ITALIA 🇮🇹 (La Spezia) : sequestrati oltre 400 kg di cocaina

I finanzieri della Guardia di Finanza della Spezia, il ROS Carabinieri di Genova, i funzionari del locale Ufficio delle Dogane, in perfetta sinergia investigativa, hanno portato a termine una complessa ed articolata indagine transnazionale – svolta sotto il coordinamento della Direzione Distrettuale Antimafia di Genova in raccordo con la Procura della Repubblica della Spezia – bloccando all’interno del porto mercantile della Spezia, un ingente quantitativo di droga occultata in un contenitore proveniente dalla Repubblica Dominicana e diretto al Porto di Valencia sul quale era stato posto un sigillo falsificato.

La sostanza stupefacente, nascosta in un carico di carta da macero, era suddivisa in 12 pacchi contenenti 359 panetti pronti per essere prelevati con il sistema del cosiddetto rip-off, consistente nel riporre la droga immediatamente dietro i portelloni del container, in modo da poter essere agevolmente prelevata dai trafficanti durante la sosta delle merci nelle aree portuali.

PIU

000000

EUROPE 🇪🇺 : la Commission propose une Agence européenne des drogues

La Commission européenne a proposé mercredi de renforcer le mandat de l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies, en le transformant en une Agence des drogues de l’Union européenne.

Cette agence serait capable d’émettre des alertes lorsque des substances dangereuses sont sciemment vendues à des fins illicites, de surveiller la polyconsommation (notamment la consommation de substances addictives légales en même temps que de drogues illicites), ou encore d’élaborer des campagnes de prévention au niveau européen.

Elle est appelée à travailler étroitement avec l’Agence européenne des médicaments (EMA) ainsi qu’avec l’agence européenne de police criminelle Europol.

Actuellement, l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT), basé à Lisbonne (Portugal), fournit des données et des analyses scientifiques indépendantes pour soutenir l’élaboration de politiques de lutte anti-drogue au niveau de l’UE.

lire

000000

ITALIE 🇮🇹 (Gioia Tauro) : la Guardia du Finanza et l’ADM saisissent plus de 3 tonnes de cocaine

Au cours de deux opérations distinctes, la Guardia di Finanza et l’ADM (Agencia de Aduanas y Monopolios) ont saisi un total de 3 128 kilogrammes de cocaïne pure et ont arrêté un chauffeur de camion.

Au cours de la première opération, 2 272 kilos de cocaïne ont été retrouvés, cachés dans trois containers avec des bananes, des sacs de cacahuètes et du poivre.

La deuxième inspection a révélé 856 kilogrammes de drogue supplémentaires, qui ont été trouvés sous des régimes de bananes.

SOURCE

000000

ITALIE 🇮🇹 (Parquet de Milan) : importation de grandes quantités de drogue du Maroc et d’Amérique du Sud

Sont impliqués trois ultras de l’AC Milan, appartenant au Curva Sud.

Parmi ceux-ci il y a aussi Luca Lucci, chef ultras avec quelques précédents, qui avait gagné en notoriété car il apparaissait dans certains clichés en compagnie de Matteo Salvini. Dans l’ordonnance de garde à vue signée par le juge d’instruction Fabrizio Filice, on lit que Lucci aurait été « au sommet de l’organisation » planifiant « l’activité illégale sans jamais y participer activement, donnant des instructions via le logiciel Encrochat, installé sur un mobile Bq Aquaris téléphone » en sa possession et avec un « numéro de téléphone néerlandais »

source

Luca Lucci, le chat criptate del capo ultrà del Milan arrestato per droga

000000

ITALIE 🇮🇹 (Trafic international de drogue) : coup de filet anti-mafia, une centaine d’interpellations

Photo d'illustration

Vaste opération contre la mafia calabraise

Le clan de la ‘Ndrangheta, visé par 104 mandats d’arrêt, est soupçonné par la police italienne d’être impliqué dans un trafic de drogue international.

Une « maxi-opération » a été menée à son encontre, ont annoncé les autorités mardi 16 novembre. Trois enquêtes distinctes ont été menées par les parquets italiens de Milan, Florence et Reggio Calabria.

Dans le cadre de cette opération, six Italiens ont également été arrêtés en Suisse pour être extradés vers l’Italie, à la demande des autorités judiciaires de Milan et Florence, a précisé pour sa part l’Office fédéral de la justice suisse (OFJ).

Ces trois enquêtes visaient la même famille mafieuse, les Mole, ainsi que certains de leurs associés. Ils sont accusés entre autres de trafic de drogue, de détention d’armes, de fraude fiscale, de banqueroute frauduleuse ou d’extorsion.

Lire

0000

ITALIE 🇮🇹 (Verona) : les policiers (Police de la route) contrôlent un camion qui transportait 355 kilos de cocaïne

L’homme circulait sur l’autoroute à bord d’un camion qui a attiré l’attention d’une patrouille de la route sud de Vérone, car il était cabossé et certaines lumières étaient grillées. Lors du contrôle, il est apparu que le véhicule contenait du matériel de plomberie (y compris des toilettes, des lavabos et d’autres articles de toilette), mais le conducteur n’a pu produire aucun document de transport.

La nervosité croissante de l’homme a conduit à une inspection plus minutieuse qui a permis de découvrir, cachés comme des carreaux parmi les articles de salle de bain, 300 blocs d’un poids total de plus de 355 kg. contenant de la cocaïne pure.

source et plus

plus

000000

COLOMBIE 🇨🇴 : le ‘Clan del Golfo’ est lié à cinq mafias dans le monde

Le Clan del Golfo, sous l’autorité d’Otoniel, avait la capacité de trafiquer chaque mois près de 20 tonnes de cocaïne

Le réseau du narcotrafiquant «Otoniel», arrêté le 23 octobre, entretient des connexions avec les cartels de Sinaloa et Jalisco, les mafias calabraise et sicilienne, ainsi que celles des Balkans.

«Nous avons des preuves que cette organisation criminelle a cinq alliances principales pour mener à bien ses exportations de cocaïne sous différentes latitudes», a expliqué le général Jorge Luis Vargas, au cours d’une conférence de presse au siège de la police à Bogota.

Au Mexique, le Clan del Golfo est lié aux cartels de Sinaloa et de Jalisco nouvelle génération. En Europe, il commerce «avec les mafias calabraise et sicilienne, de même qu’avec les réseaux de narcotrafiquants des Balkans, ces derniers se chargeant de fournir les pays d’Asie et plus particulièrement du Moyen Orient», selon le général Vargas.

Dairo Antonio Usuga, alias «Otoniel», a été arrêté le 23 octobre dans le nord-ouest de la Colombie, lors d’une vaste opération militaire.

plus

000000

ITALIE 🇮🇹 (opération CRYPTO) : plusieurs familles de clans mafieux de Gioia Tauro et Rosarno en Calabre dans la tourmente

Cartes Sim allemandes

lire plus

000000

ITALIE 🇮🇹 (Gioia Tauro) : les douaniers de la ‘Guardia di Finanza’ ont saisi 108 kilos de cocaïne pure dans le port de Calabre

Grâce à une activité complexe d’analyse des risques et de retour d’information factuel sur plus de 4 300 conteneurs du continent sud-américain, les agents de la « Guardia di Finanza » et les agents des douanes, à l’aide de scanners sophistiqués dont ils disposent, ont réussi à localiser la drogue astucieusement cachée dans un conteneur chargé de bois du Brésil.

source

000000

NARCO-LOGISTIQUE: les grandes routes du haschisch marocain vers ses fumeurs en Europe

Si le haschisch est cultivé au Maroc, son parcours pour arriver vers les consommateurs en Europe traverse plusieurs pays que ce soit par voie terrestre ou maritime.

Lire

0000

DUBAÏ 🇦🇪 : Raffaele Imperiale de la Camorra a été interpellé

Raffaele Imperiale (46 ans), patron de l’organisation Camorra basée à Naples, était recherché par les autorités italiennes pour purger une peine de huit ans pour trafic de drogue.

Diverses sources

La Republica

The Gardian

Le Parisien

000000

AVISEUR INTERNATIONAL : les toutes dernières « NARCONEWS » via Twitter

MAROC 🇲🇦 (Rabat) : depuis près d’un mois, grand bal des tartuffes au Parlement marocain

« Pour des raisons thérapeutiques », disent-ils… Depuis près d’un mois, le sujet du cannabis est au centre des débats au Parlement marocain. Non pour renforcer les contrôles et torpiller le trafic de cannabis, mais pour légiférer sur sa légalisation. Voilà qui va donner des « hallucinations » au voisin européen …

217 tonnes. C’est la quantité de cannabis et d’herbe, saisie par les services de la sûreté nationale et la surveillance du territoire national pendant le confinement sanitaire. 600 kg en octobre de l’année 2019, découverts, cette fois, par les gendarmeries de Narbonne et de Clermont-Ferrand. Trois mois plus tôt, 27,3 tonnes soigneusement dissimulées dans des véhicules de transport international, au port de Tanger-Med. En 2018, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) avait mis la main sur 52 tonnes de résine de cannabis. En 2017 : 700 tonnes, selon un rapport d’Etat américain sur le trafic de drogue.

Mais ce dernier rapport ne s’est pas contenté de jouer les comptables : il pointe les intérêts du Royaume dans ce trafic, insistant notamment sur les gains qu’il en a tirés en 2017 : le magot correspondrait “à 23 % du PIB marocain, soit plus de 100 milliards de dollars”. Une mine d’or pour le Maroc, mais un camouflet pour l’Europe: “principale destination de ce trafic, qui transite par l’Espagne, avant d’irriguer le Vieux Continent”, précise le rapport.

Il n’y a pas de fumée sans feu

Fait curieux : les autorités marocaines laissent faire les trafiquants, tout en s’empressant à pondre des communiqués victorieux sur la baisse de cette criminalité. Pourtant, il suffit d’un détour par le nord du pays pour le constater : les champs de cannabis s’étalent sur plusieurs hectares. Sans qu’il y ait un raclement de gorge de la part des autorités. Mais chut… Le dernier qui a joué à l’enfant d’Andersen – cet enfant qui criait : “le roi est nu” -, c’est l’Office des Nation-Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) : depuis quatorze ans, il est interdit de réaliser des enquêtes de terrain.

Car rien ne doit venir souiller “le habits neufs de l’empereur”. Au Maroc, le cannabis n’obéit pas seulement à des intérêts économiques : il est cultivé principalement dans la région frondeuse du RIF. Là-bas, c’est le trafic qui permet de nourrir de nombreux habitants. Plus de 800.000 personnes, selon ce dernier rapport des Nations Unis. La moindre intervention des gendarmes contre les trafiquants attire des milliers de manifestants dans les rues. Depuis des décennies, le Royaume s’est retrouvé devant un choix cornélien : soit les priver de cette manne et prendre le risque de raviver les tensions, soit fermer les yeux et devenir lui-même complice. Tout compte fait, il a préféré verser dans le double jeu : l’interdire sur papier, pour faire bonne figure et le tolérer dans les faits, pour “acheter” la paix sociale. Question de stabilité du trône.

C’est sûrement pour rompre avec cette tactique que le royaume alaouite a décidé de tourner la page de l’illégalité du cannabis. Sous couvert de la dernière décision des Nations Unis de retirer cette drogue de sa liste de stupéfiants, députés et ministres marocains déboulent dans les machettes, pour puiser leur science dans la littérature médicale et préparer l’opinion : le gouvernement a conscience des vertus « thérapeutiques » du cannabis … “iI faudrait au Maroc un cadre légal et réglementaire sur ce sujet, car la répression seule a montré son inefficacité. Elle est injuste dans notre contexte“… “Il serait plus rentable, en termes de santé publique, d’être plus efficace dans la lutte contre le tabagisme…”, “Aujourd’hui, nous gagnerons tous si ce débat se faisait sereinement, loin de toutes polémiques politiciennes stériles”. Effectivement, tout le monde trouvera à y gagner : le Royaume peut compter sur les trafiquants pour renflouer ses caisses ( il pourrait gagner 1 milliard par an ) et les trafiquants peuvent compter sur le Royaume pour devenir … « officiels ». C’est royal !

Les régions concernées sont connues de tous les “aficionados” de « la marocaine » : Chefchaouen, Taounate ou Al Hoceima. Là-bas, il existe différentes qualités de poudres, appelées Chira. La plus communément produite est Sandouk, cueillie dans son état brut, puis transformée en poudre par les exploitants marocains ou des opérateurs étrangers.

Dans les rues pittoresques de Chefchaouen, grand fumoir à ciel ouvert, la beuh passe de mains en mains.

Les trafiquants courent les rues étroites. Souvent la barbe et à la casquette des policiers nonchalants. La dernière tendance ? Jouer les guides touristiques à travers les champs et les ateliers de transformation de la drogue. Pour vendre leur “science” à ces touristes qui ont les euro, mais pas le savoir-faire : comment la drogue est cultivée, comment elle est transformée, comment – surtout – repartir avec un « petit lot » et passer sous les radars des douanes : “si vous voulez acheter une grande quantité, je vous montrerais comment faire passer la marchandise en Europe, sans le moindre problème.

tout lire

000000

ITALIE 🇮🇹 (Opération Magma): Interpol se fait de la pub

Watch how a cocaine seizure off the coast of Calabria led to a global police crackdown on Italy’s most powerful #mafia in Operation Magma.

Together, we can defeat the ‘Ndrangheta.

000000

SARDAIGNE 🇮🇹 (Oristano) : un narco italien a utilisé un avion pour jeter de la drogue sur l’île

Les investigations ont commencé il y a plusieurs mois, lorsque les ‘Carabinieri’ ont découvert la manière – assez inhabituelle mais certainement pas originale – avec laquelle le trafiquant avait amené cette cargaison de cocaïne en Sardaigne.

Le lancement d’une cargaison de drogue venue du ciel s’est produit à Baratici San Pietro, dans la région d’Oristano le 28 mars : 8,5 kilos de cocaïne ont plu du ciel sur le toit d’une maison plutôt qu’en les mains des trafiquants. Et c’est précisément cette erreur de toucher la « cible » qui a déclenché les investigations des carabiniers qui aujourd’hui avec l’opération « Fly down » ont identifié Francesco Rizzo 28 ans qui était pilote instructeur à Rome.

SOURCE

000000

ITALIE 🇮🇹 (Milan) : la police intercepte un semi-remorque espagnol lesté de 700 kilos de hachich

La police de la circulation de Milan a saisi jeudi matin près de 700 kilos de haschich. L’opération s’est déroulée au petit matin, lorsqu’une patrouille de la sous-section de Milan Ouest a arrêté un Espagnol de 30 ans à la barrière d’autoroute Assago sur l’axe Gênes – Milan, qui devra désormais répondre de détention illégale de drogue dans un but de trafic.

Arrivé à la barrière de l’autoroute, l’homme, à bord d’un semi-remorque immatriculé en Espagne, à la vue des policiers, a effectué une manœuvre visant apparemment à échapper au contrôle,  attirant alors l’attention des policiers qui l’ont invité à se garer sur le parking adjacent à la barrière de péage.

Le conducteur du véhicule lourd a semblé particulièrement nerveux en fournissant des informations controversées sur le lieu de livraison des marchandises transportées, et pour cette raison, il a été emmené aux bureaux de la sous-section de police de la circulation de Milan Ouest où le contenu  de la semi-remorque a été contrôlé.

Sous des palettes pleines de bonbons, des cartons de différentes tailles ont été retrouvés, sans aucune indication, non notés parmi les marchandises transportées.

Il se composait de 23 cartons avec 6 305 bâtons de haschich.
Le conducteur espagnol a été arrêté et conduit à San Vittore.

source

000000

 

ITALIE 🇮🇹 (canal sicilien) : les marins douaniers de la GDF tapent un voilier qui naviguait dans le canal sicilien avec 6 tonnes de haschich

La « Guardia di Finanza’ a saisi six tonnes de haschich, sur un voilier qui naviguait dans le canal sicilien. Le sloop qui battait pavillon des États-Unis, a été saisi et les trois Bulgares qui étaient à bord ont été arrêtés.

000000

FRANCE 🇫🇷 : ce que vous n’apprendrez pas en allant au musée de la Douane française à Bordeaux

ITALIE 🇮🇹 (Gioia Tauro) : saisie d’une tonne de cocaïne pure en provenance d’Équateur

La police italienne a annoncé ce vendredi la saisie d’une tonne de cocaïne pure au milieu d’une cargaison de bananes arrivée à Gioia Tauro .

000000

ITALIE 🇮🇹 (Rome) : David Cittadini, recherché depuis 15 ans pour trafic de drogue, a été arrêté en venant à l’anniversaire de sa fille

David Cittadini, trafiq uant de drogue italien, était recherché depuis 15 ans par les gendarmes italiens après sa condamnation en mars 2006 à 13 ans et 4 mois de réclusion pour trafic international de drogues.

Lire

0000

BRÉSIL 🇧🇷 (Joao Pessoa) : en cavale, Rocco Morabito de la ’Ndrangheta a été repris par la Police fédérale brésilienne

L’Italien Rocco Morabito, lors de son arrestation à Montevideo, en Uruguay, le 5 septembre 2017.

L’un des délinquants les plus recherchés par l’Italie, mais aussi par les autres pays du monde, va retrouver la case prison. Le chef mafieux italien Rocco Morabito, trafiquant de drogue en cavale depuis sa fuite d’une prison uruguayenne en juin 2019, a été capturé lundi dans la ville de Joao Pessoa, dans le nord-est du Brésil.

Considéré comme le patron de la ‘Ndrangheta, la mafia calabraise, il a été appréhendé « avec un autre fugitif italien », dont l’identité n’a pas été révélée, à la suite d’une « enquête conjointe entre le Brésil et l’Italie », a affirmé la Police fédérale brésilienne (PF).
SOURCE
plus

ITALIE 🇮🇹 (‘Ndrangheta) : retour au bercail de Giuseppe Romeo pour y purger 20 ans de prison

Giuseppe Romeo, AKA ‘le fou’, ‘le nain’, en cavale depuis 2018,  arrêté à Barcelone le 11 mars, est rentré à Rome sous bonne escorte de la police italienne vendredi 14 mai.

PLUS

Interrogé par la Guardia Civil après son arrestation à Barcelone

Lire

000000