FRANCE 🇫🇷 (DG de la douane – DNRED) : lettre ouverte au valet de plume Michel Baron (2 éme rappel)

Michel Baron

Mon cher Michel

Mon cher administrateur des douanes

Mon cher chef du bureau de la politique du dédouanement

Mon cher menteur

Mon cher tartuffe

Relisant tes écrits, j’ai pu constater que tu étais particulièrement performant dans l’art de la rhétorique mensongère.

Le 10 avril 2020, je t’avais écrit une lettre ouverte, que je t’ai envoyée à nouveau le 21 décembre 2021 mais tes nombreuses occupations ne t’ont pas permis de trouver le temps d’y répondre.

Ce 21 septembre 2022, je te la fais à nouveau parvenir, espérant que cette fois-ci, tu n’auras pas l’attitude d’un de tes prédécesseurs Gérard Schoen qui avait préféré s’enfuir en courant lorsque j’avais cherché à le rencontrer.

J’ai mis quelques photos pour te permettre de reconnaitre tes semblables !

°°°°°°

Ô, mon cher Michel, mon cher administrateur des douanes, mon cher responsable des affaires juridiques et contentieuses, mon cher menteur, mon cher tartuffe, constater une fois encore tes savantes manœuvres pour dégager la responsabilité de l’administration des douanes ne m’ont permis que de faire un constat, accablant pour toi, comme pour tes prédécesseurs Elizabeth Melscoet, Thomas Charvet et le gredin Erwan Guilmin : vous êtes des menteurs institutionnels !

Erwan Guilmin

Mon cher Michel, mon cher administrateur des douanes, mon cher responsable des affaires juridiques et contentieuses, mon cher menteur, mon cher tartuffe, sais tu que je ne peux accepter cette infamie savamment distillée par tes écris mensongers. Il m’est insupportable de constater qu’après avoir été encensé puis encouragé à infiltrer et infiltrer encore, tu ne souhaitais que flétrir tant de lauriers amassés. Mes actions qu’avec respect toute la hiérarchie de la DNRED admirait, mes informations précises qui tant de fois ont permis des saisies importantes, tant de fois valorisaient un service… aux actions que tu ne connais même pas ! Tu m’as trahi comme tu as trahi l’honneur de la douane tout entière en déformant sciemment l’action que j’ai menée suite aux volontés ministérielles de Michel Charasse.

Gérard Schoen

Mon cher Michel, mon cher administrateur des douanes, mon cher responsable des affaires juridiques et contentieuses, mon cher menteur, mon cher tartuffe, toi qui occupe un haut rang d’administrateur, comment peux tu l’occuper sans honneur? Tu as préféré emprunter les affabulations de tes prédécesseurs pour m’écarter de toutes réparations. Seras-tu un sprinter comme ce faquin de Gérard Schoen si tu me rencontrais ou préférerais-tu jouer les timides méprisants et dédaigneux, comme le fit Corinne Cleostrate, et t’éloigner sans me regarder ?

Corine Cleostrate

Mon cher Michel, mon cher administrateur des douanes, mon cher responsable des affaires juridiques et contentieuses, mon cher menteur, mon cher tartuffe, relire encore que toutes les turpitudes subies ne seraient la résultante que d’une erreur d’appréciation de ma part sur l’engagement de la douane sur lequel j’étais persuadé pouvoir compter, me trouble. En homme d’honneur que je suis, habitué à la parole donnée, il m’était difficile d’imaginer que tant de bassesses pouvait t’habiter.

Thomas Charvet

Mon cher Michel, mon cher administrateur des douanes, mon cher responsable des affaires juridiques et contentieuses, mon cher menteur, mon cher tartuffe, je te croyais honnête et factuel, n’hésitant pas à t’informer avant de m’emballer dans des écrits totalement infondés. Non, tu n’as rien demandé, te permettant alors de tordre le cou à la vérité des faits.

Mon cher Michel, mon cher administrateur des douanes, mon cher responsable des affaires juridiques et contentieuses, mon cher menteur, mon cher tartuffe, merci de transmettre mes meilleures civilités à ton entourage…douanier. »

Marc Fievet

Plus sur Marc Fievet

——————

François Auvigne

000000

CARAIBES 🇫🇷 (OFAST) : 1328 kg de cocaïne ont été saisis sur un voilier au large de la Martinique 🇲🇶 en fin d’après-midi samedi 10 septembre 2022. Opération réalisée par l’équipage du Dumon d’Urville avec l’appui des garde-côtes des douanes.

Plusieurs organismes de l’État ont travaillé sur cette opération qui a permis de réaliser une saisie record. Sans oublier, une coopération avec les autorités judiciaires espagnoles.

La cocaïne conditionnée dans 47 ballots a été découverte par l’équipage du Dumon d’Urville.  

Les trois membres d’équipage ont été interpellés et conduit à Fort-de-France. La cargaison et le voilier (pavillon espagnol) ont également été ramenés  en Martinique.

Voir la vidéo de l’opération

PLUS

000000

COLOMBIA 🇨🇴 : cinco toneladas de cocaína fueron descubiertas por autoridades en el caribe

Policía de Colombia confisca cinco toneladas de cocaína con destino a Bélgica y España

El primer decomiso de 2.782 kilos se hizo en el puerto de la ciudad de Barranquilla, en donde se encontró la cocaína que iba a ser enviada a Valencia, en España, mezclada con sustrato de coco. En forma casi simultánea se confiscó en el puerto de Santa Marta un cargamento de 1.811 kilos en un contenedor con frutas con destino a Bélgica. El tercer cargamento, de 410 kilos de cocaína, también se decomisó en Barranquilla, precisó la policía.

FUENTE

LEER MAS

Y MAS

000000

EE.UU. atribuye el alijo de 3.824 kilos de cocaína del Karar a un capo colombiano

Sócrates Gabriel Barros, alias Chun, llevaba años en el punto de mira policial en su país y en los EE.UU., que solo en el 2016 le atribuye 14.000 de cocaína incautados en diferentes buques. También le otorga la capacidad de enviar alijos a Centroamérica, el mar Caribe y Europa.

funte y mas

000000

ESPAÑA 🇪🇸 : se han incautado alrededor de 40.000 euros y 11.000 litros de precursores

La Policía Nacional desarticula una red de narcotraficantes con capacidad para producir 6 toneladas de cocaína

Madrid, Róterdam (Países Bajos ), Pamplona, Zaragoza

15/09/22

La Policía Nacional desarticula una red de narcotraficantes con capacidad para producir 6 toneladas de cocaína

Se han practicado 25 detenciones (24 en España y una en Países Bajos) de las cuales seis han sido enviadas a prisión

En los 25 registros efectuados se ha incautado alrededor de 40.000 euros en efectivo y 11.023 litros de productos químicos precursores para la extracción y elaboración de estupefacientes

La operación se ha desarrollado en colaboración con la Policía Nacional de Róterdam en Países Bajos y ha contado con la participación de diferentes unidades de Policía Nacional de distintas provincias

Agentes de la Policía Nacional han desarticulado una organización criminal dedicada al tráfico internacional de estupefacientes en Países Bajos y España, dedicada a la elaboración y distribución de diversas sustancias estupefacientes de origen sintético, así como a la extracción de pasta base de coca o clorhidrato de cocaína.

La operación, que se ha llevado a cabo en varias fases en colaboración con la Policía Nacional de Róterdam en Países Bajos, ha culminado con 25 detenciones (24 en España y una en Países Bajos), ingresando hasta el momento seis de los arrestados en prisión.

Además, en los 25 registros practicados se han intervenido en España 67 kg de sulfato de anfetamina (speed),  33.000 € en efectivo,  2 vehículos de alta gama y 11,8 kilogramos de sustancia de corte.

En Países Bajos fueron incautados 7.500 euros en efectivo,  2,7 kg de metanfetamina (MDMA) así como 0,5 litros en líquido, 11.023 litros de productos químicos precursores para la extracción y elaboración de estupefacientes con una capacidad estimada de producción de hasta seis toneladas de cocaína.

Desarrollo de la operación

La investigación se inició a principios de 2021, cuando los agentes recibieron información sobre el posible tráfico de cocaína a pequeña escala en un establecimiento hostelero de Pamplona. Las vigilancias permitieron comprobar cómo el trasiego de personas con el fin de adquirir droga era frecuente, y que la droga de mayor pureza y calidad procedía de otro grupo de origen peruano.

Tras poner el objetivo sobre este nuevo grupo, se pudo llegar hasta los líderes de una organización criminal de mayor calado con conexiones, por un lado, con Países Bajos y varios países de Sudamérica, como Colombia o Paraguay, y por otro con Perú, desde donde trataban de importar la cocaína impregnada en pequeños envíos.

El líder de la organización era además el químico

El líder de la organización, afincado en Zaragoza, era además el químico. Pretendía abrir el abanico de negocio, importando pasta base de coca para posteriormente sintetizar el producto final, clorhidrato de cocaína. Para ello contaba con los amplios conocimientos del líder de la trama peruana detenida en Pamplona, que años atrás ya había sido detenido al tratar de introducir droga por el aeropuerto de Madrid Barajas.

La organización tenía el apoyo logístico de un grupo criminal holandés que importaba tanto los precursores fundamentales para la elaboración de todo tipo de drogas sintéticas, como cargamentos de pasta de coca. Estos productos eran introducidos principalmente a través del puerto de Róterdam.

Desmantelado un gran laboratorio en Países Bajos

Fruto de la cooperación policial internacional, mediante una Orden Europea de Investigación, se logró desmantelar en Países Bajos un laboratorio en el que se incautaron productos químicos suficientes como para sintetizar hasta seis toneladas de cocaína, siendo uno de los laboratorios más importantes desmantelados en dicho país.

Dicho laboratorio, además, servía para la elaboración de otras sustancias halladas en el lugar, como metanfetamina, droga que en la actualidad preocupa a las autoridades holandesas, considerándola un riesgo grave para la seguridad nacional  dada las organizaciones criminales que están controlando su distribución.

En nuestro país, en Zaragoza, se desmanteló igualmente un laboratorio clandestino, oculto en el almacén de un bar de reciente apertura, en el que se intervinieron 66 kilogramos de sulfato de anfetamina (speed) de gran pureza.

Seis de los 25 detenidos han ingresado en prisión

Las detenciones se han realizado en varias fases, en operativos establecidos en Pamplona, Zaragoza y Róterdam, practicando 25 registros en dichas localidades y en el municipio madrileño de Getafe. De las 25 personas detenidas, han ingresado hasta el momento seis de ellas en prisión.

fuente

000000

ESPAGNE 🇪🇸 (Ceuta) : interception d’une embarcation rapide lestée de 560 kilos de haschich

Les agents du Service maritime de la Guardia civil ont intercepté mardi au large des côtes de Sebta un bateau de type « Phantom », immatriculé au Maroc, avec 17 ballots de haschisch pesant 560 kilos.

Les deux occupants, connus sous les pseudonymes de « Kubala » et « Paquirri », ont été arrêtés et placés en détention provisoire.

Le bateau transportait la drogue depuis la ville de M’diq et appartient à un certain Tarek dit « Le Hollandais ».

ARRESTATION de ‘Tarik le Hollandais’ 

Après son arrestation, Tarek « le Hollandais » a été présenté au juge qui a ordonné son placement en détention provisoire pour un crime présumé de trafic de drogue, le bateau étant encore à son nom quand il quittait M’diq, chargé de drogue.

SOURCE ET PLUS

000000

ESPAÑA 🇪🇸 : Greco Galicia marca un hito al incautar 43.000 kilos de cocaína y hachís en 2021

La DEA estadounidense, la NCA británica, la Ofast de Francia, la Politie de Holanda o la Policía Nacional de Colombia son los principales socios de la unidad con base en la Comisaría Provincial. La colaboración de todas ellas con los Greco se traduce en éxitos internacionales de relumbrón. Así, 2021 comenzó con uno de esos trabajos conjuntos orquestados en Pontevedra que descubrió un nuevo modus operandi de los grupos de narcos que operan en el Atlántico, con numerosas embarcaciones para un mismo alijo.

Fuente y mas

0000

ESPAGNE 🇪🇸 (Andalousie) : les agents du SVA récupérent 467 kilos de cannabis en mer

Le bateau a été intercepté en mer, à environ 50 milles des côtes espagnoles, par un patrouilleur du SVA , la surveillance douanière.

Les quatre trafiquants à bord ont jeté toute la cargaison dans la mer et ont tenté de prendre la fuite. Mais ils ont été arrêtés par les agents qui ont récupéré les 14 ballots de haschich pesant 467 kilos.

Le chef du réseau ainsi que sa femme ont été aussi arrêtés.

source et plus

000000

ESPAGNE 🇪🇸 (narco-tourisme) : des responsables politiques marocains en vacances en Espagne aux frais de « barons de la drogue »

Le Sud de l’Espagne est devenu la destination préférée des familles marocaines de classe aisée et moyenne pour passer leurs vacances d’été.

Parmi ces privilégiés, on trouve des élus locaux et des responsables politiques qui séjournent dans les stations balnéaires espagnoles aux frais des barons de la drogue qui mettent à leur disposition des villas et des chalets ainsi que d’autres avantages, fait savoir Assabah.

Dans les villes côtières espagnoles comme Mijas, San Pedro Alcantara et autres sur la Costa del Sol , ces responsables politiques marocains fréquentent les casinos et autres lieux de divertissement où ils dépensent des dizaines de milliers d’euros, alors qu’une dotation touristique de 100 000 dirhams par personne est autorisée pour les voyages à l’étranger.

D’autres responsables des administrations centrales et régionales sont propriétaires de résidences secondaires en Espagne où ils passent souvent leurs vacances, précise la même source, rappelant que les Marocains sont très friands des biens immobiliers espagnols qu’ils acquièrent avec la complicité des barons de drogue espagnols.

Plusieurs retraités marocains passent également la plupart de leur temps dans le Sud de l’Espagne où ils vivent aux frais des barons de la drogue.

En retour, ils appuient les dossiers de ces derniers pour la réalisation de projets au Maroc.

source et plus

000000

ESPAGNE 🇪🇸 (Catalogne) : le « grow shop » de Gérone servait de plaque tournante à un vaste trafic international

Coup de filet anti drogue

Les investigations ont notamment révélé que le centre des opérations de cette organisation criminelle se trouvait dans un « grow shop » à Gérone, un établissement commercial proposant des produits pour la culture de la marijuana.

Le réseau fonctionnait avec de multiples cellules distinctes spécialisées dans la production, le transport et la distribution d’importantes quantités de produits. Une machine bien huilée mise en œuvre depuis les bureaux du magasin de Gérone.

SOURCE ET PLUS

000000

ESPAÑA 🇪🇸 (Ertzaintza) : descubren 55 kilos de cocaína ocultos en un camión durante un control de tráfico en Álava

La Ertzaintza ha detenido este fin de semana a dos hombres en un control rutinario en la A-1, a su paso por el municipio alavés de Salvatierra. Tras dar el alto a un camión, los agentes encontraron 55 kilos de cocaína en el interior del vehículo donde ambos viajaban, según ha informado este domingo el Departamento vasco de Seguridad. Los ertzainas hallaron varias mochilas con la droga y también dinero en efectivo. Se trata de uno de los alijos de cocaína más importantes incautados hasta la fecha por la Policía vasca.

Los hechos ocurrieron sobre las nueve y media de la noche de ayer, sábado, cuando agentes de la Unidad de Tráfico de Álava realizaban un control rutinario de vehículos en la A-1, a la altura de Salvatierra. Los agentes ordenaron al conductor que detuviera el camión y, tras realizar las habituales comprobaciones, se percataron de que «la mercancía que contenía el vehículo no correspondía con la indicada por sus ocupantes», detalla el departamento de Seguridad. En consecuencia, los ertzainas procedieron a acometer una inspección. Fue entonces cuando encontraron grandes cantidades de una sustancia blanca prensada, presumiblemente cocaína, así como 2.000 euros en efectivo.

A la vista de estos hechos, los agentes solicitaron la presencia del Servicio de Investigación Criminal Territorial de la Ertzaintza, quienes constataron, una vez analizada la mercancía, que se trataba de cocaína. Por todo ello, se procedió a la detención de los dos hombres, de 47 y 59 años de edad. Los arrestados están acusados de un presunto delito de tráfico de drogas.

fuente y mas

000000

FRANCE 🇫🇷 (SURV de la Douane – BSI du Perthus) : saisie de 298 kilos de résine de cannabis, 289 kilos d’herbe de cannabis et 400 grammes de cire de cannabis

Un chauffeur de poids lourd italien, contrôlé par les douaniers du Perthus avec 587 kilos de cannabis à bord de son camion sensé transporter de la lessive, vient d’être condamné à 4 ans de prison ferme, 5 ans d’interdiction du territoire français et plus d’un million d’euros d’amende douanière.

C’est à la barrière de péage frontalière du Boulou (Pyrénées-Orientales), lors d’un contrôle effectué dans la soirée du mardi 5 juillet, que les douaniers du Perthus ont découvert 587 kilos de cannabis dissimulés dans un poids lourd immatriculé en Italie.

Au total, les douaniers ont découvert et saisi 298 kilos de résine de cannabis, 289 kilos d’herbe de cannabis et plus original, 400 grammes de cire de cannabis, un produit concentré ayant une apparence semblable à de la cire d’abeille, mais dont les concentrations de cannabinoïdes peuvent atteindre les 80 %.

source

000000

ESPAGNE 🇪🇸 (SVA Hacienda – port de Valencia) : saisie de 250 kilos de coke arrivés dans un conteneur de légumes en provenance de Colombie

C’est « Caso Abierto LEVANTE » qui nous informe que trois hommes ont été arrêtés alors qu’ils tentaient de quitter la zone portuaire de Valencia dans un camion, avec plusieurs sacs à dos remplis de coke, planqués dans la cabine d’un camion. C’est le service de sécurité du Port qui les a détectés au terminal à conteneurs CSP de Valencia.

Ils avaient retiré les sacs à dos contenant la cocaïne du conteneur arrivant de Cartagena de Indias en Colombie, chargé de légumes et lesté des 250 kilos de cocaïne.

Les trafiquants ont utilisé le système « rip off » pour acheminer cette cargaison vers l’Espagne. Ce système, très bon marché pour les trafiquants, consiste à contaminer un conteneur avec une cargaison légale pour une entreprise non liée au trafic de drogue, qu’ils choisissent pour son volume élevé d’importations, ce qui minimise la possibilité que les douaniers (SVA( la soumettent à un contrôle.

000000

BELGIQUE 🇧🇪 (Limbourg) : saisie de 45 kilos de coke dans un bus

Quelque 45 kilos de cocaïne ont été découverts récemment dans un car de tourisme de la société allemande Flixbus, a annoncé vendredi Bruno Coppin, le magistrat chargé des relations avec la presse au parquet limbourgeois.

source

ESPAGNE 🇪🇸 (narco-culture) : six tonnes de cannabis saisies

C’est TF1 INFO qui nous annonce que la ‘Policia’ espagnole a annoncé, ce jeudi 7 juillet, avoir mis la main sur une énorme quantité de cannabis après avoir démantelé une plantation géante près de Barcelone, une saisie record selon elle. Cinq personnes ont été arrêtées durant l’opération de police qui a permis de saisir « un peu plus de six tonnes de cannabis, dont 3,5 tonnes de têtes emballées », ont annoncé la police espagnole et la garde civile dans un communiqué conjoint.

Selon les autorités, il s’agit de « la plus grande quantité de cannabis jamais saisie en Espagne ». L’enquête avait commencé en mars 2021 lorsque la police avait découvert une parcelle de 32 hectares à Vilassar de Mar, à une trentaine de kilomètres de Barcelone, dédiée à la culture de chanvre industriel.

000000

ESPAGNE 🇪🇸 (terminal TTI – Algésiras) : saisie de 417 kilos de cocaïne par les agents du SVA dans une opération conjointe avec la Guardia Civil et la Policia Nacional

Une opération menée par les agents du SVA (Douanes), la Guardia Civil et la Policia Nacional du port d’Algésiras a permis la découverte d’une cargaison de cocaïne retrouvée cachée dans un porte-conteneurs, le CMA-CGM Voltaire, qui est amarré au terminal TTI-Algésiras.

Les agents ont fait irruption dans le navire et ont trouvé un compartiment secret, une sorte de cabine dont l’accès avait été scellé d’une manière un peu particulière, ce qui a éveillé leurs soupçons.

Après avoir réussi à l’ouvrir et à accéder à son intérieur, ils ont trouvé 12 sacs de sport où se trouvait la drogue conditionnée.

La cargaison débarquée, la pesée a donné un poids de 417 kilos.

SOURCE

000000

ESPAGNE 🇪🇸 (Opération KRAKEN) : la Policia Nacional, en collaboration avec l’OFAST française, a saisi plusieurs drones sous-marins qui devaient être utilisés pour transporter de la drogue

C’est la première fois que l’on localise ce type de véhicules, qui n’ont besoin de personnes pour transporter de la drogue sous l’eau. Ils ont la capacité de contenir entre 150 et 200 kilos de fret.

Il faut se rappeler qu’il y a quelques semaines, les agents ont arrêté, à Castellar de la Frontera, un père et un fils qui fabriquaient ces appareils pour une organisation de trafic de drogue qui opère dans le détroit. Huit personnes ont été mises en cause et toutes sont accusées des délits de trafic de stupéfiants et d’appartenance à une organisation criminelle. Huit perquisitions ont également été effectuées dans les provinces de Cadix, Malaga et Barcelone.

De même, 145 kilos de haschisch, huit de marijuana, 157 000 euros en espèces, 10 véhicules et six gros drones avec jusqu’à 12 moteurs et une autonomie de 30 kilomètres ont été saisis.

SOURCE

000000

EUROPOL (Algeciras – Opération espagnole 🇪🇸) : des ‘guardia civil’, un policier et un douanier aidaient à expédier de la cocaïne et du haschich en Europe

Au total, 61 personnes ont été arrêtées pour leur implication dans cette opération criminelle, dont cinq agents de la « Guardia civil », un de la « Policia Nacional » et un des douanes, qui ont été identifiés grâce à la collaboration avec Europol et Eurojust. 

Ces arrestations font suite à une enquête de 18 mois sur deux gangs criminels, connus sous le nom de ‘Clan de Tanger’ et ‘Clan del Sur’, qui auraient introduit en contrebande plus de 16 tonnes de cocaïne et 150 tonnes de haschich via le détroit de Gibraltar vers Espagne pour une distribution ultérieure dans toute l’Europe.

Lire

0000

ESPAGNE 🇪🇸 (Andalousie) : l’OFAST savait qu’ils avaient une maison dans la commune malaguène d’Arriate où ils stockaient du haschich pour un transport ultérieur en France

Des agents de la police nationale, avec la collaboration de l’OFAST français et de la police locale d’Antequera, ont démantelé une organisation criminelle franco-marocaine à Ronda.

Dans les perquisitions effectuées, les agents ont saisi 440 kilos de haschich, 186 kilos de marijuana, un fusil d’assaut AK-74 et un pistolet semi-automatique (les deux armes avec chargeur de munitions), deux véhicules et un dispositif de géolocalisation. L’enquête a été ouverte grâce à l’échange d’informations et à la collaboration internationale menée entre la Police Nationale et les autorités policières françaises.

L’OFAST (Office de lutte contre les stupéfiants) de France a informé les policiers espagnols de l’existence d’une maison située dans la commune malaguène d’Arriate, où des membres d’une organisation criminelle franco-marocaine stockeraient de la drogue avant transport vers le territoire français.

SOURCE ET PLUS

000000

ESPAÑA 🇪🇸 (Barcelona) : encuentran en el puerto de Barcelonala la mayor cantidad en Europa de la droga conocida como ‘sales de baño’

La Guardia Civil supo a principios de este año, después de una operación policial en Francia, que en el puerto de Barcelona se podía estar almacenando esta sustancia.

La catinona sintética es una droga conocida popularmente con el nombre de sales de baño y que tiene efectos estimulantes y alucinógenos. La sustancia proviene de un arbusto llamado khat y que es originario del este de África y del sur de Arabia: esta planta contiene la catinona, un estimulante que se acostumbra a consumir masticando las hojas y en infusión. De aquí surgen las variantes sintéticas, que son más potentes que el compuesto natural y peligrosas, según la Guardia Civil, que son las llamadas sales de baño.

fuente

000000

ATLANTICO (Vigilancia Aduanera 🇪🇸 – operación « Blanco Brasil » ) : el buque Petrel 2 ha interceptado en el Atlántico a un pesquero sin bandera ni identificación cargado con 560 kilos de cocaína

Han detenido a sus ocho tripulantes, todos brasileños, en una operación conjunta de la Guardia Civil, la Policía y la Agencia Tributaria.

La operación, denominada « Blanco Brasil », culminó el viernes pasado con el abordaje del barco, un pesquero de 19 metros de eslora transformado para el transporte ilícito de estupefacientes, a unos 500 kilómetros al sur de Canarias para su posterior traslado al puerto de Las Palmas de Gran Canaria, adonde ha llegado este martes, según ha informado el Ministerio del Interior.

La investigación que ha conducido hasta este alijo de media tonelada de cocaína, dirigida por la Fiscalía Antidroga de la Audiencia Nacional, arrancó con el intercambio de informaciones entre Centro de Análisis y Operaciones del Atlántico (MAOC-N) y el Centro de Inteligencia Contra el Terrorismo y el Crimen Organizado (CITCO), que determinaron la existencia de una barco sospechoso que podía transportar drogas desde Sudamérica hacia Europa.

FUENTE

FRANCE 🇫🇷 (DOUANE – DOD – DNRED) : à l’ouverture du procès, certains avocats de la défense ont demandé le secret des débats en invoquant la protection du secret de la défense nationale, d’autres au nom de la sécurité des prévenus, douaniers ou informateurs. Huis clos demandé, huis clos rejeté !

Le procès de six anciens hauts responsables des douanes dont Vincent Sauvalère et Erwan Guilmin dit « le caviardeur » soupçonnés de largesses envers un de leurs informateurs pour gonfler les chiffres des saisies, s’est ouvert lundi 9 mai à Paris par une demande de huis clos de plusieurs avocats, rejetée par le tribunal.

Un huis clos n’est «pas juridiquement fondé», a rétorqué la procureure, en rappelant notamment que «tous les documents qui étaient classifiés dans ce dossier ont été déclassifiés». Après en avoir délibéré, les juges ont refusé le huis clos. «Ce procès aura lieu en audience publique, comme c’est la règle et chacun aura à cœur d’être responsable de ses déclarations», a expliqué la présidente.

source

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Alors que la demande de huis clos avait été acceptée par le tribunal de Bobigny pour adapter la peine canadienne à perpétuité que Marc Fievet, l’agent infiltré NS 55, avait dû encaisser au Nouveau Brunswick. Il est vrai que le dossier de Fievet était classé ‘secret défense’

Malgré les demandes de la juge Sophie Clément, le dossier de Marc Fievet, classé secret défense, n’a pas été déclassifié…

Une morale pour les aigles, une autre pour les pigeons

J’ai toujours en mémoire la répartie de Sonya Djemni-Wagner lorsque ma condamnation canadienne a été adaptée au droit français en aggravant cette dernière.

La jeune substitut du procureur de Bobigny qu’elle était m’a envoyé à la tête cette phrase de véritable Ponce Pilate: « Je réclame 20 ans, vous n’aurez qu’à demander la ‘grâce présidentielle‘! »

000000

ESPAÑA 🇪🇸 (Burgos) : la Policía incauta 4-CMC, una droga jamás vista en España

20 kg de esta droga se han incautado en Burgos y 240 kg en Amsterdam, en una operación que ha contado con la participación de la DEA.

Agentes de la Policía Nacional han intervenido en la ciudad de Burgos más de 20 kilogramos de una sustancia estupefaciente desconocida en España hasta ahora. Se ha identificado como 4-CMC, y por la que han sido detenidas tres personas. La operación ha contado también a la vez con la incautación de más de 240 kilogramos de 3MMC en Ámsterdam en una operación internacional.

La incautación de este alijo se ha llevado a cabo durante una operación policial que ha contado con la colaboración de la Administración de Control de Drogas de Estados Unidos (DEA) y la Policía Nacional de Países Bajos, informan desde la Dirección General de la Policía.

fuente y mas

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

La 4-MEC (4-methylethcathinone) est une drogue de synthèse de la famille des cathinones. C’est un stimulant dont les effets sont proches de ceux de la MDMA/ecstasy.

La 4-MEC est principalement vendue sur internet.

Elle se présente sous forme d’une poudre blanche cristalline. Elle peut être vendue seule, ou en association à d’autres cathinones dans des mélanges appelés NRG-1 et NRG-2.

Appellations : 4-MEC, ecstasy légale, 4-methylethcathinone, 4-methyl-N-ethylcathinone, p-methyl-N-ethcathinone, 2-(ethylamino)-1-(p-tolyl)propan-1-one, Energy-1, Energy-2, Energy-3, NRG-1, NRG-2, NRG-3, Nutrition Rapid Growth…

source

000000

ESPAGNE 🇪🇸 : démantèlement d’un réseau de trafic de cocaïne depuis le Maroc

La police nationale espagnole a démantelé un réseau de trafic de cocaïne transitant via le Maroc. En tout, dix personnes ont été arrêtées et une demi-tonne de cocaïne ainsi que 800 kilos de tabac saisis entre Séville et Cadix.

L’opération a été ordonnée par le tribunal de Séville après que la police a été informée de l’introduction d’une importante quantité de cocaïne dans des conteneurs dans la ville en provenance d’Amérique du Sud. À Algésiras, deux conteneurs ont été détectés en mars au port en provenance d’Asunción (Paraguay), en passant par l’Argentine et le Maroc.

source

000000

ESPAÑA 🇪🇸 (operación, denominada ‘Capirote- Piteas-Acerico) : lnterceptado un pesquero con casi 3.000 kilos de cocaína al sur de Canarias

Operación conjunta de la Agencia Tributaria, la Guardia Civil y la Policía Nacional

La operación, denominada ‘Capirote- Piteas-Acerico lllevó al abordaje del barco, un pesquero de 20 metros de eslora, de nombre ‘AKT 1’, un pesquero cargado con más de con 2.900 kilos de cocaína que se ocultaba en uno de sus tanques de combustible, en la tarde del 13 de abril, a unas 300 millas náuticas al sur de Canarias.

Con la presente operación se vuelven a demostrar los resultados del esfuerzo de la Agencia Tributaria y las Fuerzas y Cuerpos de Seguridad del Estado en la lucha contra el tráfico de drogas en la denominada ‘Ruta Africana’ de la cocaína, conocida por ser utilizada por pesqueros que reciben las sustancias estupefacientes en mitad del Atlántico para su posterior introducción en el continente europeo.

Fuente

Se trata de la primera aprehensión desarrollada por el patrullero Cóndor cuando apenas ha transcurrido un mes desde su puesta en servicio en Canarias, recalca la Policía.

Este moderno patrullero, de 43 metros de eslora y con una dotación de 14 tripulantes, fue asignado al Área Operativa de Vigilancia Aduanera de Canarias el pasado 15 de marzo para reforzar la vigilancia de un punto tan estratégico para la lucha contra el tráfico de estupefacientes en el Atlántico, como es el archipiélago canario.

Mas

0000

ESPAGNE 🇪🇸 (océan Atlantique) : près de 3 tonnes de cocaïne saisies au large des Canaries

Le chalutier baptisé AKT 1, a été intercepté à environ 555 km au sud des Îles Canaries, à l’ouest des côtes africaines, avec à son bord « plus de 2900 kilos de cocaïne dissimulés dans l’un de ses réservoirs de combustible ».

Les cinq membres de l’équipage, quatre Turcs et un Géorgien, ont été arrêtés.

Source et plus

0000

ESPAÑA 🇪🇸 (Operación Origen) : 30 detenidos por narcotráfico en la isla de Mallorca

La Guardia Civil ha llevado a cabo la explotación de la operación Origen contra una organización criminal de la isla de Mallorca, en España, e implicada en el tráfico de drogas y blanqueo de capitales saldada con 30 personas detenidas y 1,4 toneladas de hachís incautadas.

Tras meses de investigaciones, los agentes han realizado un total de 53 entradas y registros (48 de ellos en la isla de Mallorca y 5 en la provincia de Tarragona), en los que se ha incautado droga, sustancias de corte, gran cantidad de dinero en efectivo y vehículos de alta gama. Entre los detenidos se hallaría La Paca *, histórica líder narco de la región, si bien no sería la responsable del entramado.

leer mas

  • Francisca Cortés, mejor conocida como « La Paca », una de las narcotraficantes más importantes de España. Lidera el Clan de la Paca y entre los habitantes de Baleares se le conoce como la « Emperatriz de la barriada palmesa de Son Banya ». Sus hilos llegan hoy a todas partes y siguen sus pasos.

000000

ESPAGNE 🇪🇸 : la Policía Nacional, le SVA (service de surveillance douanière de l’administration fiscale) et la police judiciaire portugaise ont démantelé une organisation criminelle de trafic de cocaïne dirigée par le dominicain « le redoutable Calín »

C’est NOTIMERICA qui nous informe que les agents ont arrêté 15 personnes ayant des rôles différents dans l’organisation qui se consacrait à l’introduction et à la distribution de cocaïne en Espagne.

De nombreuses perquisitions ont été effectuées à Madrid, Alcorcón, Getafe et Grenade.

000000

DNRED 🇫🇷 (Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières) : un peu de précisions sur ce service de renseignement

C’est un service à compétence nationale rattaché à la Direction générale des douanes et droits indirects qui est chargée de mettre en œuvre, sur l’ensemble du territoire, la politique du renseignement, des contrôles et de la lutte contre la délinquance douanière organisée.

Service de constatation douanière de premier plan visant le haut spectre, la DNRED est également un service de renseignement du premier cercle.

Elle constitue à cet égard une direction originale, forte de sa double culture, dotée de pouvoirs et de moyens d’actions puissants et variés, intervenant dans plusieurs cadres légaux, en constante évolution. Elle doit faire preuve, à ce titre, d’une capacité d’adaptation permanente pour relever les nombreux défis juridiques soulevés à la fois par ses activités opérationnelles classiques de service douanier et son rôle de service du renseignement.

Le droit douanier a connu de fortes évolutions au cours des dernières années marquées par l’élargissement des pouvoirs d’enquête dévolus aux agents des douanes, notamment aux agents de la DNRED et le renforcement de l’encadrement de la mise en œuvre de ces pouvoirs, conditionnée par l’information préalable ou l’autorisation de l’autorité judiciaire.

Le code des douanes permet désormais aux agents de la DNRED, sous le contrôle de l’autorité judiciaire et sous couvert d’habilitations spéciales, de déployer des techniques spéciales d’enquêtes particulièrement utiles en matière de lutte contre la criminalité organisée : livraisons surveillées, infiltrations, surveillances transfrontalières, enquête sous pseudonyme sur le web et le darkweb, coup d’achat, géolocalisation des véhicules et des téléphones, « ouverture-frontière », substitution à l’opérateur de fret postal pour la livraison des colis contenant des marchandises de fraude. Tout au long de l’enquête douanière, les agents doivent anticiper la possible judiciarisation de leurs dossiers, en approchant au plus près d’une procédure purgée de tout risque de nullité et en déployant une stratégie compatible avec les poursuites décidées par l’autorité judiciaire.

Douanier avant tout, l’agent de la DNRED doit donc parfaitement maîtriser les outils juridiques à sa disposition et leur cadre d’utilisation, au code des douanes. Mais l’agent de la DNRED est également un agent appartenant à la communauté du renseignement du premier cercle, ce qui lui confère des obligations, des droits et des pouvoirs.

Issu de la loi du 24 juillet 2015, le droit du renseignement est l’aboutissement d’un long processus de légalisation de ces activités qui a eu la vertu de donner aux services, dont les actions étaient non pas illégales mais plutôt a-légales, une assise juridique et des garanties nécessaires. Ce droit leur permet de mettre en œuvre des techniques de renseignement particulièrement intrusives, sur autorisation du Premier ministre après avis de la commission nationale de contrôle des techniques de renseignement (CNCTR).

Depuis 2015, de nombreux textes sont venus compléter ou modifier ce nouveau cadre, dont la loi relative à la prévention d’actes de terrorisme et au renseignement du 30 juillet 2021. Prenant en compte les évolutions technologiques et les jurisprudences européennes et nationales (arrêt CJUE du 6 octobre 2020 dans l’affaire « Quadrature du Net », dans la continuité de l’arrêt CJUE du 21 décembre 2016 dit « Télé2 Sverige » ; Conseil d’État, Assemblée, 21 avril 2021), cette loi crée ou pérennise des techniques de renseignement (interception des communications satellitaires ; utilisation d’algorithme), renforce le contrôle de la CNCTR en donnant à son avis un caractère contraignant, encadre les échanges entre services de renseignement.

Au-delà de ces cadres juridiques propres au métier de la DNRED, les activités de la direction sont soumises à des réglementations de droit commun, telle que la protection des données personnelles ou la commande publique, dans le cadre desquelles les spécificités d’un service d’enquête et de renseignement doivent être prises en compte.


Jusqu’en fin d’année 2021, le conseil et l’expertise juridiques étaient assurés par une magistrate, de l’ordre judiciaire, et par l’agence de poursuites, chargée d’assurer le traitement contentieux et judiciaire des affaires réalisées par les directions d’investigations de la DNRED.

Afin de faire face aux enjeux actuels, mais également d’anticiper et de mesurer l’impact des évolutions normatives sur l’organisation et le fonctionnement de la DNRED, il a été décidé de renforcer la fonction juridique de la direction par le recrutement de deux nouvelles conseillères juridiques, l’une spécialisée sur toutes les questions relatives au renseignement et au droit public général, l’autre en charge de veiller à la sécurisation des investigations.

Conjugué à une protection maximale des agents dans l’exercice de leurs missions, le renforcement de la fonction juridique au sein de la DNRED permet ainsi d’articuler de la meilleure manière possible l’ensemble des capacités d’action des services de la direction, du recueil et de l’exploitation du renseignement jusqu’à la phase opérationnelle, de garantir l’efficacité de l’action de la DNRED dans la lutte contre la criminalité organisée et d’optimiser la réponse pénale de l’autorité judiciaire.

Depuis avril 2021, c’est Florian Colas qui est le directeur

source

000000

Le 23 mars 2022, France Culture, dans l’émission « LES PIEDS SUR TERRE » a laissé la parole à Marc Fievet, AKA « NS 55 DNRED » , qualifié de spectre du service de la DNRED, par Emmanuel Fansten dans un article de Libération

Marc Fievet en 1987 à Gibraltar à bord du M/Y Astéride

00000000

ESPAGNE 🇪🇸 (Murcia): meurtre d’un Marocain lié au trafic de drogue

Comme le rapporte Bladi.net, la ‘Guardia civil’ a arrêté à Murcia le Marocain, meurtrier présumé d’un autre Marocain qu’il a poignardé avec un couteau en présence d’un troisième Marocain

Une affaire de drogue et de dette serait à l’origine de cette rixe violente entre ces trois ressortissants Marocains.

« Les personnes impliquées sont des repris de justice, liés à des crimes de violence sexiste, de trafic d’êtres humains et de drogue. D’un côté, Mounir, 44 ans, et Abdelkader, 38 ans, tous deux Marocains, aux antécédents judiciaires pour infractions présumées à la sécurité routière, menaces, bagarres et trafic de drogue. De l’autre, Abdelaziz, 41 ans, […] dont le casier judiciaire comporte des délits présumés de menaces, de trafic et de bagarres », indiquent des sources proches de l’enquête à El Español.

000000