Archives de la catégorie ‘Drogues’

Sept personnes ont été arrêtées et sont à la disposition du parquet.

Après avoir déchargé la cargaison de drogue, les policiers sont intervenus et ont arrêté quatre personnes. Le pilote de l’avion a réussi à s’échapper. L’avion est arrivé de la Bolivie avec la coke.

source

La video

000000

La coke était planquée dans une cargaison de charbon de bois et devait être expédiée vers l’Europe.

0000

Un navire de la Royal Navy a saisi 450 kilogrammes (990 livres) de méthamphétamine dans le nord de la mer d’Oman.

Le HMS Montrose a saisi la drogue cachée à bord d’un boutre, un cargo traditionnel qui sillonne le golfe Persique et les eaux environnantes. La saisie a eu lieu mercredi dernier.

Les enquêteurs ont déclaré qu’ils étaient incapables de dire d’où venait cette cargaison et sa destination finale.

Aujourd’hui des laboratoires de méthamphétamine existent en Iran et en Afghanistan.

000000

Le Boeing oublié de Tarkint, dix ans après, c’était la révélation du nouveau chemin choisi par les producteurs colombiens pour envahir le marché européen si prometteur.

Leur allié sur place, la ‘Ndrangheta était là pour les accueillir et assouvir tous leurs souhaits. Les deux partis y avaient tout à gagner. Le chemin du Sahel, c’était le palliatif aux efforts européens pour tenter de juguler les arrivages directs par container, dont Anvers était devenu la plaque tournante.

Pour y arriver il avait fallu bâtir toute une structure capable de s’occuper d’au moins deux très gros porteurs, un éclaireur et son doublon de secours, selon un scénario qui a été reconstitué après coup.

Un système qui a dû négocier avec les terroristes sahéliens, ravis d’augmenter ainsi plus que sensiblement leurs revenus pour se procurer de nouvelles armes et des Toyota neuves. La ‘Ndrangheta, de cette manière, restait fidèle à elle-même, celle d’être un groupe lui-même terroriste, opposé à toute idée d’Etat démocratique.

LIRE LA SUITE

000000

L’enquête a commencé début de cette année après la découverte d’un conteneur suspect dans le port.

« Une organisation a pu être identifiée. Elle semblait s’appuyer sur des informations de l’intérieur du port et a pu compter sur la collaboration de travailleurs« , a précisé le parquet.

Les conducteurs de poids lourds de l’organisation utilisaient des codes pin et des badges d’accès obtenus de manière illégale afin d’entrer dans le port.

La police de la navigation et les douanes ont contribué à la saisie d’1,38 tonne de cocaïne.

Le juge d’instruction a ordonné 18 perquisitions lundi et mardi.

Plus de 300.000 euros en cash ont été saisis, tout comme des montres de luxe et d’autres marchandises onéreuses comme cet ours en peluche à taille humaine, confectionné par une société de mode française et d’une valeur de 15.000 euros.

Neuf personnes ont été appréhendées, dont trois manipulant des portiques de manutention.

LIRE PLUS

000000

Procès d’Air Cocaïne à Biarritz : l’ombre de la police

Sud Ouest20 oct. 2020
Au deuxième jour du procès à Bordeaux autour d’un acheminement de 916 kilos de cocaïne via l’aéroport de Biarritz, en novembre 2016, les …

—————————————————–

Jets privés, agents infiltrés et cartels colombiens… le procès .

Sud Ouest18 oct. 2020
… colombiens… le procès Air cocaïne à la biarrote s’ouvre à Bordeaux … Agents infiltrés, téléphones cryptés, cocaïne d’une grande pureté …
—————————————————–
Procès Air cocaïne à la biarrote : les prévenus répondent à l …

Sud Ouest19 oct. 2020
Après la saisie de près d’une tonne de cocaïne et de plusieurs centaines de milliers d’euros en novembre 2016, un procès débute ce lundi …

000000

VANNES

Cinq hommes jugés à Vannes pour trafic d’héroïne et cocaïne …

Ouest-Franceil y a 2 heures
Seulement trois d’entre eux, poursuivis pour trafic d’héroïne, de cocaïne, de cannabis, de MDEA et de speed à Ploërmel, étaient à l’audience.

—————————————————————————————

BREST

Brest. Quatre fusils, de la cocaïne et du cannabis découverts …

Ouest-Franceil y a 2 heures
Les forces de l’ordre ont également mis la main sur 4 kg de cannabis, 50 grammes de cocaïne et des balances de précision. Une enquête est …

—————————————————————————————

DAUPHINÉ

Drogue : un trafic en pleine mutation dans nos …

Le Dauphiné Libéréil y a 4 heures
Notre enquête Drogue : un trafic en pleine mutation dans nos régions. L’économie parallèle du trafic de stupéfiants et les processus d’ …

—————————————————————————————

Le TOUQUET

Étaples : plaque tournante des drogues dures

Les militaires de

—————————————————————————————

ARGENTAN

Flers agglo. Il vendait de la drogue à des mineurs sur Snapchat

Ouest-Franceil y a 11 heures
On lui reproche d’avoir organisé un trafic de drogue sur le réseau social Snapchat, notamment à des mineurs, autour de Flers.
—————————————————————————————

NANTES

Nantes : la drogue était cachée dans le local à poubelles

France Bleuil y a 13 heures
Les policiers ont découvert un demi-kilo de résine de cannabis mardi matin dans les caves d’une résidence du quartier Bottière à Nantes.
—————————————————————————————

DIJON

Trafic de drogue : pris en flagrant délit le lundi, condamné le …

France Bleuil y a 12 heures
Le procureur de la république de Dijon Eric Mathais annonce la condamnation d’un jeune trafiquant de drogue de 21 ans interpellé en début …
—————————————————————————————

MURET

BMW, armes et drogue à Muret : 8 condamnés

ladepeche.fr20 oct. 2020
Le penchant de ce Muretain de 34 ans pour les BMW n’a jamais pu être prouvé. Mais son implication à la tête d’un trafic de drogue vient de lui …
—————————————————————————————

CARVIN

Un trafic de drogue démantelé à Carvin, 50kg de cannabis …

La Voix du Nord20 oct. 2020
La PJ de Lille a réussi un vaste coup de filet anti-drogue, en fin de semaine dernière, à Carvin. Le jeudi 15 oc

000000

Selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), les procédures de recherche et les perquisitions menées par les services de la Gendarmerie royale compétents territorialement dans une zone située à la commune rurale d’Asrir, à quelque 15 km de Guelmim, ont permis la saisie d’une cargaison de drogue composée de 57 paquets de chira, d’un fusil de chasse, d’un véhicule tout terrain, d’une motocyclette et d’une arme blanche sous forme de sabre, ainsi que de deux téléphones portables.

La drogue saisie avait été enterrée dans une zone saharienne près d’une tente non habitée, a ajouté la même source, précisant que les recherches et investigations sur le terrain se poursuivent pour interpeller les complices liés au réseau criminel impliqué dans cette opération.

source

000000

Une patrouille pédestre de la Marine Royale marocaine a saisi mardi 20 octobre quatre tonnes de résine de cannabis près d’une plage proche d’Al-Hoceima (nord), a annoncé l’agence MAP en citant une source militaire.

Les trafiquants qui se trouvaient sur place ont pris la fuite, laissant une cargaison de 117 ballots qui ont été saisis, selon la même source.

Une autre opération a permis de découvrir 1,6 tonne de résine de cannabis enterrée dans le désert près d’une tente inhabitée dans la région de Guelmim, selon la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

SOURCE ET PLUS

000000

Après une longue enquête concernant un trafic d’héroïne dans le département de la Vienne et en Charente, les gendarmes ont réussi à mettre la main sur la tête du réseau : un homme qui était déjà emprisonné et qui coordonnait les opérations depuis sa cellule de prison.

LIRE

000000

Une tentaculaire affaire conduite par les gendarmes de Marseille illustre le poids pris par la ’Ndrangheta, redoutable mafia calabraise, dans le trafic de stupéfiants sur la Côte d’Azur.

Ils doivent régler un litige sous le patronage de Domenico Magnoli. Considéré comme l’un des correspondants en France de la redoutable ‘Ndrangheta, mafia calabraise réputée la plus puissante d’Europe, il est consulté comme « juge de paix ». Deux jours plus tôt, à Arma di Taggia (Italie), une transaction portant sur 11 kg de cocaïne a manqué de dégénérer entre des Albanais et le Français Patrick Viégas, parti sans régler la marchandise estimée à 317 000 euros. Carmelo Sgro, un proche de la ‘Ndrangheta considéré comme l’intermédiaire entre les Français et les Albanais, compte sur Domenico Magnoli pour désamorcer le conflit.

Pour les enquêteurs, cette « réunion conspirative » a des airs de confirmationDepuis la saisie en juin 2018 de 20 kg d’herbe dans une voiture de location, ils entrevoient l’existence d’un réseau patronné par la mafia calabraise. L’arrestation d’une mule a mis les gendarmes sur la piste de Patrick Viégas, 32 ans. Une voiture louée au nom de sa mère escortait le convoyeur à son retour d’Espagne et le contrat de télépéage de sa femme montre qu’il s’est rendu au moins une ou deux fois par mois en Espagne ces dernières semaines. A chaque fois avec des voitures de location. En deux ans, il a dépensé plus de 30 000 euros dans une agence d’Antibes. Patrick Viégas devient un objectif prioritaire : il est suivi, filmé, écouté.

Lire l’ enquête de Timothée Boutry et Vincent Gautronneau

relire

FRANCE 🇫🇷 ITALIE 🇮🇹 (Opération Ponente Forever – Côte d’Azur et Riviera): les Magnoli dans le collimateur de la justice

000000

Le poids lourd qui arrivait d’Espagne était en transit dans la région.
En vérifiant la cargaison, les douaniers ont trouvé au milieu du matériel agricole, des palettes filmées, qui renfermaient 340 kilos d’herbe de cannabis.
Le chauffeur routier espagnol a été remis aux policiers de l’antenne bordelaise de l’OFAST;

000000

La cocaïne a été découverte après que les autorités australiennes ont été informées par la Division des enquêtes de la sécurité intérieure des États-Unis (HSI) d’un envoi présumé à destination du pays.

Selon la police locale australienne, l’opération Stalwart a commencé en septembre 2020

La cargaison d’origine brésilienne est arrivée sur le sol australien et a été examinée par des agents des forces frontalières.

Le conteneur réfrigéré contenait environ 2 000 boîtes de diverses pulpes de fruits. Sur ce total, 275 contenaient de la pulpe de banane farcie de cocaïne. Au cours de l’opération, les autorités ont surveillé la destination finale du colis et sont parvenues à un homme de Forestville qui, à la réception de la cargaison, a fouillé les sacs de pulpe de banane pour récupérer la cocaïne.

source

000000

Deux hommes âgés de 20 et 21 ans ont été interpellés par la police après une course-poursuite à Mérignac (Gironde), près de Bordeaux, dans la nuit de vendredi 16 à samedi 17 octobre.

La police avait tenté de contrôler deux voitures qui ont entamé une course-poursuite. Dans l’un des véhicules, 70 kg d’herbe de cannabis et 10 000 € en liquide ont été retrouvés.

Ce sont les policiers de l’unité canine de Bordeaux (Gironde) qui ont procédé à l’interpellation dans la nuit de vendredi 16 à samedi 17 octobre, vers 3 h 20, à Mérignac, relate Sud Ouest.

source

000000

L’opération du 30 novembre 2016 a permis la saisie de plus d’une tonne de cocaïne arrivée à l’aéroport de Biarritz

 

« À chaque fois que je lisais un procès-verbal, je me croyais dans un épisode de “Narcos” (1) », confie l’avocate bordelaise d’un prévenu convoqué dès ce lundi matin par le tribunal correctionnel de Bordeaux pour un procès dans le cadre d’un vaste trafic de drogue entre la Colombie et l’Europe.

Agents infiltrés, téléphones cryptés, cocaïne d’une grande pureté évoquée par tonnes…

Quatre des suspects sont de nationalité colombienne, deux espagnole, deux néerlandaise, une guatémaltèque et une de nationalité française domiciliée au Pays-Bas

« Cette opération est le fruit d’une coopération policière et judiciaire entre autorités américaines, colombiennes, espagnoles et françaises, associant notamment la Drug Enforcement Administration (DEA), la police colombienne et l’UDYCO espagnole »

source

000000

Dans un communiqué, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) indique que ces quantités importantes de chira ont été saisies suite à une opération de surveillance et de suivi à l’entrée de la ville de Mohammedia, où un véhicule utilitaire a été intercepté et son conducteur qui était chargé de l’escorte de la drogue saisie a été interpellé.
Ce sont les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca qui ont mis en échec cette tentative d’exportation de cannabis, vendredi soir, sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST)

000000

Environ 20 000 conteneurs sont manipulés chaque semaine dans le port du Havre.

«Sur les ports, l’automatisation est généralisée, des dizaines de milliers de conteneurs circulants chaque jour» et «la douane* est dépassée», constate Michel Gandilhon qui sans détour l’affirme: « La tâche des forces de l’ordre est très , très difficile. »

* Les services de la douane ont répondu négativement à la demande de reportage sur le port et n’ont pas répondu aux demandes d’interview.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

FRANCE 🇫🇷 (Douaniers et Pafistes): les contrôles aléatoires sont tellement rares que la sécurité est remise en cause

Pourtant des moyens existent pour contrôler et vérifier ces conteneurs.

Encore faudrait-il que la Douane s’y intéresse!

Aujourd’hui, la CELTICS ne suffit plus pour détecter les cibles potentiels.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Mais dans les faits, les moyens manquent toujours.

« On veut bien croire notre nouveau ministre qui a la volonté de lutter contre les drogues, mais il faut à tout prix qu’il mette en musique la partition qu’il nous joue », demande Frédéric Desguerres représentant Unité SGP police FO pour la région Normandie. L’antenne havraise du Service régional de police judiciaire est submergée de dossiers et ne s’intéresse quasiment exclusivement qu’à la cocaïne… Les agents manquent. « Au vu de l’importance des stupéfiants au Havre, l’antenne de la PJ mériterait d’avoir une réelle brigade de stupéfiants avec six personnes supplémentaires, pour avoir au minimum dix personnes qui ne fassent que ça et que les autres enquêteurs s’attaquent au criminel et au financier », demande le représentant syndical.

« Le combat contre ces trafics ne peut absolument pas se mener seul, reconnaissent les magistrats de la Jirs de Lille. Déjà au sein de l’Europe, nous sommes en relation sur des affaires avec Europol ou Eurojust. » Des coopérations ont lieu notamment avec le Brésil et le port de Santos, où les autorités « peuvent nous alerter en amont d’un déchargement », expliquent les magistrats de la Jirs. Toutefois, avec de nombreux pays, « la collaboration est encore à ce jour impossible. C’est compliqué par exemple de coopérer avec le Venezuela ou des pays qui n’ont pas de fichiers ADN ».

À cette coopération pénale délicate, vient s’ajouter la complexité du contexte de libre-échange où environ 20 000 conteneurs sont manipulés chaque semaine dans le port du Havre. «Sur les ports, l’automatisation est généralisée, des dizaines de milliers de conteneurs circulants chaque jour» et «la douane est dépassée», constate Michel Gandilhon qui sans détour l’affirme: « La tâche des forces de l’ordre est très , très difficile. »

Lire toute l’enquête

 

000000

Une plantation illégale de cannabis à Martorell, près de Barcelone, le 6 octobre 2020. – AFP

A la frontière française, la Catalogne (nord-est) est devenue «la ferme (de cannabis) de l’Europe», selon Ramon Chacon, adjoint aux enquêtes criminelles de la police régionale catalane.

L’Espagne représente un tiers des saisies au sein de l’Union européenne, selon le dernier rapport européen sur les drogues, publié en 2019.

Tout a commencé il y a dix ans, lorsque les organisations distribuant le haschich marocain sur la côte méditerranéenne espagnole, qui disposaient déjà d’infrastructures solides et de contacts, «se sont rendues compte qu’elles gagnaient plus d’argent avec la marijuana», poursuit-il.

Avec 25 millions de consommateurs, le cannabis est la drogue la plus consommée en Europe et son commerce y pèserait environ 11,6 milliards d’euros en 2019, selon les estimations d’Europol.

Ces juteux bénéfices attirent en Espagne «les groupes organisés étrangers et multinationaux qui y créent de grandes installations de production pour répondre à la demande dans leurs pays», explique Jan Op Gen Oorth, porte-parole d’Europol.

Des groupes anglais, suisses, serbes, polonais ou français sont séduits par les faibles coûts et la législation espagnole et ses «zones grises», explique Ramon Chacon.

Le commerce et la consommation publique du cannabis sont interdits en Espagne mais la production pour la consommation personnelle est autorisée. Une législation qui a permis la création d’associations de consommateurs sans statut légal qui produisent du cannabis pour leurs membres.

Avec pour résultat, estime Ramon Chacon, une banalisation du cannabis et des «tentacules» du trafic de drogue qui atteignent «toutes les couches de la société», y compris en corrompant policiers et politiciens.

lire

lire ET PHOTOS

000000


%d blogueurs aiment cette page :