres operativos, la captura de ocho personas y la incautación 2.750 kilos de cocaína. Al mismo tiempo, se incauta un material de guerra en la Alta Guajira”, indicó la Policía.

El operativo que se dio en Colombia y aguas internacionales dejó a ocho personas capturadas, según las autoridades.

000000

COLOMBIE 🇨🇴 (Culture de la coca) : autosatisfaction gouvernementale

Le gouvernement colombien a assuré mercredi avoir battu pour la deuxième année consécutive un record d’éradication de plants de coca, matière première de la cocaïne, dont ce pays reste le premier producteur mondial.

« Nous avons atteint le niveau le plus élevé d’éradication manuelle de coca jamais enregistré par la Colombie : 130 000 hectares », s’est félicité le président Ivan Duque dans une déclaration aux médias.

Le total des narco-cultures n’a diminué, selon l’ONU, que d’à peine 9 %. Les experts estiment que la superficie des nouvelles plantations atteint près de 50 % de celles éradiquées de force.

Retour du glyphosate

Ivan Duque envisage aussi de reprendre les fumigations aériennes au glyphosate, initiative saluée par le gouvernement du président américain sortant Donald Trump, qui a déployé des militaires en Colombie en soutien au plan anti-drogue, malgré le rejet de l’opposition.

Les fumigations aériennes de ce désherbant avaient été suspendues en 2015 par l’ex-président Juan Manuel Santos, suite à une alerte de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) contre ce produit « possiblement » cancérigène.

lire plus

000000

COLOMBIA 🇨🇴 (PNC): 418 kilos de cocaína en encomienda que simulaba pintura en polvo

El Ministerio Público y la Policía Nacional Civil (PNC) informaron que encontraron 418 kilos de cocaína en varias cajas de cartón que se supone contenían pinturas en polvo, las cuales estaban en el interior de las bodegas de Combex.

Jorge Aguilar, vocero de las fuerzas de seguridad, indicó que la incautación de la droga fue un trabajo de inteligencia antinarcótico y estaba oculta en 16 paquetes de encomienda. Además, detalló que proviene de Cali, Colombia y tenía como destino final Cobán, Alta Verapaz, pero aclaró que los datos pueden ser incorrectos porque los narcotraficantes utilizan información falsa o incorrecta para que no sean rastreados.

FUENTE

000000

COLOMBIE 🇨🇴 (opération San Bernardo): 16 policiers liés à des structures illégales dédiées au micro-trafic à Medellín sont envoyés en prison

L’opération, connue sous le nom de “ San Bernardo ”, a été réalisée à Medellín et à Bogotá et a permis la capture de 22 policiers et 12 civils appartenant à des groupes illégaux dédié au micro-trafic dans le  quartier d’Antioquia, l’un des principaux centres de collecte et de distribution de drogues de la région métropolitaine.

Selon le général Luis Enrique Méndez, commandant de la région 6 de la police d’Antioquia, les hommes en uniforme qui ont fourni leur service dans différents postes, n’ont pas respecté leur obligation constitutionnelle et ont commis l’omission de leurs fonctions en favorisant les actions criminelles des structures illégales.

source

000000

COLOMBIA 🇨🇴 – COSTA RICA 🇨🇷 – PANAMA 🇵🇦 : en desarrollo de operaciones entre la Armada de Colombia y autoridades de Costa Rica, Panamá y Estados Unidos (DEA), se logró la incautación de 2.834 kilogramos de clorhidrato de cocaína que eran transportados en embarcaciones tipo Go Fast al parecer hacia Centroamérica

—-
—-
Al revelar las cifras, el ministro de Defensa destacó que entre el primero de enero y el 17 de diciembre de 2020, fueron incautadas más de 486 toneladas de clorhidrato de cocaína; decomisadas más de 508 toneladas de marihuana, y destruidas más de 5.412 infraestructuras para la producción de drogas ilícita

000000

COLOMBIA 🇨🇴 (Buenaventura): Armada incauta 57 kilos de cocaína

Miembros de la Armada Nacional detectaron en las últimas horas un artefacto tipo parásito cargado con cocaína y adherido al casco de un buque mercante de bandera Cyprus en la Sociedad Portuaria de Buenaventura.

LEER

000000

COLOMBIE 🇨🇴 (département de Chocó): destruction par l’infanterie de Marine d’un camp servant de base logistique aux narcos

La marine nationale a confirmé ce samedi la destruction que d’un camp à Bajo Baudó sis dans le département de Chocó , où des organisations au service du trafic de drogue cachaient du matériel de communication, un bateau et du carburant.

La marine a pu vérifier que le lieu était utilisé comme centre de collecte, où des trafiquants de drogue, en association avec le Groupe armé organisé « Clan del Golfo », planifiaient l’envoi de substances illicites vers des pays d’Amérique centrale et d’Amérique du Nord.

Selon la marine, jusqu’à présent cette année, 45 camps ont été détruits et plus de 384 équipements de communication saisis qui seraient utilisés par ces groupes en dehors de la loi pour mener des activités illégales.

D’autre part, le Bureau du Procureur général de la Nation et la Direction de l’Instance d’enquête technique (CTI), en association avec le Sijín Cundinamarca et des unités de la treizième brigade militaire, ont mené une gigantesque opération contre « The Company », une structure criminelle dédiée au trafic de drogue, également organisatrice d’homicides, d’enlèvements et à d’autres activités illégales.

Selon le bureau du procureur, la société a interféré dans les villes de Rafael Uribe Uribe (18e district de Bogota), Usme, Chapinero et Los Mártires, à Bogotá, ainsi que dans les municipalités proches de la capitale.

Au cours de l’enquête, il a été établi que les dirigeants de l’organisation criminelle avaient ordonné, au cours des deux dernières années, le meurtre de 10 de ses membres exerçant les fonctions de collecteurs de fonds ou de détaillants de drogue. Les victimes, semble-t-il, ont été démembrées.

Les 26 détenus seront présentés dans les prochaines heures devant un juge de contrôle des garanties pour légaliser les captures, les inculper et demander une mesure d’assurance pour les délits de: complot aggravé, trafic, fabrication ou possession de drogues, homicide aggravé et disparition forcée.

source

000000

COLOMBIA 🇨🇴 : Armada Nacional incautó más de una tonelada de cocaína en el Caribe colombiano

Unidades de Guardacostas de Coveñas lograron la incautación de más de una tonelada de clorhidrato de cocaína, a bordo de una lancha tipo Go – Fast que fue abandonada por sus tripulantes en la costa Caribe colombiana, en jurisdicción del departamento de Córdoba.

Le embarcación con el cargamento de droga fue ubicada en las playas del municipio de San Bernardo del Viento, gracias a información de valor obtenida por la inteligencia naval.

La motonave junto con el material incautado fueron llevados hasta la Estación de Guardacostas de Coveñas, en donde funcionarios del Cuerpo Técnico de Investigación de la Fiscalía realizaron la verificación del contenido de los bultos y las Pruebas de Identificación Preliminar Homologadas – PIPH, arrojando resultado positivo para clorhidrato de cocaína, con un peso neto de 1.152 kilogramos.

fuente

000000

 

COLOMBIA 🇨🇴 (departamento del Magdalena): decomisan una tonelada de cocaína de Los Pachenca en Santa Marta

Hasta una bodega ubicada en el sector de Gaira, en Santa Marta, llegaron hombres del Gaula Militar para realizar una allanamiento. En el interior hallaron 1 tonelada de cocaína y a tres personas.

Según las autoridades, la droga pertenecía a la organización criminal de Los Pachenca, ahora conocidos como las Autodefensas Conquistadoras de la Sierra (ACSN), quienes desarrollan su accionar delictivo principalmente en Santa Marta y otros municipios del departamento del Magdalena.

leer

000000

COLOMBIE 🇨🇴 (cocaïne): bientôt de la coke légale…

La Colombie pense à légaliser la cocaïne afin d’éradiquer le trafic et … de reprendre la main sur une industrie lucrative.

MEDELLÍN, Colombia – VICE World News sat down with Senator Iván Marulanda to talk about his cocaine legalization bill, which is currently moving through Colombia’s congress.

After 40 years of U.S. – backed anti-drug policy that criminalizes the coca leaf, Marulanda and a group of members of congress want to change tack.

READ MORE

000000

%d blogueurs aiment cette page :