ASIE (Triangle d’or 🇲🇲 🇱🇦 🇹🇭 ) : en Birmanie, le trafic de drogue explose

L’instabilité accrue en Birmanie depuis le coup d’État militaire d’il y a un an a entraîné une augmentation de la production de stupéfiants dans le pays et de leur trafic vers l’Asie du Sud-Est et au-delà, a déclaré un haut responsable de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC).

Selon l’ONUDC, les autorités du Laos, de la Thaïlande et de la Birmanie ont saisi le mois dernier au moins 90 millions de comprimés de méthamphétamine et 4,4 tonnes de cristaux de méthamphétamine, fabriqués pour la plupart dans les zones frontalières reculées de l’État Shan birman.

Une production de drogue qui augmente…

“La production de méthamphétamine a augmenté l’année dernière à partir de niveaux déjà extrêmes en Birmanie et rien n’indique qu’elle va ralentir”, a déclaré Jeremy Douglas, représentant régional de l’ONUDC en Asie du Sud-Est.

“La drogue et les conflits restent inséparables en Birmanie, l’un alimentant l’autre”, a-t-il ajouté : “Le chaos et l’instabilité profitent aux trafiquants”.

La Birmanie est en proie à des difficultés économiques depuis le coup d’État, et M. Douglas a déclaré que les agriculteurs de l’État de Shan, qui n’ont pas d’autre choix, risquent de revenir à la culture de l’opium à court ou moyen terme.

Les saisies de méthamphétamine en cristaux ont diminué de 22% à 21,6 tonnes par rapport à 2020, mais sont restées nettement supérieures aux 18,2 tonnes interceptées par les autorités en 2019.

La production de drogue dans le Triangle d’or, comme on appelle la zone qui englobe le nord de la Birmanie et certaines parties du Laos et de la Thaïlande, est gérée par des gangs criminels asiatiques en partenariat avec des factions armées de certaines minorités ethniques birmanes.

source et plus

000000

LAOS 🇱🇦 (Vientiane) : plus de 10 tonnes de stups saisies dans les 3 derniers mois

Saisie de 10 158 kilos de divers stupéfiants dont 101 586 361 comprimés d’amphétamines au cours des trois derniers mois. Pas moins de 1 106 cas de trafic de drogue ont été traités et 1562 suspects ont été arrêtés.

Le Premier ministre Phankham Viphavanh a rapporté les chiffres à l’Assemblée nationale lundi, affirmant que la mise en œuvre de l’Agenda national antidrogue, qui a commencé en août, avait détruit les sources de production de drogue, les réseaux de transport et les gangs de la drogue.

SOURCE

000000

LAOS 🇱🇦 (province de Bokeo) : saisie de 55,6 millions de pilules de méthamphétamine

« Les 55,6 millions de comprimés de méthamphétamine et les 1.537 kg de crystal meth saisis par le Laos hier en fin de journée constituent un record pour une seule saisie dans la région« , a déclaré à l’AFP Jeremy Douglas, représentant régional de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC).

Lire

0000

AVISEUR INTERNATIONAL : les toutes dernières « NARCONEWS » via Twitter

ASIE : le Vietnam 🇻🇳 et le Laos 🇱🇦 s’unissent dans la lutte contre la drogue

Le ministre de la Police, Tô Lâm, a exhorté les unités concernées à compléter rapidement le projet d’accord sur la coopération en matière de prévention et de contrôle des drogues entre le ministère vietnamien de la Police et son homologue lao.

La partie vietnamienne devrait partager ses expériences et aider le Laos à compléter son système juridique à cet égard, notamment dans la gestion des toxicomanes et des usagers de drogues illégales, a-t-il déclaré.

lire

000000

THAÏLANDE 🇹🇭 (Douane thaïlandaise) : saisie de 315 kilos d’héroïne avant de partir pour l’Australie 🇦🇺

Les douaniers thaïlandais ont saisi environ 315 kilos d’héroïne , ce qui porte à 2 tonnes le total confisqué depuis le début de l’année, ont indiqué les autorités mardi.

Drogue birmane

Ils n’ont pas précisé d’où provenaient les drogues, mais cette saisie intervient dans un contexte de crainte d’une augmentation de la production en Birmanie voisine, principal fournisseur de drogues illicites de la région, en raison de la grave instabilité qui a suivi l’éviction par l’armée d’un gouvernement élu en février.

Le directeur général du département des douanes, Patchara Anuntasilpa, a déclaré que 134 paquets d’héroïne emballés sous film rétractable, pesant chacun environ 2,4 kilogrammes, avaient été dissimulés dans une cargaison de peinture acrylique destinée à l’Australie.

Seaux de peinture

Il a déclaré que la drogue avait été découverte lundi parce que les paquets d’héroïne étaient placés dans des conteneurs en plastique carrés qui ressortaient sur les radiographies des seaux de peinture.

L’arrestation d’un suspect a permis d’identifier la personne qui l’avait engagé et qui s’est enfuie au Laos, a déclaré Wichai Chaimongkol, secrétaire général de l’Office de contrôle des stupéfiants.

La région du Triangle d’Or, où les frontières du Myanmar, du Laos et de la Thaïlande se rejoignent, est une importante zone de production d’opium et abrite de nombreux laboratoires qui le transforment en héroïne.

source et plus

000000

THAÏLANDE 🇹🇭 (Région de Nong Khai – zone frontalière du Laos 🇱🇦) : le trafic de méthamphétamine profite du coup d’Etat birman 🇲🇲

Les saisies de « yaba » – nom local donné aux comprimés de méthamphétamine – sont déjà en nette hausse, avec un record de plus de 80 millions de comprimés sur les six derniers mois. 

Et l’ONU met en garde contre un prochain déluge en raison du coup d’arrêt donné à l’économie légale en Birmanie depuis le putsch du 1er février, suivi de condamnations internationales et de manifestations quotidiennes violemment réprimées dans tout le pays.

« Si ce qui est arrivé par le passé peut servir d’indicateur, nous devrions voir une nouvelle hausse de la production de drogues de synthèse« , estime Jeremy Douglas, représentant régional de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime.

Les groupes du crime organisé et milices alliées transfrontalières s’attachent vraisemblablement à mettre à profit les troubles en Birmanie pour renforcer leurs positions, explique-t-il à l’AFP.

Bataille contre la meth

La méthamphétamine sous sa forme cristallisée, la plus puissante, est habituellement envoyée vers des marchés d’outre-mer, plus lucratifs, comme l’Australie et le Japon, même si la pandémie est venue entraver les transferts.

Des patrouilles renforcées à la frontière birmane n’ont guère dissuadé les trafiquants. Les autorités thaïlandaises estiment qu’environ trois quarts de la drogue entrant sur leur territoire transitent par le Laos. La bataille contre le trafic de meth entre les deux pays, séparés par le fleuve Mékong, pâtit d’un manque de personnels et d’équipements –matériel de vision nocturne, capteurs de mouvements, motos…

La baisse du niveau du fleuve causée par la sécheresse et les barrages hydro-électriques construits par Pékin en Chine et au Laos oblige l’unité de la Marine chargée de surveiller la frontière à accroître ses patrouilles terrestres.

source et plus

000000

NARCO-BUSINESS: le trafic se déplace, se transforme, s’adapte.

Avec leur bras armé, la DEA (Drug Enforcement Administration), les États-Unis frappent fort…

Mais le trafic se déplace, se transforme, s’adapte. Une nouvelle génération de trafiquants émerge à la fin des années 1970, qui recherche à la fois l’argent et le pouvoir.

Si Pablo Escobar est le plus emblématique de tous,  Totò Riina en Sicile, Khun Sa dans le Triangle d’or, et Félix Gallardo au Mexique ont aussi bouleversé le destin de leur pays et fait exploser le trafic à l’échelle mondiale.

Ils défient les États, menacent les pouvoirs en place.

Il faut près de vingt ans pour que ces derniers s’organisent et fassent tomber les quatre barons de la drogue.

000000

LAOS 🇱🇦 (Mékong): les gangs de la drogue font exploser le trafic de méthamphétamines vers la Thaïlande

Les trafiquants du pays s’approvisionnent dans les laboratoires clandestins de Birmanie puis acheminent ces drogues de synthèse vers la Thaïlande, le Vietnam ou le Cambodge, avant qu’elles n’envahissent les autres pays d’Asie du Sud-Est et l’Australie.

En Thaïlande, la drogue est « une menace nationale, elle arrive de là-bas », relève Sumnuan Kamdee, capitaine de la marine thaïlandaise en désignant l’autre rive du Mékong qui marque la frontière avec le Laos.

Son unité fouille les vedettes rapides qui naviguent sur le fleuve dans la province de Nakhon Phanom, l’une des plus pauvres du royaume. Mais la frontière est longue et impossible à contrôler dans sa totalité.

Le durcissement de la lutte anti-drogue en Thaïlande a fragilisé la voie d’acheminement la plus rapide qui traversait le pays du nord au sud. Du coup, les itinéraires à travers le Laos se sont multipliés.

Les gangs laotiens sont bien équipés et renseignés.

« Ils envoient des drones qui survolent le fleuve pour détecter s’il y a des forces de l’ordre », raconte à l’AFP Phoomsak Kampoo, un responsable local.

Ils ont aussi « des éclaireurs qui surveillent les points de contrôle » côté thaïlandais, ajoute-t-il.

LIRE PLUS

0000