IRAK 🇮🇶 (Bagdad) : comment l’épidémie de méthamphétamine irakienne ravage le pays

Ce n’est qu’au moment où Ali a essayé de vendre le bidon de gaz de cuisine qu’il avait volé dans la cuisine de ses parents qu’il a réalisé que c’était de la drogue qui le consommait – et non l’inverse. Cet Irakien de 27 ans avait déjà vendu son téléphone portable, ses chaises, son lit et même le matelas sur lequel il dormait pour acheter quelques grammes de plus de crystal meth.

Dans ce pays où les jeunes, qui ont grandi durant une longue période de guerre, aujourd’hui sont confrontés à un chômage de masse et ne peuvent compter sur aucun soutien;  du coup, les gangs de la drogue ont pris la place du vide absolu dans lequel se trouve la jeunesse irakienne.

De la capitale à la ville méridionale de Bassorah, Bel Trew trouve un nombre croissant de toxicomanes – et un système qui est incapable de faire face.

Lire en anglais

Bel Trew

Middle East Correspondent@beltrew

Bel Trew is The Independent’s Middle East Correspondent based in Beirut. Bel has covered the region since the start of the Arab Spring in 2011, reporting on uprisings and civil conflicts from South Sudan to Iraq, from Syria to Yemen. She has also covered the emergence of the Islamic State; the last two wars between Israel and Gaza, and the refugee and migrant crisis in Libya and the Mediterranean.

000000

UK 🇬🇧 (Kingston Crown Court) : on 15 March last year officers at the Port of Brisbane (Australia 🇦🇺 ) discovered the drugs hidden in a specially adapted boom of the excavator

Six men have appeared in crown court charged in relation to the seizure of 450kg of MDMA hidden in an excavator that was shipped to Australia.

The men were all charged with conspiring to export Class A drugs after a joint investigation between the National Crime Agency (NCA) and the Australian Federal Police (AFP).On 15 March last year officers at the Port of Brisbane discovered the drugs hidden in a specially adapted boom of the excavator.

It had been lined with lead to mask 226 packages of MDMA concealed inside. After being emptied of the illegal load, the excavator was delivered to its intended recipient in Sydney.

NCA investigators analysing encrypted messages obtained as part of Operation Venetic – the UK investigation into the EncroChat network – uncovered an alleged criminal conspiracy by a London-based crime group to export drugs in heavy plant machinery to Australia.

EncroChat messages sent between January and June 2020 detailed plans to purchase the excavator in the UK, hand-drawn illustrations of the concealment within the boom, costs relating to the importation and confirmation that it had been loaded onto a Vessel in Southampton on 24 January and arrived in Brisbane seven weeks later.

Yesterday (Tuesday) six men appeared at Kingston Crown Court. They were remanded to appear again on 16 April for a pre-trial hearing.

The defendants are: Danny Brown, 53, of Kings Hall Road, Bromley, Kent; Stefan Baldauf, 61, of Midhurst Road, Ealing, London; Peter Murray, 57, of Trafalgar Road, Greenwich, London; William Sartin, 59, of Timberlong Lane, Basildon, Essex; Piotr Malinowski, 37, of De’Arn Gardens, Mitcham, London, and Tony Borg, 42, of Southwark Path, Basildon, Essex.

Two men aged 33 and 42 were also charged in Australia.

source

000000

THAÏLANDE 🇹🇭 (Région de Nong Khai – zone frontalière du Laos 🇱🇦) : le trafic de méthamphétamine profite du coup d’Etat birman 🇲🇲

Les saisies de « yaba » – nom local donné aux comprimés de méthamphétamine – sont déjà en nette hausse, avec un record de plus de 80 millions de comprimés sur les six derniers mois. 

Et l’ONU met en garde contre un prochain déluge en raison du coup d’arrêt donné à l’économie légale en Birmanie depuis le putsch du 1er février, suivi de condamnations internationales et de manifestations quotidiennes violemment réprimées dans tout le pays.

« Si ce qui est arrivé par le passé peut servir d’indicateur, nous devrions voir une nouvelle hausse de la production de drogues de synthèse« , estime Jeremy Douglas, représentant régional de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime.

Les groupes du crime organisé et milices alliées transfrontalières s’attachent vraisemblablement à mettre à profit les troubles en Birmanie pour renforcer leurs positions, explique-t-il à l’AFP.

Bataille contre la meth

La méthamphétamine sous sa forme cristallisée, la plus puissante, est habituellement envoyée vers des marchés d’outre-mer, plus lucratifs, comme l’Australie et le Japon, même si la pandémie est venue entraver les transferts.

Des patrouilles renforcées à la frontière birmane n’ont guère dissuadé les trafiquants. Les autorités thaïlandaises estiment qu’environ trois quarts de la drogue entrant sur leur territoire transitent par le Laos. La bataille contre le trafic de meth entre les deux pays, séparés par le fleuve Mékong, pâtit d’un manque de personnels et d’équipements –matériel de vision nocturne, capteurs de mouvements, motos…

La baisse du niveau du fleuve causée par la sécheresse et les barrages hydro-électriques construits par Pékin en Chine et au Laos oblige l’unité de la Marine chargée de surveiller la frontière à accroître ses patrouilles terrestres.

source et plus

000000

OCÉAN INDIEN (Marine nationale 🇫🇷 ) : le contrôle de boutres a permis de saisir 8 tonnes 700 de diverses drogues

«Le groupe Jeanne d’Arc composé du PHA Tonnerre, de la frégate de type La Fayette Surcouf, et renforcé temporairement par la Frégate de surveillance (FS) Nivôse, ont, en quelques jours, procédé à la fouille de plusieurs boutres», indique le ministère dans un communiqué. «Ces trois bâtiments ont saisi en tout plus de huit tonnes de cannabis, environ 300 kg d’héroïne et plus de 450 kg de méthamphétamines».

000000

MALAISIE 🇲🇾 (Pelabuhan Klang – Selangor) : les douaniers ont saisi 95 millions de pilules de captagon

En Asie, les douanes malaisiennes déclarent ce mardi 23 mars, avoir intercepté de 94,8 millions de pilules de Captagon, contenant du chlorhydrate de fenetylline (un amphétamine).

Abdul Latif Abdul Kadir, Directeur général des douanes a précisé : «Cette cargaison de drogues d’un poids de 16 tonnes a été trouvées cachée dans des pneus de chariot et était destinée à être expédiée vers un pays tiers d’Extrême-Orient ».

source

000000

FRANCIA 🇫🇷 (policía de París) : solo pensando en sorprender al publico, Policía confunde golosinas de fresa con gran botín de éxtasis

En el reino de la estupidez, desafiaron las leyes del equilibrio

En Perú, hablamos de eso

—-
Mundo LR

19 Mar 2021 | 21:52 h

La policía francesa indicó que tenía una “investigación fructífera” de “un taller de envasado de estupefacientes (MDMA, éxtasis) que abastecía a fiestas clandestinas”.

Foto: Préfecture de Police / Twitter

Las autoridades policiales comunicaron que el cargamento de drogas incautado valía más de 1 millón de dólares. Pruebas toxicológicas determinaron que se trataba de dulces.

Mundo LR

En Francia, una gran cantidad de la droga MDMA, comúnmente conocida como éxtasis, incautada por la policía de París el miércoles pasado resultó ser un montón de caramelos de fresa. El cuartel de la Policía de la capital francesa informó el miércoles a través de su cuenta de Twitter que tenía una “investigación fructífera” de “un taller de envasado de estupefacientes (MDMA, éxtasis) que abastecía a fiestas clandestinas”.

Las incautaciones de estupefacientes pueden identificarse erróneamente: en 2020 se afirmó inicialmente que la mayor redada de ketamina de Tailandia era un tipo de agente de limpieza, precisó el portal BBC.

Con información de AFP.

leer todo

000000

FRANCE 🇫🇷 (Drogues) : dans un entretien au Parisien – Aujourd’hui en France, Gérald Darmanin dresse un un bilan positif sur près d’un an d’action contre le trafic de stupéfiants

QUID de la cyber-distribution via Twitter ?

QUID de l’incapacité de nos cyber-services pour supprimer les milliers de propositions de stups, d’armes et d’offres pédocriminelles ?

QUID de l’implantation des nouveaux points de vente ?

QUID du contrôle efficace possible dans nos ports maritimes ?

QUID de l’embouteillage des services judiciaires ?

QUID de l’économie souterraine qui alimente des quartiers défavorisés ?

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

EXTRAITS

de

l’interview cocorico !

Par Jean-Michel Décugis et Damien Delseny

Il y a neuf mois vous avez fait de la lutte contre le trafic de drogue une priorité. Quel est votre bilan ?

Nous sommes en train de regagner le terrain. Et c’est sans précédent. Nous menons la bataille sur deux fronts : l’offre et la demande. L’offre, avec la lutte contre les trafics internationaux, les grossistes et tous les points de deal que nous avons recensés et ciblés, mais aussi en travaillant sur la demande, avec les consommateurs et les amendes forfaitaires délictuelles (AFD) pour usage de stupéfiants (NDLR : 200 euros et une inscription au fichier des antécédents judiciaires).

Cela signifie que la demande reste forte ?

Oui. La preuve, c’est que dans une année 2020 marquée par le confinement et le couvre-feu, les saisies de drogue ont été très importantes.

Est-ce lié, selon vous, à la création de l’Office anti-stupéfiants, l’OFAST ?

Il y a tout un dispositif. Avant, les services travaillaient en silo, l’ OFAST, voulu par le président de la République, c’est la task-force au service d’une mobilisation générale anti-drogue, une DEA (la Drug Enforcement Administration aux Etats-Unis) à la française. Dans chaque département, désormais, une cellule du renseignement opérationnel sur les stupéfiants coordonne l’action. Cela a contribué à démanteler 12622 réseaux l’an dernier.

Vous aviez recensé en septembre 3952 points de deal en France, combien ont été démantelés ?
Quatre cent cinquante. Et nous allons accélérer la cadence.
Justement, ces attaques contre la police vous les attribuez à la lutte contre le trafic de drogue ?
Il y a un lien évident entre le trafic de drogue et la violence. Mais pas seulement contre les forces de l’ordre.
Vous pensez aux règlements de compte et aux rixes entre bandes ?
En tout cas, tous les règlements de compte commis pendant l’été étaient en lien avec le trafic de drogue, à l’exception des épisodes violents survenus à Dijon avec la communauté tchétchène. C’est une inquiétude et, en même temps, la conséquence du travail mené par la police sur le terrain.
Il y a aussi les armes ?

Les dealers se sont beaucoup armés aussi. A titre d’exemple, en novembre 2019, quand on démantelait un trafic, 8% des personnes interpellées étaient porteuses d’armes à feu. Aujourd’hui, c’est 22%. C’est la preuve d’une militarisation du trafic de drogue.

Y a-t-il toujours une loi du silence dans ces quartiers ?
De moins en moins, et je m’en réjouis. C’est tout l’intérêt de la plate-forme de signalement mise en place (moncommissariat.fr et la brigade numérique de la gendarmerie).
Cela veut-il dire que les méthodes des trafiquants s’adaptent à la conjoncture ?
Entre mars et juin, période de confinement, le trafic s’est effondré. Notamment en raison de l’arrêt du trafic aérien et de la limitation de la circulation routière. Mais, en réalité, ce trafic s’est transformé avec le développement de la livraison à domicile. On a vu arriver des plates-formes sur les réseaux sociaux comme sur Snapchat pour passer les commandes et, ensuite, des livraisons avec scooters, motos ou même voitures. Il y a aussi les livraisons par voie postale.
Votre action vise aussi les consommateurs. Grâce aux AFD, les amendes forfaitaires délictuelles, peut-on dresser une cartographie précise de cette consommation, et un profil des clients ?
J’ai demandé une analyse plus fine de cette question. Il y a d’abord une consommation de proximité par des habitants de ces quartiers populaires. Mais il y a aussi une population plus bourgeoise qui consomme et qui, elle, se fait livrer à domicile. La consigne que j’ai donnée, notamment à la préfecture de police de Paris, c’est aussi d’être présent dans les quartiers plus « huppés » pour contrôler ces livraisons à scooter ou moto. Arrêtons d’accepter la consommation mondaine de la drogue.
Dans votre guerre contre le trafic, vous comptez aussi sur les élus ?
Nous allons proposer aux 100 maires les plus concernés de travailler étroitement avec nous. Parce que nous avons besoin d’eux aussi pour un travail plus social, afin de sortir certains consommateurs de leurs addictions, de travailler sur la re scolarisation. Dans les écoles parmi les plus touchées, nous allons renforcer, avec Jean-Michel Blanquer, la vidéoprotection et les contrôles aux abords.
Pour lutter contre ces équipes très organisées, il faut aussi du matériel. Où en est-on de l’utilisation des drones ?
Cela va être débattu cette semaine devant le Sénat dans le cadre de l’examen du projet de loi sur la sécurité globale. Pour l’instant, faute de cadre législatif, ils sont au garage.
L’occupation des halls d’immeuble se poursuit même durant le confinement ou le couvre-feu…
C’est un délit, mais il est difficile à réprimer puisque personne ne témoigne. Donc nous allons mettre en place en octobre, là aussi, un système d’amende forfaitaire, ce qui permettra de verbaliser mais aussi d’inscrire ces personnes contrôlées au fichier des antécédents judiciaires et ainsi de mieux identifier ceux qui travaillent comme petites mains dans les réseaux.
A Paris, la consommation de crack reste un problème récurrent…
Le problème du crack, c’est qu’il engendre une très forte dépendance. Les effets sur la santé physique et mentale sont dévastateurs et la détérioration de ceux qui consomment est rapide et souvent inéluctable. C’est une toxicomanie qui touche particulièrement des personnes fragilisées déjà, venant des classes populaires et parfois une population immigrée clandestine. L’intervention et le rôle de la police sont très compliqués. Il y a des saisies et des revendeurs arrêtés tous les jours, mais c’est une drogue très facile à fabriquer. Il faut travailler avec le corps médical et social des villes touchées pour pouvoir faire un accompagnement qui ne soit pas que policier.
Vous parlez de prévention. Votre plan de bataille comporte-il un volet préventif ?
Oui, et nous devons être plus efficaces sur la prévention. Nous n’avons pas encore gagné la bataille pour expliquer que la drogue, c’est vraiment de la merde. Le Premier ministre a donné son accord pour lancer une vaste campagne de communication sur le sujet. Il n’y en a pas eu depuis le début des années 1980. Il faut démontrer la nocivité absolue des stupéfiants dans le décrochage scolaire, dans les maladies psychologiques, dans les violences conjugales, dans les accidents de la route.  La drogue n’est pas un produit sympathique. La drogue, c’est la mort.

SOURCE et l’intégralité de l’interview


Étant tous égaux devant la loi, merci de signer la pétition pour un contrôle dépistage de drogues sur l’ensemble de nos élus faiseurs de lois, des décideurs, des douaniers, des policiers, des gendarmes et des magistrats

Pour signer la pétition

000000

INDONESIE 🇮🇩 (Jakarta) : l’Agence nationale des stupéfiants (BNN) a demandé la peine capitale pour les personnes impliquées dans le trafic de drogue dans le pays

Au moins 404,9 kilogrammes de drogues confisquées lors de raids de drogue au cours des trois derniers mois ont été détruits mercredi dans la cour du quartier général de la police d’Aceh à Banda Aceh.

La méthamphétamine cristalline a été détruite à l’aide d’une bétonnière en présence du gouverneur d’Aceh Nova Iriansyah et de représentants du gouvernement local. Les drogues ont été examinées par la Food and Drug Monitoring Agency (BPOM) avant d’être détruites, a indiqué la police.

L’inspecteur général Wahyu Widada, chef de la police d’Aceh, a déclaré que la méthamphétamine détruite mercredi avait été saisie par une équipe conjointe composée de responsables d’Aceh et de la police nationale lors d’une série de raids contre la drogue depuis le début de cette année.

L’année dernière, près d’une tonne de crystal meth a été confisquée lors de raids contre la drogue. L’Agence nationale des stupéfiants (BNN) a demandé la peine capitale pour les personnes impliquées dans le trafic de drogue dans le pays. Le président indonésien Joko Widodo a également émis des ordonnances de fusillade à vue contre les piliers de la drogue.

°°°°°°°°°

Police Confiscate 144.5 tons Marijuana from Huge Dealer

TEMPO.CO, Jakarta – The West Jakarta Police busted a top drug dealer specializing in cannabis or marijuana. The police confiscated 144.5 tons of evidence. 

read more

000000

000000

FRANCE 🇫🇷 (Cyber-services) : les réseaux sociaux sont les meilleurs alliés de la « grande distrib » de drogues

Sur Twitter, d’innombrables annonces semblables à celle ci-dessous sont postées à longueur de journée. https://france3-regions.francetvinfo.fr/image/zZSlv0XhrCj0OWjlB5CRR7XmUGA/930x682//filters:format(webp)/regions/2021/03/10/6048cefeb4c7a_1f-5225078.jpg

© DR Twitter

Grâce à ces réseaux sociaux, plus besoin d’aller traîner dans des points de deal mal fréquentés pour acheter une barrette de shit ou un gramme de coke. Pour les moins téméraires, il suffit d’envoyer un message et d’attendre tranquillement sa livraison à la maison.

Une cybercriminalité difficile à traquer

Le procureur Eric Vaillant

Toutefois, ces cyberpatrouillages demandent du temps et des moyens aux forces de l’ordre. « Tout ce qui est sur internet demande de longues investigations, il y a des délais de réquisition. Ce n’est pas si simple« , reconnaît le procureur Eric Vaillant.

Yannick Biancheri, le syndicaliste membre de la Police Nationale de l’Isère, est plus sévère : « Nos méthodes évoluent, on s’adapte. Mais on aura toujours un train de retard. Les trafiquants ont des moyens quasiment illimités, sans problèmes d’argent ni de paperasse. Nous, on n’est pas aussi réactifs, on est toujours à la traîne. Le jour où on comprendra qu’il faut des moyens conséquents, comme du matériel et des formations, là, on pourra peut-être rivaliser« .

Cette forme de délinquance est prise très au sérieux par les forces de l’ordre et le Parquet, mais tous s’accordent sur une chose : les trafiquants s’adaptent à la vitesse de la lumière et ils trouveront toujours de nouvelles combines pour vendre leurs produits.

A ce jour, les TWITTER, Snapchat et autre Wahtsapp ne modèrent toujours pas !

SOURCE

000000

VIETNAM 🇻🇳 (province de Tây Ninh) : un Nigérian condamné à mort pour trafic de drogue

Le Tribunal populaire de la province méridionale de Tây Ninh a condamné à mort, par jugement de mardi 2 mars, Ekwegbalu James Nzube, né en 1976, de nationalité nigériane, pour trafic de drogue.
°°°°°
Ekwegbalu James Nzube a été arrêté, à 20h00 le 30 juillet 2020, en train d’entrer illégalement au Vietnam depuis le Cambodge par des gardes-frontières à la borne frontière N°170/3 dans la commune Loi Thuân, district de Bên Câu, province de Tây Ninh.

Il venait du Cambodge avec quatre paquets dans ses bagages contenant près de 4 kg de cristaux blancs, confirmés plus tard comme de la méthamphétamine.

A t-il été utilisé comme appât ‘offert’ aux gardes-frontières alors qu’une quantité plus importante passait au même moment?

000000

CALIFORNIE 🇺🇸: la consommation de fentanyl, l’épidémie silencieuse qui ravage San Francisco

Nombre de morts du Covid-19 à San Francisco en 2020 ? 235.

Nombre de victimes de surdoses ? 699.

——-

Le rapport du médecin légiste de la ville publié en janvier a créé un choc : l’an dernier, la drogue a tué trois fois plus d’habitants que la pandémie.

Un record absolu : en 2019, les surdoses avaient emporté 441 personnes, déjà une augmentation de 70 % par rapport à 2018 (259 morts). En 2020, San Francisco – qui possède le taux de mortalité par Covid-19 le plus faible de toutes les grandes villes américaines – a perdu deux personnes par jour, en moyenne, à cause de la drogue. Une épidémie « silencieuse », terrée dans les contre-allées du centre-ville et les chambres d’hôtel pour indigents.

Comme dans le reste des Etats-Unis, la plupart des overdoses sont liées à la consommation de fentanyl, un opioïde de synthèse, apparu dans l’est des Etats-Unis en 2013, et cinq ans plus tard dans la baie de San Francisco.

lire

000000

AUSTRALIE 🇦🇺 (Sydney): Scott Miller, 45 ans, et un complice ont été interpellés pour narco-distribution dans l’État de Nouvelle-Galles du Sud

L’Australien Scott Miller, meilleur nageur du monde sur le 100m papillon en 1995, a été arrêté par la police à Sydney. Il est soupçonné de diriger un trafic de stupéfiants, trafiquant notamment de la méthamphétamine.

Scott Miller, 45 ans, et un complice ont été interpellés mardi lors de descentes de police dans la banlieue de Sydney.

Ils sont accusés d’avoir fourni pour deux millions de dollars australiens (1,3 million d’euros) de méthamphétamine. La drogue était cachée dans des bougies. La police a également saisi un kilo d’héroïne, d’autres drogues et de l’argent liquide. Un porte-parole de la police a présenté M. Miller comme le chef d’un « réseau criminel » qui vendait la méthamphétamine dans l’Etat de Nouvelle-Galles du Sud, précisant que l’enquête se poursuivait.

source

000000

THAÏLANDE 🇹🇭 (Bangkok): arrestation de Lee Chung Chak, citoyen de Hong Kong, ancien camarade de prison de Tse Chi Lop

Lee Chung Chak

Après l’arrestation à Amsterdam de Tse Chi Lop, présumé être le numéro un de la drogue dans le Triangle d’Or, c’est au tour de Lee Chung Chak, un deuxième haut dirigeant d’un vaste syndicat de la drogue, d’être arrêté, a déclaré un responsable thaïlandais des narcotiques, alors qu’un filet transnational se resserre sur le groupe Sam Gor, qui, selon la police, domine le commerce annuel de la drogue dans la région Asie-Pacifique, d’une valeur de 70 milliards de dollars.

lire plus

more

000000

MEXIQUE 🇲🇽: la marine mexicaine a procédé à la saisie de 2,5 tonnes de méthamphétamine et 100.000 pilules de fentanyl

La marine mexicaine a procédé à une importante saisie de drogue. Quelque 2,5 tonnes de méthamphétamine et 100.000 pilules de fentanyl ont été découvertes sur un bateau, a annoncé la justice mexicaine.

La saisie a eu lieu dans l’État de Sinaloa, où sévit le cartel du même nom dirigé autrefois par Joaquín Guzmán, alias «El Chapo». Deux personnes ont été arrêtées.

LIRE PLUS

000000

EUROPE 🇪🇺 (Méthamphétamine): des chimistes mexicains travaillent désormais aux Pays-Bas 🇳🇱 et en Belgique 🇧🇪

USA 🇺🇸 (DEA): January 27 – 2021 – Recent News Releases

January 26, 2021

Estherville, Iowa, Police Officer Honored for Commitment to Drug Abuse Prevention

ESTHERVILLE, IOWA – An Estherville, Iowa, police officer is being honored by the United States Attorney’s Offices for the Northern and Southern Districts of Iowa and the Drug Enforcement Administration (DEA) for his commitment to reducing drug abuse.  The recipient of the Enrique S. Camarena Award is Captain Nathaniel Dunlavy of the Estherville Police Department.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

January 26, 2021

Cuba man sentenced for meth trafficking following high-speed police chase

KANSAS CITY, Mo. – A Cuba, Missouri, man has been sentenced in federal court for methamphetamine trafficking following a high-speed police chase.

Shannon L. Brim, 33, was sentenced by U.S. District Judge Roseann Ketchmark on Monday, Jan. 25, to 14 years in federal prison without parole.

On Sept. 20, 2020, Brim pleaded guilty to one count of possessing methamphetamine with the intent to distribute.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

January 25, 2021

Passaic County man admits participating in heroin conspiracy

NEWARK, N.J. – Special Agent in Charge of the Drug Enforcement Administration’s New Jersey Division Susan A. Gibson and Acting U.S. Attorney for the District of New Jersey Rachael A. Honig announced a Passaic County, New Jersey, man today admitted conspiring to distribute heroin and to distributing a quantity of heroin.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

January 25, 2021

St. Louis man sentenced to 13 years for meth distribution

ST. LOUIS – U.S. District Judge Ronnie L. White sentenced LeVaughn Neal to 156 months in prison today. The 36-year-old St. Louis, Missouri, resident pleaded guilty in October to one count of possession with intent to distribute methamphetamine.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

January 25, 2021

Three Men Plead Guilty to Smuggling Nearly 1,500 Kilos of Cocaine

NEWPORT NEWS, Va. – Three Colombian nationals pleaded guilty today to possessing with the intent to distribute nearly 1,500 kilograms of cocaine when they were interdicted in an unregistered vessel on the Pacific Ocean.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

January 25, 2021

Alleged leaders of Gangster Disciples indicted on racketeering charges

EAST ST. LOUIS, Ill. – The U.S. Attorney for the Southern District of Illinois, Steven D. Weinhoeft, announced today that seven alleged members of the violent Gangster Disciples gang, including top national and state leaders, have been charged in a federal indictment accusing them of a years-long interstate racketeering conspiracy involving multiple murders, drug trafficking, and other crimes. Certain defendants were also charged with murder, attempted murder, and various firearms crimes.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

January 25, 2021

Licensed pharmacist from Unadilla charged with federal drug and firearms charges

BINGHAMTON, N.Y. – Mark Mongillo, 31, of Unadilla, New York, appeared in federal court today on a criminal complaint charging him with methamphetamine distribution charges and possession of a firearm in furtherance of a drug trafficking crime, announced Acting United States Attorney Antoinette T. Bacon and U.S. Drug Enforcement Administration Special Agent in Charge Ray Donovan, New York Division.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

January 25, 2021

Three Charged with Conspiring to Traffic Crystal Meth

WEST PALM BEACH, Fla. – Armando Arizmendi-Garcia, 24, Bianey Gonzalez-Arizmendi, 28, and Oscar Daniel Martinez-Nunez, 21, have been charged with conspiring to distribute over 30 pounds of crystal methamphetamine.  The three defendants are Mexican nationals.  Two of the defendants made their initial appearances today in federal magistrate court in West Palm Beach. The third defendant made his initial appearance on Friday, January 22, before a federal magistrate judge in Wisconsin, where he was arrested.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

January 25, 2021

Dominican National sentenced to nine years in prison for running conspiracy to traffic kilos of heroin and cocaine

PROVIDENCE, RI – A Dominican national that led a conspiracy that imported at least ten kilograms of heroin and five kilograms of cocaine from California, and who conspired with others to work at his direction to store, process, and package the drugs in an apartment he rented in West Warwick to be used as a stash house, has been sentenced to nine years in federal prison.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
January 25, 2021

Passaic County man admits participating in heroin conspiracy

NEWARK, N.J. – Special Agent in Charge of the Drug Enforcement Administration’s New Jersey Division Susan A. Gibson and Acting U.S. Attorney for the District of New Jersey Rachael A. Honig announced a Passaic County, New Jersey, man today admitted conspiring to distribute heroin and to distributing a quantity of heroin.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

January 22, 2021

Buffalo woman arrested on fentanyl and crack cocaine charges in the Southern Tier

BUFFALO, N.Y. – Jade Hooks, 22, of Buffalo, NY, was arrested and charged by criminal complaint with possessing with intent to distribute fentanyl and crack cocaine, announced United States Attorney James P. Kennedy, Jr., Western District of New York and U.S. Drug Enforcement Administration Special Agent in Charge Ray Donovan, New York Division. The charges carry a maximum penalty of 20 years in prison and a $1,000,000 fine.

000000

FRANCE 🇫🇷 (place Beauvau): récital sans surprises des duettistes Schiappa et Darmanin

« 88 tonnes de cannabis, 11,5 tonnes de cocaïne et 1 tonne d’héroïne », ce sont les premiers chiffres des saisies de drogue réalisées en 2020, livrés ce matin par Gérald Darmanin, qui restent très élevés pour le ministre de l’Intérieur et proches de ceux des années précédentes, malgré le contexte de la crise sanitaire.En clair tout baigne, alors qu’au bas mot, plus de 1.000 tonnes de haschich ont été consommé en France durant la même période, plus de 150 tonnes de coke et pas moins de 10 tonnes d’héroïne.

Les dernières données disponibles en termes de niveaux de consommation des drogues illicites en France proviennent de l’enquête Baromètre santé 2017qui précisait que le cannabis restait de très loin la substance illicite la plus consommée, aussi bien chez les adolescents qu’en population adulte, avec au total 18 millions de personnes à l’avoir déjà essayé et 45 % des individus âgés de 18 à 64 ans.

Alors, est-ce normal de mobiliser nos FDO dans un combat sans fin, en brisant la vie de toutes celles et ceux qui auront été et seront verbalisés, alors que ce sont pour la quasi totalité des citoyens respectables ? Assurément NON!

Pourquoi ne pas faire subir un test à tous les régaliens et à tous nos élus, aux artistes qui finissent toujours par nous dire qu’ils ont consommé, à nos animateurs des médias comme à tous nos dirigeants performants ? Allez Gérald, encore une petit effort, il suffira d’un décret, et hop, tous les citoyens sans test de contrôles anti-drogue seront verbalisés.

Il y a quelques semaines Aviseur publiait ces articles:

FRANCE 🇫🇷 (narco guerre): nos régaliens sont les meilleurs, c’est bien connu!

FRANCE 🇫🇷 (Cartel des tartuffes): les duettistes Schiappa et Darmanin s’en vont en guerre contre les trafiquants de drogue

000000

Pour mémoire:

DNRED (Douane française): opérations d’infiltration menées par NS 55 et quantités de drogues saisies

000000

 

 

 

 

 

FRANCE 🇫🇷 (Drogues): la politique en matière de lutte contre la drogue est un échec

A l’initiative du Collectif pour une nouvelle politique des drogues (CNPD) réunissant des associations telles que la Fédération addiction, le Syndicat de la magistrature ou encore Médecins du monde, un sondage a été réalisé par l’institut CSA pour savoir ce que pensent les Français de ces politiques.

Pour 66% des Français, la pénalisation pour usage n’est pas efficace pour lutter contre la consommation de drogues.

Le dernier exploit de Gérald Darmanin dans l’arsenal répressif en instaurant une amende forfaitaire délictuelle, mise en place le 1er septembre 2020, n’est soutenu que par une hiérarchie policière préférant s’assurer de bonnes statistiques plutôt que de lutter efficacement contre la consommation de drogues qui explose, surtout auprès des adolescents.

La responsabilité morale de tous les tartuffes qui cautionnent encore cette politique rétrograde est engagée.

lire l’article de Libération pour ce cinquantième anniversaire

000000

 

PAYS-BAS 🇳🇱 (Interpol): arrestation à Amsterdam de Tse Chi Lop, important producteur et fournisseur sur le plan mondial de méthamphétamines

Les autorités australiennes l’avaient dans le collimateur depuis  de nombreuses années.

« Tse Chi Lop est du niveau d’El Chapo ou peut-être de Pablo Escobar », a déclaré Jeremy Douglas, représentant de l’Asie du Sud-Est et du Pacifique à l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), à Reuters en 2019.


Tse Chi Lop, citoyen canadien d’origine chinoise, a été désigné par l’Office des Nations unies contre les drogues et le crime (ONUDC) comme étant le chef présumé de l’immense cartel asiatique connu sous le nom de « Sam Gor », un important producteur et fournisseur sur le plan mondial de méthamphétamines.

« Sam Gor » blanchirait les milliards provenant de la drogue notamment via des casinos, des hôtels et des sociétés immobilières de la région du Mékong, en Asie du Sud-Est.

PLUS

MORE

Asia’s drug ‘kingpin’ more Hollywood than reality

000000

MEXIQUE 🇲🇽 (Infrastructures portuaires): c’est désormais le SEMAR (Secrétariat de la Marine) qui est en charge du contrôle

Le président du Mexique, Andrés Manuel López Obrador, a pris la décision de confier le contrôle et l’administration des ports du pays au SEMAR (Secrétariat de la Marine). Auparavant le contrôle était à la charge du SCT (ministère civil des Communications et Transport).

Dans une vidéo publiée sur ses réseaux sociaux, le président mexicain a affirmé, ce qui est de notoriété mondiale, que les ports du pays sont devenus des enclaves extrêmement importantes pour le crime organisé, à travers lesquelles transitent de grandes quantités de drogues

Certains critiques de cette décision exécutive ont affirmé qu’il s’agissait d’une étape de plus dans un processus profond de militarisation de l’État mexicain.

000000