Archives de la catégorie ‘France’

Par Sabrina Fekih

Plusieurs polices européennes ont collaboré pour mettre la main sur des milliers de données criminelles récupérées sur EncroChat, un réseau de communication chiffré. L’investigation, révélée en fin de semaine, a permis près d’un millier d’arrestations.

Amorcée en 2017, l’enquête débute lorsque des smartphones Android utilisant le moyen de communication sécurisé « EncroChat » sont détectés. Rapidement les autorités françaises et néerlandaises appuyées par les agences de police Europol et Eurojust ont débuté des investigations techniques afin de comprendre le fonctionnement et l’étendue de l’utilisation de cette solution de communication.

Utilisé par plus de 60 000 utilisateurs, Encrochat fonctionne via des serveurs installés en France pour des utilisateurs éparpillés dans le monde entier. L’utilisation du service nécessitait un téléphone entièrement modifié pour être ensuite agrémenté d’une messagerie instantanée chiffrée.

LIRE

0000

Les autorités britanniques le considèrent comme «l’un des criminels les plus influents et redoutés en Europe». *

Surnommé «le Général» ou «Drug Lord», Robert Dawes, 48 ans, est jugé à partir de ce lundi devant la cour d’assises spéciale d’appel de Paris pour l’importation de plus de 1,3 tonne de cocaïne à l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle en septembre 2013.

Avant d’écoper, en décembre 2018, de vingt-deux ans de réclusion criminelle en première instance à la suite de cette saisie controversée, l’homme n’avait encore jamais été condamné pour trafic de drogue.

LIRE

°°°°

—————–

* Connaissant bien toutes ces autorités britanniques, italiennes, espagnoles ou françaises , il est certain qu’elles ne sont jamais avares, parfois de suppositions hasardeuses, pour conforter un dossier…

A l’OCRTIS de Francois Thierry, comme à la DNRED de Jean Paul Garcia, une telle saisie ne pouvait laisser indifférent et ne pouvait que conforter des rancoeurs déjà bien établies !

Marc Fievet

0000

Pour parler clairement, en espionnant les échanges sur le réseau EncroChat, “les autorités ont pu découvrir l’ampleur de la corruption au sein des services de l’État, notamment des forces de police”, relève Le Monde.

“Ce réseau non déclaré avait installé ses serveurs en France et disposait d’une clientèle mondiale”, a indiqué Carole Etienne, la procureure de Lille, citée par Le Monde.

Chaque appareil était vendu 1000 euros sur Internet, et était accompagné d’un abonnement (3000 euros par an) donnant droit à une assistance technique 24h/24 et 7 jours/7.

LIRE   Tom SWARTZ / NewZilla.NET 5 juillet 2020

000000

 

 

Après le vaste coup de filet mené par les gendarmes dans l’agglo de Grenoble le 30 juin, le procureur de la République Eric Vaillant a.annoncé ce 1er juillet l’arrestation de 6 personnes à Saint-Martin d’Hères le même jour, dans une autre affaire de trafic de stupéfiants.

Lire

0000

Le 17 juin, vers 22 heures, les agents de la BSE de la douane de Port-Vendres, ont intercepté et contrôlé un ensemble routier au péage du Boulou.

Selon le CMR présenté, le chauffeur de nationalité espagnole, effectuait un trajet de Valencia 🇪🇸 vers Roma 🇮🇹 pour livrer 22 tonnes d’ oignons. Le contrôle a permis la découverte de 771 kilos de cannabis.

Est-ce le flair des gabelous (ou un signalement ?) qui a permis cette saisie?

Le chauffeur ne le saura sans doute jamais, et il en a pris pour 5 ans.

 

 

0000

Le groupe américain ADVANCED WARNING SYSTEMS INC a proposé le dernier système de numérisation automatique IGRIS (INELASTIC GAMMA RAY IMAGING SYSTEM) utilisé par le Pentagone pour inspecter de près les marchandises et les conteneurs avec précision.

La nouvelle technologie IGRIS est utilisée par ‘Le Pentagone’, le ministère américain de la Défense (Joint Improvised Explosive Device Defeat Organization – JIEDDO).

Selon les explications fournies, le système IGRIS, grâce à ses générateurs de neutrons scanne la cible avec plus d’un million neutrons par seconde, ce qui permet de divulguer des détails précis (niveau moléculaire) de tout le contenu des conteneurs et strictement avec un système tridimensionnel précis et à une vitesse de 25km/h.

Le système de contrôle central envoie également une notification immédiate aux douanes, aux services de sécurité, aux organes de contrôle des drogues, aux départements ministériels et aux ministères souverains concernés.
Ce système devrait être adopté dans les ports, les aéroports et les postes frontières de tous les États responsables et conscients des graves perturbations causées par les fraudes, le narcotrafic et le terrorisme dans le monde d’aujourd’hui.

Les seuls à détecter les céramiques et autres polymères (couteau, armes à feu, etc…)

0000

L'une des entrées du Port autonome du Havre.

par Emmanuel Leclère Au Havre (Seine-Maritime), la ville du Premier ministre, la mort d’un docker retrouvé sur un parking de l’agglomération sème l’inquiétude. Sa mort serait liée au trafic de drogue.

Allan Affagard, 40 ans, le docker retrouvé mort vendredi 12 juin, avait été mis en cause pour son rôle présumé dans le déchargement d’une cargaison, surveillée depuis de longues semaines par différents services de renseignement, douaniers et policiers.

Trois hommes cagoulés auraient déposé son corps sur le parking d’une école sur la commune de Montivilliers, après l’avoir enlevé la veille au soir, séquestré et roué de coups.

Coke en stock sur les docks.

Une semaine après la découverte du corps d’un docker, délégué CGT au port du Havre (Seine-Maritime), l’enquête s’oriente sur la piste d’un kidnapping, lié au trafic de drogue et qui aurait mal tourné.

C’est la première fois qu’un docker est retrouvé mort après avoir été enlevé, séquestré et frappé.

En revanche, ce n’est pas une nouveauté que des dockers et des agents du port soient menacés ou intimidés, en lien avec le trafic de cocaïne, qui a explosé ces dernières années.

Ils seraient, ces trois dernières années, une vingtaine a avoir été enlevés, séquestrés et parfois roués de coups avant d’être relâchés.

Il n’y a toutefois eu que très peu de dépôts de plaintes.

Les cartels utilisent les dockers, de gré ou de force

Aujourd’hui, Le Havre est considéré par les spécialistes des cartels de la drogue sud-américains comme la première porte d’entrée en France en volume pour la cocaïne en provenance directe ou indirecte de Colombie ou du Mexique.

On savait que les affaires de saisie de cocaïne se multipliaient ces dernières années sur le port du Havre : les prises, de plus en plus importantes, se comptent désormais en tonnes. Et sur les quelques 3000 employés, plusieurs dizaines de dockers ont été mis en cause, certains déjà condamnés.

Ce fut le cas par exemple l’année dernière, lors d’un procès retentissant à Lille, où huit dockers comparaissaient pour leur participation au déchargement d’une cargaison. Certains ont avoué leur rôle dans la logistique pour faire sortir discrètement la marchandise et reconnu combien ils avaient touché – des sommes allant de 20 000 euros à 100 000 euros en fonction du service rendu, une « fourchette basse » précise une source proche du dossier.

Le métier de conducteur des grues géantes qui déchargent les containers des bateaux, serait particulièrement recherché par les trafiquants. Et les corrompus, évidemment, mieux rémunérés. Ce sont ces dockers qui vont chercher les containers pour les placer aux bons endroits, dans des angles morts de caméras par exemple, raconte un bon connaisseur de ces déchargements illégaux

SOURCE ET PLUS

000000

Alors qu’en France, on mobilise nos forces régaliennes, en vain, pour donner l’impression de lutter contre les drogues illégales, les Pays-Bas s’apprêtent à mener une expérience à grande échelle sur le cannabis, visant à mesurer les effets de la culture du cannabis sur la criminalité, la sécurité, les troubles à l’ordre public et la santé.

Selon ce plan du gouvernement, qui a reçu l’aval du Conseil d’Etat, les municipalités concernées vont superviser sur plusieurs années la culture de cannabis et sa distribution aux « coffee shops », qui pourront le vendre aux clients. Les Pays-Bas ont décriminalisé la vente de petites quantités de cannabis – moins de cinq grammes – en 1976 et la loi autorise chaque citoyen à cultiver légalement cinq plants de cannabis pour son usage personnel.

lire

000000

 

Six personnes ont été interpellées, dimanche matin, à Lorient dans le cadre d’une enquête sur un trafic de stupéfiants. Les policiers auraient saisi trois kilos de cocaïne et 65 000 euros d’argent liquide ainsi qu’une voiture de luxe.

lire

000000

Dans le cadre d’une enquête sur un trafic de stupéfiants, menée par les policiers de la Sûreté urbaine du Havre, une perquisition a été réalisée dans le garage d’un particulier rue Amiral-Courbet, dans le quartier de l’Eure au Havre, lundi 8 juin 2020, en début de matinée.

Lire

0000

Plus d’une demi-tonne d’herbe de cannabis a été saisie dans un camion vendredi en fin de journée sur l’A31 par des douaniers au niveau de la Maxe, au nord de Metz.

Le chauffeur-routier colombien est condamné à trois ans de prison et 1,8 million d’euros d’amende douanière.

Parti d’Espagne, le chauffeur-routier colombien n’arrivera jamais à Berlin. Vendredi, peu après 18 heures, des douaniers de Metz l’ont intercepté sur l’A31 le faisant sortir sur l’aire de la Maxe.

Parmi les aubergines et les pastèques transportées dans le camion frigorifique, 538 kg d’herbe de cannabis étaient cachés dans des sacs thermosoudés. 

source

000000

le Par
10 coffeeshops à ne pas manquer à Amsterdam

Cet article vous est proposé par Amsterdam Genetics, producteur de produits au cannabis de haute qualité.

1. Boerejongens Coffeeshop – 4 adresses à Amsterdam

Site Web : boerejongens.com

2. Coffeeshopamsterdam (anciennement Dampkring) – Haarlemmerstraat 44

Site Web : coffeeshopamsterdam.com

3. Tweede Kamer – Heisteeg 6

Site web : https://tweedekamercoffeeshop.nl/

4. Coffeeshop DNA – Achillesstraat 104

5. Sensemillia Osdorp – Meer en Vaart 177

6. Katsu – Eerste van der Helststraat 70

Site Web : katsu.nl

7. The Corner – Spaarndammerdijk 8

site Web : coffeeshopthecorner.nl

8. The Stud – Molukkenstraat 581

Site Web : thestud.nl

9. Voyagers Coffeeshop & Hotel (Amsterdam CS) – Geldersekade 2h

Site Web : voyagersamsterdam.com

10. Paradox

Site Web : paradoxcoffeeshop.com

Où se renseigner sur les coffeeshops ?

Au Coffeeshop Info Centre Amsterdam – Prins Hendrikkade 10 ! Le Coffeeshop Info Centre est un des magasins d’Amsterdam Genetics et le seul véritable magasin de CBD à Amsterdam. Juste en face de la gare centrale d’Amsterdam, c’est le premier endroit à visiter. Vous pouvez obtenir gratuitement des informations sur le cannabis, les coffeeshops d’Amsterdam, le CBD et bien plus encore !

Instagram : @coffeeshopinfocentreamsterdam
Site Web : coffeeshop-info-centre-amsterdam.com

SOURCE et plus

000000

Les dealers contrôlent les entrées et sorties

A l’entrée de la copropriété de 750 logements, depuis la fin mars, les trafiquants de drogue ont installé des barrages de fortune. Les voitures slaloment entre des poubelles et des chaises.

Un « checkpoint » improvisé.

Lire

0000

Agentes de la Guardia Civil y de la Policía Nacional, en el marco de una operación conjunta denominada ‘Florapurda’, han detenido a dieciséis personas de diversas nacionalidades –con nueve detenciones en la provincia de Sevilla– y han incautado diversas cantidades de marihuana y de dinero en metálico, así como armas de fuego dispuestas para su uso y varios vehículos de alta gama, según informan en un comunicado conjunto.

Esta operación ha sido llevada por los equipos de Delincuencia Organizada de la Policía Judicial (EDOA) de las Comandancias de la
Guardia Civil de Girona y Sevilla y por el Grupo 2º de la Brigada Local de Policía Judicial de la Comisaría de la Policía Nacional de Dos Hermanas (Sevilla) y la investigación se inició en septiembre de 2017.

En este sentido, ambos cuerpos policiales comprobaron que un grupo de personas estaría transportado importantes cantidades de marihuana desde diferentes puntos de la provincia de Sevilla hasta la localidad de Figueres (Girona).

Los agentes pudieron constatar que los arrestados eran miembros de clan familiar denominado ‘Los Porros’, asentados principalmente en las localidades de Figueres, Dos Hermanas (Sevilla) y Perpignan (Francia), desde donde, supuestamente, «se repartirían, según tiempo y ocasión, una serie de tareas perfectamente definidas para facilitar todos los pasos en el traslado de la droga cultivada, hasta su último escalón: su venta a organizaciones del resto de Europa, principalmente de Francia, obteniendo con ello suculentos beneficios».

Leer mas

0000

Un véritable laboratoire servant à confectionner des doses de cocaïne et d’héroïne a été découvert dans le garage d’une habitation d’Annecy.

Des agents de la police municipale, mercredi 20 mai , circulant à VTT, ont surpris une transaction de produits stupéfiants au niveau du bois des Îles au parc Dassault à Meythet.

Le client et son dealer ont été interpellés et ce nouveau réseau local de trafiquants de drogue a été démantelé fin mai 2020 sur le secteur d’Annecy.

Le dealer, un Kosovar de 25 ans, avait sur lui 140 grammes de cocaïne, 25 grammes d’héroïne et 670 euros en liquide, dissimulés dans une boîte de biscuits apéritifs. Il a été condamné à 10 mois de prison en comparution immédiate devant le tribunal d’Annecy le 24 mai. Il.

Quant au consommateur, âgé de 57 ans, il a fait l’objet d’une mesure de composition pénale.

source

000000

Un délestage volontaire ou un accident de transport ?

On ignore toujours si cet échouage massif de ballots de cocaïne fait suite à un délestage volontaire ou à un accident de transport. « Plusieurs hypothèses sont envisageables, mais nous privilégions à cette heure un délestage à la suite d’une avarie ou d’une tempête », avait indiqué courant novembre Philippe Astruc, le procureur de la République Rennes.

Depuis, les investigations, qui ont mobilisé jusqu’à une centaine d’enquêteurs, se sont poursuivies.

« Nous avons suivi la piste de plusieurs bateaux, parfois assez loin à l’étranger », a précisé le procureur de la République de Rennes.

En vain pour l’instant, le bateau à l’origine de cette « marée blanche » restant toujours introuvable. « Mais nous continuons les recherches », a assuré Philippe Astruc.

Source

Ma question: quel est le coût réel de ces recherches, monsieur le Procureur?

0000

Le « Pacte Stalingrad » comprend ainsi une proposition d’un « kiosque social » 24h/24 et 7j/7 pour « assurer une présence permanente des associations pendant cette période exceptionnelle.

Le but, selon Mounir Mahjoubi, est « de proposer aux personnes dépendantes des propositions de sortie« , comme des logements ou un service médicale de sevrage.

Le « Pacte Stalingrad » propose également de permettre aux habitants du quartier de s’investir dans la lutte contre le trafic de drogue, en participant à des réunions d’information régulières ou en organisant des
événement leur permettant de se réapproprier l’espace public grignoté par les trafiquants.

LIRE

0000

Sept personnes écrouées

« Planifiée par la compagnie de Saint-Brieuc, l’opération a mobilisé 150 gendarmes des départements des Côtes-d’Armor, d’Ille-et-Vilaine, du Morbihan, de Loire-Atlantique, du Finistère, de Seine-Maritime et de l’Eure et débouché sur l’interpellation de 15 personnes soupçonnées d’avoir écoulé depuis de nombreux mois plusieurs kilogrammes d’héroïne », explique dans un communiqué la gendarmerie.

Source

0000

Ce 19 mai, un chauffeur routier letton a été contrôlé au terminal ferry de Loon-Plage avec, dans sa remorque, un sac de sport contenant 23 kilos de cocaïne.

 

Le sac était dissimulé dans les palettes.

Lire

0000

Ce jeudi 14 mai, en milieu de matinée, les agents de douanes de la BSI de Poitiers dans la Vienne ont procédé au contrôle d’un camion immatriculé en Espagne et qui transportait, à première vue, des pièces détachées automobiles.

Mais cette marchandise servait en fait à dissimuler 1,5 tonne de résine et d’herbe de cannabis.

Lire

0000

« Durant le confinement, les trafics ont été fortement touchés et on estime qu’ils ont diminué de 30 à 40%», a affirmé le ministre de l’Intérieur qui a cependant mis en garde contre l’ancrage de «nouvelles pratiques», telles que la culture de cannabis, lors d’une conférence de presse, au siège de l’Office antistupéfiants (OFAST), à Nanterre.

Christophe Castaner fait notamment référence au développement de la cannabiculture et «l’ubérisation» des trafics renforcées par les réseaux sociaux, à savoir les commandes et livraisons à domicile de drogues.

«L’ingéniosité criminelle n’a pas diminué».

LIRE

0000

Les douaniers ont saisi 112 kilos de cannabis dans un camion sur l’autoroute A36 ce mercredi près de Besançon.

La drogue se trouvait dans le toit du poids-lourd.

D’après les informations de France Bleu Doubs, la drogue était très bien dissimulée. Elle était répartie en différents paquets dans une cache aménagée dans le toit du camion.

Ce poids-lourd transportait des boîtes de conserve. Il venait d’Espagne et roulait en direction de l’Allemagne.

000000

Les policiers ont procédé au contrôle d’une automobiliste qui était habillée comme une infirmière et qui avait un comportement suspect, ce mardi à Paris.

Cette dernière faisait des livraisons de cocaïne dans la capitale.

Lire

0000