ESPAÑA 🇪🇸 (puerto de Barcelona) : la Agencia Tributaria (SVA) y la Policía Nacional han intervenido unos 1.500 kilos de cocaína ocultos en un contenedor

La cooperación con la agencia antidroga norteamericana (DEA) y la Policía Nacional de Panamá ha permitido que la droga no alcance el mercado.

La investigación comenzó con la detección de una organización criminal radicada en Panamá y Colombia. Esta banda intentaba hacer llegar cuatro contenedores hasta el puerto de Barcelona. Uno de ellos estaría destinado al transporte de la droga, pese a declarar llevar cartón prensado como mercancía legal.

fuente y mas

000000

ESPAÑA 🇪🇸 (Burgos) : la Policía incauta 4-CMC, una droga jamás vista en España

20 kg de esta droga se han incautado en Burgos y 240 kg en Amsterdam, en una operación que ha contado con la participación de la DEA.

Agentes de la Policía Nacional han intervenido en la ciudad de Burgos más de 20 kilogramos de una sustancia estupefaciente desconocida en España hasta ahora. Se ha identificado como 4-CMC, y por la que han sido detenidas tres personas. La operación ha contado también a la vez con la incautación de más de 240 kilogramos de 3MMC en Ámsterdam en una operación internacional.

La incautación de este alijo se ha llevado a cabo durante una operación policial que ha contado con la colaboración de la Administración de Control de Drogas de Estados Unidos (DEA) y la Policía Nacional de Países Bajos, informan desde la Dirección General de la Policía.

fuente y mas

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

La 4-MEC (4-methylethcathinone) est une drogue de synthèse de la famille des cathinones. C’est un stimulant dont les effets sont proches de ceux de la MDMA/ecstasy.

La 4-MEC est principalement vendue sur internet.

Elle se présente sous forme d’une poudre blanche cristalline. Elle peut être vendue seule, ou en association à d’autres cathinones dans des mélanges appelés NRG-1 et NRG-2.

Appellations : 4-MEC, ecstasy légale, 4-methylethcathinone, 4-methyl-N-ethylcathinone, p-methyl-N-ethcathinone, 2-(ethylamino)-1-(p-tolyl)propan-1-one, Energy-1, Energy-2, Energy-3, NRG-1, NRG-2, NRG-3, Nutrition Rapid Growth…

source

000000

MALI 🇲🇱 (Cocaïne et Héroïne) : ce pays enclavé, désormais consommateur, est depuis la décennie 1990 utilisé comme plate-forme logistique vers les marchés européens pour la cocaïne et l’héroïne

C’est le Journal du Mali qui nous rapporte que l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) dans un rapport d’évaluation de la réduction de la demande de drogues publié en 2017 précisait que :« Le phénomène a connu une expansion rapide au milieu des années 2000, comme conséquence directe des mesures répressives drastiques prises par les États-Unis. Désormais, les cartels des drogues latino-américains vont élire l’Europe comme marché de remplacement du marché américain et l’Afrique de l’Ouest comme plateforme d’acheminement vers ce marché » .

La nouveauté est que le pays de transition est devenu un consommateur considérable des stupéfiants.

Deux facteurs coexistants sont en cause, note l’ONUDC : l’immigration des Maliens en Europe et l’essor du tourisme européen au Mali. Un premier groupe de dealers d’héroïne est découvert dans les années 80 dans le quartier huppé de l’époque, l’Hippodrome. « Ces deux groupes ont importé les produits au pays et ont initié des personnes proches aux modalités de leur consommation. Quelques années auraient suffi pour faire émerger une génération d’usagers autochtones qui n’a jamais immigré en Europe ni été contact avec des touristes européens », indique-t-il.

Itinéraires divers

La drogue au Mali transite principalement, selon l’OSC, par l’axe Bobo-Dioulasso (Burkina Faso) – Yorosso (Mali). Du cercle de Yorosso, une quantité est propagée à Ségou, qui ravitaille des villes du centre et du nord. Le reste s’achemine vers Koutiala, qui approvisionne Sikasso et Bamako par la route en contournant les points de contrôle des forces de sécurité. Souvent camouflés et dispersés dans des sacs de céréales ou de légumes, les stupéfiants traversent des localités de la région avant d’être stockés dans des fermes agricoles près de Bamako puis versés discrètement dans les marchés.

Au nord, « les psychotropes quittent le Niger, passent par Labbezanga et Ansongo et se retrouvent à Gao. Quant à la cocaïne, elle transite par la frontière algérienne », assure un notable de la localité. Selon ce dernier, de la ville, les drogues sont souvent acheminées par bateaux dans les localités, sur l’axe fluvial  Gao – Tombouctou – Mopti.

« Quant au réseau de la cocaïne, il opère par voie aérienne et sur l’axe Guinée – Kourémalé – Bamako. La route transahélienne, communément appelée autoroute A-10, qui passe par le nord du Mali, est à présent peu pratiquée en raison de la forte présence militaire et de la montée en puissance des FAMa », explique M. Keïta. Mais en 2009 un avion cargo, renommé par la suite « Air Cocaïne » s’est posé en plein désert à Tarkint, à une centaine de kilomètres de Gao. L’avion, qui venait du Venezuela, a été déchargé de son contenu puis incendié. D’autres réseaux du cannabis – haschich pratiquent « l’axe Ghana – Burkina Faso – Mali, celui Maroc – Mauritanie – Mali et l’axe Côte d’Ivoire – Mali ».

Nombreux acteurs

Autant les routes sont diverses, autant le sont les acteurs et les ramifications vont souvent loin. L’affaire Air Cocaïne et les récentes saisies et arrestations de personnes transportant de la drogue à l’aéroport international Modibo Keita de Sénou le prouvent. Certaines de ces personnes « sont issues des importantes diasporas ouest-africaines d’Europe et d’Amérique du nord et latine. Elles servent à la fois à établir des liens avec les cartels, les producteurs, les revendeurs et les intermédiaires sur le terrain, qui peuvent les aider et les soutenir en cas de problème, mais aussi à rapatrier les bénéfices vers l’Afrique sous diverses formes », explique la Commission ouest-africaine sur les Drogues (WACD). Selon elle, un baron de la drogue ouest-africain peut aussi bien être avocat, cadre supérieur ou homme politique que jeune déscolarisé ou passeur de diamants.

Dans le Septentrion malien, traditionnellement, ce sont les tribus Arabes lamhar du Tilemsi (région de Gao) et Bérabiche (principalement à Tombouctou et à Taoudénit) qui détiennent le quasi-monopole le trafic de drogue, indique une enquête d’International Crisis Group de 2018. Depuis, la sociologie des acteurs s’est complexifiée, à cause « des revenus générés par la drogue ». Selon notre source à Gao, « les groupes terroristes, sous couvert du djihad, et certains groupes d’ex-rebelles » s’adonnent également à la pratique. Ce qui est attesté par plusieurs rapports, dont celui très détaillé d’International Crisis Group. Ces groupes profitent de la déstabilisation de l’État et de plusieurs « No go zone » pour leurs trafics. De fait, le petit vendeur de la Tour de l’Afrique n’est que la partie immergée de l’iceberg.

Narcotrafic : le Mali en a plein le nez

par Aly Asmane Ascofaré

Source et plus

0000

ESPAGNE 🇪🇸 : démantèlement d’un réseau de trafic de cocaïne depuis le Maroc

La police nationale espagnole a démantelé un réseau de trafic de cocaïne transitant via le Maroc. En tout, dix personnes ont été arrêtées et une demi-tonne de cocaïne ainsi que 800 kilos de tabac saisis entre Séville et Cadix.

L’opération a été ordonnée par le tribunal de Séville après que la police a été informée de l’introduction d’une importante quantité de cocaïne dans des conteneurs dans la ville en provenance d’Amérique du Sud. À Algésiras, deux conteneurs ont été détectés en mars au port en provenance d’Asunción (Paraguay), en passant par l’Argentine et le Maroc.

source

000000

ESPAÑA 🇪🇸 (operación, denominada ‘Capirote- Piteas-Acerico) : lnterceptado un pesquero con casi 3.000 kilos de cocaína al sur de Canarias

Operación conjunta de la Agencia Tributaria, la Guardia Civil y la Policía Nacional

La operación, denominada ‘Capirote- Piteas-Acerico lllevó al abordaje del barco, un pesquero de 20 metros de eslora, de nombre ‘AKT 1’, un pesquero cargado con más de con 2.900 kilos de cocaína que se ocultaba en uno de sus tanques de combustible, en la tarde del 13 de abril, a unas 300 millas náuticas al sur de Canarias.

Con la presente operación se vuelven a demostrar los resultados del esfuerzo de la Agencia Tributaria y las Fuerzas y Cuerpos de Seguridad del Estado en la lucha contra el tráfico de drogas en la denominada ‘Ruta Africana’ de la cocaína, conocida por ser utilizada por pesqueros que reciben las sustancias estupefacientes en mitad del Atlántico para su posterior introducción en el continente europeo.

Fuente

Se trata de la primera aprehensión desarrollada por el patrullero Cóndor cuando apenas ha transcurrido un mes desde su puesta en servicio en Canarias, recalca la Policía.

Este moderno patrullero, de 43 metros de eslora y con una dotación de 14 tripulantes, fue asignado al Área Operativa de Vigilancia Aduanera de Canarias el pasado 15 de marzo para reforzar la vigilancia de un punto tan estratégico para la lucha contra el tráfico de estupefacientes en el Atlántico, como es el archipiélago canario.

Mas

0000

ESPAGNE 🇪🇸 (océan Atlantique) : près de 3 tonnes de cocaïne saisies au large des Canaries

Le chalutier baptisé AKT 1, a été intercepté à environ 555 km au sud des Îles Canaries, à l’ouest des côtes africaines, avec à son bord « plus de 2900 kilos de cocaïne dissimulés dans l’un de ses réservoirs de combustible ».

Les cinq membres de l’équipage, quatre Turcs et un Géorgien, ont été arrêtés.

Source et plus

0000

ESPAGNE 🇪🇸 : la Policía Nacional, le SVA (service de surveillance douanière de l’administration fiscale) et la police judiciaire portugaise ont démantelé une organisation criminelle de trafic de cocaïne dirigée par le dominicain « le redoutable Calín »

C’est NOTIMERICA qui nous informe que les agents ont arrêté 15 personnes ayant des rôles différents dans l’organisation qui se consacrait à l’introduction et à la distribution de cocaïne en Espagne.

De nombreuses perquisitions ont été effectuées à Madrid, Alcorcón, Getafe et Grenade.

000000

ESPAGNE 🇪🇸 : un entrepreneur de Valencia a été arrêté pour son implication dans l’arrivée de 750 kilos de cocaïne

La Policía Nacional a arrêté cinq personnes à Valence, Bétera et Alhaurín de la Torre (Málaga) pour leur lien présumé avec une cargaison de 750 kilos de cocaïne entrée en novembre dernier par le port de Valence.

SOURCE

000000

ESPAGNE 🇪🇸 (Narco-opportunisme) : les skippers prétextaient des attaques d’orques ou des avaries pour être remorqués jusqu’aux côtes espagnoles, avec de la drogue dans les cabines

Le stratagème n’est pas si loufoque : en septembre 2020, les attaques d’orque normalement inhabituelles s’étaient multipliées, contraignant l’Espagne à interdire temporairement les voiliers sur une partie de ses côtes.

Des mammifères marins en eaux troubles. La police espagnole a révélé, jeudi 10 février, avoir démantelé un réseau de trafiquants de drogue qui prétextaient des attaques d’orques, des avaries et autres accidents pour faire passer de la drogue en Espagne. L’enquête a conduit à l’arrestation de deux personnes et la saisie de 172 kg de drogue.

source

000000

ESPAÑA 🇪🇸 (La Línea de la Concepción) : 4.000 kilos de hachis incautados en un nuevo operativo contra el ‘narco’

La lucha contra el narcotráfico en La Línea no para y la llegada de un nuevo Comisario a la ciudad no ha frenado ni un ápice las diferentes operaciones que se viene desarrollando para acabar con esta lacra. De hecho, la pasada noche la Policía, junto con la Guardia Civil, ha desarrollado un operativo conjunto que ha permitido intervenir 4.000 kilos de hachís.

fuente

000000

ESPAÑA 🇪🇸 (Barajas) : Policía y Guardia Civil requisaron 407 kilos de cocaína y detuvieron a 38 personas entre octubre y diciembre

Agentes de la Jefatura Superior de Policía Nacional de Madrid y la Guardia Civil de la Comandancia de Madrid han cerrado el último trimestre del pasado año con la detención de 38 personas por delitos contra la salud pública en el aeropuerto de Adolfo Suárez Madrid-Barajas, según datos proporcionados por ambos Cuerpos.

mas

000000

OCEANO ATLANTICO (Servicio de Vigilancia Aduanera 🇪🇸) : interceptan un pesquero con 560 kilos de cocaína al norte de Canarias

Sus siete tripulantes, seis brasileños y un ciudadano francés, han sido detenidos

En el marco de la colaboración internacional a través del intercambio de información entre el MAOC-N (Centro de Análisis y operaciones del Atlántico) y el CITCO (Centro de Inteligencia Contra el Terrorismo y el Crimen Organizado), los investigadores de la Guardia Civil, Policía Nacional y Servicio de Vigilancia Aduanera de la Agencia Tributaria, habían llegado a determinar la posible implicación de una embarcación sospechosa de tráfico ilícito de estupefacientes procedente de Sudamérica, dando así paso a la fase de explotación de la operación.

A partir de ese momento, Vigilancia Aduanera de la Agencia Tributaria estableció el oportuno dispositivo aeronaval que dio como resultado la localización del pesquero por parte del patrullero ‘Fulmar’ de la Agencia Tributaria en la madrugada del día 19.

Leer

0000

NARCO-BUSINESS 🇪🇺 🇺🇸 🇦🇺 🇨🇳 🇲🇽 🇧🇷 🇦🇫: narco-traffickers defied Covid-19 and now look set to reach new heights, as the stars are aligning for a further expansion of their trade.

In mid-December, the authorities in Arizona intercepted more than 1.5 tons of methamphetamine coming from Mexico, the last in a line of record drug hauls around the world in recent months. Responding to the news, UN synthetic drugs expert Martin Raithelhuber tweeted that the size of meth seizures was “simply amazing”.  

The global drugs trade is on fire, having survived the coronavirus pandemic with minimal disruption. Production is increasing in many places, fuelled by instability and economic crises in major drug-producing countries. Traffickers appear to be sending vast shipments, reflected in record-breaking drug seizures.

“There’s a boom in demand, there’s a boom in supply,” said Andrew Cunningham, head of drug markets, crime and supply reduction at the European Monitoring Centre for Drugs and Drug Addiction (EMCDDA), “It does look quite apparent.” 

Nowhere is this boom more pronounced than in the Golden Triangle, where Laos, Thailand and Myanmar intersect. In October, police grabbed 55 million methamphetamine tablets in Laos, Asia’s largest ever drug bust. Regional drug production and trafficking have intensified following the February coup in Myanmar, which plunged the country into chaos.

The October meth haul was only the tip of the iceberg. Many other large shipments have been reported in recent months. Seizures of methamphetamine have been expanding steadily in the past decade to reach a record high in 2020, according to the United Nations Office on Drugs and Crime (UNODC). 

“There is an expansion of the synthetic drug market,” said Martin Raithelhuber, of UNODC. Meth was becoming “cheaper” while purity remained high, he said. “It really points to a larger amount of the drug being available on the market”. 

This boom has been facilitated by innovative chemistry. Drug producers have managed to create their own precursor chemicals for synthetic drugs, bypassing international controls. Last year Laotian authorities seized more than 70 tons of propionyl chloride, which can be used to make fentanyl and meth precursors. 

Record hauls

Mexican cartels have reportedly used similar experimentation, and drugs are flooding into the US. In November, almost 9 tons of meth and over 175 kg of fentanyl were seized at the border, the largest amount for either drug in two years. Indeed, the DEA seized a record amount of fentanyl in 2021. Overdose deaths reached new highs from 2020 to 2021.

Mexican cartels have also penetrated the European market. Spanish police recently announced the largest ever methamphetamine bust on record, with over 2.5 tons seized in separate, coordinated raids in various cities. A Mexican cartel was allegedly piping meth into Europe through the port of Barcelona.

These seizures point to large-scale drug production, but they are also indicative of intensified law-enforcement activity, according to Andrew Cunningham. The Spanish meth haul was the result of a lengthy international investigation. Encrypted communication platforms used by traffickers have recently been cracked, leading to big seizures.

Mexican cartels have also penetrated the European market. A Mexican cartel was allegedly piping meth into Europe through the port of Barcelona.
Mexican cartels have also penetrated the European market. A Mexican cartel was allegedly piping meth into Europe through the port of Barcelona. (AP)

The narcotics trade has also been helped along by political instability in major drug-producing countries, such as Myanmar and Afghanistan. The production and trafficking of narcotics tend to flourish in chaotic, conflict-ridden states with rule of law deficits. 

“The places where the drug production is booming are places where the state has very little control or they’re facilitating or turning a blind eye to things that are going on in the country,” Cunningham told TRT World.

In war-ravaged Syria manufacture of the amphetamine known as Captagon has skyrocketed with the help of the government. The Assad regime, throttled by sanctions and mired in economic crisis, is relying on drugs to earn hard currency. Associates of the ruling family are allegedly involved in production and trafficking of Captagon, turning Syria into a narcostate.

Captagon seizures have reached eyewatering levels. 2021 saw the largest quantity of tablets seized on record, with 95 million pills intercepted in Malaysia in a single haul in March. In Jordan, almost twice as many Captagon tablets were grabbed in 2021 compared with the previous year. And Saudi Arabia has been severely affected, too.

Captagon has also reached Iraq, where use of synthetic drugs, including methamphetamine, has increased enormously in the past decade. The amount of Captagon and meth seized in 2021 was twenty times larger than in the previous two years combined, according to the Iraqi government. 

“The Captagon trade has experienced a notable increase in both supply and number of transit and destination markets,” said Caroline Rose, Senior Analyst and Head of the Power Vacuums program in the Human Security unit at the Newlines Institute and author of an upcoming report on Captagon. “It’s very likely that this trade will continue to expand”.

Meanwhile, Afghanistan has emerged as a major meth producer. The drug can be made cheaply using a local plant, ephedra. Afghan meth now flows in copious quantities to Iran and also to Africa via Pakistan and the Indian Ocean. International maritime forces seized more drugs in the region in 2021 than in the previous four years combined – a new record.

The narcotics boom is more pronounced than anywhere else in the Golden Triangle, where Laos, Thailand and Myanmar intersect. Regional drug production and trafficking intensified following the February coup in Myanmar, which plunged the country into chaos.
The narcotics boom is more pronounced than anywhere else in the Golden Triangle, where Laos, Thailand and Myanmar intersect. Regional drug production and trafficking intensified following the February coup in Myanmar, which plunged the country into chaos. (AP)

According to recent research, the production of ephedra appears to be increasing in Afghanistan as the country collapses into economic crisis. Satellite imagery reveals “new shops, an extended storage area for dried & milled ephedra, and more inventory than ever before”, writes David Mansfield. The price of both meth and ephedra has fallen. 

Afghanistan is also a major producer of opiates, accounting for 85 percent of the global heroin supply. Opium production increased by 8 percent in 2021, the United Nations recently assessed, and may continue to rise as farmers have reported higher levels of cultivation this planting season.

Elsewhere, the cocaine trade is booming. Production increased in Colombia in 2020, and there have been a number of massive seizures at European ports, including over 16 tons at Hamburg in February, almost 11 tons at Antwerp in April and 4 tons at Rotterdam in October. Turkey also saw the largest cocaine haul in its history this year.

What supply chain crisis?

The use of container ships to smuggle cocaine concealed in perishable goods, such as fruit, predated the pandemic, but appears to have increased. Air travel was severely hit by coronavirus restrictions, limiting the ability to send drugs on commercial flights.

Maritime shipping enables smugglers to transport huge quantities of product with relatively limited risk of detection, given the size of the vessels and the time-sensitive nature of food imports, which must be checked promptly by customs officials.

The massive seizures this year also indicate that the cocaine trade has not been significantly disrupted by the covid-related supply-chain crisis. A boom in demand combined with covid problems in Asia have caused shortages of goods and shipping delays as vessels lie moored outside ports, waiting for a berth. 

While South America has been affected by the crisis, import volumes from the east coast to Europe have not declined during the pandemic, according to Simon Heaney, a senior manager at maritime consultancy, Drewry. “I haven’t seen any evidence that volumes on this trade have been supressed by the supply chain issues,” Heaney told TRT World.

Food, in which cocaine is often hidden, is less vulnerable to disruption than electrical appliances. “The supply chain is much more complex with electrical goods – more intermediate components / parts that need to be shipped from various locations, increasing the risk of delays / raising costs,” Heaney said.

The pandemic forced traffickers to adapt their methods, selling drugs online and adopting novel delivery systems that reduce human contact, such as drones.
The pandemic forced traffickers to adapt their methods, selling drugs online and adopting novel delivery systems that reduce human contact, such as drones. (AP)

While the cost of sending freight has generally become more expensive amid the supply-chain crisis, including from South America, traffickers generally conceal their product in licit shipments, meaning they “do not pay for the cost of the shipping container”, according to Andrew Cunningham. 

The trafficking of heroin along the Balkan Route through Iran and Turkey to Europe is mostly conducted in vehicles and has not been seriously affected by the shipping crisis, and the same goes for the meth trade in Southeast Asia, much of which happens overland between Lower Mekong countries.

The demand for narcotics might also have increased, Cunningham said. The use of drugs normally consumed in recreational settings, such as MDMA and cocaine, appeared to fall during the initial lockdowns in 2020, but has since bounced back, according to the EMCDDA’s 2021 drug report

The pandemic forced traffickers to adapt their methods, selling drugs online and adopting novel delivery systems that reduce human contact, such as drones. While some of these adaptations might be temporary, others could transform the drug trade and further empower traffickers going forward.

The social and economic damage caused by Covid-19 could also drive more people into drugs. “Research findings associate inequality, poverty and lack of opportunities for socioeconomic development with increased drug use disorders and increased engagement in drug production and trafficking,” says the 2021 UN World Drug Report.

Narco-traffickers defied Covid-19 and now look set to reach new heights, as the stars are aligning for a further expansion of their trade.

Rupert Stone

AUTHOR Rupert Stone@RupertStone83

Rupert Stone is an Istanbul-based freelance journalist working on South Asia and the Middle East.

source

000000

ESPAGNE 🇪🇸 (Murcia) : alcool, cocaïne, haschich et… jambon à gagner dans la tombola de Noël des dealers

Deux trafiquants de drogue ont été arrêtés après avoir mis en jeu des paniers garnis de Noël, une tradition en Espagne, contenant de la cocaïne, du haschich, de l’alcool et… un jambon, a annoncé mardi la police espagnol

«Narco-panier»

Lors d’une descente chez ces trafiquants dans la ville de Murcia (est), la police est tombée sur une affiche annonçant cette tombola permettant de rafler des lots d’un genre particulier: un «narco-panier» à gagner le jour de Noël et un autre pour l’Épiphanie le 6 janvier, jour extrêmement important en Espagne, lors duquel les Rois Mages apportent les cadeaux aux enfants sages.

plus

Los Reyes Magos llegan a la plaza Cardenal Belluga.

000000

ESPAÑA 🇪🇦 : desarticuladas dos organizaciones criminales especializadas en la venta de droga en Alicante y Valencia

Efectos intervenidos en la operación

VALÈNCIA, 23 Dic. (EUROPA PRESS) – Efectivos de la Policía Nacional y de la Guardia Civil han detenido a 32 personas y han desarticulado dos organizaciones criminales especializadas en la venta de droga en Alicante y Valencia, según ha informado el Instituto Armado en un comunicado.

Las investigaciones se iniciaron a principios del mes de mayo de 2021, tras unas primeras sospechas sobre varios ciudadanos residentes en las localidades de Alcoi, Cocentaina y Muro de Alcoy, de los cuales se dedujo que podían estar integrados en una organización criminal dedicada al tráfico de drogas y al blanqueo de capitales. Se comprobó que, efectivamente, se trataba de una organización criminal ubicada en la provincia de Alicante, directamente vinculada a otro grupo asentado en la localidad valenciana de Atzaneta de Albaida.

Leer más

000000


BARCELONA 🇪🇸 : la caída de Fikri, el gran capo del hachís que surtía de toneladas de droga a ‘los Castañas’

Los hermanos ‘Castaña’ y Fikri, detenido por la Guardia Civil esta misma semana.

Empezó hace dos décadas moviendo fardos de hachís en coche y ahora figuraba en lo más alto de las estructuras del narcotráfico internacional. Fikri Amellah estaba sentado en el salón de su guarida en Barcelona, pertrechado con cinco teléfonos y una libreta, repleta de anotaciones manuscritas.

En ella figuran múltiples datos de operaciones en marcha cuando la Unidad Central Operativa (UCO) de la Guardia Civil irrumpió en la vivienda con la intención de apresarle. Llevaban tiempo tras los pasos de un tipo al que se percibe ya, presuntamente, como uno de los grandes capos encargados de surtir de hachís y cocaína a los clanes que dominan el panorama criminal en España. 

leer

000000

ANDALUCIA 🇪🇸 (SVA – Agencia Tributaria) : intervenidos mas de 600 kilos de cocaina entre cajas de plátanos procedentes desde Colombia y que eran transportados a un polígono industrial de Jerez

Una operación conjunta de Agencia Tributaria y Policía Nacional ha permitido desmantelar un entramado empresarial situado en Jerez e incautar más de 600 kilos de cocaína procedente de Sudarmérica que una organización criminal pretendía introducir en España ocultándolos entre mercancía legal.

Según informa la Agencia Tributaria en un comunicado, la operación ha acabado con la detención de siete personas por los presuntos delitos de pertenencia a organización criminal y tráfico de drogas.

leer

000000

FRANCE 🇫🇷 (Douane Française) : François Auvigne y fit un passage rapide comme DG

Chargé de mission auprès de Dominique Strauss-Kahn, ministre de l’Économie et des Finances, à qui Fievet avait écrit de sa prison canadienne de Renous, François Auvigne avait envoyé Messieurs Gatard de Marseille et Roux de Washington DC pour convaincre Fievet de Plaider coupable au Canada en faisant préciser que l’on arrangerait sa situation dès son retour en France

François Auvigne, lorsqu’il devint le Directeur général de la Douane française , a démontré une couardise consternante en refusant d’assumer les engagements pris auprès de Marc Fievet par les dirigeants de la DNRED et par les envoyés douaniers venus rencontrer Fievet au Canada sur sa demande,. Ces faits confirment que chez ces gens-là, l’honneur n’existe pas .

000000

ESPAÑA 🇪🇸 (Puerto de Algeciras) : aprehendidos 648 kilos de cocaína ocultos en un contenedor

La Guardia Civil, en una operación conjunta con la Policía Nacional y  Vigilancia Aduanera de la Agencia Tributaria, han aprehendido 648 kilos de cocaína en un contenedor en el puerto de Algeciras que tenía origen en Guatemala y destino Valencia

En el marco de la colaboración entre las distintas administraciones, se tuvo conocimiento de la llegada al puerto de Algeciras de un cargamento posiblemente ‘contaminado’ en origen con cocaína.  

Conforme a la información obtenida, se estableció un operativo conjunto por agentes de la Guardia Civil y de la Policía Nacional y funcionarios de Vigilancia Aduanera de la Agencia Tributaria. Se procedió a la inspección del contenedor en el puerto de Algeciras donde se encontró la droga, se extrajo y se sustituyó por una carga inocua, a fin de proceder a su entrega vigilada hasta el lugar de destino.   En total fueron halladas y aprehendidas un total de 533 pastillas de cocaína, con un peso bruto aproximado de 648 kilos. 

fuente

000000

ESPAGNE 🇪🇸 (Blanchiment): six paisibles retraités étaient utilisés par un avocat véreux comme hommes de paille pour blanchir l’argent d’un trafic international de drogue

L’histoire est étonnante : de paisibles grands-pères espagnols, tous âgés de plus 80 ans, et accusés de blanchir des centaines de milliers d’euros provenant du trafic de drogue. S’agit-il pour autant d’un gang d’octogénaires, de papis investis dans le crime organisé ? Oui et non ! Oui, parce qu’ils sont bien accusés de blanchiment.

Et non, parce qu’a priori ce ne sont pas ces personnes âgées qui sont à l’initiative. Ils ont été recrutés par un avocat, Juan Ramón García Crespo, accusé de complicité avec un trafiquant de drogue, Juan Andrés Cabeza du groupe Auto Salón (Voir la video), et utilisés pour jouer les hommes de paille dans la Communauté valencienne. Six hommes qui vivent chichement, certains dans des maisons de retraite publiques, d’autres dans des logements sociaux, touchant parfois le minimum vieillesse.

LIRE PLUS

000000

CEUTA 🇪🇸 (Benemerita) : desarticulan una red que transportaba pastillas de benzodiazepinas entre Ceuta y Marruecos en drones

Los vuelos tenían una duración de entre 10 y 15 minutos y se podían llegar a transportar hasta 25 de kilos de pastillas de benzodiazepinas

Unidades de la Comandancia de la Guardia Civil de Ceuta han explotado a las 4,30 horas de la madrugada de este miércoles en la barriada del Príncipe Alfonso la « última fase » de la operación de « largo alcance » en la que llevan trabajando « desde hace meses » contra el uso de drones para el tráfico de sustancias estupefacientes entre la ciudad autónoma y Marruecos.

leer mas

000000

ESPAGNE 🇪🇸 (Marbella) : le leader du club de motards « Los Bandidos-Espagne » qui a organisé l’envoi de 11 497 kilos de cocaïne vers Anvers, a été arrêté

Des membres de la police nationale ont arrêté, dans la ville de Marbella, le leader et président du club de motards Los Bandidos-Espagne, soupçonné d’être responsable des délits de trafic de drogue, de blanchiment d’argent et d’appartenance à une organisation criminelle.

L’enquête, menée par des agents de la Policia Nacional et de la Police fédérale belge, a déterminé qu’avait été organisée l’expédition de 11 497 kilogrammes de cocaïne d’Amérique du Sud vers Anvers (Belgique).

Lire la suite

Selon les médias, l’une des adresses perquisitionnées est le domicile de Geert F., président du club de motards Bandidos à Borgloon. Sa petite amie y a été interpellée et Geert F. serait le suspect arrêté en Espagne, mais le parquet fédéral n’a pas confirmé.

L’enquête, menée sous le nom d’ « opération Costa », a débuté en 2019 après la saisie d’environ 2.800 kilos de cocaïne dans un conteneur en provenance du Costa Rica. 

plus

000000

ACORES 🇵🇹 (opération Midas-Ballestrinque) : les agents du SVA 🇪🇸 arraisonnent le ‘sloop Goldwasser’ lesté de 2 tonnes 500 de cocaïne

La dernière cargaison saisie de 2.500 kilos de cocaïne est arrivée ce vendredi au port de Vigo où elle a été déchargée.

le Goldwasser

La cargaison de coke était transportée par un voilier, le Goldwasser, intercepté dans le nord des îles des Açores le 8 octobre après un arraisonnement par des agents de la « Policia Nacional » (GEOS) et un équipage d’assaut du navire de surveillance douanière du SVA Petrel.

La détection du narco-voilier est le résultat d’une opération conjointe du fisc et des équipes d’analyse britannique et française, de la police néerlandaise et …de la DEA .

L’opération « Midas-Ballestrinque » a permis le démantèlement d’une organisation basée sur la Costa del Sol et le Campo de Gibraltar. Il s’agit de la quatrième organisation démantelée depuis juillet dans le sud de la Péninsule auprès de laquelle trois tonnes et demie de cocaïne ont été saisies, selon des sources policières.

Une autre cargaison est tombée entre les mains de la police alors qu’elle se dirigeait vers la Galice il y a deux semaines.

4.248 kilogrammes se trouvaient à bord d’un bateau de pêche vénézuélien et 20 personnes ont été arrêtées, dont le chef de ce transport. Il s’agit d’un trafiquant hispano-marocain, sur lequel pesait une décision d’extradition et qui s’était réfugié en Catalogne où il se planquait. Cette enquête conjointe de la « Policia Nacional » et de la Police judiciaire portugaise, avec la participation de la Marine française, a permis de constater que les grandes organisations implantées en Amérique du Sud utilisent les anciennes méthodes des transporteurs galiciens pour accroître la sécurité de leurs opérations maritimes.

source

000000

Oceano ATLANTICO 🇪🇸 (Agencia Tributaria , Guardia Civil y Policía Nacional ) : intervienen 1.200 kilos de cocaína en un velero a 600 millas de Canarias y detienen a sus dos tripulantes

La Agencia Tributaria, la Guardia Civil y la Policía Nacional han aprehendido 1.200 kilogramos de cocaína procedente de Sudamérica en un velero cuando navegaban a unas 600 millas al oeste de las Islas Canarias y han detenido a los dos tripulantes de la embarcación, un español y un italiano que no opusieron resistencia.

Así lo han informado los tres cuerpos en un comunicado conjunto en el que añaden que la interceptación se produjo el pasado 20 de septiembre en aguas internacionales cuando la tripulación de presa del patrullero de Vigilancia Aduanera de la Agencia Tributaria ‘Petrel I’, con base en Vigo, abordó el velero, de nombre ‘Memo’.

COOPERACIÓN INTERNACIONAL

La operación de abordaje se ha desarrollado en el marco de la cooperación policial internacional existente entre Vigilancia Aduanera de la Agencia Tributaria, Policía Nacional y Guardia Civil, en colaboración con el NCA británico, todo ello bajo la coordinación efectuada por el Centro de Inteligencia Contra el Terrorismo y Crimen Organizado (CITCO) y MAOC-N (Centro de Análisis y Operaciones Marítimas en materia de Narcotráfico).

leer

000000

ESPAÑA 🇪🇸 : la policía española se incauta de 26 toneladas de cannabis destinadas a Francia

Policías españoles, en cooperación con sus pares franceses de el OFAST, interceptaron el fin de semana cerca de Granada (sur) un cargamento de 26 toneladas de cannabis que se dirigía a Francia, indicó este martes una fuente conocedora de la operación.

Siete personas fueron detenidas –cinco en España y dos en Francia– y se encuentran actualmente en detención preventiva.

Fuente y mas

0000

FRANCE 🇫🇷 (OFAST) : Stéphanie Cherbonnier aurait-elle fait des cachotteries à la Policía et à la Guardia civil d’Espagne ?

Par Marc Fievet – modifié à 22 h 30, le 7/09/2021

Le Parisien toujours bien informé nous apprend que nos meilleurs agents français de l’Ofast se seraient fait doublés par les meilleurs limiers d’Espagne dans la saisie de 26 tonnes de ‘chichon’ (cannabis sativa) en zone andalouse.

Mais ce n’est qu’une supposition, très mal prise par certains, alors que l’expression se faire doubler manquait de précisions. Qu’on se rassure, les policiers espagnols n’ont pas doublé les policiers de l’OFAST, ils ont intercepté le camion qui semblait prendre une direction non prévue au départ…Ce qui semble certain, c’est que policiers français et espagnols étaient bien rencardés sur ce transport.

Fichtre, si la Policía et la Guardia civil se mettent à taper tout ce qui passe, les consommateurs français, complices naturellement de la situation du trafic en France, vont devoir organiser des croisières Maritimes en mer d’Alboran pour pouvoir satisfaire leur passion pour le cannabis.

Les années décidément se suivent et ne se ressemblent pas et je ne manquerai pas de vous raconter , très prochainement, l’histoire d’une « guéguerre interservices » où l’on retrouvera les meilleurs éléments de la haute hiérarchie douanière et des opérationnels de la DNRED, tous ou presque tous, d’un courage total pour démontrer leur capacité à prendre la fuite devant les responsabilités.

0000

 

ESPAGNE 🇪🇸 (Andalousie – Campo de Gibraltar) : avec l’opération Carteia, les forces de l’ordre (SVA – GC – PN) saisissent plus de 25 tonnes de drogues par mois

Quelque 25 tonnes de drogue par mois, environ 200 détenus et au moins « l’éclatement » d’une opération par semaine sont les chiffres des résultats de la lutte du SVA Hacienda, de la Guardia civil et de la Policia Nacional contre le trafic de drogue en Andalousie.

Le mois dernier a marqué les trois ans depuis la mise en œuvre du plan de sécurité pour le Campo de Gibraltar projeté par le ministère de l’Intérieur pour lutter contre l’impunité avec laquelle les trafiquants de drogue opéraient dans la région, avec une augmentation de la violence et, même le harcèlement des forces de sécurité.

Parallèlement au plan du gouvernement, la « Guardia civil » a lancé l’opération Carteia pour lutter contre le trafic de drogue de manière plus globale, en intégrant le travail des différentes commanderies en intégrant progressivement les différentes provinces andalouses dans le plan d’action sauf Jaén et Córdoba.

La création du Centre régional d’analyse et de renseignement contre le trafic de drogue (CRAIN) pour centraliser et interpréter toutes les informations et l’OCON Sur, un organe de coordination pour favoriser les enquêtes sur le terrain.

Le narcotrafic avant Carteia

Comment fonctionnaient les narcos avant Carteia ? Comme l’explique le commandant analyste en chef du CRAIN, les organisations ont basé leur activité « sur l’efficacité et l’économie de moyens », avec des actions rapides et au moindre coût possible.

Pour ce faire, ils ont placé à la fois les points de lancement des narco-bateaux, ainsi que les points de cargaison et de stockage dissimulé, le plus près possible pour économiser les coûts logistiques, ainsi que pour avoir moins d’exposition aux forces de sécurité.

Cependant, le lancement de Carteia frappait les organisations, avec le démantèlement des quais de la drogue le long de la côte andalouse et le démantèlement de certaines des organisations les plus puissantes.

« Les organisations pensaient que cela ne durerait pas longtemps et que l’averse passerait en quelques mois. Elles ont baissé leur profil avec la conviction que la pression policière passerait et qu’elles fonctionneraient comme avant », souligne le commandant.

Ce n’était pas le cas, et la « Guardia civil » a continué à intensifier son travail avec un nouvel « allié »: l’arrêté royal qui interdit désormais l’usage privé sans autorisation préalable des bateaux pneumatiques et semi-rigides à grande vitesse, les fameux ‘narcolanchas’; arrêté qui autorise leur confiscation bien qu’ils ne transportent pas de drogue ou de tabac lorsqu’ils sont détectés.

source et plus en Castillan

000000

FRANCE 🇫🇷 (OFAST) : pour Frédéric Ploquin, de Marseille à Lille, certains quartiers semblent aujourd’hui hors de contrôle

Pour Marc Fievet , c’est de Dunkerque à Bordeaux, d’Algeciras à Rotterdam, d’Anvers au Pirée, d’Hambourg à Lisbonne, du Havre à Naples et Gioia Tauro, de Saint Nazaire à Marseille et de Gdansk à Cagliari par le seul fait que nos frontières européennes sont, comme les frontières françaises des passoires et que nos élites dirigeantes n’ont pas encore réalisé ce fait.

Mais le souhaitent-elles ? 

Mais OUI, on a FRONTEX savent-elles s’exclamer… et pourtant !

FRONTEX est sur le point de devenir la plus grosse agence de l’Union européenne dotée du budget le plus important.

Frontex est, depuis sa création en 2004, chargée de veiller sur les frontières extérieures de l’Union. En quelques années elle n’a cessé de prendre de l’ampleur, pour atteindre quelque 10 000 hommes en 2027 (contre à peine 750 il y a deux ans) tandis que son budget s’envole : de 19 millions d’euros en 2006, il devrait atteindre quelque 900 millions d’euros par an sur la période 2021- 2027. L’argent du contribuable européen est-il utilisé à bon escient ? La Cour des comptes de l’Union européenne vient de remettre son audit. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’est guère tendre envers l’agence.

Inefficace, tel est le terme le plus diplomatique pour qualifier la gardienne des frontières de l’Union.

Inefficace dans ses missions actuelles et sans doute incompétente, tacle le rapport, pour assumer efficacement son nouveau mandat. Car outre la surveillance et la sécurisation des frontières, Frontex doit aussi venir en appui des États pour contrer le trafic de migrants, la traite des êtres humains, traquer le crime transfrontalier et passer d’un rôle de coordination à un rôle opérationnel, en première ligne sur le terrain. Mais c’est sans doute un trop gros morceau, estime le rapporteur Léo Brincat. L’agence a en fait grandi trop vite, sous la pression politique en 2015 face au défi migratoire, et n’a cessé depuis lors de se voir confier de plus en plus de missions. Des missions fustige le rapport qui n’ont jamais fait l’objet d’étude d’impact ou de réel contrôle. Frontex s’est montrée plus habile pour décrire son travail que pour l’évaluer, ironise le rapporteur. Difficile même, expliquent les auteurs du rapport de connaître le coût réel des opérations conjointes que ne fournit pas Frontex. Une agence de garde-frontières incapable même de répertorier et d’analyser les franchissements illégaux.

 Un véritable réquisitoire

Frontex n’est pas seule responsable de ces lacunes. Le Conseil européen et la Commission ne sont pas exempts de reproches, eux qui ont alourdi sa tâche sans même évaluer ses capacités. Les États membres sont également dans le viseur pour leur manque de coopération. Ainsi, pour analyser la vulnérabilité des frontières ou l’immigration illégale et faire ses recommandations, l’agence manque de données tout simplement parce que nombre de pays les gardent jalousement pour eux pour des raisons de sécurité nationale ou ne donnent que des bribes d’informations. Résultat Frontex a en sa possession des données qui ne sont ni exhaustives, ni harmonisées d’un État à l’autre, ni actualisées. On pourrait rêver mieux pour gérer les frontières. Quant à sa mission de lutte contre les crimes transfrontaliers, aucun cadre d’action n’a même été défini. L’agence manque aussi de ressources humaines pour remplir son mandat : elle devrait recruter des profils de criminologues par exemple. Frontex prend acte et se dit consciente que des améliorations sont nécessaires, mais la tempête risque de continuer à souffler. L’Office européen de lutte anti-fraude travaille en effet de son côté sur des soupçons de mauvaise gestion. Et la Cour prépare un nouveau rapport pour la rentrée, sur un sujet encore plus sensible : les refoulements illégaux. Frontex est accusée d’avoir renvoyé des migrants en mer et fait d’ailleurs l’objet de plusieurs enquêtes à ce sujet. On ne parlera plus alors d’incompétence mais d’actions potentiellement criminelles.

sourceFrédéric Ploquin, journaliste et auteur de documentaires, est un spécialiste reconnu de l’histoire et des enjeux du trafic de stupéfiants en France. Fort de trente ans d’exploration des milieux policier et criminel, il nous raconte comment et pourquoi, de Marseille à Lille, certains quartiers semblent aujourd’hui hors de contrôle.

lire

000000

ESPAGNE 🇪🇸 (Ibiza) : saisie de 107 kilos de cocaïne, deux kilos de méthamphétamine et 500 grammes de cocaïne rose

Un total de 16 détenus et une saisie de 107 kilos de cocaïne, deux kilos de méthamphétamine et 500 grammes de cocaïne rose. Il s’inscrit dans le bilan d’une opération conjointe déployée par la « Policia Nacional » et la « Guardia civil », qui a conduit au démantèlement d’un groupe « spécialisé et très actif » de trafiquants de drogue qui introduisaitt et distribuait d’importants lots de cocaïne à Ibiza.

source

000000

BRÉSIL 🇧🇷 (port d’Itapoá) : les douaniers du  » Receita Federal » ont saisi plus de 350 kilos de cocaïne en route pour l’Espagne 🇪🇸

Les douaniers de  » Receita Federal » ont saisi plus de 350 kilos de cocaïne au port d’Itapoá, sur la côte nord de Santa Catarina, ce mardi 24 août dans l’après-midi.

La cocaïne était dans un conteneur avec une cargaison de céramiques qui devait partir en Espagne via le port de Valence.

https://s2.glbimg.com/ZiaB9jUYWTB7JlY1l5F102_QKBA=/0x0:1600x1200/1000x0/smart/filters:strip_icc()/i.s3.glbimg.com/v1/AUTH_59edd422c0c84a879bd37670ae4f538a/internal_photos/bs/2021/M/j/wa5AKPSxy2vvIXrZKZ6A/cao-de-faro-enzo-indica-container-contaminado.jpegLe chien Enzo, utilisé lors de l’opération, a permis de localiser les stupéfiants.

Les douaniers pensent que les trafiquants ont inséré la coke parmi les produits à l’insu de l’exportateur selon la technique bien connue, appelée ‘rip-on/rip-off ».

source

000000