USA 🇺🇸 (DEA): April 14 – 2021 – Recent News Releases

April 14, 2021

Treasury Sanctions Regional Commander of Mexico’s CJNG in Coordination with Justice and State Actions

WASHINGTON – Yesterday, the U.S. Department of the Treasury’s Office of Foreign Assets Control (OFAC) identified Audias Flores Silva (Flores Silva) as a significant foreign narcotics trafficker pursuant to the Foreign Narcotics Kingpin Designation Act (Kingpin Act).  Flores Silva (a.k.a.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

April 14, 2021

Uncle of Drug Trafficking Ring Leader Pleads Guilty for his Role in Narcotics Conspiracy Operating in the Jamestown, NY Area

BUFFALO, N.Y. – U.S. Attorney James P. Kennedy, Jr. and U.S. Drug Enforcement Administration Special Agent in Charge Ray Donovan, New York Division announced today that Garland Beardsley a/k/a Charlie Beardsley, 53, of Jamestown NY, pleaded guilty before U.S. Magistrate Judge Michael J. Roemer to conspiring to possess with intent to distribute, and distributing, 50 grams or more of methamphetamine. The charge carries a mandatory minimum penalty of 10 years in prison, a maximum of life, a fine of $10,000,000.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

April 13, 2021

DEA to hold 20th National Prescription Drug Take Back Day

LOUISVILLE, Ky. – With opioid overdose deaths increasing during the pandemic, the Drug Enforcement Administration is holding its 20th Take Back Day on Saturday, April 24th. DEA’s October 2020 Take Back Day brought in a record-high amount of expired, unused prescription medications, with the public turning in close to 500 tons of unwanted drugs. Over the 10-year span of Take Back Day, DEA has brought in more than 6,800 tons of prescription drugs.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

April 13, 2021

Rochester Man Sentenced to 60 Months for Participating in Methamphetamine Trafficking Conspiracy

CONCORD, NH – DEA New England Division Special Agent in Charge Brian D. Boyle and Acting United States Attorney John J. Farley announced that William McKay, 48, of Rochester, was sentenced to 60 months in federal prison for participating in a conspiracy to possess with the intent to distribute, and to distribute, methamphetamine. 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

April 12, 2021

San Diego Man Sentenced to 188 Months in Fentanyl Overdose Death

SAN DIEGO – Jeffrey Alden Blair was sentenced today by U.S. District Judge Anthony J. Battaglia to 188-months in prison for supplying the fentanyl that led to the fatal overdose of 45-year old Derrick Hotchkiss, a long-time rugby player for the San Diego Old Aztecs Rugby Football Club. Through his plea agreement, Blair admitted that the fentanyl he dealt caused Hotchkiss’ death and that he knowingly sold in excess of 400 grams of fentanyl.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

April 9, 2021

DEA 360 Maine and Partners Host Two Day Virtual Town Hall Summit

PORTLAND, ME – The New England Field Division’s (NEFD) DEA 360 Maine program has partnered with Community Anti-Drug Coalitions of America (CADCA), Somerset Public Health and Healthy Sebasticook Valley Drug Free Coalition to address some local concerns and facilitate discussions surrounding those topics. This FREE Virtual Adult Town Hall Summit will be held April 13th and 14th from 3:30pm – 5:00pm and is open to all parents, educators, community members and anyone who wishes to learn more about how to become more involved in constructing a healthy safer community. 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

April 8, 2021

Jury Finds Pair Guilty on Drug Trafficking Charges

ST. LOUIS – On Wednesday, a jury convicted Oscar Dillon, 47, of St. Charles County, Missouri, guilty of drug conspiracy, attempted obstruction of justice and money laundering.

The same jury also convicted Michael Grady, 65, of St. Louis, guilty of drug conspiracy, attempted obstruction of justice and money laundering. The jury found Grady not guilty on an additional charge of witness tampering.

U.S. District Judge Henry E. Autrey presided over the trial, which lasted more than two weeks.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

April 8, 2021

Duplin County Methamphetamine Trafficker Receives More than 11 Years in Federal Prison

WILMINGTON, N.C. – Jason Hyland, 39, of Duplin County, was sentenced yesterday to 134 months in prison for Conspiracy to possess with the intent to distribute and distribute 500 grams or more of a mixture and substance containing methamphetamine and possession with intent to distribute 500 grams or more of a mixture and substance containing methamphetamine.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

April 8, 2021

Puerto Rico Man Sentenced to 75 Months for Trafficking Cocaine to Connecticut

HARTFORD, CONN. – DEA New England Division Special Agent in Charge Brian D.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

April 8, 2021

Heroin and Fentanyl Dealer Sentenced to 14 Years in Prison for Drug Conspiracy Resulting in Death

ORLANDO, Fla. – Irving Cepeda-Chico (39, Kissimmee) was sentenced to 14 years in federal prison for 12 counts of distribution of controlled substances and 1 count of conspiracy to distribute such substances. Cepeda-Chico had pleaded guilty on November 20, 2020.  

000000

COLOMBIA 🇨🇴 (Gobierno de Iván Duque) : busca reactivar fumigación con Glifosato

(CNN Español) — El gobierno de Colombia expidió este lunes un decreto que busca reactivar la fumigación aérea de cultivos ilícitos con glifosato, un herbicida que, según una sentencia de la Corte Constitucional de Colombia, afecta la salud de las personas y a las zonas en donde es esparcido.

Vuelve la fumigación con glifosato a Colombia

El gobierno de Iván Duque ha señalado que erradicar los cultivos de coca limitará el narcotráfico y la violencia de las organizaciones de drogas. La coca es el ingrediente principal de la cocaína.

Leer mas

0000

Les NARCONEWS sur TWITTER

000000

PORTO RICO 🇵🇷 (San Juan) : les agents de la ‘FURA’ saisissent 2 tonnes de cocaïne dans le secteur ‘El Negro de Yabucoa’

Les autorités portoricaines ont procédé à la saisie d’une cargaison de cocaïne .
Le commissaire Antonio López a déclaré que des agents de l’Unité maritime de Yabucoa, du Bureau d’action rapide des forces unies (FURA), avaient saisi une cargaison de 67 balles avec un total de 2 000 blocs de cocaïne.

La saisie a été effectuée dans le secteur El Negro de Yabucoa, une municipalité sur la côte est de Porto Rico.

L’intervention a eu lieu jeudi à 5h30 du matin lorsque les agents ont effectué des tâches de surveillance maritime préventive. « Les agents de la FURA ont détecté un bateau naviguant sans lumière vers la côte du Yabucoa, et c’est à ce moment-là qu’ils ont procédé à leur intervention« , a expliqué López.

SOURCE

000000

USA 🇺🇸 (DEA): April 5 – 2021 – Recent News Releases

April 5, 2021

Pembroke Woman Sentenced to 129 Months for Methamphetamine Trafficking

CONCORD, NH – DEA New England Special Agent in Charge Brian D. Boyle and Acting United States Attorney John J. Farley announced that Nadine Jacques, 46, of Pembroke, was sentenced to 129 months in federal prison for methamphetamine trafficking.

According to court documents and statements made in court, in February and March of 2020, a cooperating individual made four controlled purchases of methamphetamine from Jacques in Suncook, Concord, and Dover, New Hampshire.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

April 2, 2021

Georgetown Pharmacy to Pay $24,500 to Resolve Claims of Recordkeeping Requirement Failure

Columbia, South Carolina – Acting United States Attorney M. Rhett DeHart announced today that his office has resolved claims that RPh Now, LLC d/b/a/ The Medicine Shoppe of Georgetown failed to abide by recordkeeping requirements of the Controlled Substances Act.  RPh Now, LLC will pay $24,500 to resolve the claims and agrees to comply with heightened reporting requirements for a two-year period.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

April 1, 2021

Leader of Mexico’s United Cartels and Others Charged in South Florida Federal Court with Importing Over 1200 Pounds of Crystal Methamphetamine

MIAMI – South Florida federal prosecutors have charged the leader of a notorious Mexican drug cartel and five others for their alleged roles in importing into the United States over 500 kilograms of Mexican methamphetamine. In the largest methamphetamine seizure in Miami-Dade County history, law enforcement agents seized the over 1,200 pounds of crystal meth before it ever hit the streets.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

April 1, 2021

Two Men Arrested with 100 Pounds of Cocaine Stamped with the Nickname of One of the World’s Greatest Soccer Players

NEW YORK CITY – More than one hundred pounds of cocaine were recovered from a seventh-floor apartment in a two-building 17 story residential complex containing a gym, lap pool and roof deck, in Queens on Monday afternoon.  Investigators and agents arrested two individuals, and recovered one loaded handgun, and more than $200,000, in addition to seizing the 50 kilograms of cocaine, as part of an ongoing drug investigation by members of the U.S. Drug Enforcement Administration, New York City Office of the Special Narcotics Prosecutor’s, and New York State Police.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

April 1, 2021

Fresno Man Charged with Fentanyl Trafficking and Illegal Firearm Possession

FRESNO, Calif. — A two-count indictment was unsealed charging Nicholas Solis, 26, of Fresno, with possessing fentanyl with intent to distribute it and possessing a firearm in furtherance of a drug trafficking offense, Acting U.S. Attorney Phillip A. Talbert and Drug Enforcement Administration Special Agent in Charge Wade R. Shannon announced.

According to unsealed court documents, on January 6, Solis illegally possessed fentanyl pills with intent to sell them as well as a firearm.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

April 1, 2021

DEA Announces Take Back Day April 24

ST. LOUIS – The Drug Enforcement Administration invites the public to safely turn in expired, unused or unwanted prescription drugs at designated collection sites from 10 a.m. to 2 p.m. on Saturday, April 24, National Prescription Take Back Day.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

March 31, 2021

Syracuse Man Pleads Guilty to Federal Drug Charge

SYRACUSE, N.Y. – Aaron Acevedo, 27, of Syracuse, New York pled guilty in federal court today to possessing with intent to distribute heroin and cocaine, announced Acting United States Attorney Antoinette T. Bacon, Ray Donovan, Special Agent in Charge of the U.S. Drug Enforcement Administration, New York Division, and Chief Kenton Buckner, City of Syracuse Police Department.

000000

COLOMBIE 🇨🇴 (département de Chocó) : saisie de 1323 kilos de cocaïne appartenant au Clan del Golfo

La marine colombienne a détaillé dans un communiqué que les 1323 kilos de cocaïne se trouvaient dans une cachette souterraine du village de Tanela, qui fait partie de la municipalité d’Unguía, dans le département de Chocó, à la frontière avec le Panama.

La cargaison de cocaïne devait être transportée par hors-bord vers l’Amérique centrale et de là vers les États-Unis.

Le « Clan del Golfo », également connu sous le nom d’Autodefensas Gaitanistas de Colombia (AGC), est né après la démobilisation des paramilitaires Autodefensas Unidas de Colombia (AUC) en 2006 et est devenu le plus grand gang criminel de Colombie.

Dairo Antonio Úsuga, alias « Otoniel », chef de ce groupe dédié principalement au trafic de drogue, à l’extorsion et à l’exploitation minière illégale, est l’un des hommes les plus recherchés du pays.

Alias ​​ »Otoniel » a commencé sa carrière criminelle dans la guérilla maoïste de l’Armée de libération populaire (EPL), puis il a rejoint les AUC et quand ils se sont démobilisés, il a créé son propre gang criminel, initialement appelé Los Urabeños.

source

000000

COLOMBIA 🇨🇴 : interceptan submarino con 3000 kilos de clorhidrato de cocaína

Mediante operaciones de cooperación entre el gobierno de Estados Unidos y Colombia, la Agencia Antidrogas Estadounidense ha dado un golpe importante al crimen organizado.

En la inspección realizada al submarino interceptado, se logró incautar al menos 3 toneladas de clorhidrato de cocaína, de acuerdo con los reportes preliminares pertenecen a carteles del narcotráfico de México y Colombia.

El narco submarino contaba con un sistema sofisticado de navegación satelital, que según las autoridades le iba permitir llegar a su destino con éxito. Además, se encontró que estos sistemas de comunicaciones al parecer establecían contacto con el Comando y Control. Mediante medios satelitales y dispositivos móviles con software de cifrado. (ver )

Este operativo se logró gracias a la cooperación de agencias de inteligencia europea. Al parecer aportaron información muy valiosa para desmantelar la operación de estos carteles de la droga.

leer mas y video

000000

USA 🇺🇸 (DEA): March 24 – 2021 – Recent News Releases

March 24, 2021

DEA Seizures of Heroin and Fentanyl Increase Across North Dakota in 2020

OMAHA, Neb. –Seizures of fentanyl and heroin made by the Drug Enforcement Administration (DEA) in North Dakota increased in 2020 with investigators seeing a 223 percent increase from 2019 in the two drugs combined.

Fentanyl, estimated at approximately 100 times more potent than morphine and 50 times more potent than heroin, was seized by DEA for the first time in North Dakota since 2016.  Found primarily in counterfeit pills, but on occasion in powder form, just two milligrams of fentanyl, or the equivalent of a few grains of salt, is considered a lethal dose.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

March 23, 2021

Bronx Gang Member Charged with 2015 Murder

NEW YORK – Ray Donovan, Special Agent in Charge of the U.S. Drug Enforcement Administration New York Division, Audrey Strauss, the United States Attorney for the Southern District of New York, Dermot Shea, Commissioner of the New York City Police Department, and Acting Superintendent Kevin P.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

March 23, 2021

Pasco County Meth Dealer Sentenced to More Than Ten Years in Federal Prison

TAMPA, Fla. – Jason A. Crowder (42, Zephyrhills) was sentenced to 10 years and 1 month in federal prison for possession with the intent to distribute 50 grams or more of methamphetamine. Crowder had pleaded guilty on December 8, 2020.

According to court documents, on January 17, 2020, deputies from the Pasco Sheriff’s Office executed a search warrant at Crowder’s residence and recovered 325 grams of methamphetamine from a safe inside the home.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

March 22, 2021

Federal Judge Sentences “Pill Mill” Co-owner to Prison

MILWAUKEE – Robert J. Bell, Special Agent in Charge, Drug Enforcement Administration- Chicago Division and Richard G. Frohling, Acting United States Attorney for the Eastern District of Wisconsin, announced today that on March 18, 2021, Susan Moyer (58) of Milwaukee, the former co-owner and office manager of the “Compassionate Care Clinic” in Milwaukee, was sentenced to one year and one day in federal prison for her role in distribution of Oxycodone.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

March 22, 2021

Dominican Republic Native Faces Up to 40 Years in Prison after Pleading Guilty to Drug Charge

BUFFALO, N.Y. – U.S. Attorney James P. Kennedy, Jr. and U.S. Drug Enforcement Administration Special Agent in Charge Ray Donovan, New York Division announced today that Elison A. Ledesma-Melo a/k/a Carlos Rivera Perez a/k/a Ostin M. Echevarria-Roman, 46, a native of the Dominican Republic, pleaded guilty before U.S. District Judge John L. Sinatra, Jr. to possession with intent to distribute 100 grams or more of heroin and 40 grams or more of fentanyl.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

March 19, 2021

Twelve Indicted for Drug Trafficking in San Antonio Area

SAN ANTONIO – Twelve San Antonio residents face federal drug trafficking charges, announced Drug Enforcement Administration (DEA) Special Agent in Charge Daniel C. Comeaux, Houston Division and U.S. Attorney Ashley C. Hoff.

A federal grand jury indictment unsealed today charges the following defendants with conspiracy to possess with intent to distribute a controlled substance:

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

March 18, 2021

Houston Marijuana Ringleader Sentenced to 18 years in Federal Prison

SAN ANTONIO – In Del Rio yesterday, a federal judge sentenced Houston resident Michael Dewayne Dennis, aka Michael Spiller, to 18 years in federal prison for leading a conspiracy that distributed over 11,000 kilograms of marijuana throughout the country, announced Drug Enforcement Administration (DEA) Special Agent in Charge Daniel C. Comeaux, Houston Division;  U.S. Attorney Ashley C. Hoff; Homeland Security Investigations (HSI) Deputy Special Agent in Charge Craig Larrabee, San Antonio Division.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

March 18, 2021

More Than Three Million Lethal Doses of Fentanyl Seized in Minnesota Last Year

OMAHA, Neb. –The Drug Enforcement Administration (DEA) is reporting a 30 percent increase in fentanyl seizures in Minnesota for 2020, after investigators pulled 6.2 kilograms, or the equivalent of more than three million lethal doses, off the streets. Included in the 6.2 kilograms are more than 55,000 counterfeit pills, many laced with potentially lethal doses of fentanyl.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

March 18, 2021

St. Louis County man sentenced to 10 years for drug and firearm charges

ST. LOUIS – U.S. District Judge Rodney W. Sippel sentenced Teran Martin to 120 months in prison today and ordered Martin to forfeit $23,488 and the several firearms law enforcement seized in the course of investigating the crimes charged.

The 27-year-old Ferguson, Missouri, resident had previously pleaded guilty to one count of possessing methamphetamine with intent to distribute and one count of possessing one or more firearms in furtherance of a drug trafficking crime.

000000

FRANCE 🇫🇷 (Douane française) : l’énarque, inspecteur des finances, Florian Colas, deviendra-t-il le patron de la DNRED ?

C’est Florian COLAS,  directeur de cabinet au Ministère délégué chargé des comptes publics qui devrait prendre les manettes de la DNRED à la suite de la douanière Corinne Cleostrate.

 

Il arriverait à ce poste prestigieux à la suite de Jean Henri Hoguet, Joseph Le Louarn, Bernard Pouyanné, Jean Puons, Gérard Estavoyer, Guy Gouin, Jean Paul Garcia les prédécesseurs de Corinne Cleostrate, naturellement tous douaniers de formation et au fait de la réglementation douanière.

Contrairement à la tradition, il est surprenant de constater que ce n’est pas un douanier qui arriverait à la tête de ce service. Doit-on en conclure qu’aucun cadre supérieur de la Douane ne pouvait prétendre à diriger ce prestigieux service ?

000000

 

FRANCE 🇫🇷 (Douane Française – DNRED) : comment François Auvigne a démontré sa lâcheté dans la gestion du dossier de NS 55 malgré les demandes de Jean Puons, DI DNRED

Comment l’Etat assassine les lanceurs d’alerte (Quatrième partie)

par

Stéphanie Gibaud

De très nombreux citoyens sont victimes du mensonge de nos dirigeants politiques, économiques, financiers, mais aussi administratifs, militaires, sanitaires.

Les lanceurs d’alerte de tous horizons ont prouvé depuis des années que la vérité fait peur, isole. Il est plus simple de détruire les vies de ceux qui agissent avec leur conscience, avec bienveillance pour le bien de la communauté que de proposer des solutions pérennes. Mais les lanceurs d’alerte au sens de la loi Sapin II ne sont pas les seuls à alerter des dysfonctionnements de l’Etat.

lire l’article

000000

USA 🇺🇸 (New York) : le Honduras qualifié de « narco-État » par le procureur Jacob Gutwillig

Un « narco-Etat ». C’est ainsi que le procureur Jacob Gutwilligun a défini le Honduras, mardi 9 mars, lors du procès à New York contre un entrepreneur de ce pays d’Amérique centrale gangrené par le crime organisé. Geovanny Fuentes, arrêté le 1er mars 2020 à Miami, est accusé d’avoir acheminé des quantités massives de cocaïne vers les Etats-Unis, en association avec le président du Honduras, Juan Orlando Hernandez, en échange de sa protection.

Juan Orlando Hernandez a été cité à comparaître comme complice au procès de Geovanny Fuentes actuellement jugé à New York.

Juan Orlando Hernandez, élu en 2014 puis réélu en 2017

Pour mémoire, au procès pour trafic de drogue de Juan Antonio « Tony » Hernandez, un des frères du président hondurien qui s’était tenu le mercredi 2 octobre 2019  à New York, le procureur fédéral new-yorkais avait assuré que le chef de l’Etat, Juan Orlando Hernandez, avait touché des millions de dollars de pots-de-vin de narcotrafiquants, y compris de l’ex-chef de cartel mexicain « El Chapo » Guzman.

source

000000

PUERTO RICO 🇺🇸 (FURA – Unidad Marítima de Guayama) : incautan 450 bloque de cocaina

La droga ocupada consta de15 fardos con 30 bloques de cocaína cada uno para un total de 450 bloque.
La droga ocupada consta de15 fardos con 30 bloques de cocaína cada uno para un total de 450 bloque. 
Los hombres detenidos se encuentran bajo custodia de la Administración de Control de Drogas (DEA, en inglés), indicó el Negociado de la Policía de Puerto Rico.

FUENTE

000000

USA 🇺🇸 (DEA): March 13 – 2021 – Recent News Releases

March 12, 2021

Daughter of Prolific Mexican Cartel Leader Pleads Guilty to Criminal Violation of the Foreign Narcotics Kingpin Designation Act

LOS ANGELES – A dual U.S.-Mexican citizen pleaded guilty today to willfully engaging in financial dealings with Mexican companies that had been identified as Specially Designated Narcotics Traffickers by the U.S. Department of the Treasury, Office of Foreign Assets Control (OFAC).

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

March 12, 2021

Madison Physician Agrees to Pay $110,000 to Resolve Allegations of Controlled Substance Prescribing Violations

MADISON, Wis. – Special Agent in Charge Robert J. Bell, Drug Enforcement Administration (DEA) – Chicago Division and Acting United States Attorney Timothy M. O’Shea announced that David E. Eckerle, M.D., a Madison, Wisconsin physician, entered into a settlement agreement to pay $110,000 to resolve civil allegations that he violated the Controlled Substances Act (CSA) related to the manner in which he was prescribing opioids and other controlled substances.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

March 12, 2021

Federal Grand Jury in Chicago Indicts Five Alleged Associates of Sinaloa Cartel on Drug Trafficking Charges

CHICAGO – Robert J. Bell, Special Agent in Charge of the Chicago Division of the U.S. Drug Enforcement Administration and John R. Lausch, Jr., United States Attorney for the Northern District of Illinois announced, a federal grand jury in Chicago has indicted five suspected associates of the Sinaloa Cartel on drug trafficking charges for allegedly conspiring to distribute cocaine in the Chicago area.  One defendant was recently extradited to the United States to face the charges.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

March 11, 2021

DEA Washington Division Commemorates Women’s History Month

WASHINGTON, D.C. – The DEA Washington Division will take the month of March to honor the achievements and invaluable contributions women have made over the course of American history and today.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

March 11, 2021

14 Individuals from Massachusetts and Connecticut Charged in New Hampshire for Participating in Fentanyl Trafficking Conspiracy

CONCORD, N.H. – Fourteen individuals were indicted by a federal grand jury on Monday and charged with participating in a conspiracy to distribute, and possession with intent to distribute, fentanyl, DEA New England Division Special Agent in Charge Brian D. Boyle and Acting United States Attorney John J.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

March 11, 2021

Las Vegas man pleads guilty to possession with intent to distribute meth

ST. LOUIS – Gregory Simms, 33, of Las Vegas, Nevada, pleaded guilty to possession with the intent to distribute more than 50 grams of methamphetamine. Simms appeared today, before U.S. District Court Judge Ronnie L. White.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

ESPAGNE 🇪🇸 (Opération FERRO) : coordonnée par Europol, 52 personnes ont été arrêtées et 3300 kilos de cocaïne et 700 de haschich ont été saisis

La police espagnole a saisi un bateau semi-submersible capable de transporter jusqu’à deux tonnes de drogue d’Amérique du Sud, dans le cadre d’une opération internationale au cours de laquelle 52 personnes ont été arrêtées et 3300 kilos de cocaïne et 700 de haschich ont été saisis. .

Le commissaire général de la police judiciaire espagnole, Rafael Pérez, a expliqué ce vendredi lors d’une conférence de presse que le narco-sous-marin, fabriqué à la main, de neuf mètres de long, trois de large et trois de profondeur, était situé dans un entrepôt industriel dans la zone côtière de la ville de Malaga. Il n’était pas encore terminé et, selon l’enquête, il allait être utilisé pour se rendre auprès d’un bateau-mère pour y charger de la cocaïne pour la transporter sur les côtes espagnoles.

À l’opération de police, appelée FERRO, plus de 300 agents d’Espagne et de Colombie, des Pays-Bas, du Portugal, du Royaume-Uni et des États-Unis ont participé pendant plus d’un an, coordonnée par Europol.

L’enquête a commencé lorsque des entreprises espagnoles basées dans la région de Catalogne ont été détectées qui prévoyaient d’introduire de la cocaïne en Espagne camouflée avec des produits légaux importés d’Amérique du Sud. 52 personnes ont été arrêtées, dont 30 ont été provisoirement incarcérées, et 47 perquisitions ont été effectuées dans des villes des régions de Catalogne, de Murcie, d’Estrémadure (ouest) et d’Andalousie (sud).

source

000000

BELGIQUE 🇧🇪 : quand les gendarmes jouent aux pirates pour rattraper les voleurs !

« Il est clair qu’on ne pouvait pas moralement se permettre de laisser passer certaines choses. Les images sont pires que ce que j’ai déjà vu dans certaines séries » entame Frédéric Van Leeuw. Concrètement ? « Des règlements de compte, des tueurs à gage, des photos de victimes, des personnes qui sont envoyées d’un pays à un autre pour tuer quelqu’un, des messages qui disent que si on ne trouve pas une cible, on s’attaque à la famille. C’est une violence incroyable, un monde où la morale a totalement disparu. »

Les policiers ont intercepté au total 1 milliard de messages, dont la moitié a déjà pu être décryptée à ce stade. Pour donner une idée : 3 millions de messages cryptés, écrits, enregistrements ou photos, s’échangent chaque jour entre les utilisateurs de Sky ECC.

Belgique, plaque tournante du trafic de drogue

Si l’on peut parler en ces termes, 2020 a été une année record : 65 tonnes de cocaïne ont été saisies au port d’Anvers l’an dernier. C’était 62 en 2019 contre 50 en 2018. Un chiffre qui augmente donc d’année en année. Selon plusieurs experts, le port d’Anvers capitalise à lui seul 20 à 25% des importations européennes de cocaïne.

 Frédéric Van Leeuw, procureur fédéral.

« La lutte contre le trafic de drogue devrait devenir une priorité absolue dans le monde entier« , commente le procureur fédéral. « C’est en train de tout pourrir : il y a évidemment le côté catastrophique de la consommation de drogue, mais il y a aussi ces sommes d’argent extravagantes qui pourrissent des systèmes entiers et qui génèrent une extrême violence. La vie n’a plus de valeur avec cet argent. »

Des structures venues de l’étranger et dont les méthodes arrivent en Belgique pour notre interlocuteur : « Je suis allé au Brésil il y a deux ans pour un accord de coopération. Le parquet général de Brasilia m’a présenté des situations de violence que je pensais inimaginables en Belgique. Force est de constater qu’en deux ans, chez nous, les attentats à la grenade et les tirs à la kalachnikov deviennent quasiment hebdomadaires. »

lire

000000

 

FRANCE 🇫🇷 (Douane française) : retour sur l’affaire Fievet – NS 55 DNRED

Madame la directrice générale de la Douane française Isabelle Braun-Lemaire sera-t-elle comme son prédécesseur lointain l’énarque – IGF François Auvigne et tous ses successeurs qui ont refusé d’assumer les engagements pris par l’administration qu’elle dirige ?

——

 

En France, dans la bibliothèque du Sénat

Elise Lucet :
Invité de Pièces à conviction, Michel Charasse, bonsoir…

Michel Charasse :
Bonsoir.
Elise Lucet :
Vous êtes l’ancien ministre du budget de 1988 à 1992 et sénateur du Puy de dôme, c’est la raison pour laquelle, nous sommes exceptionnellement au Sénat pour réaliser cet interview…Euh, vous ne souhaitez pas parler de, de l’affaire Marc Fievet…Est-ce que je peux vous demander quels étaient vos rapports, lorsque vous étiez ministre du budget avec ces aviseurs, je crois que vous avez souhaité les rencontrer, pourquoi ?
Michel Charasse : Lorsque je suis arrivé au ministère du budget en mai…juin 88 , l’administration des douanes  dont l’une des fonctions importantes est de lutter contre tous les trafics …de drogue, d’argent,  euh, contre-façon..etc. prenaient par an à peu près 5 tonnes de drogue. Lorsque j’ai quitté le ministère le 2 octobre 1992, nous étions à 35 tonnes par an. C’est à dire multiplier par 5, par 7 pardon…
Elise Lucet : Ouais !
Michel Charasse : En, en un peu plus de quatre ans………..Vous pensez bien que tout ceci a nécessité une organisation
Elise Lucet :Honhon !
Michel Charasse : Ou une réu.. Ou .une réorganisation….Bien entendu ce n’est pas moi qui est tout inventé, mais j’ai donné à la douane beaucoup de moyens…avec l’argent du contribuable, pour en faire une véritable arme contre les trafiquants et notamment les trafiquants de drogues
Elise Lucet : Et parmi ces armes, il y avait les aviseurs
Michel Charasse : Et parmi ces armes il y avait la collecte de renseignement et dans l’ensemble des renseignements, il y avait bien entendu les renseignements fournis par les aviseurs…
Elise Lucet : Beaucoup ?
Michel Charasse :  Des aviseurs plus nombreux, mieux organisés, des relais mieux organisés par l’intermédiaire des , des, des correspondants que la douane pouvait avoir à l’étranger sous couverture planquée ou officielle, attachés douaniers dans les ambassades etc. etc…Donc bien entendu, on a dû beaucoup, enfin beaucoup a été dû aux renseignements
Elise Lucet : Ouais !
Michel Charasse : Et c’est d’ailleursparce que l’affaire a pris une ampleur importante pendant le temps où j’étais au ministère, en  particulier avec la technique de ce que l’on appelle les livraisons contrôlées, c’est à dire l’infiltration de nos aviseurs ou quelques fois de douaniers d’ ailleurs, dans les réseaux de drogue
Elise Lucet : Ouais !
Michel Charasse :  Et de fonctionnaires donc, de la douane, dans les réseaux de drogue..Euh, qui a conduit à…  justement un incident grave. ..Euh…entre 90 et 92, qui s’est retrouvé devant le tribunal de Dijon, puisqu’à l’époque la législation française n’autorisait pas la livraison contrôlée,…le code pénal
Elise Lucet : Vous parlez des quatre douaniers qui ont été incarcérés.
Michel Charasse : Voilà, donc il y a eu l’affaire de Dijon  et ces douaniers ont failli être condamné et ..euh, ils ne l’ont pas été que parce que d’une part j’ai fait voter la légalisation des livraisons contrôlées….Comme je l’ai déclaré un jour, on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre,
Elise Lucet : Oui
Miche Charasse : Quand on fait la guerre on fait la guerre…
Elise Lucet : Ouais…
Michel Charasse :On ne fait pas la guerre avec le, avec le code pénal dans la poche ou avec des prières ou la bible ou le portrait de Mahomet.
Elise Lucet ; Donc si on veut coincer des trafiquants, il faut utiliser leurs méthodes !
Miche Charasse : Donc, très bien euh…Il faut utiliser leurs méthodes, il faut aller les chercher là où ils sont.
Elise Lucet : Honhon.
Michel Charasse : Vous savez ce sont des tueurs, je parle pas du petit, du petit merdeux, du petit dealer, du pauvre gamin…
Elise Lucet : Non, non, on parle des Locatelli, des gens comme ceux qu’on a vu dans le reportage.
Michel Charasse : Etc… je parle, voilà, des gros. Ce sont des tueurs ! Par conséquent, on va pas attraper les tueurs en leur récitant des cantiques.
Elise Lucet : Alors, on en vient à la situation actuelle, si vous le voulez bien…
Michel Charasse : On tire d’abord et on discute après……………………….
Elise Lucet :……………….Euh, on va en venir à la situation actuelle si vous le voulez bien…
Michel Charasse : J’ai sur ce plan là, quand on a affaire à des tueurs, une notion  de l’Etat de droit qui est assez flexible…
Elise Lucet :.Michel Charasse, pour terminer, on a bien compris que vous ne vouliez pas parler du dossier de Fievet, mais est-ce qu’il y a en France … des aviseurs de la douane et là je parle pas forcément du moment où vous, vous y étiez, qu’on a laissé tomber…
Michel Charasse : ……………..A mon époque, je n’ai pas entendu dire qu’on avait laissé tomber qui que ce soit…
Elise Lucet : Donc, on laisse pas tomber les aviseurs ?
Michel Charasse :………Mais, on laisse tomber personne …Il faut laisser tomber personne. Lorsque vous êtes  engagé dans une bataille….Euh, et ben…Euh…Euh, vous faites le nécessaire pour sauver tous vos soldats…
Elise Lucet : C’est pas ce que Fievet a l’air de penser…
Michel Charasse : (6 secondes de silence).Chacun pense ce qu’il veut, moi je vous dis simplement que quand on voit les résultats qu’on voit, il faut bien que…euh, l’administration des douanes soit soutenue par son ministre et qu’elle soutienne tous ceux qui collaborent, fonctionnaires ou non à ses activités.
Elise Lucet : Michel Charasse, merci d’avoir répondu à nos questions.

La preuve par l’image:

Quelques années plus tard:


000000

USA 🇺🇸 (DEA): March 10 – 2021 – Recent News Releases

March 10, 2021

Former Bristol Resident Sentenced to 51 Months for Fentanyl and Crack Cocaine Dealing

NEW HAVEN, Conn. – DEA New England Division Special Agent in Charge Brian D. Boyle and Leonard C Boyle, Acting United States Attorney for the District of Connecticut, announced that Elkie Crump, also known as “40,” 39, was sentenced today by U.S. District Judge Janet C. Hall to 51 months of imprisonment, followed by three years of supervised release, for fentanyl and crack cocaine distribution offenses.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

March 10, 2021

Norwalk Man Sentenced to 10 Years for Third Federal Narcotics Conviction

BRIDGEPORT, Conn. – DEA New England Division Special Agent in Charge Brian D. Boyle and Leonard C Boyle, United States Attorney for the District of Connecticut, announced that Domenico Sandalo, 46, of Norwalk, was sentenced today by U.S. District Judge Vanessa L. Bryant to 120 months of imprisonment, followed by eight years of supervised release, for trafficking cocaine and other drugs.  Judge Bryant also ordered Sandalo to pay a $5,000 fine.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

March 9, 2021

San Antonio Physician Agrees to Pay $350,000 to Resolve Allegations that he Pre-Signed Prescriptions and Issued Prescriptions Without Appropriate Examinations

SAN ANTONIO – Doctor Hugo A. Rojas, owner of Hugo A. Rojas, M.D., P.A., and Family Clinics of San Antonio, has agreed to pay $350,000.00 under a civil settlement to resolve allegations he violated certain provisions of the Controlled Substances Act (CSA) and the False Claims Act (FCA), announced Drug Enforcement Administration (DEA) Special Agent in Charge Daniel C. Comeaux and  U.S. Attorney Ashley C. Hoff.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

March 9, 2021

Two Newark Men Charged with Attempted Carjacking and Discharging a Firearm

NEWARK, N.J. – Special Agent in Charge of the Drug Enforcement Administration’s New Jersey Division Susan A. Gibson and Acting U.S. Attorney for the District of New Jersey announced two Newark men made their initial appearances today on charges stemming from a Feb. 22, 2021, attempted carjacking in Newark during which a firearm was discharged.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

000000

USA 🇺🇸 (FAA) : la pourvoyeuse d’avions pour les narcos enfin poursuivie

Je vous propose aujourd’hui de vous plonger dans l’effarant listing d’avions ayant servi soit à transporter de la cocaïne, soit simplement à en dissimuler le véritable propriétaire. Des individus en majorité mexicains, comme on va le voir, dont un bon nombre d’avions se sont écrasés… pour se voir dé-enregistrer un an après parfois.  C’est l’une des surprises de ce dossier, phénomène qui éclaire beaucoup les « pannes » de registre constatées depuis des années à propos de ces appareils fantômes. On commence par un premier lot… d’une quinzaine d’avions dont plusieurs ont fait la « une » des journaux et dont une grande partie à mal fini !!!

Un impressionnant listing en forme de réquisitoire à charge

J’ignore donc si le juge Amos Mazzant (ici à droite) est venu relever les noms des avions dans les épisodes de Coke en Stock, ou si le FBI l’a fait à sa place, mais l’acte d’accusation détaillé qu’il a fourni recèle les mêmes noms et les mêmes affaires. Il en a relevé une vingtaine (22, exactement, il en manque encore donc !), que l’on va reprendre aujourd’hui, ce qui pourrait figurer comme une révision de ces six dernières années de trafic en fait.

lire la suite sur Coke en stock (CCCXXII)

000000

 

 

USA 🇺🇸 (aéro-narcotrafic) : Debbie Mercer-Erwin, pourvoyeuse d’avions pour le narcotrafic, a été arrêtée

Debbie Mercer-Erwin, une dame bien sous tous rapports, qui pointe au Rotary-Club…

Membre du Rotary Club d’Oklahoma, elle présente tous les aspects d’une personne bien ordinaire et bien insérée dans la vie sociale quand les avions qu’elle vend se retrouvent aux mains de trafiquants notoires et que sa société ne sert qu’à dissimuler leur véritable propriétaire. Aux dernières nouvelles, comme on l’a dit, il y en avait un peu moins d’une centaine sous sa responsabilité directe (et bien plus, dix fois plus, avec l’héritage des avions de Connie Wood).

A Onalaska, où était installé Connie Wood (lire ici sa saga), il y avait déjà plus de 1000 avions d’enregistrés de la sorte qui se partageaient deux boîtes aux lettres seulement. Un joli scandale en perspective ! La création d’un nom d’entreprise fictive coûtait alors à peine 5 dollars…  Pire qu’au Delaware !!!

A droite, Debbie Mercer-Erwin en tenue de détenue…

On comprend son absence de sourire sur cette photo-là : elle risque gros désormais. La perpétuité, annonce-t-on déjà, parmi les options possibles pour son sort…

Le premier document qui avait alerté

Cela fait plus d’un an qu’elle était dans le collimateur de la justice US, dont la lenteur la concernant surprenant, à vrai dire. L’examen de ses transactions depuis 2014 étant sans appel, en effet.

Il faudra un reportage TV bien mené pour que ça change, avec deux hommes dont j’ignore s’ils ont lu les textes parus sur Coke en Stock depuis des années. Un document visible ici de février 2019 cite le cas de ces deux enquêteurs curieux dépêchés par WFAA-TV, une chaîne texane justement (il s’agit Stephen Lynch, député démocrate du Massachusetts, ici à gauche, membre du House National Security Subcommittee, et de Joe Gutheinz, ancien lui-même de la Federal Aviation Administration (FAA)) qui avaient trouvé des éléments fort troublants dans ces registres bidons, qui outrepassent aussi la simple crainte de les voir être utilisés par des trafiquants seulement (la crainte d’un autre 9/11 pointe toujours à l’horizon quand il s’agît d’avions gros porteurs « anonymes »):

Leur verdict avait été très net : « deux des avions enregistrés auprès de la société de fiducie ont été nommés lors d’une enquête fédérale sur une opération massive de trafic de drogue, selon les dossiers du tribunal fédéral déposés en 2013. Voici ce que les officiers de justice fédéraux ont détaillé dans les dossiers judiciaires pour saisir l’un de ces deux avions: il avait été enregistré dans une fiducie en 2012 au nom d’une société mexicaine. Le représentant légal de la société, Fausto Velez Urbina, a été condamné en 2005 pour trafic fédéral de cocaïne et renvoyé au Mexique en 2010. Urbina a acheté l’avion auprès d’un courtier en aéronefs nommé Mauricio DeLeon pour 1,69 million de dollars. DeLeon avait été lié par des enquêteurs à l’ancien chef du Cartel du Golfe Osiel Cardenas-Guillen. Cardenas-Guillen, désormais enfermé dans une prison fédérale aux États-Unis. Il a fondé le très redouté groupe de Los Zetas, composé d’anciens commandos militaires qui ont servi d’assassins impitoyables pour le cartel. Et ce n’est pas tout… (ici à droite l’arrestation le 9 février 2018 de José Maria Guizar Valencia alias Z43,  un des chefs du cartel, avec devant lui et ses acolytes l’impressionnante panoplie d’armes saisies.)

Un fonctionnement qui questionnait

L’article évoquait Onalaska (1764 habitants seulement, aujourd’hui !) de façon provocante, « une ville avec 1000 avions déclarés et pas d’aérodrome« .

L’avion atterri aux mains du cartel avait une histoire intéressante en effet : tout avait commencé il y a un peu plus de quatre ans avec cet appareil… introuvable :  « en 2016, la Drug Enforcement Administration a saisi l’un des avions de la société alors qu’elle enquêtait sur un complot international de trafic de drogue et de blanchiment d’argent, selon des archives déposées devant un tribunal fédéral de New York. L’avion a été saisi lorsque des agents ont arrêté l’un des chefs de file accusés, qui dirigeait une entreprise dans le Nevada. Lynch a déclaré à WFAA qu’une grande quantité d’héroïne avait été saisie avec l’avion. Le véritable propriétaire de l’avion, un ressortissant mexicain, n’a pas été inculpé. Cependant, selon les archives, il a payé plus d’un demi-million de dollars pour récupérer l’avion. « Quelqu’un arrive et est en mesure de récupérer son avion avec 550 000 $ en espèces », a déclaré Lynch (le député démocrate effectuant l’enquête)  « Je veux dire qui fait ça ? Que pensez-vous que l’on  fasse de l’avion maintenant? »… 

« selon les archives de la FAA, Aircraft Guaranty a initialement enregistré l’avion monomoteur à six places en 2013 pour le compte d’un résident de Nuevo Leon (au Mexique). Aircraft Guaranty a transféré le titre de l’avion au véritable propriétaire à la fin de 2017. La société est redevenue le fiduciaire de l’avion en mars 2018. Les défenseurs de l’industrie ont déclaré à WFAA que les exigences strictes en matière de citoyenneté de la FAA peuvent être onéreuses. Selon eux, il peut être difficile pour les sociétés cotées en bourse de déterminer si elles satisfont à toutes les exigences. Pour être considéré comme une entité américaine, le président d’une entreprise doit être citoyen. Les deux tiers de ses dirigeants ou administrateurs doivent également être des citoyens. Soixante-quinze pour cent de ses actionnaires doivent également être des citoyens américains. (…). Nous pensons que les informations mises à la disposition de la FAA aujourd’hui sont suffisantes », a déclaré le journal de la NBAA. La NBAA a également fait valoir dans le «livre blanc» que la législation de Lynch «entraînera des conséquences imprévues et des préjudices potentiels pour l’industrie aéronautique». Lynch se moquait des inquiétudes. Il a déclaré à la WFAA qu’il attendait avec impatience le résultat de deux enquêtes – l’une menée par le les enquêteurs du Congrès, le General Accountability Office, et celle de l’inspecteur général du ministère des Transports – sur la pratique. Le rapport du GAO devrait être publié plus tard cette année. «Tout dépend du résultat net du dollar pour les sociétés de fiducie», a déclaré Lynch. «Ils négocient et exploitent les lois qui existent dans notre pays pour leur gain financier privé. Mais ils mettent le public et la sécurité nationale en danger. » Les résidents d’Onalaska ont déclaré à la WFAA qu’ils n’avaient aucune idée du fait que de nombreux avions étaient enregistrés dans leur ville. «La majorité des personnes qui vivent ici en permanence et qui résident à Onalaska n’ont pas les moyens d’acheter un avion», a déclaré Zachary Davies, un agent immobilier local et père de cinq enfants. L’oncle de Davies, Roy Newport, ancien maire d’Onalaska, pensait que le nombre élevé d’avions immatriculés devait être une erreur. « Quel est le problème ? » Dit Newport. « Je n’achète pas ça. C’est un problème informatique ou quelque chose comme ça. Quel serait l’avantage de les enregistrer ici ? » Ce n’est pas un problème informatique. Et le secret est maintenant révélé… »

LIRE

000000

FRANCE 🇫🇷 (OFAST) : confinement et trafic de stupéfiants

J’avais prévu d’intervenir dans ce débat! Je m’étais arrangé pour m’arrêter dans un parking avec une bonne couverture 4G et je me suis connecté avec le serveur dédié…

Connexion établie, mais coupée 10 secondes après sans aucune possibilité de reconnexion !

C’est vrai que la lutte anti-stups n’est qu’affaire d’experts désignés !

°°°

À quoi ressemblera le « monde d’après » du trafic de stupéfiants ? Conférence sur l’évolution de la délinquance liée aux drogues en temps de confinement, avec Stéphanie Cherbonnier (Police nationale) et Thierry Colombié (expert).

Le Rendez-vous de la recherche en visioconférence avait pour objectif de présenter les conséquences de la crise sanitaire sur le trafic de stupéfiants et sur l’activité des services de police.

Pour traiter ce sujet, l’Institut a convié Stéphanie Cherbonnier, contrôleuse générale de la Police nationale et cheffe de l’office anti-stupéfiants (OFAST), et Thierry Colombié, économiste, spécialiste du crime organisé.La séance a été animée par Christophe Soullez, chef de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP). Ce résumé a été rédigé par Juliette Papon, étudiante du Master 2 Droit et stratégies de la sécurité de l’Université Paris II Panthéon-Assas (association A2S).

La  crise sanitaire du Coronavirus et la période de confinement de la  population qui été décidée par le gouvernement ont, au moins durant un  temps, considérablement bouleversé le paysage criminel.

Fermeture des frontières, attestations de sorties, multiplication des contrôles, baisse de la demande et de l’offre… la situation a modifié les pratiques des trafiquants et des consommateurs, ainsi que la nature des crimes et délits enregistrés depuis deux mois.

Malgré une chute estimée entre 30% et 40% pendant le confinement, le trafic et la revente de produits  stupéfiants ont connu des évolutions remarquables et le marché s’est immédiatement restructuré – parvenant à assurer les 60 % restant.

De la même manière, les services de lutte contre le trafic de stupéfiants, et notamment les services spécialisés de la police  judiciaire, ont du s’adapter à cette nouvelle configuration.

Quelles sont les conséquences de ces crises sur ces organisations et sur les services de police, à court et long terme ?

On en parle « chez vous », avec deux spécialistes du sujet, le mardi 16 juin de 18h à 20h.

Accès libre via l’application Zoom.

Contexte

La crise sanitaire du Coronavirus et la période de confinement de la population ont considérablement bouleversé le paysage criminel. La fermeture des frontières, les attestations de sorties, la multiplication des contrôles ou encore la baisse de la demande et de l’offre, ont modifié les pratiques des trafiquants et des consommateurs, ainsi que la nature des crimes et délits enregistrés sur ces deux mois.

Intervention de Stéphanie Cherbonnier

Durant le confinement, quatre phases ont été observées.Tout d’abord, la première phase est la désorganisation des trafics avec une rupture quasiment immédiate des approvisionnements. Le vecteur routier est le principal vecteur d’approvisionnement de cannabis en France depuis le Maroc et l’Espagne (90 % du cannabis est importé par la voie routière). Pour la cocaïne, l’arrêt progressif du trafic aérien (fermeture de l’aéroport d’orly) a coupé la voie d’approvisionnement par le système des passeurs (communément appelés «mûles»), depuis la Guyane notamment. Cependant, certains distributeurs/consommateurs avaient anticipé la crise, on a donc vu se former, avant le confinement, des files d’attente devant les points d’approvisionnement. Une véritable stratégie d’entrave a été mise en place par les forces de sécurité (police/douane/gendarmerie), de manière à limiter l’arrivée de produits sur le territoire. Durant le confinement on a observé un mouvement de ralentissement global du trafic de l’ordre de 30%. Toutefois, la fermeture des frontières n’a pas totalement empêché la poursuite, à moindre mesure, de l’approvisionnement des marchandises.

Ensuite les trafiquants se sont adaptés aux nouvelles contraintes et ils ont mis en place une stratégie de contournement. Nous avons constaté un recours important aux réseaux sociaux (Snapchat, WhatsApp) pour des commandes, via un système de drive ou de livraison à domicile. Nous avons parlé d’«ubérisation» du trafic. Des saisies importantesde stupéfiants ont été observées pendant le confinement avec le développement de la culture «indoor» . Pendant longtemps, cette culture était plutôt cantonnée à l’Outre-Mer et depuis quelques années, on assiste une augmentation forte de ces cultures en métropole. Les saisies réalisées ces dernières années portent sur de nombreux plants de cannabis, pouvant aller de 500 à 1000 pieds. On parle de Cannabis Factory (industrialisation du phénomène). Le matériel est parfois acquis sur le darknet et de grands moyens logistiques sont déployés pour produire. Les techniques utilisées sont celles d’organisations criminelles, leur production génère des profits colossaux.La troisième phase est celle de la pénurie, effectivement, nous étions en flux tendu puisque le stock de produits permettait de tenir environs une dizaine de jours, au-delà la pénurie était assez inéluctable. On estime une augmentation de la violence de l’ordre de 20%, résultant des conquêtes et reconquêtes de territoires notamment dans de nombreuses villes de province (Rennes, Strasbourg ou Bordeaux) et une augmentation de 40 à 60% des prix, tous produits confondus. L’augmentation des prix a été moins observée dans les régions frontalières (Perpignan, Lille), où les consommateurs pouvaient encore s’approvisionner, pour de plus petites quantités en Espagne ou aux Pays-Bas. Enfin, la dernière phase est la reprise du trafic juste avant le déconfinement, des saisies majeures ont été réalisées par des services de la douane et de la police. La crise a bénéficié aux organisations les plus structurées. Elles avaient la capacité de mettre en œuvre des importations malgré le ralentissement de l’ensemble des vecteurs d’approvisionnement. Il y a eu une augmentation de la demande, pas forcément plus de nouveaux consommateurs mais une demande plus forte de quantité chez les consommateurs. Durant le confinement l’OFAST a développé la collecte de renseignements, en faisant appel à tous les capteurs (sources humaines, services locaux, recours à la technique). La coopération internationale durant cette période a joué un rôle majeur, nous avons continué à beaucoup échanger avec nos homologues d’Espagne, de Belgique, des Pays-Bas, du Brésil et de Colombie.

Intervention de Thierry Colombié

Trois remarques préliminaires doivent être évoquées. Premièrement, on ne parle pas de «fermeture des frontières» mais d’une «restriction des échanges commerciaux». Deuxièmement, la plupart des usagers ont été confinés et n’ont ni pu rejoindre leur point de vente, ni se rendre en soirée pour acheter leurs marchandises.Troisièmement, jusqu’à la veille du confinement, personne ne savait quelle serait la durée de ce dernier, ce qui a accentué un sentiment d’impuissance et une volonté pour les consommateurs d’anticiper la pénurie. Ainsi, cela pose des problèmes, pour les trafiquants, de logistique pour s’approvisionner en produit et, pour les forces de l’ordre, pour adopter des stratégies efficaces. Toutefois, nous avons pu voir que les trafiquants ont su s’adapter, par exemple, en janvier, lorsque se profilait la pandémie, les réseaux criminels ont importer des marchandises pour avoir plus de stocks pour anticiper la crise sanitaire. Il y a le commerce de gros, de demi gros, de détail, filière par produit, filières annexes et connexes. Tout est organisé, en effet, post confinement, on peut voir que les choses sont comme avant, rien n’a fondamentalement changé, au contraire les réseaux ont pu apprendre de leurs erreurs. Par ailleurs, à cause de cet arrêt temporaire des approvisionnements, des dealers se sont retrouvés au chômage technique, et ont pu avoir tendance à créer des troubles à l’ordre public.La crise a révélé deux phénomènes. D’une part, l’«ubérisation» avec l’«uberweed» ou l’«ubercoke». Grâce à l’air numérique, nous commandons avec notre téléphone et nous sommes livrés à notre domicile. Cela met en évidence l’explosion des circuits courts. D’autre part, au-delà des cités, dans les zones péri-urbaines et rurales, on a des réseaux qui existent depuis très longtemps, qui sont peu visibles, ce sont les cannabiculteurs. En outre, pendant le confinement des usagers se sont tournés vers la kétamine. Produite par l’Asie, il y aujourd’hui, une grosse production aux Pays-Bas.

FOCUS sur l’office anti-stupéfiants

Le trafic de stupéfiants génère d’autres infractions, comme le trafic d’armes, les homicides volontaires ou encore les règlements de compte. La mise en place d’un plan national de lutte contre les stupéfiants permet de mieux structurer cette lutte. C’est dans ce contexte que l’OFAST a été créé. Il s’agit d’une mesure phare du plan annoncé le 17 septembre 2019 par trois ministres à Marseille.Le but de cet office est d’articuler les acteurs entre eux puisqu’une multitude d’acteurs (douanes, police, gendarmerie) travaillent ensemble pour lutter efficacement pour ce fléau mondial. Pour être efficace, il faut coordonner nos forces et travailler ensemble.Depuis le 1erjanvier 2020, l’office est devenu un service à compétence nationale (SCN). L’agence est directement rattachée au directeur central de la police judiciaire. L’OFAST est devenu le chef de file de la lutte contre les stupéfiants en France. Ainsi, cette agence sert à réceptionner des informations au niveau national et international mais aussi à envoyer des informations et à apporter son expertise aux autres services sur le territoire. L’office anti-stupéfiants ne doit plus être perçu comme un concurrent mais permet de produire et partager des renseignements.L’OFAST comptera à la fin de l’année 2020, cent soixante-dix enquêteurs et l’objectif est de parvenir à deux cent quarante enquêteurs en 2022 (plan triennal de renforcement).La lutte contre le trafic de stupéfiants nécessite une approche globale qui inclut la lutte contre le blanchiment issu de ces trafics. En effet, Thierry Colombié évoque l’affaire «Virus», et énonce que sans blanchiment, il n’y a pas de trafic et sans corruption, il n’y a pas de crime organisé.On ne peut pas travailler tout seul sur le blanchiment, il faut travailler avec des partenaires, tels que l’Office central pour la répression de la grande délinquance financière (OCRGDF) ou le Service d’enquêtes judiciaires des finances (SEJF) au sein de Bercy.
Pour conclure, le but principal de l’OFAST est de décloisonner les structures et les compétences pour inscrire la lutte sur le long terme.

000000

Voir aussi

000000

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :