BELGIQUE 🇧🇪 : démantèlement d’un réseau international de narcos soupçonné d’avoir importé en Belgique plus de 15 tonnes de cocaïne via les ports d’Anvers et de Rotterdam

Armes à feu, voitures, téléphones portables cryptés, montres de luxe, chevaux… Un large éventail de biens a été saisi, ainsi que « plus de 1,6 tonne de drogues en vrac ».

Le réseau était soupçonné d’avoir des ramifications en Espagne et en Colombie.

En Belgique, un laboratoire de transformation de la cocaïne a été « démantelé », un autre lieu de stockage perquisitionné, et « des dépôts de déchets chimiques » ont été découverts. Près de 600 kg de cocaïne ont été saisis.

SOURCE

000000

BELGIQUE 🇧🇪 (Anvers) : les douaniers ont saisi plus de 2 tonnes 500 de coke dans un conteneur de bananes

Les Douaniers d’Anvers ont saisi, le 14 octobre dernier, 2.508,83 kg de cocaïne dans un conteneur frigorifié.

La cargaison de cocaïne, acheminée par bateau depuis Guayaquil en Équateur avec une escale au Panama, était dissimulée dans un conteneur frigorifié transportant des bananes.

source

000000

ÉQUATEUR 🇪🇨 (Guayaquil) : saisie de 4 tonnes 500 de coke destinées à Anvers

Quelque 4,5 tonnes de cocaïne ont été saisies ce week-end au port de Guayaquil en Équateur par les unités locales du Programme de contrôle des conteneurs, géré par l’ONU. La cargaison devait arriver à Anvers.

source

000000

PANAMA 🇵🇦 (province de Colon) : le SENAN saisit plus d’une tonne de coke en partance pour l’Europe

Deux conteneurs en provenance du Chili, le premier destiné a être débarqué au Havre en France et le deuxième à Anvers en Belgique, ont été interceptés par le SENAN dans un port des caraïbes panaméen. Au total, ce sont 1.057 colis de cocaine qui ont été saisis.

source

000000

COCAÏNE (narco-transport) : EUROPOL jamais avare de constat, mais quant à se décider à sécuriser les ports, c’est autre chose!

La Belgique et les Pays-Bas sont devenus les principaux centres de transit de la cocaïne en Europe, dépassant l’Espagne comme principale route d’approvisionnement, a révélé ce mardi 7 septembre 2021 Europol, l’agence de police de l’Union européenne.

Profitant de l’augmentation de l’offre de cocaïne, principalement en provenance de Colombie, des bandes criminelles utilisent les villes portuaires de Rotterdam, Hambourg et surtout Anvers pour expédier la drogue aux Pays-Bas, d’où elle est distribuée dans toute l’Europe.

« L’épicentre du marché de la cocaïne en Europe s’est déplacé vers le nord », a déclaré Europol, qui a produit un rapport de 27 pages avec l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) basé à Vienne.

« L’augmentation des expéditions de conteneurs dans les ports à haut volume d’Anvers, Rotterdam et Hambourg a consolidé le rôle des Pays-Bas en tant que point d’étape. »

000000

NARCO-LOGISTIQUE: les grandes routes du haschisch marocain vers ses fumeurs en Europe

Si le haschisch est cultivé au Maroc, son parcours pour arriver vers les consommateurs en Europe traverse plusieurs pays que ce soit par voie terrestre ou maritime.

Lire

0000

ROYAUME UNI 🇬🇧 (NCA) : le chocolat belge était accompagné de cocaïne et d’héroïne

63 kilos d’héroïne et 32 kilos de cocaïne dans un camion chargé de chocolats belges.

Le camion, immatriculé en Pologne, devait amener le chocolat belge à Maidstone, dans le Kent. Il a été arrêté le 12 août au tunnel sous la Manche par les agents douaniers britanniques.

Le conducteur, un Irlandais âgé de 64 ans, a été inculpé pour tentative d’importation de drogue.

source

—————————–

A lorry driver has been charged following the seizure of cocaine and heroin worth £5.7 million.

drugs packagesIrish national 64-year-old Robert Wilkin, now living near Tilbury in Essex, was questioned by officers from the National Crime Agency after his lorry was stopped at the Coquelles Channel Tunnel terminal on 12 August.

Wilkin’s Polish-registered truck was carrying a load of Belgian chocolates, which documents showed he was due to deliver to a location in Maidstone, Kent.

But hidden in two pallets of the chocolates Border Force officers discovered tape wrapped packages.

In total 63 kilos of heroin and 32 kilos of cocaine were seized, which once cut and adulterated would have been worth more than £5.7 million at street level.

NCA officers later charged Wilkin with attempting to import class A drugs.

He appeared before Folkestone magistrates on 14 August where he was bailed to appear before Canterbury Crown Court on 13 September.

NCA Branch Commander Martin Grace said:

“This was a significant seizure of class A drugs of the type we see being distributed by violent and exploitative street gangs and county lines networks.

“Working with our law enforcement partners like Border Force we are determined to do all we can to disrupt and dismantle the organised crime groups involved in bringing these drugs to the UK.”

18 August 2021

000000

 

AVISEUR INTERNATIONAL : les toutes dernières « NARCONEWS » via Twitter

BELGIQUE 🇧🇪 (Wavre) : les 9 tonnes de poudre de cannabis étaient au milieu d’un chargement de semoule pour couscous

La police judiciaire fédérale de Bruxelles a mené plusieurs perquisitions jeudi dernier, le 12 août, dans le cadre d’un dossier du parquet fédéral sur un trafic de stupéfiants. Selon les informations récoltées par la RTBF et confirmées par la porte-parole du parquet Wenke Roggen, les policiers ont mis la main sur un container renfermant près de 9 tonnes de cannabis, dans un entrepôt situé à Wavre.

Le container avait auparavant transité par le port d’Anvers.

La drogue était transportée à l’état de poudre. Etonnant alors que le cannabis saisi se présente généralement sous forme de résine compressée en plaquettes dures (surtout pour le cannabis importé) ou sous forme d’herbe. La poudre de cannabis d’une couleur brunâtre retrouvée à Wavre était dissimulée dans plus de 2000 sacs de semoule de blé dur pour couscous, disposés sur une cinquantaine de palettes en bois.

SOURCE ET PLUS

000000

FRANCE 🇫🇷 (Douane française) : a-t-on déjà entendu Jérôme Fournel aborder le cas d’Erwan Guilmin, l’ex DOD de la DNRED ?

Et à la DG de la Douane française, contactée par Marc Fievet, on ne sait que bredouiller…

Alzheimer a frappé grave!

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

FRANCE 🇫🇷 (Bercy > Douane > DNRED): de l’incompétence professionnelle à la malhonnêteté

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

FRANCE 🇫🇷 (DNRED de la Douane Française): grandeur et décadence d’une hiérarchie perdue

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Où l’on reparle du « SECRET DEFENSE » et des exploits d’Erwan Guilmin et de Jérôme Fournel.

DNRED 🇫🇷(DOD Paris – Douane française): Erwan Guilmin, énarque et administrateur civil, est un menteur

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Un peu plus sur Jérôme Fournel

FRANCE (Cour des comptes): les DG de la douane française font voler les millions, pas les avions! 

000000

PERU 🇵🇪 : Policía decomisa en el Callao 2.2 toneladas de cocaína del Vraem destinada a Bélgica

El cargamento estaba repartido en 71 paquetes, con un peso total de 2.2 toneladas. La droga había sido camuflada en un contenedor de carga repleto de café cuyo destino era Bélgica.

Leer

0000

PERU 🇵🇪 (puerto marítimo DP World Callao) : 2.257 kilos de alcaloide de cocaína fue incautado en el interior de un contenedor que iba a ser transportado a Bélgica

Un total de 2.257 kilos de alcaloide de cocaína fue incautado en el puerto marítimo DP World Callao, por disposición del primer despacho de la Segunda Fiscalía Provincial Corporativa Especializada en Delitos de Tráfico Ilícito de Drogas del Callao.

La sustancia ilícita fue encontrada la madrugada de ayer en la parte superior de una bolsa grande de polietileno blanca y con cierre, que contenía café orgánico a granel y que estaba en el interior de un contenedor que iba a ser transportado a Bélgica.

leer mas

000000

MAROC 🇲🇦 (Rabat) : depuis près d’un mois, grand bal des tartuffes au Parlement marocain

« Pour des raisons thérapeutiques », disent-ils… Depuis près d’un mois, le sujet du cannabis est au centre des débats au Parlement marocain. Non pour renforcer les contrôles et torpiller le trafic de cannabis, mais pour légiférer sur sa légalisation. Voilà qui va donner des « hallucinations » au voisin européen …

217 tonnes. C’est la quantité de cannabis et d’herbe, saisie par les services de la sûreté nationale et la surveillance du territoire national pendant le confinement sanitaire. 600 kg en octobre de l’année 2019, découverts, cette fois, par les gendarmeries de Narbonne et de Clermont-Ferrand. Trois mois plus tôt, 27,3 tonnes soigneusement dissimulées dans des véhicules de transport international, au port de Tanger-Med. En 2018, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) avait mis la main sur 52 tonnes de résine de cannabis. En 2017 : 700 tonnes, selon un rapport d’Etat américain sur le trafic de drogue.

Mais ce dernier rapport ne s’est pas contenté de jouer les comptables : il pointe les intérêts du Royaume dans ce trafic, insistant notamment sur les gains qu’il en a tirés en 2017 : le magot correspondrait “à 23 % du PIB marocain, soit plus de 100 milliards de dollars”. Une mine d’or pour le Maroc, mais un camouflet pour l’Europe: “principale destination de ce trafic, qui transite par l’Espagne, avant d’irriguer le Vieux Continent”, précise le rapport.

Il n’y a pas de fumée sans feu

Fait curieux : les autorités marocaines laissent faire les trafiquants, tout en s’empressant à pondre des communiqués victorieux sur la baisse de cette criminalité. Pourtant, il suffit d’un détour par le nord du pays pour le constater : les champs de cannabis s’étalent sur plusieurs hectares. Sans qu’il y ait un raclement de gorge de la part des autorités. Mais chut… Le dernier qui a joué à l’enfant d’Andersen – cet enfant qui criait : “le roi est nu” -, c’est l’Office des Nation-Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) : depuis quatorze ans, il est interdit de réaliser des enquêtes de terrain.

Car rien ne doit venir souiller “le habits neufs de l’empereur”. Au Maroc, le cannabis n’obéit pas seulement à des intérêts économiques : il est cultivé principalement dans la région frondeuse du RIF. Là-bas, c’est le trafic qui permet de nourrir de nombreux habitants. Plus de 800.000 personnes, selon ce dernier rapport des Nations Unis. La moindre intervention des gendarmes contre les trafiquants attire des milliers de manifestants dans les rues. Depuis des décennies, le Royaume s’est retrouvé devant un choix cornélien : soit les priver de cette manne et prendre le risque de raviver les tensions, soit fermer les yeux et devenir lui-même complice. Tout compte fait, il a préféré verser dans le double jeu : l’interdire sur papier, pour faire bonne figure et le tolérer dans les faits, pour “acheter” la paix sociale. Question de stabilité du trône.

C’est sûrement pour rompre avec cette tactique que le royaume alaouite a décidé de tourner la page de l’illégalité du cannabis. Sous couvert de la dernière décision des Nations Unis de retirer cette drogue de sa liste de stupéfiants, députés et ministres marocains déboulent dans les machettes, pour puiser leur science dans la littérature médicale et préparer l’opinion : le gouvernement a conscience des vertus « thérapeutiques » du cannabis … “iI faudrait au Maroc un cadre légal et réglementaire sur ce sujet, car la répression seule a montré son inefficacité. Elle est injuste dans notre contexte“… “Il serait plus rentable, en termes de santé publique, d’être plus efficace dans la lutte contre le tabagisme…”, “Aujourd’hui, nous gagnerons tous si ce débat se faisait sereinement, loin de toutes polémiques politiciennes stériles”. Effectivement, tout le monde trouvera à y gagner : le Royaume peut compter sur les trafiquants pour renflouer ses caisses ( il pourrait gagner 1 milliard par an ) et les trafiquants peuvent compter sur le Royaume pour devenir … « officiels ». C’est royal !

Les régions concernées sont connues de tous les “aficionados” de « la marocaine » : Chefchaouen, Taounate ou Al Hoceima. Là-bas, il existe différentes qualités de poudres, appelées Chira. La plus communément produite est Sandouk, cueillie dans son état brut, puis transformée en poudre par les exploitants marocains ou des opérateurs étrangers.

Dans les rues pittoresques de Chefchaouen, grand fumoir à ciel ouvert, la beuh passe de mains en mains.

Les trafiquants courent les rues étroites. Souvent la barbe et à la casquette des policiers nonchalants. La dernière tendance ? Jouer les guides touristiques à travers les champs et les ateliers de transformation de la drogue. Pour vendre leur “science” à ces touristes qui ont les euro, mais pas le savoir-faire : comment la drogue est cultivée, comment elle est transformée, comment – surtout – repartir avec un « petit lot » et passer sous les radars des douanes : “si vous voulez acheter une grande quantité, je vous montrerais comment faire passer la marchandise en Europe, sans le moindre problème.

tout lire

000000

BELGIQUE 🇧🇪 (Port d’Anvers) : près de deux tonnes de cocaïne découvertes par les douaniers dans un conteneur…de bananes

La découverte remonte au 28 juillet. La cocaïne se trouvait à bord d’un navire amarré au quai 913.

Ce sont précisément 1.899 kilos qui ont été trouvés, cachés entre des bananes dans un conteneur venant d’Equateur.

Lire

0000

ÉQUATEUR 🇪🇨 (port maritime de Guayaquil) : saisie de plus de deux tonnes de cocaïne…dans des conteneurs

Quelques heures après la saisie de près de deux tonnes de drogue sur la côte de Manabí, la police anti-drogue a saisi une autre cargaison d’alcaloïdes dans le port maritime de Guayaquil, ce lundi 2.

Plus de deux tonnes de cocaïne ont été saisies ce lundi dans ledit terminal portuaire.

Selon Yuri Narváez, chef anti-drogue de la zone 8, la cocaïne a été saisie après deux interventions.

Le premier chargement de drogue a été trouvé à l’intérieur d’un conteneur qui transportait du bois. Au total, 2 123 kilos de cocaïne ont été camouflés dans 2 141 paquets à l’intérieur de sacs de jute noir.

La destination de la cargaison était la Belgique.

Narváez a expliqué que cette saisie a été effectuée après un travail d’enquête par diverses unités anti-narcotiques. De même, dans les panneaux frigorifiques d’un autre conteneur, 24 colis rectangulaires contenant 27 kilos de coke, destinés à la Russie, ont été détectés.

Au cours des deux opérations, un total de 2 150 kilos de cocaïne ont été saisis.

source

000000

MOCRO MAFIA : Qui est Ridouan Taghi qui avait mis Peter R. de Vries sur liste noire ?

Qui est donc ce Ridouan Taghi, dont le nom revient inlassablement depuis la tentative d’assassinat du journaliste néerlandais Peter R. de Vries ?

Et pour cause : celui-ci faisait partie de la liste noire du mafieux, pour avoir été le conseiller et le confident du principal témoin à charge contre lui, l’ex-criminel le plus recherché du pays, arrêté à Dubaï en 2019. L’hypothèse selon laquelle l’organisation a mis ses menaces à exécution est aujourd’hui la plus pesante.

Lire

0000

BELGIQUE 🇧🇪 (Anvers – district de Hoboken) : découverte par le personnel d’Umicore de 275 kilos de coke dans un conteneur

Un envoi de 275 kilos de cocaïne a été découvert dans un conteneur arrivé sur le site de l’usine de recyclage Umicore, dans le district de Hoboken, a indiqué mardi le parquet d’Anvers.

Les 275 kilos de drogue étaient cachés à l’intérieur de plusieurs sacs de sport. C’est la société qui a averti la police.

source et plus

000000

BRÉSIL 🇧🇷 (Douane brésilienne) : saisie de 220 kilos de cocaine dans un chargement de farine destiné à la Belgique

Les douaniers de « RECEITA FEDERAL » ont saisi 219,5 kg de cocaïne ce samedi 19 dans l’après-midi, au port de Paranaguá, sur la côte du Paraná. La drogue était cachée dans un chargement de farine.

La cargaison était destinée à la Belgique. Aucune arrestation.

000000

 

BELGIQUE 🇧🇪 (Justice) : pour l’importation en Belgique de 4,2 tonnes de cocaïne via le port d’Anvers, 12 bataves condamnés à des peines de 4 à 8 ans de prison

Le tribunal correctionnel d’Anvers a reconnu coupable jeudi 13 personnes de nationalité néerlandaise pour leur participation dans l’importation en Belgique de 4,2 tonnes de cocaïne via le port d’Anvers. La drogue était cachée dans un conteneur d’encornets congelés. Les prévenus ont été condamnés à des peines de quatre à huit ans d’emprisonnement et à des amendes pouvant aller jusqu’à 32.000 euros.

Le 22 avril 2020, la police judiciaire fédérale d’Anvers avait suivi un semi-remorque jusqu’à un entrepôt de la Bremenstraat à Anvers dans le cadre d’une enquête sur une organisation criminelle qui faisait passer de la cocaïne depuis l’Amérique du Sud vers l’Europe. Le semi-remorque transportait un conteneur réfrigéré contenant des encornets qui aurait dû être soumis au scanner des douanes.

plus

000000

FRANCE 🇫🇷 : ce que vous n’apprendrez pas en allant au musée de la Douane française à Bordeaux

BRASIL 🇧🇷 (Rio Grande port) : Receita faz a maior apreensão de cocaína do ano

Mais de uma tonelada de cocaína iria embarcar para Bélgica caso as imagens captadas pelo scanner e os cães farejadores não descobrissem o que havia no contêiner.

mais

000000