FRANCE 🇫🇷 : quand le cannabis récréatif marocain faisait les bonnes affaires de l’État français et de sa Régie des tabacs et du kif

La France n’a pas toujours réprimé l’usage et la commercialisation du cannabis. Entre 1912 et 1954, elle a même organisé son commerce au Maroc, alors sous protectorat français, par le biais de la Régie des tabacs et du kif, à qui elle concédait le monopole. Avant d’en interdire l’usage.

L’histoire, comme souvent, est taquine : alors que les députés d’une mission parlementaire prônent une « légalisation régulée » du cannabis et pointent l’échec de la politique répressive adoptée par le gouvernement, pourtant réaffirmée par Emmanuel Macron dans un entretien accordé au Figaro, un coup d’œil malicieux dans le rétroviseur donne à voir d’étonnants reliefs.

Car la France n’a pas toujours été prohibitionniste, loin s’en faut, et le discours présidentiel, vu depuis le début du XXe siècle, aurait pu interloquer plus d’un gouvernant d’alors. Ainsi, un peu plus d’un siècle plus tôt, à moins de 2 000 kilomètres au sud de Paris, entre 1912 et 1954, elle a même organisé le commerce du cannabis au Maroc, alors sous protectorat français. Avec, en bras armé en territoire marocain, la Régie des tabacs et du kif.

Ce monopole sur le cannabis, la France l’a obtenu lors de la conférence d’Algésiras de 1906. qui fixe le sort du Maroc, l’un des rares pays africains qui n’a pas été pris en charge par une puissance européenne.

lire plus

000000

FRANCE 🇫🇷 (Règlements de comptes à Marseille) : « une dérive à la mexicaine »

Cinq trafiquants de drogue ont été mis en examen mi-avril pour un triple assassinat « avec un degré de barbarie jamais atteint ». Les corps de trois hommes avaient été retrouvés carbonisés dans deux voitures à L’Estaque quatre mois plus tôt.

Différend financier lié aux stupéfiants

Énième règlement de comptes entre trafiquants de stupéfiants suivi de ce que les policiers appellent un « barbecue », comme Marseille en a déjà connu tant… Mais cette fois-ci, la violence a monté d’un cran. « On est à un degré jamais atteint de barbarie », s’inquiète-t-on au palais de justice, où l’on juge les faits « très préoccupants ».

LIRE

000000

FRANCE 🇨🇵 (Avignon) : un policier tué en intervenant sur un point de deal

Ce mercredi 5 mai, des policiers qui intervenaient sur un point de deal à Avignon, dans le Vaucluse, ont été la cible de tirs. L’un d’entre eux a été touché et est mort de ses blessures malgré l’intervention du Samu.

plus

000000

FRANCE 🇫🇷 (OFAST) : prudence et retenue, deux vertus essentielles pour ne fâcher personne

Stéphanie Cherbonnier: « je ne sais pas quelles orientations seront prises, mais les trafics existeront toujours. C’est aussi la raison d’être de l’Ofast. »

Lire

0000

EUROPE 🇪🇺 (opération PLATINUM-DIA) : en Allemagne 🇩🇪, Espagne 🇪🇸, Italie 🇮🇹 et Roumanie 🇷🇴, vaste opération policière européenne contre la ‘Ndrangheta

L’opération contre la ’Ndrangheta, dévoilée mercredi matin par la Direction nationale des enquêtes anti-mafia (DIA), vise deux clans de cette mafia, la famille Agresta et de la famille Giorgi, cette dernière accusée de trafic de drogue international, dans plusieurs régions en Italie et en Allemagne.

« Plus de 200 » membres de la DIA (Direzione Investigativa Antimafia), « une centaine » de policiers et gendarmes, soutenus par des hélicoptères et des unités cynophiles ainsi qu’un régiment militaire, ont été mobilisés sur le territoire italien, tandis que « 500 agents » y participaient dans les trois autres pays, ont précisé les enquêteurs italiens chapeautés par le parquet de Turin (Nord) . Johannes George Roth, procureur de Constance en Allemagne, a précisé de son côté que 33 mandats d’arrêt ont été délivrés pour cette opération : trois en Allemagne et trente en Italie, et que plus de 80 perquisitions ont été effectués.

Lire plus

0000

 

FRANCE 🇫🇷 (Surv de la Douane – BSI de Millau) : saisie de 929 kilos de pollen de cannabis

Le 29 avril, les agents de la brigade de Millau procèdent au contrôle d’un semi-remorque frigorifique, immatriculé aux Pays-Bas, à la barrière de péage du viaduc de Millau sur l’A75. Le chauffeur indique effectuer un trajet Espagne – Pays-Bas et le CMR révéle qu’il s’agit d’un chargement de granulés plastiques destinés à l’industrie.

Les douaniers , toujours suspicieux et souvent bien rencardés décident de poursuivre les investigations au siège de l’unité.

Là, bingo ! Ils découvrent 100 sachets transparents rectangulaires, contenant chacun plus ou moins 9 kg de pollen de cannabis pour un poids total brut de 929 kg de pollen de cannabis

Source

0000

FRANCE 🇫🇷 (Argent de la drogue) : la grande lessiveuse

DébatDoc s´intéresse au blanchiment de l´argent sale de la drogue. C´est devenu l´enjeu numéro un de la lutte contre les narco-trafiquants.

Tout d´abord « Trafics : sur les pistes de l´argent sale », un documentaire qui nous rappelle que tant que l´argent tiré de la drogue ne se traduit pas par une ligne de crédit bancaire, il reste virtuel pour les narcotrafiquants. Pour cela, les combines sont multiples. Mais, vous allez le constater, elles ont pris une telle ampleur, qu´elles impactent clairement notre économie.

Nos invités : Frédéric Ploquin, auteur du documentaire ; Charles de Courson, député « Libertés et Territoires » de la Marne ; Eric Vernier, chercheur associé à l’IRIS ; Corinne Bertoux, commissaire divisionnaire, cheffe de l´OCRGDF

plus

000000

FRANCE 🇫🇷 (SURV de la Douane – BSI de Nogent-sur-Oise) : le monospace transportait 3 kilos de MDMA

En embuscade, la nuit du 9 avril, alors que la DG Isabelle Braun-Lemaire dormait profondément, les douaniers de terrain de la BSI de Nogent sur Oise ont  ciblé un véhicule type monospace qui se dirigeait vers la région parisienne. Après avoir rattrapé le véhicule, ils ont trouvé 3 kilos de MDMA.

Plus

000000

FRANCE 🇫🇷 (Mission parlementaire) : constat sans appel de « l’échec » des politiques publiques en matière de lutte contre la drogue

Cannabis : un rapport parlementaire critique « l’hypocrisie des discours de fermeté »

°°°°

Légaliser le cannabis pour « reprendre le contrôle » face aux trafiquants et mieux protéger les mineurs : c’est ce que recommandent les députés d’une mission parlementaire dans un rapport publié mercredi 5 mai, aux antipodes de la lutte antidrogue défendue par le gouvernement. Pilotée par certains membres de la majorité présidentielle, la mission se défend de « faire preuve de laxisme » et constate « l’échec » des politiques publiques, après de multiples auditions de médecins, policiers, magistrats et chercheurs.

« L’État assiste de manière impuissante à la banalisation du cannabis chez les jeunes et à la détérioration de la sécurité [malgré] une politique répressive française qui coûte cher et mobilise à l’excès les forces de l’ordre. »

 

Dans leur rapport

« Le budget alloué à la police, à la gendarmerie et aux douanes pour la lutte antidrogue a quasiment doublé entre 2012 et 2018 pour atteindre 1,08 milliard d’euros annuels » remarquent-ils.

Pourtant, la France reste championne d’Europe de la consommation de cannabis, avec 5 millions d’usagers annuels et 900 000 fumeurs quotidiens. En léger recul, la consommation des mineurs reste deux fois supérieure à la moyenne européenne. Un « échec » sanitaire patent, malgré une politique qui cible plus les consommateurs de cannabis que les trafiquants. Sur les 160 000 infractions à la législation sur les stupéfiants relevées en 2020, 81% concernent l’usage.

Une politique « condamnée à échouer »

Le rapport déboulonne au passage le « mythe » d’une France parmi les plus répressives d’Europe. Si l’usage de drogues est passible d’un an de prison et de 3 750 euros d’amende, l’immense majorité des consommateurs écope tout juste d’un rappel à la loi ou d’une amende. Quant au trafic, la moyenne des peines prononcées pour la détention de 10 kilos de cannabis classe la France comme… le troisième pays européen le moins répressif.

Les députés dénoncent donc « l’hypocrisie des discours de fermeté régulièrement tenus ». Emmanuel Macron a récemment fait de l’éradication des trafics de stupéfiants « la mère des batailles » et son ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin salue sur Twitter chaque « démantèlement » de « point de deal ». Cette politique, avec son plan anti-stupéfiants et l’instauration depuis septembre d’une amende forfaitaire pour usage de drogues de 200 euros, semble toutefois aux yeux des députés « condamnée à échouer comme les précédentes ».

source

000000

 

ESPAGNE 🇪🇦 (GAL) : assassinats, tortures, narcotrafic, le général Enrique Rodriguez Galindo se croyait tout permis au nom d’une improbable raison d’État

Malgré une condamnation à 71 ans de prison, le général Enrique Rodriguez Galindo, connu pour ses liens avec le Gal et le trafic de drogue, a vécu libre, sous contrôle judiciaire, au cours des deux dernières décennies. Il est mort de la Covid-19 le 13 février, date de la Journée internationale contre la torture. Il allait fêter ses 82 ans.

Sa réputation s’est forgée dans les années 80 et ce n’est qu’en 1999 qu’il a dû répondre de ses actes devant l’Audience nationale espagnole. Il a été condamné dans les procès du Gal, plus particulièrement, dans la disparition et la mort de Joxean Lasa et Joxi Zabala, réfugiés basques enlevés à Bayonne en 1983.

Après cinq ans derrière les barreaux, le gouvernement de Rodriguez Zapatero lui avait rendu la liberté en 2004 pour des raisons de santé.

Dans la mémoire collective basque, seul un autre personnage atteint le même niveau au panthéon de l’infamie, le responsable de la police espagnole franquiste Meliton Manzanas.

source

FRANCE 🇫🇷 – ESPAGNE 🇪🇸: retour sur l’accord de coopération antiterroriste franco-espagnol du 1er décembre 1983 et sur le narco-terrorisme d’Etat

000000

ESPAGNE (les années sombres du terrorisme et du narcotrafic d’Etat): retour sur les cloaques de Felipe Gonzalez, José Barrionuevo, José Luis Corcuera, Rafael Vera et des mercenaires du GAL

Les GAL hantent toujours l’Espagne 🇪🇸

NARCOTRAFIC (Costa del Sol – GAL, Policia, Guardia civil): le trombinoscope des années 90

USA 🇺🇸 (DEA): May 04 – 2021 – Recent News Releases

DEA and Partners Announce Results of 20th National Prescription Drug Take Back Day

May 03, 2021
HOUSTON – DEA’s National Prescription Drug Take Back Day collected 829,543 pounds (419.7 tons) of unused, expired, and unwanted medications across the country. The Houston Field Division collected 27,850 pounds of that grand total. Americans once again showed their dedication toward helping prevent addiction and potential overdose by removing prescription…
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

DEA and Partners Announce Results of 20th National Prescription Drug Take Back Day

April 30, 2021
CHICAGO – DEA’s National Prescription Drug Take Back Day collected 829,543 pounds (419.7 tons) of unused, expired, and unwanted medications across the country. The Chicago Division collected 104,879 pounds of that grand total. Americans once again showed their dedication toward helping prevent addiction and potential overdose by removing prescription pills…
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

DEA and Partners Announce Results of 20th National Prescription Drug Take Back Day

April 30, 2021
WASHINGTON, DC – DEA’s National Prescription Drug Take Back Day collected 839,543 pounds (419.7 tons) of unused, expired, and unwanted medications across the country. Americans once again showed their dedication toward helping prevent addiction and potential overdose by removing prescription pills from their homes. The April event included 4,425 community…
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Essex County Man Admits Drug Conspiracy and Distribution of Crack

April 27, 2021
NEWARK, N.J. – Special Agent in Charge of the Drug Enforcement Administration Susan A. Gibson and Acting U.S. Attorney for the District of New Jersey Rachael A. Honig announced an Essex County, New Jersey, man today admitted distributing and conspiring with others to distribute more than 28 grams of cocaine…
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

DEA Launches Project Wave Breaker to Stop Flood of Deadly Fentanyl

April 27, 2021
EL PASO – Today the Drug Enforcement Administration announced a new initiative, Project Wave Breaker, to disrupt the flow of deadly fentanyl into the United States. Project Wave Breaker will direct interdiction, enforcement, and outreach efforts to the El Paso Division to disrupt the flow of fentanyl in and around…
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

DEA Launches Project Wave Breaker to Stop Flood of Deadly Fentanyl

April 27, 2021
HOUSTON – Today the Drug Enforcement Administration announced a new initiative, Project Wave Breaker, to disrupt the flow of deadly fentanyl into the United States. Project Wave Breaker will direct interdiction, enforcement, and outreach efforts to the DEA Houston Division to disrupt the flow of fentanyl in and around the…
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

DEA Launches Project Wave Breaker to Stop Flood of Deadly Fentanyl

April 27, 2021
WASHINGTON – Today the Drug Enforcement Administration announced a new initiative, Project Wave Breaker, to disrupt the flow of deadly fentanyl into the United States. Project Wave Breaker will direct interdiction, enforcement, and outreach efforts to high-impact areas to disrupt the flow of fentanyl in and around the United States…
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

DEA Launches Project Wave Breaker to Stop Flood of Deadly Fentanyl

April 27, 2021
ST. LOUIS – Today the Drug Enforcement Administration announced a new initiative, Project Wave Breaker, to disrupt the flow of deadly fentanyl into the United States. Project Wave Breaker will direct interdiction, enforcement, and outreach efforts to the DEA St. Louis Division, which includes the states of Missouri and Kansas…
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

DEA Launches Project Wave Breaker to Stop Flood of Deadly Fentanyl

April 27, 2021
SAN DIEGO – Today the Drug Enforcement Administration announced a new initiative, Project Wave Breaker, to disrupt the flow of deadly fentanyl into the United States. Project Wave Breaker will direct interdiction, enforcement, and outreach efforts to the San Diego Field Division (SDFD) to disrupt the flow of fentanyl in…
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

DEA Launches Project Wave Breaker to Stop Flood of Deadly Fentanyl

April 27, 2021
WASHINGTON – Today the Drug Enforcement Administration announced a new initiative, Project Wave Breaker, to disrupt the flow of deadly fentanyl into the United States. Project Wave Breaker will direct interdiction, enforcement, and outreach efforts to high-impact areas to disrupt the flow of fentanyl in and around the United States…

000000

ESPAGNE 🇪🇦 (Burgos) : la « Benemerita » mérite-t-elle encore de porter ce nom ?

Quand des forces de l’ordre utilisent l’alibi de la drogue…Elles se croient tout permis !

Contacté ce matin par Aviseur International, Jérôme Margulis nous a expliqué sa situation.

 » Le 21 avril 2017, pour une simple action civile, pour faire croire à l’opinion public que j’étais un trafiquant de drogue, des agents  de l’ USECIC venus de Burgos ont tout saccagé chez moi, et ont lacéré au couteau tous mes matelas qui restèrent exposés dans la rue pendant près de 2 semaines ! « 

Il y une semaine, vers 9h du matin, dans un village espagnol de 5000 habitants, des agents de la « Guardia Civil » arrêtent Jérôme Margulis pour un test d’alcoolémie. Il s’y soumet, 0,000g…puis, alors que ces agents  connaissent parfaitement la situation de ce Français pour être eux-mêmes impliqués dans l’action du 21 avril 2017, les agents lui demandent ses papiers. Jérôme Margulis  répond, comme à chaque fois : “je n’ai plus aucun papiers ni affaires, “la juge m’a dépossédé de tout”.

D’habitude on le laisse partir. 

« Il faut bien que j‘aille au moins faire mes courses puisque je vis à 4 Kilomètres. » m’explique-t-il « Mais cette fois-ci, d’un seul coup le ton a monté et, comme l’autre fois, on me demande de sortir, ce qui n’est pas légal. Je demande pourquoi: “On cherche de la drogue et des armes” !!!!

Ma porte de voiture étant ouverte et l’agent empêchant la fermeture, je suis descendu. Un agent est alors monté dans le véhicule !!!  Qui est un véhicule avec “cocarde” RF CAC sur le pare-brise. Normalement seules les douanes peuvent faire ça et avec réserve quand il peut y avoir des données protégées. Je dis calmement qu’on ne peut fouiller ainsi et encore moins ma “mallette” qui contient des données professionnelles.

On me pousse à l’écart et j’entends: “C’est terminé “las peliculas”, “Ferme ta gueule”. Ils ont arraché les fils de mes enceintes, forcé la boite à gants fermée, fouillé et regardé toutes mes affaires. Puis l’un d’eux me demande de vider toutes mes poches (on est en public!!!). Je m’exécute devant l’agressivité de ces individus. Rien dans mes poches. Alors l’agent me plaque contre le véhicule, me donne des coups de pieds pour que je tombe à terre! Je dis : “mais pourquoi faites vous ça ?” Il répond : “on cherche la drogue”!!!! Puis il simule qu’il va me mettre les menottes (je n’oppose aucune résistance car, en plus, m’arrêter aurait peut-être débloqué les choses enfin) et quand j’ai les mains dans le dos, il me tord de force un bras pour m’immobiliser, continue les coups de pieds dans mes jambes et me sert à 3 reprises les parties génitales. J’ai 50 ans, c’est un gamin de 25 ans, quelle honte. Je fus donc publiquement passé à tabac, il y a des témoins qui ne témoigneront jamais ..Puis on me dit de partir, même pas un PV !

Auprès de qui puis-je me plaindre ? La juge ? La Guardia civil ? La Policia ? Alerter le consulat général de France ?

000000

ESPAÑA 🇪🇸(Andalucia) : incautan 5 toneladas de droga en una operación con 8 detenidos, uno de ellos relacionado con ‘Los Castaña’

 

La Guardia Civil ha intervenido casi cinco toneladas de hachís y detenido a ocho miembros de una de las redes criminales más activas dedicadas a introducir grandes cantidades de droga desde Marruecos a España, donde la almacenaban en las provincias de Málaga, Cádiz y Almería para distribuirla por Europa.

Leer mas

0000

MAURICE 🇲🇺 (ADSU) : saisie de 243 kilos d’héroïne et de 26 kilos de haschisch

La brigade antidrogue a saisi 243 kg d’héroïne et 26 kilos de haschich, à bord d’un bateau dans le lagon de Pointe-aux-Canonniers.

000000

FRANCE 🇫🇷 (Surv de la Douane – BSI de Millau) : les douaniers interceptent 929 kilos de haschich

Vendredi 30 avril, peu avant 10 heures, à l’occasion d’une opération, les douaniers de la BSI  ont procédé à l’interpellation d’un chauffeur de camion en provenance d’Espagne dont le véhicule était lesté de 929 kilos de résine de cannabis.

Le chauffeur, d’origine polonaise en provenance d’Espagne, se rendait,  au Pays-Bas.

source

000000

FRANCE 🇨🇵 (Marseille-Fos) : les gabelous ont même dressé le barème de rémunération de ceux qui flanchent

Une autre inquiétude grandit : que les bassins connaissent une « dérive havraise », où la criminalité organisée a mis le pied dans le port avec la complicité des dockers les plus jeunes.

Pour Guy Jean-Baptiste : « Le renseignement est particulièrement difficile à obtenir dans un port en raison notamment de la puissance des corporations qui y travaillent », relève le directeur des douanes à Marseille.

« Ce n’est pas un scoop qu’il est difficile de travailler sur le port » souffle en écho le patron de la police judiciaire Éric Arella, « pour des raisons que vous connaissez et sur lesquelles je ne m’étendrai pas »

Extrait d’ une enquête d’Olivier-Jourdan Roulot et Xavier Monnier à lire dans le numéro de mai de GQ (en kiosques cette semaine)

°°°°°

Marc Fievet

 » J’ajouterai qu’hormis l’omerta établie par la peur de représailles qui peuvent aller jusqu’à l’élimination pure et simple de celui qui rencarderait les autorités, qu’elles soient douanières ou policières, le flou de la Perben 2 vis à vis des repentis qui n’offrent aucune garantie à ces derniers et l’exemple accablant de la lâcheté et du manque d’honneur des DG de la Douane Française, toujours en mémoire suite au lâchage de Marc Fievet, cet agent free-lance  infiltré pour le compte de la DNRED et adoubé par le ministre Michel Charasse ne peut encourager des vocations. Ce serait suicidaire !  »

000000