FRANCE 🇫🇷 (Bordeaux) : accusé d’avoir «monté une importation de cocaïne», le n°2 de la police judiciaire sera jugé à Paris

C’est dans la Charente Libre que l’on apprend que l’OCRTIS sera encore bien présent devant la justice.

Comme souvent, les exigences dalloziennes ne sont pas respectées par ceux qui sont sur le terrain. Y-a-t-il eu enrichissement personnel, voila la bonne question à se poser avant de partir ailleurs!

Les Douaniers étaient au parfum

La cocaïne arrivait en France « grâce aux policiers des stups qui ont sollicité les douanes dans le cadre d’une livraison surveillée », technique policière qui consiste à laisser passer de la drogue aux frontières pour mieux démanteler les réseaux de revente, détaille le quotidien. Problème, cela n’a été mentionné nulle part en procédure.

Corinne Cléostrate était-elle informée puisqu’à cette époque elle était directrice régionale des douanes et droits indirects à Roissy Voyageurs

000000

PUERTO RICO 🇵🇷 (Aduanas y Protección Fronteriza) : detención de una embarcación que transportaba 250 kilos de cocaína en las costas de Cabo Rojo

San Juan, Puerto Rico

La agencia de Aduanas y Protección Fronteriza informó este viernes de la detención de una embarcación que transportaba 250 kilos de cocaína en las costas de Cabo Rojo, al suroeste de Puerto Rico.

La embarcación, con tres personas a bordo (una de nacionalidad venezolana y dos de República Dominicana) fue detectada por una aeronave de la CBP en la noche del miércoles navegando hacia el norte, rumbo a Cabo Rojo.

fuente y mas

000000

ARGENTINA 🇦🇷 (Prefectura Naval) : hallan 170 kilos de cocaína en panes flotando en la ría de Bahía Blanca

La droga estaba en seis bolsos que fueron descubiertos por personal de la Prefectura Naval Argentina, en el marco de un operativo vinculado al hallazgo de una embarcación encontrada a la deriva en la noche del lunes.

El pesaje final de la cocaína que fue hallada flotando en seis bolsos en aguas del canal de acceso al puerto de la ciudad bonaerense de Ingeniero White asciende a 170 kilogramos.

fuente y mas

000000

ISRAËL 🇮🇱 : Tsahal saisit 28 kilos de cocaïne à la frontière égyptienne

Drogues saisies lors d’une tentative de contrebande à la frontière égyptienne, le 29 juin 2022. (Crédit : Tsahal)

Selon l’armée, les troupes ont repéré trois suspects s’approchant de la frontière pendant la nuit et ont saisi 28 kg de contrebande ; aucune arrestation n’a été effectuée

source

000000

FRANCE 🇫🇷 (Trafic de cocaïne et héroïne) : 5 hommes et 1 femme interpellés en Narbonnais

Le commandant Brice Minard et le procureur Eric Camous.

Jeudi 23 juin a eu lieu l’interpellation simultanée de 6 suspects, 5 hommes et 1 femme, dans ce vaste trafic de stupéfiants qui se déroulait route de Cuxac à Narbonne. Les dealers, également toxicomanes, écoulaient environ 500 grammes de cocaïne et 60 grammes d’héroïne par semaine. 

C’est dans une cabane de camping sur un terrain vague de la route de Cuxac à Narbonne que se déroulait ce trafic de stupéfiant d’envergure où de nombreuses personnes venaient s’approvisionner. Repéré dès le mois d’octobre dernier par les enquêteurs de la gendarmerie, le trafic a fait l’objet d’une surveillance minutieuse. Rapidement les hommes de la brigade de recherche identifient plusieurs protagonistes effectuant des allers et retours à Béziers mais aussi à Bourges et en région parisienne avec des relais en direction de l’Espagne et de la Hollande pour s’approvisionner.

source et plus

000000

CONO SUR (Argentina 🇦🇷, Chile 🇨🇱 y Uruguay 🇺🇾 ): las rutas de salida de la cocaína

Los puertos del Cono Sur han adquirido un rol cada vez más importante en el tráfico de cocaína hacia los mercados de consumo, tanto del Norte Global como de  otros mercados emergentes. Sin embargo, existe una escasa producción académica que problematice sobre esta temática, y que contribuya a comprender cómo y por qué las organizaciones criminales han diversificado sus ‘modus operandi’ en relación con el uso de rutas y puertos que tradicionalmente no habían sido vinculados directamente con el tráfico de cocaína, especialmente por las autoridades y las Fuerzas de Seguridad.

Un aspecto relevante a considerar es que, en los últimos años, el tráfico de cocaína en Sudamérica ha ido cambiando. Más allá de la fragmentación de las organizaciones criminales, la incansablemente creciente producción de cocaína en la región ha forzado a las organizaciones criminales a buscar nuevas estrategias. Paralelamente, el aumento del control portuario y de las rutas tradicionales, especialmente en Colombia, Perú y Brasil, han provocado un desplazamiento de las rutas del narcotráfico hacia puertos no tradicionales ubicados en países de tránsito del Cono Sur. Los casos de los puertos de Buenos Aires, Montevideo y San Antonio ilustran este punto y demuestran que las organizaciones criminales cuentan con un variado elenco de métodos y rutas para reexportar cocaína hacia los mercados europeos.

La investigación realizada y publicada en la revista Trends in Organized Crime analiza estos casos y plantea que la elección de estos puertos y rutas no es azarosa. Por el contrario, responde a un cálculo racional y a las oportunidades que ven en ellos las organizaciones criminales. En este sentido, el uso de rutas contraintuitivas y puertos no tradicionales les permite reducir los riesgos y maximizar su rentabilidad. La estrategia consiste básicamente en utilizar puertos y rutas no típicamente asociados con el narcotráfico para lavar y disfrazar el origen de las drogas como re-exportación, valiéndose así de la imagen del país de salida.
Nuestra investigación demuestra que las rutas y puertos utilizados por las organizaciones criminales son una elección racional. Una mayor movilidad criminal refleja mayor selectividad y un alto nivel de planificación, además de permitir mayores retornos económicos. En este sentido,los puertos de Buenos Aires, Montevideo y San Antonio, pese a estar ubicados a gran distancia de los países productores de hoja de coca, proporcionan un entorno seguro. Esto se debe a que estos puertos están situados en países de tránsito que no han sido identificados, principalmente por la comunidad internacional, como espacios directamente involucrados en el narcotráfico, como sí es el caso de Brasil.

Asimismo, son países donde los gobiernos no reconocen el narcotráfico transnacional como un problema real, más allá de lo discursivo. Es decir, aunque existe una narrativa que busca combatir los problemas asociados al narcotráfico, muchas veces esa problemática se relaciona estrictamente al ‘narcomenudeo’ (es decir, la venta minorista de drogas, que suele estar anclada territorialmente) y deja de lado los grandes operativos vinculados al tráfico internacional y mayorista de cocaína.

La alta movilidad que requiere el uso de estos puertos implica también una gran diversificación de rutas. A ellas nos referimos como rutas contrarias a la intuición desde la perspectiva del Gobierno, ya que escapan a la lógica tradicional y no responden exclusivamente a la dinámica de menor costo-mayor beneficio. Más bien, las organizaciones criminales se benefician de los inconvenientes de rutas poco accesibles, ya sea por factores naturales, políticos o económicos, que si bien pueden implicar un mayor coste económico, brindan mayor seguridad, evitando controles policiales y aduaneros, tanto en los puertos de salida como en los de llegada.

Un incentivo adicional para utilizar puertos no tradicionales y rutas contraintuitivas es que estos países tienen una reputación consolidada en el comercio internacional. Esta reputación limpia permite la re-exportación de cocaína, que es una forma de blanquear el cargamento, disfrazando el origen real de las drogas. Argentina, Chile y Uruguay son países que tienen bandera verde y, por tanto, no encienden las alarmas, lo que reduce la posibilidad de controles en los puertos de destino.

La investigación demuestra también que en los tres puertos mencionados existen importantes debilidades en cuanto al control de carga y embarque. Esta situación se agrava en tanto existen jurisdicciones superpuestas donde no parece existir una fluida cooperación y/o coordinación inter-agencial, especialmente entre Aduanas y las Fuerzas de Seguridad. Además, el hecho de que los tres puertos se concentren en la exportación de productos primarios facilita la contaminación para los actores, ya sean organizaciones criminales o intermediarios que trabajan de forma independiente.

fuente y mas

000000

BELGIQUE 🇧🇪 (Kleine-Brogel sur la commune de Peer) : le LABO d’ecstasy était sur une base militaire hébergeant de l’arsenal nucléaire

C’est le Figaro qui nous signale qu’un laboratoire de fabrication de pilules d’ecstasy a été découvert sur une base militaire belge connue pour héberger une partie de l’arsenal nucléaire à la disposition de l’Otan.

«Le mercredi 22 juin 2022, la police locale de la Campine a découvert un laboratoire de drogues synthétiques, situé sur le domaine militaire (Otan) à Peer» et «utilisé pour la production de MDMA» (ou ecstasy), a indiqué le parquet dans un communiqué.

000000

BELGIQUE 🇧🇪 (Anvers) : policiers belges et néerlandais 🇳🇱 traquent la cocaïne dans le port d’Anvers

Une nouvelle équipe composée de policiers belges et néerlandais est depuis peu attelée à traquer la cocaïne dans le port d’Anvers. Plus de huit tonnes de poudre blanche ont déjà été saisies en deux mois. Cette Quick Response Unit opère depuis les Pays-Bas, a indiqué son chef, Andy Kraag, au journal néerlandais De Telegraaf vendredi.

C’est la première fois que des agents des deux pays sont physiquement réunis au sein d’une équipe permanente dans la lutte contre le trafic de cocaïne. « Quelque 90.000 kilos de coke ont été interceptés à Anvers en 2021, contre 70.000 kilos à Rotterdam », ajoute M. Kraag. « Mais parmi les drogues saisies à Anvers, au moins 80 % sont destinées aux Pays-Bas et transitent par ce pays vers le reste de l’Europe. »

plus

000000

LA RÉUNION 🇷🇪 : les gendarmes bien rencardés saisissent 148 kilos de zamal destinés à Maurice 🇲🇺

C’est Z Infos 974 qui nous rapporte que les gendarmes de Saint-Benoît ont procédé à une saisie de 147,9 kg de zamal dont 1 kg de résine de cannabis vendredi dernier dans l’Est de l’île.

Au total, ce ne sont pas moins de 8 interpellations qui ont été effectuées conjointement entre la Brigade de Recherche de Saint-Benoit et la Section de Recherche de la gendarmerie de La Réunion.

000000

ISRAËL 🇮🇱 : Tsahal et la police ont démantelé un réseau et arrêté 3 membres d’une famille de Jadeidi-Makr arrêtés près du Moshav Shtula, à la frontière libanaise

Trois résidents de la ville arabe de Jadeidi-Makr – des membres d’une même famille âgés de 20, 34 et 42 ans – ont été arrêtés près du Moshav Shtula, qui jouxte la frontière avec le Liban, a déclaré la police dans un communiqué.

La police a ajouté que 35 kilogrammes de haschisch ont été saisis par les autorités.

SOURCE

000000

TUNNEL sous la Manche 🇫🇷 🇬🇧 : les douaniers britanniques ont annoncé mardi 21 juin avoir arrêté deux hommes après avoir découvert 200 kilogrammes de stups (héroïne et cocaïne) dans leur camionnette

Un Belge de 68 ans et un Néerlandais de 60 ans ont été arrêtés le 10 juin à la frontière britannique du tunnel alors qu’ils tentaient d’entrer au Royaume-Uni.

En fouillant leur véhicule, les douaniers ont trouvé plus de 70 kilos d’héroïne et 125 kilos de cocaïne dissimulées dans les parois du véhicule.

source

000000

USA 🇺🇸 (DEA) : le trafiquant de drogue de New York, Nelson Cruz, et 12 autres personnes arrêtés dans une affaire de drogue à l’échelle de la ville

C’est la suite d’une enquête d’un an sur le trafic de stupéfiants et d’armes à feu à Brooklyn et dans le Queens.

Au cours de la longue enquête, un agent d’infiltration a acheté de grandes quantités de fentanyl, de cocaïne et d’héroïne d’une valeur marchande de plus de 3 millions de dollars, selon la DEA ( Drug Enforcement Agency).

SOURCE

000000

FRANCE 🇫🇷 (Drogues) : les principales « narconews » du 19 juin 2022

Pyrénées-Atlantiques

Une femme de 60 ans a été mise en examen ce mardi et placée en détention par le parquet de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques). Arrêtée par la brigade anticriminalité vendredi dernier à Anglet, la sexagénaire est soupçonnée d’avoir organisé un trafic de drogue depuis son appartement, rapporte France Bleu Pays basque.

Des armes retrouvées pendant la perquisition

Les policiers avaient dans un premier temps interpellé un client présumé au bas de l’immeuble. Ils se sont ensuite rendus au domicile de la « dealeuse » qui avait visiblement vendu de la cocaïne au consommateur. Sur place, les fonctionnaires ont mis la main sur 250 g de cocaïne et 1 kg de résine de cannabis, indique Sud-Ouest. De la drogue était scotchée sous l’évier de la cuisine ou une étagère.

plus

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Haute Garonne

Toulouse : Un quinquagénaire à la main verte cultivait son cannabis lui-même

Etant gros consommateur de cannabis et bon jardinier, il préférait le cultiver lui-même plutôt que de s’approvisionner en produits douteux dans des endroits malfamés. C’est l’explication qu’a donnée aux policiers venus perquisitionner son « garage sans toit », un habitant de Tournefeuille, près de Toulouse.

L’homme de 57 ans, parfaitement inconnu de la justice, a été interpellé en début de semaine, sur la foi « d’une information » communiquée au commissariat. Et il faut croire qu’il fume énormément : 35 beaux pieds de cannabis ont été retrouvés chez lui, de quoi obtenir environ 5 kg d’herbe.

plus

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Landes

Un habitant de Mont-de-Marsan de 20 ans écoulait cannabis et cocaïne via les réseaux sociaux

Il avait écoulé au moins 60 kilos de drogue : il écope de vingt mois de prison.

PLUS

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Val-de-Marne

Vingt personnes vont être entendues par le tribunal correctionnel de Créteil (Val-de-Marne) pendant six jours à partir de ce vendredi. Elles sont suspectées d’avoir entretenu durant plusieurs années Caliweed, le plus gros réseau de stupéfiants du Sud francilien, qui était notamment basé à Villejuif, rapporte Le Parisien.

Un marketing inédit

Ce réseau, spécialisé dans la vente de résine de cannabis et d’herbe de haute qualité, avait pour particularité de proposer leurs produits directement via Snapchat à travers un marketing particulièrement travaillé. Une fois commandés, les stupéfiants pouvaient ensuite être récupérés au stade Gabriel-Thibault de Villejuif ou être livrés chez le client pour les commandes avec un montant minimum.

PLUS

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Indre

Six personnes ont été interpellées dans la capitale rabelaisienne, à Rivière, Saint-Pierre-des-Corps et Châteauroux (Indre), suspectées d’alimenter un trafic de stupéfiants depuis un appartement du centre-ville de Chinon.

Héroïne, cocaïne et cannabis

Au terme de trois mois de surveillance et d’écoutes, les militaires sont parvenus « à établir avec précision qui étaient les personnes impliquées et quels étaient leurs rôles », précise le chef d’escadron Eugénie Ferrero. De l’héroïne, de la cocaïne et du cannabis auraient ainsi été détaillés depuis fin 2021, date à laquelle une dénonciation est parvenue aux gendarmes.

Âgés de 23 à 50 ans, la plupart se trouvent en situation de récidive légale. Pour les plus impliqués, une peine allant jusqu’à vingt années de prison est encourue.

LIRE

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Cantal

Des interpellations simultanées à Aurillac et Paris ont été menées, lundi 13 juin, par les policiers du commissariat de la cité géraldienne. Elles ont abouti, ce vendredi, à la mise en examen et au placement en détention provisoire de cinq hommes, dont une personne connue de la justice cantalienne, déjà condamnée dans le cadre du trafic de la rue de la Coste, mise en examen dans le dossier des incendies de parking de l’été 2018…

PLUS

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Isère

L’affaire débute en mars dernier, avec l’ouverture d’une enquête préliminaire autour de dealers vendant de la drogue via les messageries Snapchat ou Télégram et s’identifiant comme « Haschcoffee38 ». L’enquête menée par la BAC 38 et la Brigade des stupéfiants de la sureté départementale aboutit à trois interpellations le jeudi 16 juin à Saint-Égrève, Fontaine et Jarrie.

LIRE

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Oise

Une perquisition dans un appartement square Berlioz, au Clos-des-Roses, a conduit à la saisie d’une quantité de drogue non négligeable mardi 14 juin : 1,6 kilo cannabis (résine et herbe), 560 grammes de cocaïne et 580 grammes d’héroïne.

LIRE

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Var

Un trafic de drogue camouflé dans un food-truck

L’affaire a débuté en janvier 2021 quand les enquêteurs de la brigade anti-stupéfiants du commissariat de La Seyne-sur-Mer reçoivent un renseignement sur un trafic de cannabis et de cocaïne camouflé dans un food-truck de vente de poulets rôtis implanté sur la commune.

LIRE

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

PARIS

Le dealer vendait du cannabis dans des paquets de bonbons avec des marques parodiées

Les policiers de la BAC ont interpellé un jeune dealer de 19 ans durant sa livraison de drogue à domicile, dans le sud de Paris. Il venait de sortir de prison et a nié les faits, malgré les éléments le mettant en cause.

LIRE

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Gard

Ce vendredi 17 juin au matin, les gendarmes de l’antenne GIGN d’Orange, les militaires de la compagnie d’Alès et les enquêteurs de la brigade de recherches ont investi le quartier des Cévennes un peu avant 6 heures.

Une dizaine d’agents de la police municipale d’Alès ont participé à l’opération en bouclant les accès au quartier. À 6 heures, le GIGN a ensuite procédé à l’interpellation d’un individu d’une quarantaine d’années, bien connu des services de la justice.

Lors de la perquisition de son domicile, les gendarmes ont mis la main sur une arme de poing et un fusil d’assaut de type Kalachnikov AK 47. Un peu d’héroïne, du cannabis, du matériel pour conditionner la drogue et un peu d’argent liquide ont aussi été découverts.

PLUS

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Bouches du Rhône

À Marseille, un des points de deal les plus lucratifs vient d’être démantelé dans la cité Bassens. La planque cachait des armes et de la drogue. 

Les auteurs interpellés ont entre 20 et 30 ans et sont parfois de la même famille. Plus de 30 kilos de munitions ont été retrouvés. Dans ce point de deal, le chiffre d’affaires pouvait monter jusqu’à 80.000 euros par jour.

« Nous avons récupéré 20 kilos de cannabis, de l’argent, mais surtout un dépôt d’armes importants, car nous avons 18 armes, dont deux pistolets mitrailleurs, sept kalachnikov, cinq armes de poing, 3.000 munitions, dont 1.500 servaient à approvisionner les kalachnikov« , explique la procureure de la République de Marseille, Dominique Laurens.

LIRE

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Maine et Loire

Une « mule » interpellée à Angers avec plus de 2,2 kg de cocaïne dans l’estomac, « un record »

​Un homme de 54 ans a été interpellé par les douanes à la descente du train, mardi 14 juin, en gare d’Angers. Il arrivait de Guyane, via l’aéroport d’Orly. Il transportait près de 200 ovules de cocaïne in corpore, un record. Il sera jugé lundi en comparution immédiate.

LIRE

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Ille-et-Vilaine

En avril 2022, un renseignement parvient aux oreilles des gendarmes concernant un trafic de cocaïne à Melesse. Une enquête est alors confiée au groupe stupéfiants de la gendarmerie, basé à Rennes (Ille-et-Vilaine). Elle permet d’identifier plusieurs suspects.

PLUS

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Vaucluse

Un homme a été interpellé le 13 juin dernier en gare TGV d’Avignon par les douaniers. Contrôlé, ce Guyanais de 18 ans en provenance d’Amérique du Sud était en fait une mule qui transportait des ovules de cocaïne dans son estomac.

Le jeune homme a été placé en rétention douanière. Laissé au repos le temps de l’expulsion de ses ovules, il a ensuite été remis aux enquêteurs de la PJ d’Avignon. Placé en garde à vue, le jeune homme a expliqué qu’il avait voyagé jusqu’au Surinam où des trafiquants lui auraient demandé de transporter les ovules jusqu’en France. Revenu en Guyane, il a ensuite ingurgité ses 114 petits sachets emplis de drogue avant de voyager jusqu’en France et d’être interpellé.

LIRE

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Pas-de-Calais

Les enquêteurs de la brigade de gendarmerie de Saint-Martin-lez-Tatinghem sont parvenus à mettre un coup d’arrêt à un trafic de stupéfiants qui sévissait à Éperlecques depuis novembre 2021. À la tête de ce réseau de revente, un couple. L’homme, le plus impliqué, a été condamné à la prison ferme et incarcéré.

LIRE

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

ESPAÑA 🇪🇸 : las ultimas del NARCODIARIO *

Persecución y tiroteo tras una descarga de hachís en Almería

15 Jun a las 11:07 am

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Sofisticados dobles fondos en camiones para el transporte de hachís

16 Jun a las 11:57 pm

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Cae un tiktoker de Sevilla con todo su clan de narcotráfico y blanqueo

Ayer a las 11:19 am

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

  • Narcodiario nace como un medio de comunicación pionero en España que aporta todas las novedades alrededor de un negocio ilícito que no para de crecer, desde el máximo rigor informativo. Detrás del mismo está un equipo altamente especializado en la materia y con amplia experiencia.

000000

ESPAGNE 🇪🇸 (Andalousie) : l’OFAST savait qu’ils avaient une maison dans la commune malaguène d’Arriate où ils stockaient du haschich pour un transport ultérieur en France

Des agents de la police nationale, avec la collaboration de l’OFAST français et de la police locale d’Antequera, ont démantelé une organisation criminelle franco-marocaine à Ronda.

Dans les perquisitions effectuées, les agents ont saisi 440 kilos de haschich, 186 kilos de marijuana, un fusil d’assaut AK-74 et un pistolet semi-automatique (les deux armes avec chargeur de munitions), deux véhicules et un dispositif de géolocalisation. L’enquête a été ouverte grâce à l’échange d’informations et à la collaboration internationale menée entre la Police Nationale et les autorités policières françaises.

L’OFAST (Office de lutte contre les stupéfiants) de France a informé les policiers espagnols de l’existence d’une maison située dans la commune malaguène d’Arriate, où des membres d’une organisation criminelle franco-marocaine stockeraient de la drogue avant transport vers le territoire français.

SOURCE ET PLUS

000000

FRANCE 🇫🇷 (Grenoble) : encore plus de travail pour le procureur de la République Eric VAILLANT

C’est Tonic Radio qui nous informe que le lundi 13 juin, trois individus âgés de 26, 24 et 19 ans ont été interpellés à leur domicile respectif.

Les policiers y ont trouvé deux kilos de résine de cannabis et quelques grammes de cocaïne mais surtout beaucoup d’argent : environ 160 000 euros. Les trois suspects ont été placés en garde à vue.

Le mardi 14 juin, la brigade anticriminalité grenobloise a contrôlé un véhicule stationné rue Diderot, à Grenoble. À bord de la voiture se trouvent deux personnes âgées de 37 et 49 ans. Aux pieds du passager, la brigade découvre la présence de deux plaquettes de haschich. Dans la foulée, les policiers décident alors de se rendre au domicile des deux individus et saisissent alors 16 kilos de résine de cannabis cachés au domicile du plus jeune des deux.

000000

COLOMBIA 🇨🇴 (puerto de Cartagena) : incautan 1.300 kilos de cocaína camuflados en bolsas de papas y yucas congeladas con un “innovador método”

La policía de Colombia incautó mil 300 kilos de cocaína que iba disfrazada en forma de papas congeladas, lo que las autoridades consideran uno de los trucos “más innovadores” para traficar sustancias ilícitas en los últimos años.

La cocaína en forma de papas fue encontrada en la ciudad portuaria de Cartagena, Colombia y tenían como destino puertos europeos en Lisboa, Portugal y Valencia, España. Más de 50 personas y perros rastreadores trabajaron en el descubrimiento de la droga.

fuente

en français

000000

RÉSEAUX SOCIAUX (Trafic de drogue sur Snapchat) : aux Etats-Unis, des familles de victimes demandent aux réseaux sociaux d’agir

La responsabilité des réseaux pointée du doigt

«Nous avons travaillé sans relâche pour aider à combattre cette crise nationale en éradiquant les vendeurs de drogues illicites de notre plateforme», a réagi un porte-parole de Snapchat sollicité par l’AFP.

La firme californienne ajoute utiliser une technologie de pointe pour «détecter de manière proactive et fermer les comptes» des dealers, ainsi que bloquer dans son moteur de recherche, les résultats liés aux stupéfiants. Mais pour Sam Chapman, le système ne fonctionne tout simplement pas car les dealers utilisent des émojis et des mots codés qui ne sont pas bloqués. 

La loi régissant actuellement ces plateformes «a été écrite en 1996. Les législateurs n’avaient aucune idée de ce qu’internet serait aujourd’hui».

L’association de victimes VOID souhaite que les réseaux sociaux soient tenus pour responsables de ce qui arrive à leurs utilisateurs sur leurs plateformes, ce qui n’est pas le cas actuellement. «Si vous êtes dans un supermarché et que vous glissez et tombez, vous pouvez les poursuivre», a plaidé le président de VOID lors de la manifestation. 

source

000000

EUROPE 🇪🇺 (Drogues) : croissance et ruissellement

C’est ‘Le Monde’ qui nous rapporte que l’analyse des eaux usées de vingt-cinq pays révèle une augmentation de la présence de cannabis, cocaïne, amphétamines et méthamphétamines, dévoile un rapport , publié mardi 14 juin, de l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies. Seule l’ecstasy et son principe actif, la MDMA, ont diminué.

L’analyse des eaux usées de 75 villes de 25 pays – 23 de l’Union européenne (UE), Turquie et Norvège – a ainsi révélé « une augmentation globale des détections » de cannabis, cocaïne, d’amphétamines et de méthamphétamines. L’ecstasy (et son principe actif, la MDMA) est la seule drogue « pour laquelle les résidus ont diminué dans la majorité des villes étudiées », peut-être car les boîtes de nuit de nombreux pays étaient toujours fermées au printemps 2021 lorsque cette vaste étude a été réalisée.

Le cannabis reste, de loin, la substance la plus consommée, « plus de 22 millions d’adultes européens ayant déclaré » en avoir pris en 2021, selon le rapport. Suivent la cocaïne, avec 3,5 millions de consommateurs déclarés ; la MDMA-ecstasy, avec 2,6 millions, et les amphétamines et ses 2 millions de consommateurs.

D’une manière générale, « les drogues classiques n’ont jamais été aussi accessibles et de nouvelles substances fortement dosées continuent d’apparaître », s’alarme le rapport. « Presque tout ce qui a un potentiel psychoactif risque aujourd’hui d’apparaître sur le marché », développe l’Observatoire. En 2021, cinquante-deux nouvelles drogues ont « été signalées pour la première fois », dont « 15 nouveaux cannabinoïdes de synthèse ».

000000

FRANCE 🇫🇷 (Melun) : un restaurateur approvisionnait en stupéfiants les quartiers nord de la ville-préfecture de Seine-et-Marne.

L’enquête a démarré sur la base d’informations indiquant que le gérant d’un fast-food, avenue du Général-Patton, revendrait de la drogue par kilos. Les surveillances ont permis d’établir que le commerçant fournissait ses clients devant son établissement.

Le jeudi 9 juin, tôt dans la matinée, le suspect a été interpellé à son domicile de la rue du Clos-des-Sources, à Melun. Chez lui, les policiers ont mis la main sur 18,5 kilos de résine de cannabis, 4,5 kilos d’herbe et 15 000 € en argent liquide.

source

000000

PÉROU 🇵🇪 (port de Callao) : saisie de plus de 2 tonnes de cocaïne dans des boîtes d’asperges en route pour Rotterdam

«Nous avons saisi 2,2 tonnes de cocaïne qui devait être acheminée par voie maritime vers Rotterdam, aux Pays-Bas» depuis le port de Callao, près de Lima, a indiqué à l’AFP le colonel César Echevarría, chef de la direction antidrogue.

Il a précisé que l’opération était dirigée par deux ressortissants albanais. «Il s’agit d’une réseau ayant des liens en Colombie, en Équateur et en Albanie», a-t-il dit à la presse.

Sept Péruviens ont été interpellés et des mandats d’arrêt ont été délivrés contre deux ressortissants albanais, selon la même source.

source

000000

ISLANDE 🇮🇸 : la police islandaise a déclaré jeudi avoir saisi une très importante quantité de drogue et du matériel nécessaire à la fabrication d’amphétamines

Ces découvertes ont été réalisées lors de perquisitions menées le 20 mai dans 14 lieux, dont des propriétés commerciales, des résidences privées et des fermes. 

Une dizaine de personnes ont été arrêtées dans le cadre de cette affaire.

source

000000

FRANCE 🇫🇷 : la Douane fait sa pub dans Paris Match

Jamais les saisies de drogue n’ont été aussi importantes. Match a accompagné les douaniers en mission

Lors des contrôles à la volée, tout est question d’intuition… et d’odorat.

Pour Irish, labrador de 9 ans, ce n’est pas l’heure de la retraite. Il a trop de travail. Ainsi, ce 2 février, après un contrôle de routine sur l’autoroute A63 en provenance d’Espagne.

Le « homard » – c’est son surnom – guette les camions.

Un gabelou campe à la sortie du péage, sous un soleil de plomb. Un poids lourd blanc sans enseigne ni fioritures attire son attention. Le visage du chauffeur est dissimulé par un masque et de grosses lunettes. Selon sa lettre de transport (le CMR, dans le jargon), le camion a chargé des plantes à Malaga à destination des Pays-Bas.

lire

Lire aussi: Les plus folles saisies des douanes

Lire aussi: Le courage des DG de la Douane française

000000

RÉPUBLIQUE TCHÈQUE 🇨🇿 : plus de 800 kilos de cocaïne découverts dans des caisses de bananes

La police tchèque a annoncé, ce vendredi 10 juin, avoir saisi 840 kilos de cocaïne découverts dans des caisses de bananes dans des supermarchés du pays.

C’est le personnel de ces supermarchés situés dans deux villes tchèques, Jicin et Rychnov nad Kneznou (nord), qui a alerté la police.

Lire

0000

FRANCE 🇫🇷 (Mulhouse) : un go fast intercepté avec 110 kilos de résine de cannabis

C’est l’aboutissement d’une enquête minutieuse et de terrain, menée par la Police Judiciaire de Mulhouse, le GIR d’Alsace mais aussi les BRI de Strasbourg Dijon et Metz, ainsi que le RAID. 

Lire

0000

COLOMBIA 🇨🇴 (golfo de Urabá) : escondidas entre frutas encontraron 1,4 toneladas de cocaína

La droga pertenecía al Clan del Golfo

Cuando unidades de guardacostas de la Armada de Colombia estaban haciendo una inspección de rutina a una embarcación artesanal, en el golfo de Urabá, encontraron paquetes rectangulares dentro de cajas de frutas y se dieron cuenta de que se trataba de estupefacientes camuflados.

El procedimiento terminó con la incautación de 1,4 toneladas de droga, distribuidas en 1.400 paquetes, en 88 cajas de frutas.

fuente

000000

FRANCE 🇫🇷 (Douane française) : le spectre de la DNRED

Marc Fiévet, aka «NS55», est le 55e aviseur recruté par l’échelon nantais de la DNRED. Le skipper a 44 ans lorsqu’il est «tamponné» en 1988 par les douanes à Gibraltar, la minuscule enclave britannique située à la pointe sud de l’Espagne.

Le cargo MELOR financé par Bercy

C’est la grande époque de la Costa del Sol, devenue en quelques années le nouvel épicentre du trafic de drogue en Europe. Proposant aux malfrats de convoyer leur came à bord de son voilier, NS55 répercute toutes les informations en temps réel à ses officiers traitants, ébahis devant l’audace de cet aviseur hors pair.

Ses résultats sont tellement extraordinaires que Charasse le reçoit en personne à Bercy, et vient lui rendre visite à Marbella.

Encouragé, Fiévet a ouvert un bar-restaurant, en association avec la Douane Française, dans la station balnéaire d’ESTEPONA, le Saint-Georges, où se bousculent la pègre locale et les truands de passage. Mais au fil des saisies, la pression n’en finit pas de se resserrer sur NS55.

Le 23 septembre 1994, il est interpellé dans le sud de l’Espagne. Deux mandats d’arrêt internationaux ont été émis contre lui par le Canada et le Royaume-Uni, convaincus de son rôle dans l’importation de plusieurs tonnes de drogue sur leur territoire.

Lâché par ses ex-amis douaniers, Marc Fiévet fera plus de dix ans de prison entre l’Espagne, l’Angleterre, le Canada et la France.

Depuis, son spectre flotte toujours sur l’histoire du service.

source

°°°°

Le « SECRET DÉFENSE » est toujours appliqué au dossier de Marc Fievet

°°°°

Il semblerait que l’honneur ne soit pas une vertu connue par les DG Comolli, Viala, Duhamel, Cadiou, Auvigne, Mongin, Fournel, Crocquevieille, Gintz et Braun-Lemaire

La honte « ad vitam aeternam » sur les DG de la Douane Française

avec la médaille d’or pour l’énarque IGF François Auvigne

0000000

ATLANTICO (Vigilancia Aduanera 🇪🇸 – operación « Blanco Brasil » ) : el buque Petrel 2 ha interceptado en el Atlántico a un pesquero sin bandera ni identificación cargado con 560 kilos de cocaína

Han detenido a sus ocho tripulantes, todos brasileños, en una operación conjunta de la Guardia Civil, la Policía y la Agencia Tributaria.

La operación, denominada « Blanco Brasil », culminó el viernes pasado con el abordaje del barco, un pesquero de 19 metros de eslora transformado para el transporte ilícito de estupefacientes, a unos 500 kilómetros al sur de Canarias para su posterior traslado al puerto de Las Palmas de Gran Canaria, adonde ha llegado este martes, según ha informado el Ministerio del Interior.

La investigación que ha conducido hasta este alijo de media tonelada de cocaína, dirigida por la Fiscalía Antidroga de la Audiencia Nacional, arrancó con el intercambio de informaciones entre Centro de Análisis y Operaciones del Atlántico (MAOC-N) y el Centro de Inteligencia Contra el Terrorismo y el Crimen Organizado (CITCO), que determinaron la existencia de una barco sospechoso que podía transportar drogas desde Sudamérica hacia Europa.

FUENTE

ITALIE 🇮🇹 (Trieste) : saisie de 4 tonnes 300 de cocaïne

Plusieurs agents avaient infiltré le milieu du narcotrafic dans le cadre de cette affaire

Lors d’une perquisition menée mardi dans la ville portuaire de Trieste, au nord-est de la péninsule, 4,3 tonnes de cocaïne ont été saisies, a annoncé la Guardia di Finanza, la police douanière et financière italienne. Trente-huit personnes ont été interpellées en Italie, en Slovénie, en Croatie, en Bulgarie, aux Pays-Bas et en Colombie, dans le cadre de cette affaire.

La police italienne a notamment collaboré avec les autorités colombiennes et le bureau américain Homeland Security Investigations. En Italie, l’opération était coordonnée par la direction anti-mafia du ministère de l’Intérieur.

Lire

0000

AFRICA (Trafic de cocaïne) : la Grande Loge de Côte d’Ivoire 🇨🇮 en ébullition après une série d’arrestations

L’arrestation fin mai et la mise en examen d’une poignée de figures influentes de la Grande Loge de Côte d’Ivoire (GLCI) placent le grand maître Sylvère Koyo dans une situation délicate. Un coup de filet qui s’inscrit dans le cadre de l’enquête sur la saisie de deux tonnes de cocaïne fin avril à Abidjan.

SOURCE

000000