COLOMBIA 🇨🇴 (noroeste de Acandí – Chocó) : incautan 1.200 kilos de cocaína del Clan del Golfo en Urabá

El alijo era transportado con destino a Centroamérica a bordo de una lancha rápida tripulada por cuatro colombianos, cuando Unidades de la Estación de Guardacostas de Urabá guiados por información de inteligencia, lograron interceptarla a 40 millas náuticas al noroeste de Acandí (Chocó).    

Fuente 

0000

COLOMBIA 🇨🇴: incautan más de una tonelada de cocaína a disidencias de las Farc en cercanía a Malpelo

La Armada Nacional incautó más de una tonelada de cocaína que pertenecía presuntamente a la estructura Jaime Martínez de las ‘Disidencias de las Farc’, en el área general de la Isla Malpelo.

Leer mas

0000

FRANCE 🇫🇷 : ce que vous n’apprendrez pas en allant au musée de la Douane française à Bordeaux

COLOMBIE 🇨🇴 (Bogota) : l’ambassade de France 🇫🇷 était-elle toute blanche ? Difficile de démêler les fils après les révélations du FBI…

La valise diplomatique, DHL et les gros sacs postaux

Lors de la publication de notre article sur Trojan Shield; nous avions interrogé, comme Libération, le ministère français des affaires étrangères. Nous avons reçu la même réponse mot pour mot du service de presse qui nous enjoignait à citer une « source diplomatique » : « Un individu a usurpé l’identité d’un agent de notre consulat à Bogota et a employé des éléments visant à faire croire qu’il s’agissait d’un colis diplomatique, alors que ses colis étaient envoyés par une entreprise privée. Cet individu a été arrêté il y a un certain temps déjà. ».

En clair, le consulat n’a rien à voir avec cette histoire, la valise diplomatique n’a jamais véhiculé de la cocaïne, les fausses enveloppes ont été envoyées par une entreprise privée, de type DHL.

Selon un habitué des représentations diplomatiques françaises dans lesquelles il a longtemps travaillé, « la valise diplomatique peut prendre n’importe quelle forme. Une enveloppe, une malle, un container, peu importe. Le contenu n’est pas accessible pour le pays depuis lequel elle est expédiée. Mais la valise ne part pas seule. Elle est accompagnée par un membre de l’ambassade. Dans une petite ambassade, c’est généralement un gros sac postal scellé. » Par ailleurs, on imagine aisément la réaction d’un guichet DHL (ou autre service de courrier) si une personne se présentait en souhaitant envoyer un contenu inconnu, présenté comme faisant partie de la valise diplomatique… Le pourcentage de chances pour que la police soit alertée est énorme.

Nous avons relancé le ministère des affaires étrangères après sa réponse en remarquant que sur la photo publiée dans le document du FBI, on distingue clairement un sceau jaune qui entoure l’enveloppe et qui est frappé d’un « République française – valise diplomatique » ainsi que d’un logo français. Nous avons demandé au ministère s’il est courant qu’une entreprise privée accepte d’envoyer des enveloppes de ce type. Mais aussi où l’on peut généralement se procurer ce type d' »éléments » en Colombie.

En outre, le FBI est très clair : il s’agit selon l’agence d’un envoie de colis diplomatiques, pas de pseudo colis envoyés via un quelconque DHL. Nous n’avons pas obtenu de réponse, le service de presse s’étant muré dans son habituel silence.

Nos mails sont restés sans réponses, notre interlocutrice était systématiquement « en réunion » lorsque nous tentions de la joindre au téléphone et ne rappelait jamais après nos messages. Les services de presse ne sont plus faits pour répondre aux questions des journalistes, mais pour jouer la montre…

Par ailleurs, nous nous interrogeons : si un individu a été arrêté parce qu’il a usurpé une qualité de membre du consulat français à Bogota, qui plus est pour organiser un trafic de drogue, il doit probablement exister des compte-rendus dans la presse… Nos recherches ne donnent rien dans la presse locale.

Le service de presse du ministère des affaires étrangères à qui nous avons demandé de nous pointer un lien vers un tel article nous répondra peut-être dans une centaine d’années.

lire plus

000000

COLOMBIE 🇨🇴 (Bogota) : l’ambassade de France 🇫🇷, la valise diplomatique et la cocaïne…

Le Quai d’Orsay

Selon un document rendu public par le FBI des trafiquants auraient mis en place un système pour exporter 2 kilos de cocaïne par semaine via la valise diplomatique francaise en Colombie. La France dément, les États-Unis se murent dans le silence.

Les photos échangées par les trafiquants – Document du FBI

Au détour d’un document rendu public la semaine dernière dans le cadre de l’enquête internationale Trojan Shield, un agent du FBI expliquait que des trafiquants avaient la possibilité d’exporter deux kilos de cocaïne chaque semaine (probablement vers l’Australie) via des enveloppes scellées de la valise diplomatique de l’ambassade de France à Bogota.

Trojan shield a consisté à distribuer près de 12.000 téléphones à des groupes criminels, permettant des échanges chiffrés. De nombreux exemples d’utilisation de ces téléphones pour organiser des trafics étaient fournis dans ce document. Un seul évoquait la complicité possible de personnels d’une ambassade, c’est à dire, par rebond, d’un pays.

Voici le passage en question :

Le 23 mars 2020, l’utilisateur du JID 58f4a9, qui a été identifié par des messages An0m comme étant Baris Tukel, a demandé à l’utilisateur du JID cfdf8a, qui a été identifié comme étant Shane Geoffrey May, quel était le prix de la cocaïne en ce moment. Tukel a également demandé si May avait « cette adresse de building block » [Définition de building block]. May a répondu que la cocaïne se situait autour de 200.000 et a demandé à Tukel s’il avait des nouvelles. Tukel a écrit : « Ok, j’ai un petit boulot qui est apparu pour le building block », « Il y a 2 kg placés dans des enveloppes diplomatiques françaises scellées en provenance de Bogotta [sic] » et « Ils ont déjà reçu quelques colis ». Tukel a ajouté : « Le seul problème est que COL prend 50/4. Les partenaires, y compris toi, devront partager les 50 autres » (ce qui signifie que les distributeurs colombiens prennent 50 % des bénéfices et que quatre autres personnes se partagent les 50 autres). Tukel a écrit : « Ils peuvent le faire chaque semaine [sic] » (ce qui signifie que des colis de deux kilogrammes peuvent être envoyés chaque semaine). May a répondu que c’était une bonne idée et qu’il enverrait l’adresse sous peu. Tukel a ensuite envoyé trois photos : deux des valises diplomatiques françaises et une de la cocaïne disponible. Après avoir envoyé la photo des paquets de cocaïne, Tukel a écrit : « Il y a des paquets en attente d’être envoyés par cette équipe. »

Pourquoi le FBI a-t-il choisi cet exemple pour l’intégrer à un document dont il savait qu’il ferait surface à un moment ou un autre après la vague d’arrestation qui ne manquerait pas d’intervenir ? « Vous savez, les amabilités entre services, ce n’est pas nouveau », explique un fin connaisseur de ce type de coups de pieds de l’âne. Étrangement, la France n’était pas intégrée dans le groupe de pays participants à Trojan Shield. C’est d’autant plus intriguant que la gendarmerie française avait été un pivot dans le piratage de la messagerie Encrochat. Or la disparition de celle-ci a créé une partie du vide qui a été mis à profit par le FBI pour lancer l’opération Trojan Shield.

lire plus

000000

COLOMBIE 🇨🇴 (Île de San Andrés) : la Armada saisit plus de 2 tonnes de cocaïne

2 061 kilos de cocaïne  transportés dans un bateau de type « Go Fast » ont été saisis par la Marine nationale près de l’île de San Andrés.

La drogue appartenait au « Clan del Golfo ».

source

000000

COLOMBIA 🇨🇴 (port de Santa Marta – Magdalena) : 298 kilos de cocaïne dans des cartons de bananes étaient en partance pour l’Europe 🇪🇺, via Anvers 🇧🇪

La cargaison était camouflée dans des caisses de bananes qui étaient destinées à la ville d’Anvers, en Belgique. La cargaison appartenait à l’organisation criminelle « Los Pachencas », qui concentre son activité à Santa Marta, la capitale de Magdalena.source

°°°°

LIRE ou re lire

EUROPE (Belgique): Anvers, la porte d’entrée de la cocaïne avec des banquiers à disposition pour blanchir

BELGIQUE 🇧🇪 (Anvers) : la plaque tournante de la narco-distribution sur l’Europe

000000

ESPAGNE 🇪🇸 (Castilla y León) : les 862 kilos de cocaïne étaient cachés dans 30 sacs avec 1 334 autres pleins de vrai charbon de bois

Après plus d’un an d’enquêtes dans « l’opération Carvão », la Policia a localisé « la plus grande planque de Castilla y León » et décapité un réseau de distribution de cocaïne qui transportait la coke des cartels colombiens et mexicains vers le Pays basque.

Grâce à la collaboration internationale, trois personnes ont été interceptées dans un entrepôt de Medina del Campo avec une cargaison qui comprenait 862 kilos de cocaine.

source

000000

TURQUIE 🇹🇷 (narco-logistique) : la « Turkish Connection »… Fantasme ou réalité ?

Un chef de la mafia turque, qui a fait un certain nombre de déclarations extraordinaires sur les élites de son pays et le crime organisé, a affirmé qu’un plan avait été mis en place pour organiser le trafic de cocaïne du Venezuela vers la Turquie.

Dans une vidéo mise en ligne sur YouTube fin mai, Sedat Peker, chef de gang turc condamné, a affirmé qu’Erkam Yildirim – le fils de l’ancien Premier ministre turc Binali Yildirim – avait été impliqué dans un « savant montage » visant à envoyer de la cocaïne du Venezuela vers la Turquie.

L’ex premier ministre Binali Yildirim a publiquement nié les allégations faites contre son fils, affirmant dans une déclaration que les affirmations de Peker étaient «définitivement de la calomnie, des mensonges et je les rejette fermement. Nous mentionner côte à côte avec la drogue est la plus grande insulte », selon le Washington Post.

Reconnu coupable de crimes liés à la foule en 2007 et libéré de prison en 2014, Sedat Peker a quitté la Turquie l’année dernière pour éviter des poursuites après avoir prétendu avoir été informé d’une enquête sur son organisation criminelle. Plus tôt cette année, la police a arrêté près de 50 personnes associées au groupe.

Depuis mai, il a publié une série de vidéos YouTube dans lesquelles il a fait des allégations non corroborées de morts suspectes et de trafic de drogue, alléguant l’implication de hauts responsables du gouvernement turc et de personnes proches du parti AK au pouvoir, a rapporté Reuters.

À la suite d’une saisie de 4,9 tonnes de cocaïne à destination de la Turquie dans la ville côtière de Buenaventura, en Colombie, en juin dernier, Peker a déclaré que des contacts avaient été pris pour trouver une nouvelle route d’approvisionnement de la cocaïne. Il a affirmé que deux visites de quatre jours au Venezuela en janvier et février 2021 par Erkam Yıldırım devaient établir une nouvelle route pour l’envoi de cocaïne en Turquie, selon le média turc Bianet.

Binali Yıldırım a reconnu que son fils s’était rendu au Venezuela seulement en décembre 2020, apportant des fournitures médicales pour aider le pays à combattre le COVID-19.

D’autres allégations de Peker prétendaient que le cargaisons de cocaïne arrivant en Turquie pouvaient être transférées sur des yachts se dirigeant vers la marina de Yalıkavak dans la ville portuaire de Bodrum, située dans la partie sud-ouest du pays, a rapporté Bianet.

Sedak Peker a également affimé que l’ancien ministre de l’Intérieur Mehmet Ağar avait pris le contrôle de la marina à Mübariz Mansimov Gurbanoğlu, un entrepreneur azerbaïdjanais, actuellement assigné à résidence pour des liens présumés avec un groupe tenu pour responsable d’une tentative de coup d’État en 2016 en Turquie. Ağar, qui préside le conseil d’administration de la marina, a nié les allégations, affirmant qu’il protégeait la marina de la mafia.

°°°°

Analyse de la criminalité par InSight

La Turquie a servi de point de transit pour la cocaïne sud-américaine introduite en contrebande en Europe, au Moyen-Orient et en Asie.

Les trafiquants ont réussi à envoyer de la drogue dans le pays dans des conteneurs maritimes qui arrivent via la ville belge d’Anvers et d’autres ports européens.

De la cocaïne a également été introduite clandestinement à bord de vols entre la Colombie et la Turquie.

Sedat Peker a suggéré qu’une nouvelle route reliant le Venezuela et la Turquie avait été choisie par le réseau présumé pour deux raisons: le manque de contrôle de la Drug Enforcement Administration (DEA) des États-Unis au Venezuela et la proximité du pays avec la Colombie, qui connaît un boom de la production de cocaïne. .

Mais il est resté vague sur le « modus operandi » spécifique en suggérant seulement que les cargos quittant le port nord du Venezuela de La Guaira s’arrêtent à Panama avant d’atteindre la Turquie, selon Bianet.

Bien que cela ne semble pas être une filière de trafic de cocaïne établie, elle pourrait être plausible avec les bonnes connexions en place. Le fret transportant de la ferraille expédiée du Venezuela continue d’atteindre la Turquie.

Bien qu’aucune des affirmations de Sedat Peker n’ait été étayée, ses commentaires indiquent comment les réseaux de drogue turcs pourraient prendre le contrôle de nouvelles routes pour répondre à la demande européenne de cocaïne.

Un rapport de 2019 d’Europol et de l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT) a signalé que des groupes criminels organisés turcs mettent de plus en plus en place leurs propres opérations pour transporter la cocaïne directement d’Amérique du Sud vers l’Europe.

Le rapport ajoute que ces groupes achètent également de la cocaïne directement dans ou à proximité des pays producteurs, en s’appuyant sur leur propre infrastructure de transport maritime pour expédier de la drogue à travers l’Atlantique.

Analyse de la criminalité par Aviseur International

Sedak Peker ne fait que reprendre ce qui est parfaitement connu de l’ensemble des services européens dédiés à la lutte contre le narcotrafic. Donc ces informations ne permettent pas de faire une réelle découverte.

Seules les visites d’Erkam Yıldırım au Venezuela pour raisons humanitaires peuvent éventuellement déclencher un complément d’informations par les enquêteurs, bien qu’il soit vraisemblable que les agents de la DEA connaissent déjà les raisons réelles des visites de Erkam Yıldırım.

Sedak Peker a également affirmé que l’ancien ministre de l’Intérieur Mehmet Ağar avait pris le contrôle de la marina à Mübariz Mansimov Gurbanoğlu, un entrepreneur azerbaïdjanais, actuellement assigné à résidence pour des liens présumés avec un groupe tenu pour responsable d’une tentative de coup d’État en 2016 en Turquie. Ağar, qui préside le conseil d’administration de la marina, a nié les allégations, affirmant qu’il protégeait la marina de la mafia.

Pour cette dernière allégation de Sedak Peker, il ne serait pas autrement surprenant qu’un ex ministre de l’intérieur ait saisi l’opportunité de prendre le contrôle d’une marina, sachant que le côté sécurisation apportée par son contrôle autorise ‘de facto’ toutes autres dérives savamment calculées.

Souvenons-nous de Charles Pasqua en France et de José Barrionuevo et Rafael Vera en Espagne, qui étaient des experts dans le double jeu sans être pour autant bi-polaire !

SOURCE

000000

COLOMBIA 🇨🇴 (isla de Providencia) : la avioneta N722KR aterrizó en el aeropuerto El Embrujo con casi media tonelada de cocaina

Era su vuelo 131 del año.  Según registros de vuelo obtenidos por la Agencia de Periodismo Investigativo, API, ha hecho recorridos a Nuquí, Villavicencio, Puerto Asís, Punta Cana, Cali, Cartagena, entre otros destinos.

Adicionalmente, los días anteriores a la incautación, es decir entre el lunes 17 de mayo y el viernes 14 de mayo, la aeronave había aterrizado en los aeropuertos Perales de Ibagué, El Dorado en Bogotá, Benito Salas de Neiva y Santiago Vila de Girardot. Al respecto, conocedores de la industria de la aviación aseguraron que la compañía de  tiene un hangar en Guayamal, muy cerca de la Policía Antinarcóticos.

leer mas

y MAS

000000

COLOMBIA 🇨🇴 (departamento del Putumayo) : destruido laboratorio con capacidad de procesar cuatro toneladas de cocaina al mes

En desarrollo de operaciones militares conjuntas y coordinadas, unidades de la Armada de Colombia, de manera conjunta con el Ejército Nacional y coordinada con la Policía Nacional, lograron la ubicación y posterior destrucción de un laboratorio para el procesamiento de cuatro toneladas de clorhidrato de cocaína al mes, en el departamento del Putumayo.

Gracias a la información suministrada por la Dirección de Antinarcóticos de la Policía Nacional, se localizó una infraestructura, al parecer perteneciente al Grupo Armado Organizado Residual estructura 48 denominado «Comandos de la Frontera», utilizada para procesar más de 4 000 kilogramos de cocaína al mes, en la vereda San Luis, del municipio de Puerto Asís – Putumayo.

leer mas

000000

GUATEMALA 🇬🇹 (port de Santo Tomás de Castilla) : saisie d’une demi-tonne de cocaïne cachée dans un container de produits cosmétiques en provenance de Colombie 🇨🇴

Les 489 kilos de cocaïne ont été retrouvés « dans 19 mallettes » dans le conteneur chargé de produits cosmétiques.

La saisie a eu lieu « grâce à un effort coordonné » entre les polices guatémaltèque et colombienne.

source

DOUANE FRANÇAISE 🇫🇷 (DNRED): lorsque NS 55 préparait une implantation du coté de Puerto Barrios au Guatemala

000000

COLOMBIA 🇨🇴 (zona portuaria de Barranquilla) : incautan 1458 kilos de cocaína

La pericia de una organización de narcotraficantes para camuflar droga en un envío de toneladas de azúcar hacia Sudáfrica fue descubierta solo con el olfato de ‘Crono’, un canino que apenas percibió el olor del narcótico movió la cola para darle aviso a su guía. De esta manera confiscaron 1.458 kilos de clorhidrato de cocaína en la zona portuaria de Barranquilla.

Leer mas

0000

COLOMBIE 🇨🇴 : 66 kilos de cocaïne trouvés à Cartagena, vraisemblablement à destination du Maroc

La substance illicite se trouvait dans un dispositif qui était attaché à un navire.

Une inspection sous-marine effectuée par la marine colombienne a permis de découvrir 66 kilos de cocaïne stockés dans un dispositif improvisé appelé « parasite », qui était attaché au navire « Hobby Hunter », afin d’éviter d’être détecté par les autorités.

LIRE PLUS

000000

ÉTATS UNIS 🇺🇸 (mer des Caraïbes) : saisie de 5.500 livres de cocaïne par les ‘Coast Guard’

L’équipage de l’USCG Cutter Tampa a passé mardi à Miami à décharger près de trois tonnes de cocaïne qu’ils ont intercepté dans la mer des Caraïbes au début du mois.

Le 9 avril, un vol de patrouille a repéré un «navire à profil bas» au large de Punta Gallinas, en Colombie.

À bord du bateau, ils ont trouvé 5 500 livres de cocaïne dans 87 balles. Trois suspects ont été placés en garde à vue et leur petite embarcation a été détruite car elle présentait un danger pour la navigation.

La cocaïne a été déchargée à Miami mardi

source

000000

 

CARIBE CENTRO-AMERICANO 🇨🇴 🇭🇳 🇨🇷 🇩🇴 🇺🇸 : Incautadas cerca de seis toneladas de clorhidrato de cocaína en operaciones Internacionales

En desarrollo de siete operaciones militares sostenidas contra el narcotráfico, adelantadas con información de valor suministrada por la Armada de Colombia a las autoridades de Honduras, Costa Rica, República Dominicana y Estados Unidos, el fin de semana se logró la incautación de 5.844 kilogramos de clorhidrato de cocaína en el Caribe centroamericano.

En la primera operación, uniformados de la Fuerza Naval de Honduras, guiados con información naval colombiana llegaron hasta el sector Barra de Río Miel, en la región de Colón, donde ubicaron una caleta con 76 costales negros, los cuales almacenaban 1.675 kilogramos de clorhidrato de cocaína.

La segunda incautación, también en Honduras, se dio cuando autoridades de ese país efectuaron la interdicción de una aeronave tipo CESSNA y una embarcación tipo artesanal, a nueve millas náuticas al sur de Brus Laguna, del departamento Gracias a Dios, en donde fueron incautados 12 bultos los cuales contenían 272 kilogramos de sustancia ilícita.

Adicionalmente, unidades de Guardacostas de Estados Unidos lograron interdictar una lancha de bajo perfil o semisumergible transportando 2.501 kilogramos de estupefacientes. Se presume que la embarcación habría salido desde el departamento de La Guajira y tenía como destino Centroamérica.

Otros tres resultados más se dieron en aguas de República Dominicana, en donde uniformados de la Armada y la Dirección Nacional de Control de Drogas de ese país, lograron interdictar tres motonaves tipo Go Fast, una transportando 315 kilogramos de estupefacientes y las otras dos llevando ocultas en los espacios modificados de sus estructuras 320 y 115 kilogramos de clorhidrato de cocaína, respectivamente.

El último evento se dio igualmente gracias a información de valor naval colombiana y a la oportuna reacción de las autoridades costarricenses, quienes lograron detectar una motonave sospechosa navegando por aguas cercanas al Parque Nacional Tortuguero, ubicado en el distrito de Colorado, Limón. La embarcación que, al notar la presencia de los uniformados, terminó emplayada en la costa, transportaba 646 kilogramos de clorhidrato de cocaína.

Con estas incautaciones propinadas gracias al trabajo coordinado entre países de la región, se logró evitar que más de 198 millones de dólares ingresaran a las estructuras financieras de las organizaciones narcotraficantes.

Fuente: prensa – Armada de Colombia 

000000

COLOMBIE 🇨🇴 (Bocas del Caucayá à Puerto Leguizamo) : plus de 700 kilos de pâte de base de cocaïne saisis dans le département de Putumayo

La marine nationale et l’armée ont saisi plus de 704 kilogrammes de pâte à base de coca et plus de 17 millions de pesos qui ont été transportés dans un bateau dans le département de Putumayo.
La drogue appartenait au groupe armé, structure 48 appelée « Comandos de la frontera »

SOURCE

000000

COLOMBIA 🇨🇴 (Gobierno de Iván Duque) : busca reactivar fumigación con Glifosato

(CNN Español) — El gobierno de Colombia expidió este lunes un decreto que busca reactivar la fumigación aérea de cultivos ilícitos con glifosato, un herbicida que, según una sentencia de la Corte Constitucional de Colombia, afecta la salud de las personas y a las zonas en donde es esparcido.

Vuelve la fumigación con glifosato a Colombia

El gobierno de Iván Duque ha señalado que erradicar los cultivos de coca limitará el narcotráfico y la violencia de las organizaciones de drogas. La coca es el ingrediente principal de la cocaína.

Leer mas

0000

COLOMBIE 🇨🇴 (district de San Isidro) : saisie d’une tonne 600 de coke

La drogue se trouvait dans le district de San Isidro, zone rurale de Jamundí, Valle. Au total 1,6 tonne de cocaïne bien emballée et prête à partir dans la région de Naya et plus tard atteindre les eaux du Pacifique entre Cauca et Valle, où elle serait négociée avec les émissaires des cartels mexicains.

La coke se trouvait dans cinq points de collecte, prête à être envoyée en Amérique centrale.

source

000000

COLOMBIE 🇨🇴 (département de Chocó) : saisie de 1323 kilos de cocaïne appartenant au Clan del Golfo

La marine colombienne a détaillé dans un communiqué que les 1323 kilos de cocaïne se trouvaient dans une cachette souterraine du village de Tanela, qui fait partie de la municipalité d’Unguía, dans le département de Chocó, à la frontière avec le Panama.

La cargaison de cocaïne devait être transportée par hors-bord vers l’Amérique centrale et de là vers les États-Unis.

Le « Clan del Golfo », également connu sous le nom d’Autodefensas Gaitanistas de Colombia (AGC), est né après la démobilisation des paramilitaires Autodefensas Unidas de Colombia (AUC) en 2006 et est devenu le plus grand gang criminel de Colombie.

Dairo Antonio Úsuga, alias « Otoniel », chef de ce groupe dédié principalement au trafic de drogue, à l’extorsion et à l’exploitation minière illégale, est l’un des hommes les plus recherchés du pays.

Alias ​​ »Otoniel » a commencé sa carrière criminelle dans la guérilla maoïste de l’Armée de libération populaire (EPL), puis il a rejoint les AUC et quand ils se sont démobilisés, il a créé son propre gang criminel, initialement appelé Los Urabeños.

source

000000

COLOMBIA 🇨🇴 : interceptan submarino con 3000 kilos de clorhidrato de cocaína

Mediante operaciones de cooperación entre el gobierno de Estados Unidos y Colombia, la Agencia Antidrogas Estadounidense ha dado un golpe importante al crimen organizado.

En la inspección realizada al submarino interceptado, se logró incautar al menos 3 toneladas de clorhidrato de cocaína, de acuerdo con los reportes preliminares pertenecen a carteles del narcotráfico de México y Colombia.

El narco submarino contaba con un sistema sofisticado de navegación satelital, que según las autoridades le iba permitir llegar a su destino con éxito. Además, se encontró que estos sistemas de comunicaciones al parecer establecían contacto con el Comando y Control. Mediante medios satelitales y dispositivos móviles con software de cifrado. (ver )

Este operativo se logró gracias a la cooperación de agencias de inteligencia europea. Al parecer aportaron información muy valiosa para desmantelar la operación de estos carteles de la droga.

leer mas y video

000000

COLOMBIA 🇨🇴 (río Micay) : Armada incautó este domingo un cargamento de 402 kilogramos de cocaína

Colombia incautó este domingo un cargamento de 402 kilogramos de cocaína a bordo de un semisumergible que tenía como destino México.

fuente

000000