BELGIQUE 🇧🇪 : démantèlement d’un réseau international de narcos soupçonné d’avoir importé en Belgique plus de 15 tonnes de cocaïne via les ports d’Anvers et de Rotterdam

Armes à feu, voitures, téléphones portables cryptés, montres de luxe, chevaux… Un large éventail de biens a été saisi, ainsi que « plus de 1,6 tonne de drogues en vrac ».

Le réseau était soupçonné d’avoir des ramifications en Espagne et en Colombie.

En Belgique, un laboratoire de transformation de la cocaïne a été « démantelé », un autre lieu de stockage perquisitionné, et « des dépôts de déchets chimiques » ont été découverts. Près de 600 kg de cocaïne ont été saisis.

SOURCE

000000

BELGIQUE 🇧🇪 (Anvers) : les douaniers ont saisi plus de 2 tonnes 500 de coke dans un conteneur de bananes

Les Douaniers d’Anvers ont saisi, le 14 octobre dernier, 2.508,83 kg de cocaïne dans un conteneur frigorifié.

La cargaison de cocaïne, acheminée par bateau depuis Guayaquil en Équateur avec une escale au Panama, était dissimulée dans un conteneur frigorifié transportant des bananes.

source

000000

DNRED 🇫🇷 (opérations anti-stups internationales): le regard de Jean-Henri Hoguet, ancien patron de la DNRED (1987-1991), qui a « recruté » Marc Fiévet.

Pour Rue89, Jean Henri Hoguet ancien patron de la DNRED (1987-1991) a accepté de répondre, par mail, à quelques questions.
Jean Henri Hoguet ancien patron de la DNRED (1987-1991)

Sans fioritures:

Comment expliquez-vous l’absence de soutien des responsables politiques vis-à-vis de Fiévet ?

Les dits « responsables » se sentent éventuellement concernés par les actions qu’ils ont conduites ou autorisées ou qui sont intervenues durant leur mandat, mais rarement pour celles qui sont intervenues des années auparavant. A fortiori lorsque la majorité politique a changé.


Pensez-vous que cette affaire puisse remettre en cause le système des aviseurs ?

Plus qu’un aviseur, Fiévet était un infiltré. Il est clair que ne pas soutenir un infiltré ne peut que tarir le recrutement.

L’aviseur normal ne doit pas s’attendre à une protection particulière. Il donne une information, on l’exploite et si il y a un résultat il sera rémunéré en fonction de celui-ci. Tout ce qu’on lui garantit, c’est de conserver son anonymat.


Marc Fiévet estime que certains de ses signalements n’ont pas débouché sur une intervention des douanes…

C’est vraisemblable et c’est normal. Toutes ces affaires sont internationales, elles mettent en jeu de nombreux services et les informations doivent transiter par des chaines hiérarchiques relevant de plusieurs pays.Vous pouvez ajouter le facteur temps, souvent essentiel, le facteur météo, la chance ou la malchance, pour comprendre que donner une info et réaliser une affaire sont deux choses différentes.


Comment se situe la France, en matière de lutte contre le trafic international ?

En Europe , je crois que nous sommes parmi les gens qui comptent, comme les Britanniques. Il faut tout de même savoir que l’on estime que l’on n’arrête que 5 à 10% de la drogue et qu’il a été jusqu’ici impossible de faire mieux. Beaucoup de pays font plus mal ! C’est le problème de la demande qu’il faudrait traiter, car il est illusoire de croire que l’on règlera la question en jugulant l’offre, ce qui est impossible dans un monde de plus en plus ouvert, avec des États aux motivations souvent antagonistes. Croit-on résoudre l’alcoolisme en supprimant l’alcool ?


Que faudrait-il changer pour accroître l’action des douanes en la matière ?

Le problème ne concerne pas que la douane, mais aussi la police et la gendarmerie. Il faut développer le renseignement aux plans national et international. L’échange de renseignements se heurte à de nombreuses difficultés : égoïsme des services qui travaillent d’abord pour eux mêmes, rivalités entre services, confidentialité des sources, rémunération des indics,etc.

Après le triste exemple Fiévet, il faudrait se donner les moyens d’avoir des infiltrés, de s’en occuper, de leur fournir protection. Ce qui implique des moyens considérables, notamment juridiques. Je doute qu’on en prenne le chemin, car les efforts à consentir ne peuvent être garantis au niveau des résultats à en escompter.

Publié le 09 décembre 2007, par David Servenay

Dans la peau d’un narco infiltré au coeur de la mafia de Marc Fiévet et Oliver-Jourdan Roulot, éditions Hugodoc

Au service de l’État à travers la douane, 1954-1996 de Jean-Henri Hoguet, éditions l’Harmattan

000000

ACORES 🇵🇹 (opération Midas-Ballestrinque) : les agents du SVA 🇪🇸 arraisonnent le ‘sloop Goldwasser’ lesté de 2 tonnes 500 de cocaïne

La dernière cargaison saisie de 2.500 kilos de cocaïne est arrivée ce vendredi au port de Vigo où elle a été déchargée.

le Goldwasser

La cargaison de coke était transportée par un voilier, le Goldwasser, intercepté dans le nord des îles des Açores le 8 octobre après un arraisonnement par des agents de la « Policia Nacional » (GEOS) et un équipage d’assaut du navire de surveillance douanière du SVA Petrel.

La détection du narco-voilier est le résultat d’une opération conjointe du fisc et des équipes d’analyse britannique et française, de la police néerlandaise et …de la DEA .

L’opération « Midas-Ballestrinque » a permis le démantèlement d’une organisation basée sur la Costa del Sol et le Campo de Gibraltar. Il s’agit de la quatrième organisation démantelée depuis juillet dans le sud de la Péninsule auprès de laquelle trois tonnes et demie de cocaïne ont été saisies, selon des sources policières.

Une autre cargaison est tombée entre les mains de la police alors qu’elle se dirigeait vers la Galice il y a deux semaines.

4.248 kilogrammes se trouvaient à bord d’un bateau de pêche vénézuélien et 20 personnes ont été arrêtées, dont le chef de ce transport. Il s’agit d’un trafiquant hispano-marocain, sur lequel pesait une décision d’extradition et qui s’était réfugié en Catalogne où il se planquait. Cette enquête conjointe de la « Policia Nacional » et de la Police judiciaire portugaise, avec la participation de la Marine française, a permis de constater que les grandes organisations implantées en Amérique du Sud utilisent les anciennes méthodes des transporteurs galiciens pour accroître la sécurité de leurs opérations maritimes.

source

000000

COLOMBIE 🇨🇴 (Interpol): un narcotrafiquant marseillais écroué après avoir été localisé sur l’île de San Andrés

Un narcotrafiquant marseillais de 34 ans recherché par Interpol a été localisé sur l’île colombienne de San Andrés.

Il vient d’être écroué dans une prison colombienne avant son extradition vers la France.

Source

0000

ECUADOR 🇪🇨 (cantón Santo Domingo) : cerca de media tonelada de droga fue encontrada en camión abandonado como destino uno de los puertos marítimos de la zona costera del país

Cerca de 500 kilos de clorhidrato de cocaína fueron decomisados la tarde de este lunes 11 en una estación de servicio, ubicada en la parroquia Alluriquín, del cantón Santo Domingo.

El alcaloide fue encontrado en el interior de un camión que fue abandonado en una gasolinera de esa parroquia tsáchila.

fuente

000000

OCEANO ATLANTICO : la Armada francesa abordó un barco pesquero venezolano con más de 4.200 kilos de cocaína con destino a Galicia

Un total de 4.248 kilos de cocaína han sido interceptados en un pesquero venezolano con destino a Galicia en el marco de una operación internacional que se ha saldado con la detención de 20 personas, tres de ellas como supuestas máximas responsables de la organización criminal propietaria de la droga intervenida.

Fuentes policiales han detallado que el pasado mes de junio de 2020 se comenzó a investigar una organización criminal dedicada a la introducción en Europa de importantes partidas de cocaína por vía marítima. Así, se sospechó que la dirigía un hombre hispano-marroquí que se escondía en algún lugar de Cataluña dado que le constaba una orden para su extradición por un delito de tráfico de drogas en vigor.

La acción conjunta permitió comprobar que un barco pesquero que remolcaba una embarcación de alta velocidad se encontraba en el punto de entrega de la mercancía ilegal, supuestamente para proporcionar seguridad a la operación de trasvase. Así, observaron que el pesquero navegaba hacia el punto de encuentro.

Precisamente, la utilización de este tipo de lanchas resulta indetectable en esas latitudes y ofrece una mayor flexibilidad para evitar la acción de los cuerpos policiales.

Durante la operación tuvieron lugar problemas de comunicación que impidieron que el barco controlado desde España interceptase la cocaína transportada por la embarcación de alta velocidad. Por ello, la Armada francesa abordó la embarcación que ocultaba la droga, lo que permitió detener a ocho personas de nacionalidad venezolana e intervenir 177 fardos cuyo peso alcanzaba los 4.248 kilogramos.

leer

000000

ÉTATS-UNIS 🇺🇸 : 4 Mexicains dans le collimateur de la DEA

Le gouvernement des États-Unis a annoncé mercredi des sanctions contre quatre Mexicains du cartel Jalisco Nueva Generación (CJNG), les frères Aldrín Miguel Jarquín Jarquín et José Jesús Jarquín Jarquín, ainsi que César Enrique Díaz de León Saucedo et Fernando Zagal Antón, qu’il accuse d’avoir dirigé les opérations de trafic de drogue.

Le directeur du Bureau de contrôle des avoirs étrangers du Trésor, Andrea Gacki, a souligné l’importance de lieux stratégiques tels que le port de Manzanillo, dans l’État mexicain de Colima, dans le trafic international de drogue. « Ce port sur la côte Pacifique est utilisé comme un point d’entrée majeur pour la cocaïne colombienne et les précurseurs chimiques importés d’Asie, y compris ceux utilisés pour synthétiser le fentanyl pour la distribution finale aux États-Unis« , a déclaré Gacki.

source et plus

000000

EUROPE 🇪🇺 (Belgique) : Anvers est la porte d’entrée ouverte du trafic de cocaïne en Europe

Le Reportage de la Rédaction par Benjamin Illy

Dans son dernier rapport, Europol, l’agence européenne de police, constate que l’épicentre du marché de la cocaïne en Europe s’est déplacé vers le Nord, notamment vers Anvers, en Belgique. Son port gigantesque est très perméable et année après année les saisies de drogues y battent des records.

Quand on arrive aux abords des entrepôts et des conteneurs à perte de vue, micro en main, pour parler de trafic de drogue aux employés du port d’Anvers, la réponse est souvent la même : « Non, non je ne veux pas parler ». Sujet sensible donc.  

Selon le rapport publié début septembre par Europol, plus de 65 tonnes de cocaïne ont été saisies sur le port d’Anvers en 2020. Un chiffre multiplié par environ 14 depuis 2013.

Et pour 2021, même si l’année n’est pas terminée, le record est déjà battu. Les douanes belges nous l’annoncent : 80 tonnes ont été saisies depuis le mois de janvier. Les principaux pays expéditeurs sont la Colombie, l’Équateur, le Brésil notamment, l’Amérique du Sud plus globalement. La drogue s’échappe ensuite vers les Pays-Bas, puis le reste de l’Europe.

Un travailleur du port corrompu peut gagner 100 000 euros pour déplacer un conteneur

La clé du trafic est la corruption, confirme Joris Van Der Aa, journaliste à Gazet Van Antwerpen (GVA), un journal belge néerlandophone. Depuis vingt ans, il couvre les affaires criminelles liées au trafic de drogue à Anvers. C’est une référence et une encyclopédie en la matière. Il nous raconte que les mafias « payent des gens« , dockers, agents de sécurité, personnels qui interviennent sur les quais, « de temps en temps le chef d’une entreprise ». 

Les employés peuvent-ils dire non aux trafiquants ? Il précise que « parfois des travailleurs du port sont menacés ou intimidés, mais dans la plupart des cas ils sont payés. Un travailleur qui met un conteneur sur une place favorable pour les trafiquants, peut gagner cent mille euros »

Le trafic au Port d’Anvers a des conséquences en ville, avec une montée des violences. Joris Van Der Aa note ces dernières années des dizaines « de jets de grenade, des tirs sur des maisons ». Il s’agit de règlements de compte entre groupes criminels, « des groupes albanais, italiens, la Moccro Mafia -mafia des Pays-Bas composée de ressortissants marocains- est aussi présente à Anvers ». 

Des personnes décapitées, des salles de torture, quand 80 à 90 % de la drogue arrivant d’Amérique du Sud échappe aux autorités

La police fédérale belge mobilise en ce moment 20 % de ses effectifs sur des affaires de trafics de drogue. Un constat : le niveau de violence augmente sous l’influence directe des cartels sud-américains. Ils ont déjà importé ici leurs méthodes de corruption pour faire circuler la marchandise, mais l’inquiétude d’Eric Van Duyse, porte-parole du Parquet Fédéral de Belgique, va plus loin : 

On a découvert des photos, des images, des vidéos, qui glaçaient le sang. De personnes décapitées, de salles de torture, une criminalité dont on imaginait parfois qu’elle pouvait exister mais on n’avait jamais de preuve. Là, nous avons une série de preuves éclatantes. Cela a débouché rien que sur le territoire belge sur plus de trois cents interpellation. 

Un coup de filet, mais le travail est loin d’être terminé, sur le port d’Anvers. Les douanes belges le reconnaissent : 80 à 90 % de la drogue arrivant d’Amérique du Sud leur échappe. Les quantités sont phénoménales. 40 % de toutes les saisies de cocaïne en Europe sont réalisées à Anvers. 

Opération des douanes dans le port d'Anvers le 9 juin 2021.
Opération des douanes dans le port d’Anvers le 9 juin 2021.• Crédits : Stéphanie Lecocq / EFE / EPAMaxppp

lire plus

000000

BRÉSIL 🇧🇷 (Rio de Janeiro) : les douaniers saisissent 5 tonnes de cocaïne destinées au Mozambique 🇲🇿

Les douaniers, aidés par des agents de la police fédérale ont d’abord trouvé 4,3 tonnes de cocaïne dans des conteneurs, à destination du Mozambique, en Afrique.

La drogue était cachée dans des boîtes de savon en poudre.

Au moment du déchargement du premier conteneur, une autre équipe de douaniers et de la police fédérale a localisé un autre conteneur contenant environ 700 kg de cocaïne emballés dans des boîtes de savon en poudre.

VIDEO

source

000000

FRANCE 🇫🇷 (DNRED – CELTICS) : quand on dit que le port du Havre est une passoire, le ministre Olivier Dussopt ne nous croit pas !

Cellule d’étude et de lutte contre le trafic illicite par conteneur.

La CELTICS, par manque d’effectifs, n’avait pas ciblé ce conteneur de crevettes arrivant d’Équateur. Sa sortie du port du Havre se fit donc sans autres formes de contrôle officielle !

Des hommes attendaient le camion porte-conteneur de 44 t 00 et n’ont pas hésité à forcer l’arrêt de cet ensemble articulé pour en prendre les commandes.

A l’intérieur du conteneur réfrigéré, stoppé non loin du péage d’Epretot en Seine-Maritime, les gendarmes qui avaient été prévenus par des témoins du kidnapping, ont découvert parmi les cartons de crevettes 11 sacs de sport contenant au total 687 kg de cocaïne.

Madame Isabelle Braun-Lemaire, la directrice de la Douane française pourrait-elle enfin s’intéresser au fait que l’approvisionnement des circuits de distribution de la cocaïne n’éprouvent aucune difficulté pour satisfaire la demande des consommateurs chaque année plus nombreux. Certes, la douane se doit de fluidifier le trafic…mais quand même, lutter contre le trafic illicite !!!

Allez, un petit effort Isabelle Braun-Lemaire, des moyens existent pour contrôler efficacement ! Il serait temps de vous y intéresser !

Comment inspecter de près les marchandises et les conteneurs avec précision?

000000

BENIN 🇧🇯 (Sèmè-Kpodji) : saisie d’un stock de 2.575 kilos de cocaïne

Mario Mètonou, le procureur spécial de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet), via un communiqué de presse, informe que 2.575.35 kilos de cocaïne ont ete découverts dans un entrepôt de stockage qui se trouvait à Ekpè PK 10 dans la commune de Sèmè-Kpodji. Il est la propriété de Zafer El Dorr, un libanais. Celui-ci l’a loué à Kouadio Kipre, un ressortissant ivoirien.

L’enquête qui s’est ouverte suite à la découverte de ces stupéfiants a déjà permis d’interpeller 11 individus. C’est ce qu’indique le communiqué du procureur spécial de la Criet

Des suspects de plusieurs nationalités

Ces suspects sont de diverses nationalités. Il y a d’un côté les africains ( béninois, des togolais burkinabé) et de l’autre les européens ( hollandais, allemands) et libanais

SOURCE

000000

ESPAGNE 🇪🇸 (Port de València) : saisie de 450 kilos de cocaïne

Les agents de la Guardia Civil ont contrôlé un conteneur en provenance du Brésil. Après ouverture, ils ont découvert 450 kilos de coke.

SOURCE

000000

SANTO DOMINGO 🇩🇴 : Aeronave con 175 paquetes de cocaína se estrella en Pedernales y tripulación se escapa

Las autoridades dominicanas informaron este jueves que una aeronave con 175 paquetes de cocaína se estrelló en la zona comprendida entre Oviedo y Pedernales, al sur de República Dominicana.

Actualmente las autoridades siguen rastreando la zona en busca de los ocupantes.

El avión tipo Cessna llegó procedente de Sudamérica, según los primeros informes.

LEER

000000

COKE EN STOCK (aviation d’affaires) : les derniers articles au 28 septembre 2021

Coke en stock (CCCLVI) : retour sur une affaire exemplaire…

Des avions qui circulent avec de la coke dedans, ça se produit tous les jours aux USA, principalement sur de petits aéroports, en nombre et insuffisamment surveillés. C’est très facile de duper les services de sécurité, quasi inexistants sur ces petits aérodromes, ce que certains n’ont pas manqué de faire, .

..Lire la suite

000000

Coke en stock (CCCLV) : au Belize la résolution d’une intrigante énigme

Avant de revenir à la Turquie, objet de cette série dans la série, nous allons revenir aujourd’hui vers le Belize avec la résolution d’une énigme tenace depuis une année. Celle d’un avion Learjet, engin moins employé que les Hawker et les Gulfstream préférés des trafiquants, débarqué sur une grande piste ..

.Lire la suite

000000

Coke en stock (CCCLIV) : le Belize, devenu porte-avions grâce aux Mennonites !

Un pays dont la devise est « je fleuris à l’ombre » est une vraie incitation à finir ses jours incarcéré : or il n’en est rien. Au Belize, on attrape rarement les trafiquants de drogue et quand on en prend quelques uns dans les filets de la police, ce sont comme

Lire la suite

000000000

PANAMA 🇵🇦 (province de Colon) : le SENAN saisit plus d’une tonne de coke en partance pour l’Europe

Deux conteneurs en provenance du Chili, le premier destiné a être débarqué au Havre en France et le deuxième à Anvers en Belgique, ont été interceptés par le SENAN dans un port des caraïbes panaméen. Au total, ce sont 1.057 colis de cocaine qui ont été saisis.

source

000000

COLOMBIA 🇨🇴 : Armada incautó 285 kilogramos de cocaína que pertenecerían al Clan del Golfo en Antioquia

La Armada Nacional volvió a propinarle un golpe a las finanzas del Clan del Golfo en apenas 10 días al interceptar una motonave en la que dos sujetos transportaban 285 kilogramos de clorhidrato de cocaína.

Leer

0000

FRANCE 🇫🇷 (DNRED – CELTICS) : les douaniers de Loon-plage saisissent 420 kilos de cocaïne

Le conteneur qui arrivait du Brésil a été contrôlé suite au ciblage réalisé par les agents de la CELTICS.

source

000000

PAYS BAS 🇳🇱 (Rotterdam) : les 4 tonnes de coke arrivaient du Surinam

Le conteneur contenait aussi du bois et se dirigeait vers une entreprise en Pologne.

Lire

0000

ÉTATS UNIS 🇺🇸 : pour le Département du Trésor, la cocaïne colombienne reste une grande menace

L’Office of Foreign Assets Control (OFAC) a évoqué dans un communiqué la menace que fait peser la cocaïne colombienne sur les États-Unis après avoir identifié des personnes et même des entités qui font circuler la drogue à l’échelle internationale, mettant en alerte les autorités nord-américaines.

Dans le mémorandum, l’OFAC a fait référence à la sanction qui a été prononcée ce jeudi contre Zulma María Musso Torres, également connue sous le nom de « La Patrona » ou « La Señora » que les autorités américaines décrivent comme l’un des dirigeants d’un réseau de trafic de drogue basé à Santa-Marta.

Selon les informations du département du Trésor, l’organisation de Zulma María Musso Torres contrôlait des corridors maritimes stratégiquement situés dans le nord du pays sud-américain (Magdalena, Atlántico et La Guajira) et facturait aux narcos chaque kilogramme de drogue en échange de protection et de sécurité pour les expéditions de cocaine.

L’OFAC a également identifié les complices de Zulma María Musso Torres. Ce sont ses deux enfants, Washington Antúnez Musso et Juan Carlos Reales Britto et son mari, Luis Antonio Bermúdez Mejía.

En ce qui concerne les sociétés qui seraient liées aux activités illicites de « La Patrona », il existe « Exclusive Import Export S.A.S. » et « Polígono Santa Marta S.A.S. », qui appartiennent à l’un de ses fils.

Cette annonce fait suite à celle du 15 septembre dernier, lorsque Joe Biden, a identifié pour l’exercice 2022, les pays considéré par les Etats Unis comme trafiquant de drogue ou comme principaux producteurs de drogues illicites dans le monde.

Sur la liste figurent : Afghanistan, Bahamas, Belize, Bolivie, Birmanie, Colombie, Costa Rica, République dominicaine, Équateur, El Salvador, Guatemala, Haïti, Honduras, Inde, Jamaïque, Laos, Mexique, Nicaragua, Pakistan, Panama, Pérou et le Vénézuela.

« La présence d’un pays sur la liste ci-dessus ne reflète pas les efforts antidrogue de son gouvernement ou le niveau de coopération avec les États-Unis (…) la raison pour laquelle les pays sont inclus dans la liste est la combinaison de facteurs géographiques, commerciaux et les facteurs économiques qui permettent le transit ou la production de drogues, même si un gouvernement a adopté des mesures robustes et diligentes de contrôle des stupéfiants et d’application de la loi », indique le document.

source

000000

FRANCE 🇫🇷 (Pas de Calais) : onze paquets de cocaïne ont été découverts depuis samedi sur les plages dans le secteur d’Ambleteuse

Les gendarmes du littoral ont renforcé les patrouilles pour éviter la récupération d’autres pains de cocaïne par des « touristes » et pour trouver l’origine de la drogue.

Depuis samedi, les gendarmes surveillent activement le secteur d’Ambleteuse et contrôlent les promeneurs. 90 militaires qui sont habituellement chargés de traquer les migrants qui veulent rejoindre l’Angleterre par la mer.

plus

000000