THAÏLANDE 🇹🇭 (Douane thaïlandaise) : saisie de 315 kilos d’héroïne avant de partir pour l’Australie 🇦🇺

Les douaniers thaïlandais ont saisi environ 315 kilos d’héroïne , ce qui porte à 2 tonnes le total confisqué depuis le début de l’année, ont indiqué les autorités mardi.

Drogue birmane

Ils n’ont pas précisé d’où provenaient les drogues, mais cette saisie intervient dans un contexte de crainte d’une augmentation de la production en Birmanie voisine, principal fournisseur de drogues illicites de la région, en raison de la grave instabilité qui a suivi l’éviction par l’armée d’un gouvernement élu en février.

Le directeur général du département des douanes, Patchara Anuntasilpa, a déclaré que 134 paquets d’héroïne emballés sous film rétractable, pesant chacun environ 2,4 kilogrammes, avaient été dissimulés dans une cargaison de peinture acrylique destinée à l’Australie.

Seaux de peinture

Il a déclaré que la drogue avait été découverte lundi parce que les paquets d’héroïne étaient placés dans des conteneurs en plastique carrés qui ressortaient sur les radiographies des seaux de peinture.

L’arrestation d’un suspect a permis d’identifier la personne qui l’avait engagé et qui s’est enfuie au Laos, a déclaré Wichai Chaimongkol, secrétaire général de l’Office de contrôle des stupéfiants.

La région du Triangle d’Or, où les frontières du Myanmar, du Laos et de la Thaïlande se rejoignent, est une importante zone de production d’opium et abrite de nombreux laboratoires qui le transforment en héroïne.

source et plus

000000

BEIRUT 🇱🇧 : Lebanon’s drug trade booms with help from Hezbollah’s Captagon connection

Lebanese security forces say they have launched dozens of operations in recent months in search of laboratories manufacturing Captagon pills, while closely monitoring coastal and land borders with Syria in an effort to identify smuggling routes.

The country’s fight against drugs, though, is an uphill battle amid multiple overlapping crises, notably its economic collapse and political paralysis.

And the elephant in the room is Hezbollah: Many suspect the Iran-backed Lebanese militant group facilitates the illicit drug trade to finance its operations while maintaining plausible deniability.

 

Captagon is an amphetamine, and one of the most commonly used drugs on Middle East battlefields.

READ MORE

000000

LIBAN 🇱🇧 (FSI) : saisie de 100 000 comprimés de Captagon cachés dans des stérilisateurs de matériel médical en partance vers l’Arabie saoudite

Photo: Lebanon’s Internal Security Forces

Trois personnes ont été arrêtées au Liban après que la police eut découvert 100 000 comprimés de Captagon que le trio prévoyait d’introduire en Arabie saoudite, ont annoncé les Forces de sécurité intérieure (FSI).

La saisie est la dernière en date suite à une série d’opérations antidrogue menées par les services de sécurité libanais à la suite d’une interdiction par l’Arabie saoudite d ‘importer des produits libanais en avril après que des milliers d’amphétamines aient été trouvées cachées dans des grenades.

source

000000

CANADA 🇨🇦 ( GRC-RCMP – Projet Brisa – Toronto : la saisie aura-t-elle un effet sur le marché illicite?

Selon James Ramer, la saisie aura un grand impact sur le marché de la drogue illicite dans la région de Toronto.

Mais, le professeur au Département de criminologie de l’Université d’Ottawa, Eugene Oscapella, croit que l’intervention policière pourrait entraîner également des effets pervers.

Selon lui, la saisie d’une aussi grande quantité de drogue pourrait créer une pénurie à Toronto, ce qui entraînerait une augmentation des prix de la drogue en circulation.Ça va augmenter les bénéfices des criminels qui n’ont pas été arrêtés. Et ça va forcer les gens qui ont une dépendance à commettre plus de crimes pour acheter les mêmes drogues à des prix plus élevés, explique-t-il.

Le spécialiste du marché de la drogue affirme que la saisie dissuadera certains criminels mineurs, mais que les grandes organisations criminelles trouveront toujours des moyens de continuer leurs activités.

Il faut trouver d’autres moyens.

Principalement, traiter les drogues comme une question de santé, un problème social, au lieu de le traiter comme un problème criminel

source

000000

CANADA 🇨🇦 ( GRC-RCMP – Projet Brisa – Toronto) : des compartiments secrets dans des camions semi-remorques

La police de Toronto dit avoir saisi environ 444 kilos de cocaïne, 157 kilos de méthamphétamine, 427 kilos de cannabis, et des comprimés d’oxycodone.Des semi-remorques avec des compartiments cachés ont été utilisés pour faire passer en contrebande au Canada des centaines de kilos de drogues illégales du Mexique, via les États-Unis, a déclaré mardi la Police de Toronto, qui annonçait le démantèlement d’une vaste opération internationale.

Vingt personnes, pour la plupart originaires du Grand Toronto, font face à un total de 182 accusations, a indiqué la police. Les policiers ont saisi en tout plus d’un millier de kilos de drogues illicites, 21 véhicules, près d’un million de dollars et une arme à feu.

Le chef de la police de Toronto, James Ramer

Les quantités de drogues illicites saisies lors de l’opération sont franchement stupéfiantes « , a déclaré le chef de la police de Toronto, James Ramer, en détaillant les grandes quantités de cocaïne, de méthamphétamines (« crystal meth ») et d’autres substances saisies.

LIRE PLUS

°°°°

La saisie aura-t-elle un effet sur le marché illicite?

Selon James Ramer, la saisie aura un grand impact sur le marché de la drogue illicite dans la région de Toronto.

Mais, le professeur au Département de criminologie de l’Université d’Ottawa, Eugene Oscapella, croit que l’intervention policière pourrait entraîner également des effets pervers. Selon lui, la saisie d’une aussi grande quantité de drogue pourrait créer une pénurie à Toronto, ce qui entraînerait une augmentation des prix de la drogue en circulation. Ça va augmenter les bénéfices des criminels qui n’ont pas été arrêtés. Et ça va forcer les gens qui ont une dépendance à commettre plus de crimes pour acheter les mêmes drogues à des prix plus élevés, explique-t-il.

Le spécialiste du marché de la drogue affirme que la saisie dissuadera certains criminels mineurs, mais que les grandes organisations criminelles trouveront toujours des moyens de continuer leurs activités. Il faut trouver d’autres moyens. Principalement, traiter les drogues comme une question de santé, un problème social, au lieu de le traiter comme un problème criminel, juge-t-il.

SOURCE

000000

MEXIQUE 🇲🇽 (aéroport de Mexicali) : le monomoteur ‘Cessna’ était lesté avec 100 kilos de meth

Les militaires de l’armée mexicaine ont saisi 100 kilos de méthamphétamine dans un « Cessna » d’aéro-club à Mexicali.

Deux personnes arrêtées.

Lire

0000

 

MAROC 🇲🇦 (lutte anti-drogue) : les derniers chiffres de la DGSN

Concernant la lutte contre la drogue et les psychotropes, le directeur de la Police judiciaire, le préfet Mohamed Dkhissi, a fait savoir que les services de la sûreté ont procédé du 1er janvier 2015 au 30 avril 2021, au traitement de 517.166 affaires liées aux crimes de drogue (possession, consommation et trafic), ayant abouti à l’interpellation de 650.150 inculpés, dont 1.770 étrangers, et à la saisie de quantité record de drogue (plus de 787 tonnes du cannabis, près de 7 tonnes de cocaïne, 6.376.454 unités de psychotropes et près de 53 kg d’héroïne).

source

000000

LA RÉUNION 🇷🇪 (Saint-Louis) : plusieurs réseaux démantelés par les gendarmes

Identifié, le fournisseur a été interpellé le 8 juin 2021. La perquisition effectuée a permis de découvrir un véritable laboratoire servant à alimenter plusieurs vendeurs en stupéfiants multiples.

Au cours de cette nouvelle saisie les autorités ont découvert 1,9g de cocaïne, 1,4g de kétamine, 1g de MDMA, 2 cachets d’ecstasy, 10 buvards de LSD, 1 flacon de LSD liquide (pour 100 gouttes), 5 sucres avec LSD, 30 doses d’etizolam (drogue de synthèse), 40,4 g d’herbe de cannabis, 4 chambres de culture avec équipement complet, 47 pieds d’herbe de cannabis, 1 pot de graines de cannabis, 2 balances de précision, 560 euros, 6 feuilles de comptes, du matériel de conditionnement.

Les 2 mis en cause comparaîtront fin août au tribunal judiciaire de St Pierre pour répondre des infractions de trafic de stupéfiants.

lire plus

000000

VIETNAM 🇻🇳 (tribunal de Tay Ninh) : le footballeur nigérian Theophius Ugwu a été condamné à mort mardi dernier pour trafic de méthamphétamine

Theophius Ugwu avait été arrêté le 8 mars 2020 en possession d’environ 6kg de méthamphétamine, en provenance du Cambodge.

source

000000

FRANCE 🇫🇷 (Cité de la Gloire – Toulouse) : saisie d’héroïne et d’ecstasy… devenue tellement banale aujourd’hui

Une enquête des policiers de la sûreté départementale de la Haute-Garonne a permis l’arrestation de trois personnes qui seraient impliquées dans un trafic d’héroïne. Les policiers ont saisi 2,1 kg d’héroïne et plus de 2700 cachets d’ecstasy.

« Petit » marché qui compterait autour de 200 clients réguliers selon un policier spécialisé !

Trois suspects ont été présentés à un juge d’instruction.

lire

000000

THAÏLANDE 🇹🇭 (Tambon Ko Yo – Songkhla) : la police des frontières saisit 100.000 pilules de methamphétamine

La police des frontières a arrêté mardi un trafiquant de drogue et saisi 100.000 pilules de méthamphétamine dans le sud de la Thaïlande. Il a été arrêté lorsque la police a contrôlé sa « Toyota Fortuner » pour une perquisition sur l’autoroute 408 à Tambon Ko Yo à Songkhla.

La police de la patrouille frontalière de Songkhla a identifié le trafiquant de drogue comme étant M. Pipat Noopan, 50 ans, de Nakhon Si Thammarat.

SOURCE

000000

FRANCE 🇫🇷 (Surv de la Douane – BSI d’Halluin-Reckem) : saisie de 46,9 kilos de pâte d’amphétamine sur l’aire de Roncq

Saisie de 46,9 kg de pâte d’amphétamine dissimulés dans les portières d’une voiture arrêtée sur l’aire de Roncq de l’A22.

Le véhicule,en plaque espagnole, arrivait de Belgique.

Pas de chance, le chien de l’équipe cynophile qui accompagnait les gabelous a permis de découvrir planqués dans les portières arrières 46 paquets d’amphétamine.

source

000000

 

AUSTRALIA 🇦🇺 (Port Botany – Sydney) : plus de 300 kilos de méthamphétamine (crystal meth) trouvés sur un cargo thaïlandais

La drogue était cachée dans des radiateurs et des barbecues sur un cargo thaïlandais amarré à Sydney. 

Source

0000

FRANCE 🇫🇷 (Plongée dans un des territoires perdus de la République) : un policier témoigne

Politique-ville-témoignage-policier© Bumble Dee – Shutterstock

Article extrait du numéro spécial « Politique de la ville : 40 ans d’échecs payés par les Français ».

Sur le terrain. Olivier C., jeune policier de 27 ans, opère dans une cité de la banlieue parisienne. Il raconte son quotidien à Contribuables Associés.

« Des groupes de jeunes à plusieurs points stratégiques, chargés de surveiller toutes les personnes qui s’aventurent à pied ou en véhicule, avec des plaques d’immatriculation inscrites sur les murs pour identifier les véhicules banalisés de la Police nationale.

Des conducteurs de moto-cross ou de scooters sans casque traversent le quartier à longueur de journée durant les horaires d’ouverture des points de deal pour veiller au bon déroulement des ventes de produits stupéfiants.

Plusieurs chaises installées au pied des tours ou des canapés dans les halls avec des groupes d’individus en train de fumer la chicha en attendant le client.

Des consommateurs accros qui défilent et sont facilement identifiables par les services de police. Ils se présentent et passent leur commande aux fumeurs de chicha.

À la nuit tombée, plusieurs fois par mois, le quartier est en pleine ébullition.

Un autre individu est positionné dans les étages supérieurs avec les doses sur lui, mais en petite quantité en cas d’interpellation, se charge de vendre de la résine de cannabis, de l’herbe, de l’héroïne ou de la cocaïne en fonction de la demande. Cela ne dure que quelques instants.

Quand la quantité s’amenuise, il va se réapprovisionner chez une « nourrice », qui conserve la drogue en grande quantité chez lui.

À la nuit tombée, plusieurs fois par mois, le quartier est en pleine ébullition. Les mouvements sont limités et l’éclairage public subit des coupures programmées.

Une livraison par un go-fast va avoir lieu pour réapprovisionner le trafic.

Aucune sanction !

Bienvenue au cœur d’un quartier livré à lui-même.

Si le site est classé en QRR (quartier de reconquête républicaine), il sera fait appel à des renforts supplémentaires de policiers pour tenter de mettre un coup d’arrêt à ces trafics.

À la sortie du quartier, les acheteurs sont contrôlés par des policiers en véhicule sérigraphié ou banalisé.

Si la dose est découverte, l’acheteur sera verbalisé via la nouvelle amende forfaitaire délictuelle d’un montant de 150 euros.

De quoi remplir les caisses de l’État, les tableaux statistiques des commissaires de police et réduire les procédures judiciaires qui sont très coûteuses et ne débouchent sur aucune sanction.

Démanteler le point de deal prend plusieurs mois voire des années.

Lorsque les policiers entrent dans le quartier, les guetteurs donnent l’alerte en sifflant et tous les oiseaux s’envolent.

Au pied de l’immeuble, les jeunes se laissent contrôler plus ou moins facilement et ne sont jamais trouvés porteurs de substances sur eux.

Démanteler le point de deal est un travail difficile, qui prend plusieurs mois voire des années. Il est impossible d’obtenir des informations de la part des habitants qui vivent sous la loi du silence et dans la peur de subir des violences.

Quid de la nouvelle plateforme « moncommissariat.fr » mise en place par le ministère de l’Intérieur pour signaler les points de deal ? Les délinquants vivent désormais selon l’adage « Pour vivre heureux, vivons cachés ».

La présence policière nuit au bon fonctionnement du commerce local et les trafiquants ont bien compris qu’il fallait maintenir le calme au sein du quartier pour ne pas être dérangé.

En cas d’incident ou d’émeute, à la suite d’une interpellation qui tourne mal ou du démantèlement d’un réseau, des forces mobiles sont envoyées par le préfet pour des périodes allant d’une à trois semaines.

Les CRS procèdent à quelques interpellations et apaisent les tensions.

Plus personne n’est visible jusqu’à leur départ, le plus rapide possible pour le réseau, et le commerce reprend ses droits.

Une annonce mal vécue !

Le président de la République a annoncé le « Beauvau de la sécurité » fin janvier [2021, NDLR], pour une durée de quatre mois avec des réunions thématiques tous les 15 jours.

L’objectif ? Trouver comment retisser le lien police/population, revoir la doctrine du maintien de l’ordre, renforcer le statut des policiers, etc.

99,6 % des interventions se déroulent sans incident.

L’annonce de la mise en place d’une plateforme pour dénoncer les discriminations commises par les fonctionnaires de police a été très mal vécue par l’institution.

À chaque affaire de violences commises par quelques-uns, c’est sur l’ensemble de la Police nationale que l’opprobre est jeté, alors que 99,6 % des interventions se déroulent sans incident.

Les politiques lâchent et discréditent complètement les agents chargés de la protection des personnes, des biens et des institutions. Un sondage de 2017, avant l’élection présidentielle, indiquait que 52 % des policiers votent pour le Rassemblement National.

La pression du chiffre : Ce ne sont pas les renforts supplémentaires de policiers, la mise à disposition temporaire des unités mobiles, ou le « Beauvau de la sécurité » qui permettront de juguler la criminalité ou la délinquance dans les quartiers.

Encore moins la pression du chiffre imposée par les commissaires de police aux effectifs présents sur le terrain. Il est plus intéressant de verbaliser ou d’interpeller les clients que le vendeur lui-même.

Le vendeur représentera un bâton dans les tableaux statistiques alors que les multiples clients, facilement identifiables, garniront gracieusement les comptes bancaires des commissaires de police via des primes de résultats exceptionnels par des tableaux bien remplis.

Plus qu’une politique répressive, c’est par une politique de prévention efficace que le travail doit se faire. La reconquête des quartiers doit s’appliquer par un retour des services publics.

Là où la République est absente, le séparatisme apparaît et des micro-sociétés se forment.

À quand la sécession ?

Source

000000

SYRIE 🇸🇾 : la frontière entre la Syrie et le Liban est une zone de non-droit

Le Captagon, une manne pour Bachar el-Hassad et le narco-État syrien

«Je savais ce qu’on me demandait de faire. Ils voulaient l’ingrédient principal du Captagon. Et cette drogue est un sale business.» Ces mots sont ceux d’un homme, interrogé par le Guardian, qui a décidé de quitter la Syrie et sa ville de Lattaquié en 2015 pour gagner l’Europe, effrayé à l’idée de trafiquer de la fénétylline et de tremper dans ces mortelles affaires.

Lui a migré, mais beaucoup sont restés et sont entrés dans le jeu. Ainsi que l’explique le quotidien britannique, le Captagon est, pour la région syrienne comme pour son immédiate voisine libanaise, devenu une industrie florissante.

Dans des pays économiquement ravagés, cette «cocaïne du pauvre», utilisée à fins récréatives mais aussi parfois guerrières, est même l’une des industries les plus en vue, en croissance rapide. Au point, raconte le Guardian, de «rivaliser avec le PIB à plat du pays» et de devenir, pour Bachar el-Hassad et son clan, une précieuse source de revenus pour s’accrocher au pouvoir.

La frontière entre la Syrie et le Liban est une zone de non-droit, que le régime a tout intérêt à conserver en l’état.

Dans ce chaos administratif s’est organisé un cartel digne de celui de Sinaloa, au Mexique. Sur une route allant de la vallée libanaise de la Bekaa à la ville-frontière syrienne de Qousseir, les trafics vont bon train, les uns fournissant aux autres les ingrédients nécessaires à la confection du Captagon.

Des miliciens, des figures politiques locales ou des lignées de criminels ont mis la main sur le business –quiconque souhaite en croquer devra en payer le prix. «Ce sont des gens très dangereux», affirme un officiel libanais, interrogé à Beyrouth par le Guardian. «Ils n’ont peur de personne, ils se cachent à la vue de tous.»

Les regards se tournent également vers le port de Lattaquié, plaque tournante de cette chaîne du Captagon. Un cousin de Bachar el-Assad, Samer el-Assad, y règne en maître: selon le quotidien britannique, il fournit un accès aux réseaux et une protection contre une part du marché.

lire plus

000000

LIBAN 🇱🇧 (Bodai) : un laboratoire de drogue démantelé dans la région de Baalbeck

Une unité de l’Armée Libanaise a réussi à identifier et perquisitionner un laboratoire de fabrication de drogue situé dans la localité de Bodai dans la région de Baalbeck, annonce l’Agence Nationale d’Information (ANI).

lire

000000

THAILAND 🇹🇭 (Nakhon Phanom) : Police bust 4 drug runners with 150 million baht of meth

770,000 pills of methamphetamine pills were impounded in Nakhon Phanom today in a bust of 4 suspected drug runners. Police and military cooperated to nab 4 men, aged 21 to 36 hailing from Mukdahan. Nakhon Phanom is a northeastern Thai province that borders Laos, separated by the Mekong River.

source

000000

LIBAN 🇱🇧 SYRIE 🇸🇾 : le Hezbollah a-t-il construit un empire de la drogue via sa «stratégie narcoterroriste»

Le Hezbollah est accusé d’exploiter le désarroi en Syrie en produisant de la drogue dans ce pays ravagé par la guerre avant de les exporter à des fins financières. Les agences de lutte contre les stupéfiants ont récemment déjoué plusieurs opérations de contrebande. (AFP)

Les fruits et légumes libanais ne sont plus les bienvenus en Arabie saoudite après que les autorités portuaires vigilantes du Royaume ont déjoué une tentative de contrebande de stupéfiants dans les grenades.

Le mois dernier, les douaniers du port islamique de Jeddah ont saisi plus de 5 millions de pilules de Captagon savamment cachées dans un envoi de grenade en provenance du Liban. Par ailleurs, des pilules d’amphétamine cachées dans une cargaison de grenade en provenance du Liban ont été saisies dans le port King Abdulaziz de Dammam.

Le Royaume a répondu à l’incident en interdisant l’importation et le transit de fruits et légumes en provenance du Liban.

Waleed Al-Bukhari, l’ambassadeur d’Arabie saoudite au Liban, a révélé qu’il y avait eu des tentatives de contrebande de plus de 600 millions de pilules du Liban au cours des six dernières années.

La tentative ratée de faire passer les pilules d’amphétamines en Arabie saoudite est très probablement liée au groupe chiite aligné sur l’Iran avec une branche militaire active, a déclaré une source anonyme à l’Independent Persian.

La source a souligné l’association réputée du Hezbollah avec la contrebande de drogues, y compris les pilules de Captagon fabriquées en Syrie, une accusation que le groupe nie vigoureusement.

La source a ajouté que le Hezbollah, en vertu de son autorité sur les points de contrôle frontaliers «légaux et illégaux» entre la Syrie et le Liban, pouvait avoir un contrôle  sur toutes les opérations liées à la drogue.

Les responsables et les politiciens du Hezbollah n’ont pas encore commenté les accusations.

source et plus en langue anglaise

000000

CANADA 🇨🇦 (Québec) : saisie de cocaïne et de crystal meth au domicile d’un citoyen au dessus de tout soupçon

La saisie d’une quantité impressionnante de cocaïne et d’une quantité record de crystal meth il y a un mois et demi à Montréal renforce encore la tendance voulant que les grandes organisations criminelles aient de plus en plus recours à des citoyens sans histoire, qui mènent une vie tranquille et rangée, pour les aider dans leurs opérations.

Lire

0000

FRANCE 🇫🇷 (Marseille): ses docks et son trafic conteneur n’entrainant aucune saisie…

A lire dans le n° de mai de GQ France , en kiosque ce mercredi

000000

EXTRAIT

INDONESIA 🇮🇩 : Indonesian police seizes 2.5 tonnes of meth… 1 dead, 17 arrested in operation

Indonesian police said they shot dead one and arrested 17 other people as they broke up a major drug ring attempting to smuggle more than 2.5 tonnes (5,000 pounds) of methamphetamine originating from Afghanistan.

Police found the first load of more than 1,278 tonnes board a ship that docked in Aceh Besar district on April 10. Five days later, police seized another 1,267 tonnes from Aceh Barat district, said the chief of Indonesia’s National Police, Listyo Sigit Prabowo.

SOURCE

000000

ARABIE SAOUDITE 🇸🇦 (port de Jeddah) : les grenades servaient à faire passer du captagon

L’Arabie saoudite a annoncé vendredi la suspension des importations de fruits et légumes en provenance du Liban, affirmant que des cargaisons étaient utilisées pour faire de « la contrebande de drogue » et accusant Beyrouth d’inaction

Une vidéo publiée par SPA montre des , les fruits dissimulant à l’intérieur de petits sacs contenant des comprimés d’amphétamine.

Au total, les douanes du port de Jeddah (ouest) ont retrouvé plus de 5,3 millions de comprimés de captagon dans ces fruits importés du Liban, selon SPA.

source et plus

Riyad a pris ses distances avec Beyrouth, jadis un partenaire proche, ulcérée par la forte influence du Hezbollah, mouvement chiite allié à son grand rival du Golfe, l’Iran.

000000