FRANCE 🇫🇷 (SURV de la Douane – BSI Calais littoral — Coquelles -Terminal transmanche) : un Ukrainien arrêté lundi par les gabelous avec 36 kg de cocaïne

Les douaniers ont fait le ‘job’, pour la NCA de sa gracieuse majesté

Serhii Stoainov, chauffeur routier ukrainien, âgé de 49 ans, a été arrêté lundi soir sur le terminal français du Tunnel sous la Manche, par les douaniers, avec 36 kg de cocaïne dissimulés dans sa couchette. 

Lire

0000

FRANCE 🇫🇷 (Pontoise) : en 2013, une filière d’évasion d’argent liquide se déployait en France

Regarder

Plusieurs vols partaient à destination de paradis fiscaux du monde entier pour transporter de l’argent illégalement. 

°°°°°°

Aujourd’hui, rien de changé !

0000000

AUSTRALIE 🇦🇺 : ils naviguaient sous pavillon de Gibraltar 🇬🇮

La DNRED a déclenché ces opérations

 

C’est la police aux frontières australienne qui l’annonce ce vendredi 23 juillet : le 15 juillet dernier, un homme a été condamné à seize ans de prison et un autre, à sept ans, pour avoir tenté d’introduire en Australie près d’une tonne de drogue. Ils avaient été interpellés grâce à la collaboration entre les autorités australiennes et calédoniennes.

Un navire suspect repéré par la Nouvelle-Calédonie 

L’affaire remonte à avril 2020. La douane la police nationale et la gendarmerie maritime en Nouvelle-Calédonie préviennent leurs homologues australiennes : le Mo’Chuisle, un navire battant pavillon de Gibraltar a été contrôlé à Nouméa. L’équipage prétend avoir navigué sans faire d’escale depuis le Mexique, soit 85 jours de mer. Un récit suspect qui poussent les douaniers à inspecter plus sérieusement le voilier de 17 mètres.

A bord, ils découvrent des cachettes et des produits et des devises australiennes. Ils repèrent aussi des traces de frottement sur la coque. « Ces éléments laissent à penser que le voilier était chargé de stupéfiants et a pu les transborder en pleine mer » indiquent à l’époque les services des douanes.

L’Australie alertée arraisonne le second voilier

Les autorités australiennes sont prévenues et les recoupements permettent de définir un point de rencontre entre deux navires au large de Norfolk, plus tôt dans le mois. Le second voilier est identifié ; il s’agit du La Fayette, qui est arraisonné au large de Lake Macquarie, avant son arrivée à Sydney.
A bord, les autorités australiennes saisissent 992 kilos de métamphétamine. Selon la police, la valeur marchande est de 37 milliards de francs CFP.
Ils interpellent également deux hommes. Il s’agit d’un ressortissant britannique et sud-africain de 34 ans et d’un Néo-Zélandais de 33 ans.

lire plus

000000

FRANCE 🇫🇷 (Air cocaïne) : la justice a tranché

Heureux hommes que les pilotes Bruno Odos et Pascal Fauret, respectivement âgés de 61 et 60 ans, qui après avoir été condamnés en première instance à six ans de prison, le 5 avril 2019 et, contre lesquels lundi, l’avocat général Pierre Cortes, par un raisonnement logique avait requis six ans de prison contre eux deux, ont donc été acquittés.

Ils sont sortis, sans un mot, du palais de justice d’Aix-en-Provence, totalement sonnés par ce verdict annonçant  la fin d’un cauchemar, qui avait débuté en mars 2013 sur l’aéroport de Punta Cana en République Dominicaine alors que 26 valises contenant 700 kilos de cocaïne venaient d’être embarquées dans leur Falcon 50.

Souvenons nous pourtant de Marc Fievet, cet agent infiltré condamné lui, à perpétuité puis à 20 ans en France, sans prise en compte de son temps de détention passée en Espagne, Angleterre et Canada, qui aurait aimé être jugé par une cour d’assises spéciale d’appel, si les autorités douanières ne lui avaient pas déconseillé tout appel qui, d’après elles,  retarderait son élargissement pour privilégier le recours en grâce présidentiel.

La suite, on la connait, le Directeur général de l’époque, un dénommé François Auvigne refusa d’assumer les engagements pris par la Douane française et, somma le directeur de la DNRED Jean Puons de ne plus l’importuner avec cette affaire.

François Auvigne laissa pourrir délibérément Marc Fievet, 9 ans encore dans les meilleurs établissements pénitentiaires français.

Depuis sa sortie en 2005, Fievet se bat pour faire reconnaitre cette triste affaire juridico-administrative malgré le fait que le « Secret défense » soit toujours appliqué sur son dossier.

000000

Un tribunal francés absolvió este jueves a los dos pilotos del caso « Air cocaína », poniendo así fin a ocho años de un enredo judicial que comenzó en República Dominicana con la incautación de 700 kg de droga en un jet.

Bruno Odos y Pascal Fauret, de 61 y 60 años respectivamente, habían sido condenados en primera instancia a seis años de cárcel en abril de 2019. El lunes el fiscal general Pierre Cortes pidió seis años de prisión para los dos.

leer mas

000000

OFAST 🇫🇷 (antistups francais) : en conférence inventaire à l’IHEMI, Stéphanie Cherbonnier enfonce consciencieusement des portes ouvertes depuis des décennies

Violences, corruption, santé… : l’ OFAST pointe cinq menaces du trafic de drogue

Selon l’office antistups, le trafic de drogue représente une menace pour l’Etat en valorisant un contre-modèle et en exploitant les « vulnérabilités sociales »

Violences, valorisation de contre-modèles, corruption, santé, environnement : l’Office français de lutte anti-stupéfiants (Ofast) a présenté mercredi les cinq principales menaces du trafic de drogue, qui génère quelque « 21 000 » emplois en France.

Chargé de combattre le trafic de stupéfiants, déclaré comme un combat prioritaire par Emmanuel Macron, l’Ofast a élaboré un « état de la menace » visant à mieux « s’adapter aux stratégies des trafiquants ». Ce document sera prochainement transmis aux partenaires de l’office mais n’est pas diffusé au grand public.

Cinq « grandes menaces » ont été identifiées et présentées mercredi par la cheffe de l’office, la contrôleure générale Stéphanie Cherbonnier, lors d’une conférence de la police judiciaire et de l’Institut des hautes études du ministère de l’Intérieur (IHEMI) sur la criminalité organisée en France.

Règlements de comptes

Première menace identifiée, « la montée en puissance des violences liées au trafic », a indiqué Mme Cherbonnier, en rappelant que 80 % des règlements de comptes sont liés au trafic de stupéfiants. Le trafic représente aussi une menace pour l’Etat, en valorisant un contre-modèle, en exploitant les « vulnérabilités sociales » avec le recours à des « mules » ou des « nourrices », et en favorisant la corruption « publique et privée », a-t-elle noté.

Les gendarmes au dessus de tous soupçons

Autre menace, la corruption d’agents publics, selon Mme Cherbonnier qui distingue trois catégories. Les agents qui « maîtrisent les flux », à l’instar des dockers, mis en cause dans plusieurs récentes affaires. Ceux qui peuvent « faciliter le sort des trafiquants » : policiers, douaniers, agents pénitentiaires etc. Et les agents « qui contrôlent les territoires », notamment les « agents municipaux » qui peuvent mettre des équipements publics à disposition des trafiquants. Un phénomène que « l’on voit de plus en plus dans les enquêtes », a-t-elle souligné.

Santé et environnement

Quatrième menace identifiée, celle pesant sur « la santé publique », avec des produits stupéfiants « de plus en plus concentrés ». Enfin, la cheffe de l’Ofast a aussi pointé la menace pesant sur l’environnement, avec notamment des atteintes à la biodiversité et l’utilisation de produits chimiques dans la fabrique des stupéfiants.

Le trafic de drogue, marqué par « une production mondiale et européenne particulièrement soutenue », représente environ trois milliards d’euros de revenus chaque année en France, a rappelé Mme Cherbonnier.

Avec « 4 000 points de deal » recensés en France, il génère l’équivalent de « 21 000 emplois » et seuls « 95 millions d’euros » ont été saisis lors des enquêtes, a-t-elle ajouté.

Depuis 4 ans, environ 100 tonnes de cannabis et plus de 10 tonnes de cocaïne sont saisies chaque année en France, a-t-elle encore dit.

Source

0000

FRANCE 🇫🇷 (Surv de la Douane – Montpellier) : saisie de 23 kilos de cocaïne dans les bagages d’un voyageur arrivant de Martinique, via Paris, à l’aéroport de Montpellier

Une nouvelle saisie importante de cocaïne a été effectuée dimanche 4 juillet à l’aéroport de Montpellier, à l’arrivée d’un passager arrivant des Antilles, via Paris. 
L’homme, résidant à la Martinique, a été contrôlé et interpellé par les douaniers de Montpellier qui ont trouvé 23 kilos de coke à l’intérieur de ses bagages.

C’est l’OFAST qui gérera la suite.

Lire

0000

EUROPOL 🇪🇺 : coordinated action cuts off access to VPN service used by ransomware groups

Takedown of DoubleVPN makes it harder for criminal hackers to cover their tracks

This week, law enforcement and judicial authorities in Europe, the US and Canada have seized the web domains and server infrastructure of DoubleVPN. This is a virtual private network (VPN) service which provided a safe haven for cybercriminals to attack their victims. 

This coordinated takedown, led by the Dutch National Police (Politie), under jurisdiction of the National Public Prosecutor’s Office (Landelijk Parket), with international activity coordinated by Europol and Eurojust, has now ended the availability of this service.

Servers were seized across the world where DoubleVPN had hosted content, and the web domains were replaced with a law enforcement splash page. This coordinated takedown was carried out in the framework of the European Multidisciplinary Platform Against Criminal Threats (EMPACT).

DoubleVPN was heavily advertised on both Russian and English-speaking underground cybercrime forums as a means to mask the location and identities of ransomware operators and phishing fraudsters. The service claimed to provide a high level of anonymity by offering single, double, triple and even quadruple VPN-connections to its clients.

DoubleVPN was being used to compromise networks all around the world. Its cheapest VPN-connection cost as little as €22 ($25).

International coordination

International cooperation was central to the success of this investigation as the critical infrastructure was scattered across the world.

  • Europol’s European Cybercrime Centre (EC3) supported the investigation from the onset, bringing together all the involved countries to establish a joint strategy. Its cybercrime specialists organised over 30 coordination meetings and four workshops to prepare for the final phase of the takedown, alongside providing analytical and crypto-tracing support. A virtual command post was set up by Europol on the action day to ensure seamless coordination between all the authorities involved in the takedown.
  • Eurojust facilitated the judicial cross-border cooperation and coordination, to ensure an adequate response in order to take down the network. For this purpose, and since October last year, six dedicated coordination meetings took place, organised by Eurojust, and set up a coordination centre during the action day, during which the operation was rolled on the ground by the various national authorities involved.

The leading Dutch Public Prosecutor Ms Wieteke Koorn stated:

This criminal investigation concerns perpetrators who think they can remain anonymous, while facilitating large-scale cybercrime operations. By taking legal action, including the special investigatory power for digital intrusion, we want to make it very clear there cannot be any safe havens for these kind of criminals. Their criminal acts damage the digitalised society and erode the trust of citizens and companies in digital technologies, therefore their behaviour has to be stopped.

The Head of Europol’s EC3, Edvardas Šileris, commented:

Law enforcement is most effective when working together and today’s announcement sends a strong message to the criminals using such services: the golden age of criminal VPNs is over. Together with our international partners, we are committed to getting this message across loud and clear.

 

Participating authorities and agencies: 

  • The Netherlands: National Police (Politie), National Public Prosecutor’s Office (Landelijk Parket)
  • Germany: Federal Criminal Police Office (Bundeskriminalamt), Prosecutor General’s Office Frankfurt am Main – Cyber Crime Center
  • United Kingdom: National Crime Agency (NCA)
  • Canada: Royal Canadian Mounted Police (RCMP)
  • United States: Federal Bureau of Investigation (FBI), US Secret Service (USSS), US Department of Justice (DOJ)
  • Sweden: Swedish Police Authority (Polisen), Swedish Prosecution Authority (Åklagarmyndigheten)
  • Italy: State Police (Polizia di Stato, Servizio Polizia Postale e delle Comunicazioni Roma, Compartimento Polizia Postale e delle Comunicazioni Lombardia), Public Prosecutor’s Office of Milan (Procura della Repubblica di Milano)
  • Bulgaria: General Directorate for the Fight against Organised Crime of the Bulgarian Ministry of Internal Affairs (Главна дирекция « Борба с организираната престъпност » при Министерството на вътрешните работи на Република България)
  • Switzerland: Cantonal Police Ticino (Polizia Cantonale del Cantone Ticino), Public Prosecutor’s Office Ticino (Ministero Pubblico del Cantone Ticino)
  • Europol: European Cybercrime Centre (EC3)
  • Eurojust

EMPACT

In 2010 the European Union set up a four-year Policy Cycle to ensure greater continuity in the fight against serious international and organised crime. In 2017 the Council of the EU decided to continue the EU Policy Cycle for the 2018 – 2021 period. It aims to tackle the most significant threats posed by organised and serious international crime to the EU. This is achieved by improving and strengthening cooperation between the relevant services of EU Member States, institutions and agencies, as well as non-EU countries and organisations, including the private sector where relevant. Cybercrime is one of the priorities of the Policy Cycle.

000000

FRANCE 🇫🇷 (Surv de la Douane – Drôme) : 27 kilos de drogue saisis dans un corbillard par les douaniers

Les douaniers de la Drôme ont saisi 27 kilos d’herbe et de résine de cannabis dans un corbillard en provenance d’Espagne.

Lire

Habitués pourtant aux fossoyeurs de l’institution douanière qui sont à la DG de la Douane, les gabelous n’ont pu que s’étonner d’une telle découverte.

0000

MAROC 🇲🇦 (Nador) : saisie avant embarquement de 1259 kilos de haschich

1259 kilos de résine de cannabis ont été saisis dans un véhicule utilitaire qui s’apprêtait à embarquer vers l’étranger. La cargaison était dissimulée à l’intérieur d’une voiture, précise la DGSN, ajoutant que l’homme est un Français d’origine marocaine.

Âgé de 37 ans, il a été placé en garde à vue pour les besoins de l’enquête.

lire

000000

000000

FRANCE 🇫🇷 (Air cocaïne) : Nicolas Pisapia et Alain Castany, les deux « passagers » du jet privé refusent de parler au procès en appel

Les deux passagers du jet privé​ chargé de près de 700 kg de drogue découverte à Punta Cana ont refusé de s’exprimer au procès en appel des deux pilotes et de 4 co-accusés, au grand dam de la défense qui les considère comme des maillons centraux de l’affaire «Air Cocaïne».

source

000000

FRANCE 🇫🇷 (Air Cocaïne) : marché de dupes pour petites cervelles

De décrochage en vrille engagée, Frank Colin est un voltigeur de qualité !

Aura- t -il réussi à convaincre la cour d’assise d’appel des Bouches du Rhône ? Rien n’est moins sûr à entendre les divers réactions des magistrats.

On en apprend des choses en deuxième instance, a lancé la présidente Annick Corona, en haussant les épaules.

Vous êtes passionnant, « inattendu », a ironisé de son côté l’avocat général, Pierre Cortes, avouant avoir un peu de mal avec la situation.

Même les avocats de la défense ont fait part de leurs doutes sur sa crédibilité : Dire que vous avez souvent varié (de versions), c’est un euphémisme, a lancé Flora Gavuzzo, avocate de Michel Ristic, soupçonné d’être un employé du commanditaire.

Comment on fait le tri entre ce qui est vrai ou pas ?, a renchéri Me Ménya Arab Tigrine, avocate d’Ali Bouchareb.

Franck Colin a aussi affirmé vendredi que l’un des trois vols suspects de ce dossier, ayant atterri à l’aéroport de la Môle Saint-Tropez était un vol test et que les valises qu’il transportait, décrites par plusieurs personnes comme lourdes et boueuses, étaient en fait chargées de terre. Pour ramener de la terre dans des valises, 230 000 € (le coût présumé du vol, ndlr), ça fait beaucoup, l’a repris l’avocat général.

source

000000

DNRED 🇫🇷 (Douane française): opérations d’infiltration menées par NS 55 pour plus de 100 tonnes de drogues saisies

D’un clic : le tableau des opérations menées par Marc Fievet
Pour l’agent NS 55, pas de félicitations mais silence total des agents de la DNRED comme de la hiérarchie douanière qui ont laissé partir Marc Fievet pour 3.888 jours de détention « non stop » dans quatre pays (Espagne, Angleterre, Canada et France), 23 prisons et 392 cellules !
Aujourd’hui, le dossier de Marc Fievet est toujours classé ‘Secret Défense’

000000

FRANCE 🇫🇷 (DNRED) : suite à la saisie de 4 tonnes de haschich aux large des côtes brésiliennes, le ministre Olivier Dussopt félicite le travail remarquable des agents de la direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières dont l’engagement, la persévérance et le professionnalisme

Le 16 juin vers 20 heures (heure locale), un patrouilleur de la marine brésilienne a intercepté un voilier au large des côtes du Brésil. La fouille du voilier par des agents de la police fédérale brésilienne embarqués sur le patrouilleur a permis de saisir plus de 4 tonnes de résine de cannabis.

Cette opération a été rendue possible grâce à l’excellente coopération entre la DNRED et les autorités brésiliennes.

Cette saisie considérable est le fruit d’une enquête douanière menée durant plus d’un an et demi par la DNRED. Ce travail d’investigation a permis de mettre en évidence que le voilier était parti du Portugal et s’était certainement approvisionné au large des côtes africaines. Il a été intercepté après quatre semaines en mer. Les deux membres d’équipage ont été arrêtés pour trafic international de stupéfiants.

Une enquête de police a été ouverte au Brésil. Cette saisie de résine de cannabis est un record dans l’histoire de la police fédérale brésilienne mais également à l’échelle du continent sud-américain. Elle traduit l’intensité du trafic de résine de cannabis entre les organisations criminelles européennes et sud-américaines et témoigne surtout de l’excellente coopération entre les autorités brésiliennes et la douane française.

Olivier Dussopt a précisé : « Je félicite le travail remarquable des agents de la direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières dont l’engagement, la persévérance et le professionnalisme ont permis de réaliser cette saisie record. Je me réjouis de l’excellente coopération des services au niveau international qui a été déterminante pour intercepter ces stupéfiants et contrer les agissements des organisations criminelles ».

source

000000

FRANCE 🇫🇷 (Surv de la Douane – BSI de Dax) : les gabelous saisissent 777,72 kg de résine de cannabis sur l’A63

Toujours suspicieux et souvent bien renseignés, les douaniers de la brigade des douanes de Dax ont procédé le 18 juin dernier, sur l’axe A63, dans le sens Sud/Nord, au contrôle d’un ensemble routier immatriculé en Espagne avec une seule personne à bord. Les documents présentés par le chauffeur faisaient état d’un transport entre l’Espagne et la France de bobines et de palettes.

La fouille approfondie de la remorque a permis la découverte de résine de cannabis conditionnée dans des valises marocaines, des films plastiques rouges en forme de tomates et des sacs thermosoudés. Les contenants étaient disposés dans des parties évidées de deux palettes de plaques de plâtre type BA13.
Au total, 777,72 kg de résine de cannabis ont été saisis.
La personne mise en cause a été remise à la fin de la procédure douanière à la police judiciaire de Bayonne. Le dossier a été transféré à la Juridiction Inter-Régionale Spécialisée de Bordeaux, à l’issue de l’enquête préliminaire.

Source

000000

FRANCE 🇨🇵 (Surv de la Douane – BSI de Nantes) : pas de chance, les gabelous étaient de sortie

Les douaniers ont intercepté dimanche 20 juin, au péage du Bignon, deux véhicules qui venaient d’Espagne. L’un transportait un kilo de cannabis. L’autre était chargé de cartouches de cigarettes.

lire

000000

FRANCE 🇨🇵 (Surv de la Douane – BSI de Saint Aybert) : jackpot à l’ouverture du coffre d’un véhicule

Le 10 juin dernier, les douaniers de Saint-Aybert (Nord) ont mis la main sur plus de 50 kilos de billets de banque, soit presque un million d’euros.

Le véhicule en provenance de Boulogne se rendait au Luxembourg.

Le flair traditionnel des douaniers ou une bonne info

En ouvrant le coffre du véhicule, les gabelous ont découvert les billets en petite coupures disposées dans trois sacs de sport.  Au total 832.735 livres sterling et 3.500 euros.

000000

FRANCE 🇫🇷 (DNRED- OCTRIS-OFAST) : quant à la lutte antidrogue

Nausées garanties après la lecture

de

« TRAFICS D’ÉTAT ».

Constat une fois encore que le problème, le seul et unique problème depuis trop longtemps, ce sont les responsables politiques !

J’ai la gerbe !

Ce monde des régaliennes est vraiment pourri !

0000

 

FRANCE 🇫🇷 : ce que vous n’apprendrez pas en allant au musée de la Douane française à Bordeaux

FRANCE 🇨🇵 (réseaux sociaux) : Telegram, Twitter, Snapchat, Instagram sont devenus indispensables pour se fournir en drogue en quelques secondes depuis son smartphone

Opérations promotionnelles, fidélisation de la clientèle, livraison à domicile: ces canaux de communication sont désormais largement utilisés par les trafiquants de drogue.

000000

COLOMBIA 🇨🇴 (port de Santa Marta – Magdalena) : 298 kilos de cocaïne dans des cartons de bananes étaient en partance pour l’Europe 🇪🇺, via Anvers 🇧🇪

La cargaison était camouflée dans des caisses de bananes qui étaient destinées à la ville d’Anvers, en Belgique. La cargaison appartenait à l’organisation criminelle « Los Pachencas », qui concentre son activité à Santa Marta, la capitale de Magdalena.source

°°°°

LIRE ou re lire

EUROPE (Belgique): Anvers, la porte d’entrée de la cocaïne avec des banquiers à disposition pour blanchir

BELGIQUE 🇧🇪 (Anvers) : la plaque tournante de la narco-distribution sur l’Europe

000000

FRANCE 🇫🇷 (Surv de la Douane – BSI de Clermont-Ferrand) : saisie de 92 kilos de résine de cannabis et 52 kilos d’herbe

Sur l’A75 à Saint-Yvoine, jeudi dernier, les douaniers de la BSI, toujours aux aguets, ont contrôlé une camionnette immatriculée en Roumanie qui arrivait d’Espagne.

Résultat : 92 kilos de résine de cannabis et 52 kilos d’herbe.
source

000000