Archives de la catégorie ‘France’

Le coup d’arrêt a été donné avec l’interception, dans la nuit du 17 au 18 novembre d’un go fast en provenance des Pays-Bas sur l’autoroute A4.

Une interception qui venait boucler une enquête de plusieurs mois sur un trafic d’héroïne et de cocaïne à destination des quartiers strasbourgeois du Neuhof et de la Meinau. Elle était menée par l’antenne Ofast (office anti-stupéfiants) et de la BRI ( brigade de recherches et d’intervention) de la DIPJ de Strasbourg, explique cette dernière dans un communiqué.

Quatre personnes ont été interpellées. « L’interception de ce convoi de voitures, certaines ouvrant la voie, une autre transportant la drogue, a permis de saisir sept kilos d’héroïne dissimulés dans la roue de secours d’un des véhicules », précise la DIPJ. Un laboratoire de conditionnement d’héroïne et plusieurs sommes d’argent ont également été découverts lors de perquisitions.

LIRE

000000

Une dénonciation anonyme sur un trafic de drogue mené par Valérie Breton, 43 ans, est le point de départ de l’enquête en mai.

Son compagnon, Romuald Stiévenard, 33 ans, et son fils Jordan Breton, 25 ans, sont impliqués. Des écoutes téléphoniques confortent le trafic à Bruay-sur-l’Escaut orchestré par la prévenue, mais aussi des remises de cannabis et de portables aux deux autres prévenus, son compagnon et son fils incarcérés à Maubeuge.

source

000000

Quatre personnes ont été mises en examen ce vendredi 20 novembre, dont un surveillant pénitentiaire.

L’agent pénitentiaire faisait passer de la drogue en prison. Fin juin, la direction de la prison soupçonnait déjà que l’approvisionnement était  facilité par un surveillant. L’enquête a permis de confirmer ces soupçons.

source

000000

Le 18 novembre, les douaniers de la BSI (brigade de surveillance intérieure) de Dijon ont contrôlé un camion de marque Volvo immatriculé en Espagne, sur l’autoroute A31, au niveau de Til-Châtel, alors qu’il faisait route en direction du nord-est de la France.

Le contrôle de son chargement, constitué de 28 palettes de cartons, a amené la découverte de 1 089,55 kg de résine de cannabis et 456,3 kg d’herbe de cannabis, soit un total de 1 545,85 kg de stupéfiants. Le conducteur de nationalité allemande, demeurant en Allemagne et âgé de 58 ans, a été placé en retenue douanière.

Le parquet de Dijon a ensuite saisi la direction interrégionale de la police judiciaire de Dijon de la poursuite de l’enquête en flagrance.

lire plus

000000

Lorsqu’un vol en provenance de Cayenne (Guyane) atterrit à l’aéroport d’Orly, très souvent l’un des chiens de la douane marque une valise.

Ce fut le cas le 16 novembre 2020 et après un passage aux rayons X, des masses suspectes ont été repérées.

En ouvrant le bagage, les agents remarquent que les parois ont été recollées. Il fallait bien loger les 4 kilos de cocaïne.

Test… et confirmation que c’est bien de la coke!

Les explications de la jeune femme qui avait la valise n’arrivent pas à convaincre les douaniers…Donc en route pour le tribunal, qui après plus d’une heure de délibérations, a condamné cette jeune femme, habituellement  femme de ménage, à 24 mois de prison, dont 6 avec sursis, et en prime une amende douanière de 5 000 €. Son silence n’a pas permis au tribunal d’être plus indulgent.

000000

Dans une interview accordée au Parisien, le directeur interrégional de la police judiciaire de Marseille Eric Arella affirme que « le confinement ​en cours […] ne donne pas l’impression vraiment de freiner la vente de produits stupéfiants » dans la deuxième ville de France, malgré notamment les restrictions de circulation en vigueur.

Cette situation diffère du premier confinement, selon Eric Arella, qui affirme avoir noté au printemps dernier une « incidence » sur le trafic de stupéfiants à Marseille. « Les équipes locales, après avoir vite écoulé leurs stocks, ont été ensuite en difficulté pour se réapprovisionner, ce qui a entraîné une baisse du trafic de drogue. »

SOURCE

000000

Le 21 novembre 2020 à 06h54

La semaine dernière, après une manifestation de force dans la cité Bassens à Marseille, l’un des cinq «points stups» les plus importants de la ville, un commando armé a tiré sur la police avant d’être arrêté. Comment expliquer un tel phénomène ?

ERIC ARELLA. Une fusillade commise en plein jour, en pleine rue, dans le but simplement d’intimider, ce n’est pas totalement nouveau. C’est le quatrième coup de force de ce genre que l’on connaît depuis deux ans dans le département des Bouches-du-Rhône. Mais cela aurait pu tourner au drame. En sortie de cité, les malfaiteurs se sont retrouvés nez à nez avec une patrouille de police. Pris en chasse par la police, le commando a ouvert le feu à trois reprises, avec plusieurs tirs en direction des agents. Il n’y a eu aucun blessé, c’est un miracle.

Quel est le profil de ces malfaiteurs lourdement armés ?

Les quatre individus que l’on a interpellés sont connus de la police, mais ils ne sont pas dans le haut du spectre. Ils ne se sont jamais manifestés auparavant dans de grosses affaires.

Paradoxalement, les règlements de comptes baissent à Marseille et sur le département ?

Les coups de feu et fusillades augmentent quelque peu, mais les règlements de comptes baissent en tendance. Un règlement de comptes est comptabilisé en fonction de trois critères : le mode opératoire (multiplicité d’auteurs, préméditation et armes lourdes), l’appartenance de la victime au grand banditisme ou au narco-banditisme et le mobile, qui doit être lié à une logique de banditisme. Jusqu’en 2016, on comptabilisait dans les Bouches-du-Rhône une moyenne de vingt-quatre règlements de compte par an (tentés ou commis), soit 30 % des statistiques nationales. Depuis 2017, la tendance est à la baisse : treize en 2017, vingt-et-un en 2018, onze en 2019 et onze encore depuis le début de l’année.

000000

LYON : Ils prenaient les commandes et livraient la drogue à domicile
Les suspects avaient mis au point un trafic de drogue « ubérisé » à Lyon qui leur aurait permis de dégager plusieurs centaines de milliers…
—————————————–
ILE de FRANCE – Onze personnes interpellées pour trafic de drogue à La Courneuve
Le réseau qui rayonnait à la cité des fleurs, a été démantelé dans le cadre du dispositif « quartier de reconquête républicaine », dont le but est…
—————————————–
LOIRET – Un trafic démantelé prés de Montargis, la drogue était cachée dans la forêt
C’est une information France Bleu Orléans, un important trafic de drogue a été démantelé cette semaine dans le montargois. Cinq personnes…
—————————————–
NARCOBUSINESS : le réseau lyonnais fonctionnait comme une PME
Plateforme téléphonique, directeur de la stratégie, communication rodée, livraisons en voiture… Les policiers lyonnais qui ont démantelé un…
—————————————–
ILLE-et-VILAINE – Sept personnes devant le tribunal ce vendredi
Ils avaient été interpellés mardi 17 novembre, à Rennes et ses alentours et à Saint-Malo, pendant une opération de police coup de poing lié à…
—————————————–
RHÔNE – Trafic de drogue à Lyon : un Uber du shit démantelé dans l’agglomération
Le trafic de drogue, mis en place avec un fonctionnement de livraison à domicile, a été démantelé durant l’été à Lyon. Il aurait rapporté…
—————————————–
VAR – Ils conditionnaient la drogue dans des boîtes de conserve à Toulon
Les policiers de la brigade anticriminalité ont mis au jour près de 2,5 kg de résine et d’herbe de cannabis, quelques grammes de cocaïne et…
—————————————–
HAUTS de FRANCE – Trafic de drogue au Quercy: trois des quatre principaux suspects envoyés en détention

Quatre jeunes hommes poursuivis pour avoir instauré un vaste trafic de drogues dures dans le quartier du Quercy, à Petite-Synthe, depuis plus d’une année, ont été présentés en comparution immédiate ce vendredi. Trois ont été incarcérés dans l’attente de leur procès le 19 février prochain.

lire


NANTES – Lundi, les policiers avaient interpellé trois suspects en possession de cocaïne et d’héroïne. Jeudi soir, les forces de l’ordre sont retournées dans le quartier des Dervallières à Nantes pour une opération de sécurisation.

lire

—————————————–

BEAUVAIS – Contrôlé par les douaniers avec 2,2 kg de cocaïne  à l’aéroport

Avec son sac à dos et sa valise, Alassana Djalo, 36 ans, natif de Guinée-Bissau, arrive à l’aéroport de Beauvais-Tillé, ce dimanche 15 novembre, en provenance de Madrid.

Contrôlé par les douaniers, il est en possession de 2,2 kg de cocaïne dans sa valise…

lire

000000

Testé dans cinq territoires français depuis juin, le dispositif a été généralisé en France le 1er septembre.
—————————————–
Les gendarmes ont saisi 65 grammes d’herbes de cannabis, samedi soir, dans un logement de La Cavalerie où une soirée avait lieu.
—————————————–

Ille-et-Vilaine. Trafic de drogue démantelé : « Tous les moyens ont été utilisés »

Une opération de police coup de poing s’est conclue, mardi 17 novembre 2020, en Ille-et-Vilaine, par la saisie de plusieurs kilos de drogues et…
—————————————–
Le procès de membres présumés d’un réseau s’est ouvert ce mercredi. Poursuivis pour un trafic dans les halls, les prévenus nient jusqu’à…
—————————————–
Le principal suspect a déjà un casier judiciaire bien chargé. Le business en ligne a conquis le marché de la drogue et ce, bien avant le…
—————————————–
Le livreur à vélo avait tous …
—————————————–
Drogue : des amendes pour sanctionner les usagers en Loire-Atlantique. Le délit d’usage de stupéfiants peut désormais être sanctionné par le …
—————————————–
Mercredi 18 novembre 2020, la police a interpellé deux mineurs dans le quartier de Cuxhaven, …

000000

Aveyron : la soirée sous drogue et sans attestation coûte cher à La Cavalerie

Les gendarmes ont saisi 65 grammes d’herbes de cannabis, samedi soir, dans un logement de La Cavalerie où une soirée avait lieu.

lire


Rennes : Seize personnes interpellées dans un coup de filet anti-drogue

Une importante opération de police judiciaire a été menée tôt ce mardi matin à Rennes et dans plusieurs communes des environs pour démanteler un réseau de trafic de stupéfiants, a-t-on appris auprès du parquet. Près de 120 policiers, dont une trentaine d’effectifs du Raid de Paris et de Rennes, ont été mobilisés dans le cadre de cette enquête menée par la Sûreté départementale de Rennes.

L’opération a débouché sur l’interpellation de 16 personnes et sur « des saisies significatives » de produits stupéfiants…

LIRE


HAUTS DE FRANCE – Une mitraillette et deux kilos de drogue chez lui à Calais

 

Encore du ‘boulot’ pour l’OFAST

Le mercredi 10 novembre, une escouade de la BSI de Laon s’était positionnée sur la Route Nationale 2 à hauteur de la ville de Chambry.

Les douaniers ont sélectionné une automobile immatriculée aux Pays-Bas avec à bord trois 3 individus.

Des douaniers qui ont eu du flair.

Les trois ressortissants néerlandais expliquaient arriver de la région parisienne. Le contrôle de l’automobile et des individus ont permis de découvrir des ovules de cocaïne et de mettre en évidence que l’une de ces personnes transportait encore des ovules de cocaïne qui avaient été ingérés.

lire

000000

Les chiffres du trafic de stupéfiants ont explosé depuis 2000 avec une augmentation de 300%… à revoir à la hausse!

Comme le révèle L’Obs, le service de renseignement de la police judiciaire (PJ), le Service d’Information, de Renseignement et d’Analyse stratégique sur la Criminalité organisée (Sirasco) ont rédigé un document confidentiel sur le trafic de stupéfiants. Les conclusions sont pour le moins inquiétantes. A partir des données recueillies en 2018, les experts pointent une augmentation du trafic de stupéfiants de 300 % depuis 2000. Une criminalité qui, selon les analystes de la PJ, demeure encore « sous-estimée » par les décideurs publics.

« Ils se réinventent à chaque fois que nous marquons un point »

Comme le rapporte L’Obs, le trafic de drogue contribue « au délitement du lien social dans les quartiers sensibles », favorise « les replis communautaires » et rejaillit « sur la stabilité des institutions ». Rien ne semble pouvoir freiner cette criminalité, même la crise sanitaire du coronavirus. « Ils (les trafiquants) sont extrêmement agiles. Ils se réinventent à chaque fois que nous marquons un point », explique à L’Obs un commissaire affecté à la lutte antidrogue.

source

000000

Quand on fait la mule avec près de 100 kg de résine de cannabis dans le coffre, il faut rouler discrètement. Ce que n’a pas su faire Sofiane, un employé de la ville d’ Argenteuil (Val-d’Oise) de 31 ans. Cela lui a coûté trois ans de prison ferme ce vendredi soir et une incarcération immédiate.

Au volant d’un Citroën Nemo aux couleurs de la ville, mercredi dernier, il pensait passer inaperçu. Mais c’était le 11 novembre, un jour férié, et il a tourné à gauche sans clignotant à Colombes (Hauts-de-Seine), en direction du pont d’Argenteuil, roulant à 75 km/h au lieu de 50… devant un équipage de la BAC (brigade anticriminalité) locale.

lire

000000

Les douaniers de la BSI de Montbéliard ont réalisé une saisie de 184 kilos de cannabis ce lundi sur l’A36, au péage de Fontaine, dans le Territoire de Belfort.

Dans le détail, la brigade des douanes de Montbéliard a mis la main sur 149 kilos d’herbe de cannabis et 35 kilos de résine de cannabis.

La drogue était entreposée au fond d’une camionnette, conduite par un ressortissant allemand. Il a été condamné ce vendredi à quatre ans de prison ferme.

source

000000

Coup d’arrêt pour la famille qui dirige le trafic de drogue à Créteil

Six hommes, dont le propriétaire présumé du point de deal des Bleuets, ont été placés en garde à vue après une vaste opération de police.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Bourg-en-Bresse : il brave le confinement pour transporter de la drogue

Cet habitant du Rhône risque très gros ! Il a pris un risque, et pourrait le payer très cher ! Un homme de 19 ans, originaire de Rillieux-la-Pape …

LIRE

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Savoie. Albertville : pour payer une dette de poker, il écoulait la drogue de dealers albanais
Le futur père de famille a été condamné à un an de détention à domicile sous bracelet électronique.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Quimper. Il vendait de la drogue pour financer un site de vente de vêtements
Un homme de 27 ans était poursuivi pour trafic de cocaïne et de cannabis, de juin à septembre 2020, à Quimper (Finistère). Il a été condamné …
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Haute-Loire. Un trafic de drogue démantelé entre Brioude et Marseille
Dimanche, un important dispositif de gendarmerie a été déployé dans le secteur de Brioude, afin d’interpeller trois hommes suspectés de trafic …
 
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Calvados. Trafic de drogue : huit interpellations à l’Ouest du département
À l’Ouest du Calvados, sur le secteur de la gendarmerie de Bayeux, une enquête a abouti dimanche 8 novembre 2020 à huit interpellations et …
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Loire. Une rue de la drogue au Chambon-Feugerolles: «Ça fait peur aux gens, notamment aux retraités»
Depuis une quinzaine de jours, les habitants de la rue de la Vernicherie croisent dealers et consommateurs de stupéfiants toute la journée.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Son avocat souffrant de la covid, le « baron de la drogue » de Vannes sera jugé le 7 janvier
Son avocat étant touché par la covid, Roberto Blanchedent sera finalement jugé le 7 janvier. Un mois après son extradition d’Espagne et son …

0000000

 

Un vaste réseau de trafic de stupéfiants a été démantelé début novembre à Rouen par la sûreté départementale de Seine-Maritime.

L’opération lancée par les autorités le 3 novembre dernier a conduit à l’interpellation de huit suspects. Le réseau était basé à Rouen, non loin du commissariat central de la ville. Mais compte tenu de sa taille, des ramifications ont été relevées jusqu’à Pont-Audemer et Cherbourg par les enquêteurs, rapporte 76actu.

lire

000000

Le 7 novembre, nous informions de la saisie d’une demi tonne de cannabis par les enquêteurs de l’antenne lyonnaise de l’OFAST (Office anti-stupéfiants).

Cette opération « en flagrant délit » était le fruit de plusieurs mois de minutieuses investigations, d’écoutes téléphoniques, de surveillances, de filatures menées dans le cadre d’une commission rogatoire de la JIRS de Lyon (Juridiction inter-régionale spécialisée).

Zone du Planot à La Verpillière

Des premières informations, vendredi soir, avaient évoqué un volume d’une demi-tonne de cannabis. Mais en réalité, ce sont au final plus de deux tonnes qui ont été retrouvées dans le camion et à proximité, 300 kg supplémentaires étant découverts lors d’une perquisition effectuée dans un lieu de stockage et de conditionnement du cannabis.

L’entrepôt de la ZI du Planot à La Verpillière

Autre saisie dans cette affaire, l’argent : 1,8 million d’euros en liquide, découverts dans le camion que conduisaient les deux chauffeurs de nationalité espagnole.

Les cinq autres hommes interpellés sont des Français implantés dans le nord-Isère.

Les sept interpellés ont été présentés mardi soir, après 96 heures de garde à vue, à la Juridiction interrégionale spécialisée de Lyon.

source

Quand on sait qu’à l’origine, c’est une saisie douanière qui déclenche tout ça !

°°°°°°°

Naturellement, le ministre occupant de la place Beauvau a affecté ce succès à la politique anti-consommateurs qu’il mène actuellement…

Dans le cadre du plan #antistups que nous menons, une opération exceptionnelle a été réalisée par la @PoliceNationale à Lyon.

Bilan : 7 personnes interpellées – 2,4 tonnes de cannabis saisies – 1,8 millions € saisis – 1″ laboratoire clandestin » de conditionnement découvert
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Pays basque : 900 kg de cannabis saisis près de la frontière espagnole

 Près de 900 kg de cannabis saisis dans un véhicule passé par les cols entre l’Espagne et la France. Un homme est en garde à vue.

Le parquet de Bayonne ouvre une information judiciaire ce lundi après-midi 9 novembre.

L’homme arrêté dans la nuit de vendredi 6 à samedi 7 novembre par les douaniers de la BSI d’Hendaye avait choisi de rejoindre la France par des petites routes par les cols.
Il a été interpellé sur une petite route, dans un véhicule 4X4, du côté de Saint-Etienne de Baïgorry.

000000


%d blogueurs aiment cette page :