HONDURAS 🇭🇳 (departamento de Colón) : la Policía incauta 1.392 kilos de cocaína enterrados

Tegucigalpa, 5 may (EFE).- La Policía Nacional de Honduras incautó este miércoles 1.392 kilos de cocaína que estaban enterrados en el departamento de Colón, en una aldea del municipio de Limón, en el Caribe del país centroamericano, aunque no hay detenidos, informó una fuente oficial.leer mas

000000

 

 

ESPAGNE 🇪🇦 (GAL) : assassinats, tortures, narcotrafic, le général Enrique Rodriguez Galindo se croyait tout permis au nom d’une improbable raison d’État

Malgré une condamnation à 71 ans de prison, le général Enrique Rodriguez Galindo, connu pour ses liens avec le Gal et le trafic de drogue, a vécu libre, sous contrôle judiciaire, au cours des deux dernières décennies. Il est mort de la Covid-19 le 13 février, date de la Journée internationale contre la torture. Il allait fêter ses 82 ans.

Sa réputation s’est forgée dans les années 80 et ce n’est qu’en 1999 qu’il a dû répondre de ses actes devant l’Audience nationale espagnole. Il a été condamné dans les procès du Gal, plus particulièrement, dans la disparition et la mort de Joxean Lasa et Joxi Zabala, réfugiés basques enlevés à Bayonne en 1983.

Après cinq ans derrière les barreaux, le gouvernement de Rodriguez Zapatero lui avait rendu la liberté en 2004 pour des raisons de santé.

Dans la mémoire collective basque, seul un autre personnage atteint le même niveau au panthéon de l’infamie, le responsable de la police espagnole franquiste Meliton Manzanas.

source

FRANCE 🇫🇷 – ESPAGNE 🇪🇸: retour sur l’accord de coopération antiterroriste franco-espagnol du 1er décembre 1983 et sur le narco-terrorisme d’Etat

000000

ESPAGNE (les années sombres du terrorisme et du narcotrafic d’Etat): retour sur les cloaques de Felipe Gonzalez, José Barrionuevo, José Luis Corcuera, Rafael Vera et des mercenaires du GAL

Les GAL hantent toujours l’Espagne 🇪🇸

NARCOTRAFIC (Costa del Sol – GAL, Policia, Guardia civil): le trombinoscope des années 90

CANADA 🇨🇦 (Québec) : saisie de cocaïne et de crystal meth au domicile d’un citoyen au dessus de tout soupçon

La saisie d’une quantité impressionnante de cocaïne et d’une quantité record de crystal meth il y a un mois et demi à Montréal renforce encore la tendance voulant que les grandes organisations criminelles aient de plus en plus recours à des citoyens sans histoire, qui mènent une vie tranquille et rangée, pour les aider dans leurs opérations.

Lire

0000

ECUADOR 🇪🇨 (Puerto de Guayaquil) : hallan dos toneladas de cocaína con destino a Rusia

La Policía de Ecuador informó este lunes 3 de mayo del 2021 que halló dos toneladas de cocaína escondidas en un contenedor de banano para la exportación, que iba a ser embarcado en el puerto marítimo de Guayaquil con destino a Rusia.

Leer mas

0000

COLOMBIA 🇨🇴 (zona portuaria de Barranquilla) : incautan 1458 kilos de cocaína

La pericia de una organización de narcotraficantes para camuflar droga en un envío de toneladas de azúcar hacia Sudáfrica fue descubierta solo con el olfato de ‘Crono’, un canino que apenas percibió el olor del narcótico movió la cola para darle aviso a su guía. De esta manera confiscaron 1.458 kilos de clorhidrato de cocaína en la zona portuaria de Barranquilla.

Leer mas

0000

FRANCE 🇨🇵 (Marseille-Fos) : les gabelous ont même dressé le barème de rémunération de ceux qui flanchent

Une autre inquiétude grandit : que les bassins connaissent une « dérive havraise », où la criminalité organisée a mis le pied dans le port avec la complicité des dockers les plus jeunes.

Pour Guy Jean-Baptiste : « Le renseignement est particulièrement difficile à obtenir dans un port en raison notamment de la puissance des corporations qui y travaillent », relève le directeur des douanes à Marseille.

« Ce n’est pas un scoop qu’il est difficile de travailler sur le port » souffle en écho le patron de la police judiciaire Éric Arella, « pour des raisons que vous connaissez et sur lesquelles je ne m’étendrai pas »

Extrait d’ une enquête d’Olivier-Jourdan Roulot et Xavier Monnier à lire dans le numéro de mai de GQ (en kiosques cette semaine)

°°°°°

Marc Fievet

 » J’ajouterai qu’hormis l’omerta établie par la peur de représailles qui peuvent aller jusqu’à l’élimination pure et simple de celui qui rencarderait les autorités, qu’elles soient douanières ou policières, le flou de la Perben 2 vis à vis des repentis qui n’offrent aucune garantie à ces derniers et l’exemple accablant de la lâcheté et du manque d’honneur des DG de la Douane Française, toujours en mémoire suite au lâchage de Marc Fievet, cet agent free-lance  infiltré pour le compte de la DNRED et adoubé par le ministre Michel Charasse ne peut encourager des vocations. Ce serait suicidaire !  »

000000

GRÈCE 🇬🇷 (Gardes Côtes) : 46 kilos de cocaïne retrouvés cachés derrière une grille de prise d’eau dans la coque d’un cargo

Des plongeurs de la garde côtière grecque ont saisi plus de 46 kilogrammes de cocaïne retrouvés cachés derrière une grille de prise d’eau dans la coque d’un cargo qui venait du Brésil.

000000

FRANCE 🇫🇷 (Marseille): ses docks et son trafic conteneur n’entrainant aucune saisie…

COKE SUR LES DOCKS

Dans le plus grand port français, les saisies de drogue sont rares. De là à imaginer que la ville de la French n’existe pas sur la carte d’un trafic mondial, qui explose ? GQ a enquêté dans un des lieux les plus fermés de la cité phocéenne.
 
Entre passé, présent et futur, entre activités traditionnelles et digitalisation, immobilier et data, le port de Marseille cherche un avenir. Curieusement, les statistiques des prises de drogue y sont notoirement faibles depuis des années, contrairement aux autres grands ports européens, où elles explosent. Ça valait le coup d’aller voir et respirer l’air sur les docks, alors qu’il s’agit d’ouvrir de nouveaux horizons à ces 12 km qui ourlent la ville.
C’est ce qu’ont fait Olivier-Jourdan Roulot et  Xavier Monnier.
C’est une enquête à lire dans le numéro de mai de GQ (en kiosques cette semaine).
°°°°°°°°°°

EXTRAIT

Un rapport confidentiel de la DNRED (Direction nationale du renseignement douanier) et de  l’OFAST (l’Office anti-stupéfiants), que GQ a pu consulter, est explicite : depuis 2014, à peine 379 kg de cocaïne ont été saisis dans le premier port de France.

Surtout, et pire encore, pas un gramme depuis 2016. Seule une cargaison de 400 kg avait été découverte par un mécanicien lors de la réparation d’un navire à Fos en 2018. Un bilan étonnant alors que la production mondiale de cocaïne explose, que les conteneurs ont les faveurs des trafiquants et que les saisies dans les grands ports européens, d’Algésiras à Barcelone en passant par Anvers ou Rotterdam, se chiffrent chaque année en demi-douzaines voire en dizaines de tonnes.

« Pour les trafiquants, Marseille-Fos représente un important marché potentiel. Il concentre un trafic de plus d’un million de conteneurs et accueille un des premiers armateurs mondiaux, CMA-CGM », s’inquiète le renseignement douanier dans son rapport de 2019 sur le trafic de stupéfiants dans les ports commerciaux français. Avant de tempérer les angoisses naissantes : ce « port de destination finale présente un degré de sensibilité (…) inférieur aux hubs portuaires tels que le port du Havre ». Sur l’ampleur du trafic, il convient néanmoins de rester prudent. « Les saisies s’avèrent assez aléatoires et faibles en nombre, ce qui peut s’expliquer par un trafic de conteneurs moins important et le nombre limité de lignes directes depuis l’Amérique du Sud. » Pour autant, le rapport invite à « s’interroger sur l’exploitation par les trafiquants des lignes sans transborde-ment en provenance des pays du Maghreb et à destination de Marseille-Fos ».
Des lignes jugées « particulièrement à risque ».
Et les rédacteurs de conclure sur les difficultés à obtenir du renseignement, « amplifiées pour la zone de Marseille-Fos, particulièrement difficile à pénétrer ». « Évidemment, de la drogue passe par le port et on en a raté énormément », peste une magistrate du parquet, pointant les obstacles aux investigations : le grand port maritime Marseille-Fos s’étire sur trois sites et d’immenses superficies, notamment à Fos, et les bureaux des services douaniers chargés des enquêtes et du renseignement sont à l’extérieur – même si 220 gabelous travaillent au quotidien dans l’enceinte du port.  » Il faut dire les choses, reprend la parquetière, on n’a aucun informateur sur les quais. »

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

C’est pas étonnant qu’il n’y ait aucun informateur qui vienne toquer à la porte de l’Échelon de la DNRED de Marseille quand on sait comment la Douane Française a traité l’un de ses meilleurs infiltrés !

Marc Fievet AKA NS 55 DNRED est un exemple accablant de la lâcheté et du manque d’honneur des DG de la Douane Française puisque malgré des informations de première ordre donnée à la DNRED, la Douane française l’a laissé partir pour une odyssée carcérale de 3888 jours en Espagne, Angleterre, Canada et en France.

°°°°°°°

DOUANE FRANÇAISE (DNRED – Années 1988, 1989, 1990, 1991, 1992, 1993, 1994): qui est donc Marc Fievet ?

LIRE et Video

000000

SURINAME 🇸🇷 : 900 kilos de cocaïne saisie au sommet d’une montagne

L’homme était chargé de surveiller la cocaïne sur un terrain d’aviation situé sur le plateau de Tafelberg, dans la Réserve naturelle centrale, où la police est intervenue mercredi.

Lire plus

0000

COLOMBIE 🇨🇴 : 66 kilos de cocaïne trouvés à Cartagena, vraisemblablement à destination du Maroc

La substance illicite se trouvait dans un dispositif qui était attaché à un navire.

Une inspection sous-marine effectuée par la marine colombienne a permis de découvrir 66 kilos de cocaïne stockés dans un dispositif improvisé appelé « parasite », qui était attaché au navire « Hobby Hunter », afin d’éviter d’être détecté par les autorités.

LIRE PLUS

000000

FRANCE 🇫🇷 (Marseille): ses docks et son trafic conteneur n’entrainant aucune saisie…

A lire dans le n° de mai de GQ France , en kiosque ce mercredi

000000

EXTRAIT

VENEZUELA 🇻🇪 (État de Falcón – municipio Píritu) : le narco-bimoteur s’est crashé sur la plage

Après vérification et fouille du bimoteur, les agents de la ‘Guardia Nacional Bolivariana’ ont trouvé 120 kilos de cocaïne.

SOURCE

000000

FRANCE 🇨🇵 (OFAST) : la « Darmaniphobie » en question

La lutte anti-drogues cible principalement les consommateurs et tend à automatiser la sanction avec des amendes, « au détriment des mesures sanitaires », selon une note publiée mardi par l’Observatoire français des drogues et toxicomanies.

« En Allemagne, on consacre plus de fonds à lutter contre le trafic qu’à interpeller des usagers »

Lire beaucoup plus

000000

En FRANCE, aucune protection pour ceux qui luttent contre le narcotrafic

 

Malgré le témoignage de Jean Paul Garcia, attaché douanier en poste à Madrid, devant les magistrats espagnols, précisant que l’agent infiltré Marc Fievet serait plus utile dehors qu’incarcéré…Les autorités douanières françaises, au manque d’honneur avéré, l’ont laissé partir pour un périple carcéral de 3888 jours à travers l’ Espagne, l’Angleterre, le Canada et la France.

Explications avec

DOUANE FRANÇAISE (DNRED – Années 1988, 1989, 1990, 1991, 1992, 1993, 1994): qui est donc Marc Fievet qui ne peut « zapper » cette période?

 

000000

 

BELGIQUE 🇧🇪 (Port d’Anvers) : un conteneur ciblé et contrôlé, 600 kilos de cocaïne retirés du marché

FLASH

EURO-NARCONEWS

C’est une cargaison de 600 kilos de cocaïne qui a été retiré du marché anversois…dans la nuit de mardi à mercredi.

SOURCE

000000

COSTA RICA 🇨🇷 (province de Limón – Moin -APM Terminal) : 460 kilos de cocaïne saisis dans un conteneur en partance pour Anvers

Saisie de 460 kilos de cocaïne cachés dans un conteneur contenant des morceaux de caoutchouc et de métal comme cargaison légale, à destination du port d’Anvers en Belgique.

Ce sont des agents de contrôle des drogues qui ont la responsabilité d’ inspecter les conteneurs suspects dans le port exploité par la société APM Terminals, à Moín, dans la province de Limón (Caraïbes) qui ont constaté que la « boite » présentait plusieurs incohérences à l’intérieur, c’est pourquoi les agents ont procédé à une inspection détaillée.

source en Espagnol

000000

 

EQUATEUR 🇪🇨 (Milagro – Canton de Guayas) : saisie de deux monomoteurs et 40 bidons de cocaïne liquide

La police a saisi deux avions et 40 bidons de drogue liquide à Milagro, un canton de Guayas.

Par un communiqué, le parquet a indiqué que les deux appareils avaient atterri dans une sucrerie. Les bidons de coke était cachés dans un fossé marécageux.

source et plus en Espagnol

000000