Archives de la catégorie ‘Gendarmerie’

Aveyron : la soirée sous drogue et sans attestation coûte cher à La Cavalerie

Les gendarmes ont saisi 65 grammes d’herbes de cannabis, samedi soir, dans un logement de La Cavalerie où une soirée avait lieu.

lire


Rennes : Seize personnes interpellées dans un coup de filet anti-drogue

Une importante opération de police judiciaire a été menée tôt ce mardi matin à Rennes et dans plusieurs communes des environs pour démanteler un réseau de trafic de stupéfiants, a-t-on appris auprès du parquet. Près de 120 policiers, dont une trentaine d’effectifs du Raid de Paris et de Rennes, ont été mobilisés dans le cadre de cette enquête menée par la Sûreté départementale de Rennes.

L’opération a débouché sur l’interpellation de 16 personnes et sur « des saisies significatives » de produits stupéfiants…

LIRE


HAUTS DE FRANCE – Une mitraillette et deux kilos de drogue chez lui à Calais

 

La cocaïne est un produit mondialisé.

Si le cœur de la production et du trafic est bien l’Amérique latine et si les cartels criminels les plus actifs sont mexicains, les groupes de trafiquants peuvent être aussi bien des mafias italiennes actives du Venezuela à l’Amérique du Nord et à l’Europe, que des Nigérians qui contrôlent la moitié du trafic transitant par l’Afrique, ou des groupes terroristes jihadistes dans le Sahel et le Sahara.

On estime la production actuelle de cocaïne pure entre 746 et 943 tonnes, suivant le rendement estimé lors de la conversion de la feuille de coca en cocaïne. Un rendement réévalué d’ailleurs, car les laboratoires se perfectionnent. Globalement, le marché mondial augmente peu, après un pic en 2007. En revanche, il se diversifie : stagnant chez les consommateurs historiques (Américains et Européens), il augmente en Asie, en Océanie, en Afrique de l’Ouest et au Brésil. De fait, de nouvelles routes transpacifiques, et surtout transatlantiques vers l’Afrique, se sont ouvertes au cours des années 2000.

Stéphanie Cherbonnier (Ofast) : « Nous poursuivrons les dealers jusqu’au bout du monde »

Minée par les rivalités entre services, la lutte contre le trafic de drogues en France a été entièrement repensée en janvier 2020. C’est désormais Stéphanie Cherbonnier qui dirige le nouvel Office anti-stupéfiants (Ofast).

Entretien.

Vous êtes à la tête de l’Ofast depuis dix mois. Pourquoi avoir tout réorganisé ?

Parce que le constat était sans appel : il existait un défaut de gouvernance dans la lutte contre les stupéfiants. L’ancien office n’était plus reconnu comme légitime [à la suite de la mise en examen de son patron, François Thierry, due à une concurrence fratricide entre l’OCTRIS et la DNRED ].

Il était incapable de coordonner les autres services

Il fallait donc restaurer la confiance, en particulier avec la justice. Mais aussi avec la gendarmerie et la douane, pour éviter, par exemple, que deux équipes d’enquêteurs ne travaillent sur les mêmes cibles sans le savoir, ce qui n’était pas rare.

Cela fait perdre un temps fou…

Source

« Il était incapable de coordonner les autres services… » dites vous! En serez vous capable?

A priori, chère Stéphanie, la confiance entre DNRED et OFAST ne semble pas être revenue…malheureusement!

Entre police et douane, cela fait des décennies que les agents et la hiérarchie se tirent la bourre et se montent des chantiers pour le plus grand profit des narcotrafiquants. Faut-il vous rappeler les difficultés qu’il y eut à l’époque pour obtenir enfin une qualification d’OPJ (officier de police judiciaire) pour être habilité à effectuer, sur l’ensemble du territoire, des enquêtes judiciaires (secteur douanier, économique ou financier) pour constater des infractions, rechercher les auteurs et réunir des preuves permettant de les déférer à l’autorité judiciaire.

La première demande émanait de Jean Henri Hoguet, d’abord auprès du DG de l’époque Weber qui n’y voyait aucun intérêt… puisque ne connaissant rien à la douane!

Par la suite, grâce à Michel Charasse, la qualité d’OPJ a été finalement reconnue aux douaniers avec l’appellation d’ODJ malgré les tirs de barrage organisés par la hiérarchie policière, mais entre temps on avait fait la peau à Hoguet en le mutant à l’inspection des services douaniers. Comme toujours, et c’est là le mal français, ceux qui veulent rendre l’administration plus performante et compétente se heurtent au conservatisme des cooptés incompétents.

Pour rappel, l’ODJ met en œuvre des pouvoirs d’officier de police judiciaire dans les domaines définis par le code pénal et agit sur réquisition du procureur de la République ou sur commission rogatoire du juge d’instruction !

°°°°

On en parle « chez vous », avec deux spécialistes du sujet, le mardi 16 juin de 18h à 20h.

Accès libre via l’application Zoom, qu’il disait!

Intervenants

Thierry Colombié, économiste, spécialiste du crime organisé

Stéphanie Cherbonnier, contrôleuse générale de la police nationale et cheffe de l’office anti-stupéfiants

Le débat a été animé par Christophe Soullez, chef de l’ONDRP.

Alors qu’il était donc possible d’intervenir, VOULANT PARTICIPER, j’ai d’abord été accepté et dans la minute qui suivit, j’ai été écarté, sans pouvoir me reconnecter…

Entre spécialistes, on reste entre-soi !!!

Les ‘sachants’ ne peuvent accepter la contradiction, voire la présentation d’une approche différente!

000000

L’interception s’est déroulée à 6h30 ce lundi 9 novembre 2020. Deux individus, un montpelliérain de 36 ans et un nîmois de 28 ans ont été interpellés et sont actuellement en garde à vue.

L’intervention s’est passée sur l’autoroute A9 au niveau de La Palme dans l’Aude. Ils venaient d’Espagne. Une enquête est ouverte pour trafic de stupéfiants.

source

000000

Selon le procureur de la République de Thionville, Brice Partouche, les trafiquants avaient précipité leur départ vers la Belgique pour s’approvisionner la veille du reconfinement.

Les gendarmes de la section de recherche de Metz et de la brigade de recherche de Thionville ont interpellé trois hommes..

L’un transportait dans sa voiture 18,5 kilos d’herbes de cannabis. Et lors des perquisitions, près de 32.000 euros en liquide ont été découverts, 50 cachets d’ecstasy ainsi que trois véhicules et deux appareils de communication cryptée.

source

000000

————————————————-
France Bleuil y a 17 heures
Un trafic de drogue qui durait depuis plusieurs années à Montélimar vient d’être démantelé. Des perquisitions ont été menées dans la commune …
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Vannes. Sur un point de deal, avec drogue et argent, il dit qu’il …

Ouest-Franceil y a 16 heures
Sur un point de deal, avec drogue et argent, il dit qu’il ne trafiquait pas. Un jeune homme de 20 ans a fait l’objet d’un rappel à la loi après avoir …
À Vannes, le présumé baron de la drogue jugé le 12 novembre
Source localeLe Télégrammeil y a 16 heures

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Le vendeur présumé de drogue tente de fuir menottes au …

Ouest-Franceil y a 17 heures
Le vendeur présumé de drogue tente de fuir menottes au poignet. Jeudi 5 novembre, un homme, qui venait tout juste d’être interpellé à …

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Rennes. Incendie dans l’appartement : les pompiers …

Ouest-Franceil y a 14 heures
Incendie dans l’appartement : les pompiers découvrent armes, drogue et des milliers d’euros. Appelés samedi 31 octobre dans la soirée pour un …

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Cholet. Un petit trafiquant de drogue interpellé et condamné

Ouest-Franceil y a 15 heures
Avec la drogue, les forces de sécurité saisissent tout le matériel du petit trafiquant : sachets à fermeture, balance de précision et cutter noirci.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Mazan. Vaucluse : un homme aurait drogué sa femme pour la …

Le Dauphiné Libéréil y a 14 heures
Mazan Vaucluse : un homme aurait drogué sa femme pour la violer et la filmer. Le sexagénaire aurait contacté d’autres hommes et filmé alors …

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Seine-Maritime : il s’empresse de cacher la drogue dans son …

InfoNormandie.comil y a 13 heures
L’homme a été interpellé pour détention de drogue dans le cadre d’un contrôle mis en place sur réquisition du procureur de la République.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

La police démantèle un gros trafic de drogue à Chenôve

France Bleuil y a 18 heures
La guerre aux trafiquants de drogue se poursuit en Côte-d’Or et donne lieu à de jolies prises pour la police. Elle annonce avoir démantelé sans …
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Un trafic de drogue démantelé entre Rennes et les Côtes-d …

Ouest-France6 nov. 2020
Un trafic de drogue démantelé entre Rennes et les Côtes-d’Armor : un agent immobilier écroué. Les gendarmes de la brigade de Châtelaudren …
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Le Mans. 785 g de cocaïne dans le ventre de la « mule »

Ouest-Franceil y a 18 heures
785 g de cocaïne dans le ventre de la « mule ». Interpellé sur l’aire d’autoroute de La Ferté-Bernard le 1er novembre 2020, le Guyanais est …

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Angers. Ils transportaient 2 kg de cocaïne, les suspects libérés …

Ouest-France4 nov. 2020
Deux jeunes Guyanais interpellés vendredi 30 octobre avec le ventre rempli d’ovules de cocaïne ont été remis en liberté ce mercredi 4 novembre …
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Saint-Aybert: plus de 550 grammes de cocaïne dans son sac …

La Voix du Nord5 nov. 2020
Elle est contrôlée par les douaniers sur l’A 2 au poste de St-Aybert avec 550 g de cocaïne, enveloppés …

000000

Après une longue enquête concernant un trafic d’héroïne dans le département de la Vienne et en Charente, les gendarmes ont réussi à mettre la main sur la tête du réseau : un homme qui était déjà emprisonné et qui coordonnait les opérations depuis sa cellule de prison.

LIRE

000000

Une tentaculaire affaire conduite par les gendarmes de Marseille illustre le poids pris par la ’Ndrangheta, redoutable mafia calabraise, dans le trafic de stupéfiants sur la Côte d’Azur.

Ils doivent régler un litige sous le patronage de Domenico Magnoli. Considéré comme l’un des correspondants en France de la redoutable ‘Ndrangheta, mafia calabraise réputée la plus puissante d’Europe, il est consulté comme « juge de paix ». Deux jours plus tôt, à Arma di Taggia (Italie), une transaction portant sur 11 kg de cocaïne a manqué de dégénérer entre des Albanais et le Français Patrick Viégas, parti sans régler la marchandise estimée à 317 000 euros. Carmelo Sgro, un proche de la ‘Ndrangheta considéré comme l’intermédiaire entre les Français et les Albanais, compte sur Domenico Magnoli pour désamorcer le conflit.

Pour les enquêteurs, cette « réunion conspirative » a des airs de confirmationDepuis la saisie en juin 2018 de 20 kg d’herbe dans une voiture de location, ils entrevoient l’existence d’un réseau patronné par la mafia calabraise. L’arrestation d’une mule a mis les gendarmes sur la piste de Patrick Viégas, 32 ans. Une voiture louée au nom de sa mère escortait le convoyeur à son retour d’Espagne et le contrat de télépéage de sa femme montre qu’il s’est rendu au moins une ou deux fois par mois en Espagne ces dernières semaines. A chaque fois avec des voitures de location. En deux ans, il a dépensé plus de 30 000 euros dans une agence d’Antibes. Patrick Viégas devient un objectif prioritaire : il est suivi, filmé, écouté.

Lire l’ enquête de Timothée Boutry et Vincent Gautronneau

relire

FRANCE 🇫🇷 ITALIE 🇮🇹 (Opération Ponente Forever – Côte d’Azur et Riviera): les Magnoli dans le collimateur de la justice

000000

Environ 20 000 conteneurs sont manipulés chaque semaine dans le port du Havre.

«Sur les ports, l’automatisation est généralisée, des dizaines de milliers de conteneurs circulants chaque jour» et «la douane* est dépassée», constate Michel Gandilhon qui sans détour l’affirme: « La tâche des forces de l’ordre est très , très difficile. »

* Les services de la douane ont répondu négativement à la demande de reportage sur le port et n’ont pas répondu aux demandes d’interview.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

FRANCE 🇫🇷 (Douaniers et Pafistes): les contrôles aléatoires sont tellement rares que la sécurité est remise en cause

Pourtant des moyens existent pour contrôler et vérifier ces conteneurs.

Encore faudrait-il que la Douane s’y intéresse!

Aujourd’hui, la CELTICS ne suffit plus pour détecter les cibles potentiels.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Mais dans les faits, les moyens manquent toujours.

« On veut bien croire notre nouveau ministre qui a la volonté de lutter contre les drogues, mais il faut à tout prix qu’il mette en musique la partition qu’il nous joue », demande Frédéric Desguerres représentant Unité SGP police FO pour la région Normandie. L’antenne havraise du Service régional de police judiciaire est submergée de dossiers et ne s’intéresse quasiment exclusivement qu’à la cocaïne… Les agents manquent. « Au vu de l’importance des stupéfiants au Havre, l’antenne de la PJ mériterait d’avoir une réelle brigade de stupéfiants avec six personnes supplémentaires, pour avoir au minimum dix personnes qui ne fassent que ça et que les autres enquêteurs s’attaquent au criminel et au financier », demande le représentant syndical.

« Le combat contre ces trafics ne peut absolument pas se mener seul, reconnaissent les magistrats de la Jirs de Lille. Déjà au sein de l’Europe, nous sommes en relation sur des affaires avec Europol ou Eurojust. » Des coopérations ont lieu notamment avec le Brésil et le port de Santos, où les autorités « peuvent nous alerter en amont d’un déchargement », expliquent les magistrats de la Jirs. Toutefois, avec de nombreux pays, « la collaboration est encore à ce jour impossible. C’est compliqué par exemple de coopérer avec le Venezuela ou des pays qui n’ont pas de fichiers ADN ».

À cette coopération pénale délicate, vient s’ajouter la complexité du contexte de libre-échange où environ 20 000 conteneurs sont manipulés chaque semaine dans le port du Havre. «Sur les ports, l’automatisation est généralisée, des dizaines de milliers de conteneurs circulants chaque jour» et «la douane est dépassée», constate Michel Gandilhon qui sans détour l’affirme: « La tâche des forces de l’ordre est très , très difficile. »

Lire toute l’enquête

 

000000

Saisie de 67kg d’herbe de cannabis lors d’un #gofast +31 kilos de cocaïne lors d’une perquisition chez l’un des principaux trafiquants !

Un travail commun des #gendarmes des SR #Versailles, #Lyon et #Marseille, avec appui du #GIGN.

Source par twitter

000000

 

Le gratin des forces de l’ordre de Lyon et du Rhône était réuni ce mardi matin à l’hôtel de police de la rue Marius Berliet, dans le 8e arrondissement de Lyon.

Une rencontre entre douaniers, policiers et gendarmes pour entériner le lancement de la CROSS, une cellule de renseignements opérationnel sur les stupéfiants. Une plateforme mise en place depuis déjà deux ans dans le Rhône, qui permet un meilleur partage des informations sur les trafics de drogues entre les services de police.

lire

000000

Image issue d'un article pour la recherche "drogue" (source : France Culture)

Lutte contre la drogue : le « tout-répressif » est-il efficace?

France Cultureil y a 10 heures
Marie Jauffret-Roustide : « La guerre à la drogue a été inventée par Nixon dans les années 1960, elle considère que la prohibition des drogues …
——————————————————————————————

Image issue d'un article pour la recherche "drogue" (source : La Gazette de la Défense)

Courbevoie – Plus de 900 000 euros saisis chez des …

La Gazette de la Défenseil y a 6 heures
Parmi ces suspects : la nourrice, qui stockait la drogue chez lui dans la rue Henri Regnault. Les trois autres auraient, quant à eux, servi à …
——————————————————————————————

Image issue d'un article pour la recherche "drogue" (source : actu.fr)

Seine-Saint-Denis. Drogue, panne d’ascenseur : à Saint-Oue 

actu.fril y a 9 heures
Drogue, panne d’ascenseur : à Saint-Ouen, la cité Charles-Schmidt se sent abandonnée. Lundi 12 octobre 2020, l’Amicale des habitants de la …
——————————————————————————————

A Marseille, deux jeunes filles blessées lors d’une fusillade …

Le Mondeil y a 4 heures
Deux jeunes filles prises sous le feu d’une fusillade à un point de vente de drogue : Marseille a vécu, dimanche 11 octobre, un drame qui …
Marseille : blessée près d’un « point de drogue », une femme est …
RTL.fr12 oct. 2020

——————————————————————————————

Trafic de drogue : à Vannes, des habitants démunis face à l …

LCIil y a 18 heures
À Vannes, comme dans beaucoup de villes moyennes, le trafic de drogue prospère dans certains quartiers. Les habitants n’y vivent plus …
——————————————————————————————

Travail au noir, prostitution, drogue… l’énorme poids de l …

Capital.fril y a 4 heures

… en hausse de 1,8% en raison de l’augmentation du trafic de drogue. Celui-ci générait 14,7 milliards d’euros, et la prostitution 4 milliards.
——————————————————————————————
——————————————————————————————

Phébé – Pourquoi le trafic de drogue ne date pas d’hier

Le Pointil y a 4 heures
Selon l’historien Benjamin Breen, dès le XVIIe siècle, l’expansion européenne a créé les conditions pour le commerce de drogues.
——————————————————————————————

Sécurité | Société. Drogue, radicalisation, sexisme : les …

Le Républicain Lorrainil y a 18 heures
Sécurité | Société Drogue, radicalisation, sexisme : les chiffres de la délinquance. Les ministres Gérald Darmanin et Marlène Schiappa ont donné …
——————————————————————————————

Six prévenus enfin jugés pour un trafic de cigarettes et de …

ladepeche.fril y a 11 heures
… témoins d’une transaction de drogue, décident d’intervenir et interpellent un Carcassonnais alors âgé de 23 ans. Six grammes de cocaïne, …
——————————————————————————————

Image issue d'un article pour la recherche "cocaïne" (source : ladepeche.fr)

Deux jeunes de 20 ans et 13 ans interpellés en possession de …

ladepeche.fril y a 2 heures
Un sachet de 100 grammes de cocaïne, 140 doses de 0,5 gramme de cocaïne, 3 balances électroniques, des gants, le nécessaire de …
——————————————————————————————

Image issue d'un article pour la recherche "cocaïne" (source : La Voix du Nord)

Lille: de l’héroïne, de la cocaïne et 6 000 euros saisis à Moulins

La Voix du Nordil y a 22 heures
Lille: de l’héroïne, de la cocaïne et 6 000 euros saisis à Moulins. Le 6 octobre, trois guetteurs et deux dealers présumés ont été interpellés dans …
——————————————————————————————

Image issue d'un article pour la recherche "cocaïne" (source : Le Télégramme)

Tribunal : un mois ferme pour 3,9 g de cocaïne

Le Télégrammeil y a 19 heures
À proximité, les policiers retrouvent une boulette de 3,9 g de cocaïne emballée dans du film étirable. Il est interpellé et placé en détention …
——————————————————————————————

Alex : deux personnes interpellées pour vente d’héroïne et de …

Le Messager13 oct. 2020
Les deux individus ont été placés en garde à vue, qui pourrait être prolongée selon les découvertes des gendarmes. Les deux personnes …

000000

Une nouvelle arme de lutte contre les trafiquants de drogue, le partage d’informations

Le  préfet Didier  Lauga a dévoilé l’entité devant voir le jour à Nîmes au groupement de gendarmerie du Gard mais qui rassemblera tous les acteurs de la lutte contre le narcobanditisme : SRPJ, section de recherches, Sûreté départementale (DDSP), Douanes et police aux frontières.  

Analyser, partager, exploiter le renseignement en matière de trafic de stupéfiants.

C’est sous ce triptyque que les services de l’État ont présenté ce mardi 13 octobre, un nouveau dispositif pour lutter plus efficacement contre les trafiquants de stupéfiants. Le  préfet Didier  Lauga a dévoilé l’entité devant voir le jour à Nîmes au groupement de gendarmerie du Gard mais qui rassemblera tous les acteurs de la lutte contre le narcobanditisme : SRPJ, section de recherches, Sûreté départementale (DDSP), Douanes et police aux frontières.

source

000000

La lutte contre la drogue est l’une des batailles du gouvernement français. Cannabis, cocaïne, ecstasy…

Le trafic a explosé ces dernières années. Depuis début septembre, la police est donc autorisée à délivrer des amendes aux consommateurs de stupéfiants dans tout l’Hexagone. Une sanction rapide, qui évite la procédure judiciaire. Mais cette approche a ses limites. À Paris notamment, le crack est l’une des drogues qui cause le plus de soucis à la municipalité. Ce dérivé de cocaïne est extrêmement addictif. Nous en discuterons avec Claire Andrieux, auteure de « La Guerre de l’Ombre ».

000000

Désormais, pour traquer les dealers de drogue les forces de l’ordre passent par les réseaux sociaux.

Le mercredi 30 septembre 2020, les policiers de Tarbes ont réussi à démanteler un vaste réseau de dealers qui utilisaient Snapchat pour vendre leur drogue.

Grâce à une surveillance de la BAC, le Jour de la Circonscription de sécurité publique (CSP), les forces de l’ordre ont pu remonter jusqu’au Airbnb qu’ils louaient pour écouler la marchandise qu’ils vendaient sur le célèbre réseau social.

Lire

0000

Le travail policier devait se consacrer davantage à la lutte contre le trafic de stupéfiant… En réalité seuls les consommateurs sont visés!

———————————————————————————————–

Premier bilan sur l’amende cannabis après un mois de généralisation sur le territoire français

A contrario de l’objectif prétendu de l’amende, les chiffres de septembre 2020 montrent que l’activité policière s’est davantage concentrée sur les consommateurs de stupéfiants.

Plus de 6000 amendes ont ainsi été établies pour usage de stupéfiants sur la voie publique en France en septembre 2020 selon les chiffres communiqués au Figaro, soit 200 amendes par jour sur tout le territoire français..

Les conditions de délivrance de l’amende restent toutefois encore floues

Les critères d’origine stipulaient uniquement la possession ou la consommation sur la voie publique. Certains départements ont toutefois procédé à des tests salivaires sur des passagers de voiture, des cyclistes et des piétons, et sanctionné en cas de test positif, un détournement manifeste de la procédure. Egalement, des autocultivateurs ont écopé d’une amende pour leur culture personnelle à leur domicile, là encore avec un certain scepticisme quant à la légalité du procédé, le contrevenant s’étant probablement vu proposer le paiement de l’amende ou une poursuite en correctionnelle pour trafic.

Dernier flou artistique, les quantités limites auxquelles s’applique l’amende dépendent à la fois des régions et des services qui interpellent (police versus gendarmerie).

Certains syndicats de police réclament une harmonisation, qui serait bienvenue au regard de l’égalité des citoyens devant la loi.

source et plus

 

000000

 

Au cours du mois de juillet 2020, les gendarmes de MATOURY ont recueillis des éléments relatifs à un trafic de stupéfiants d’envergure, transitant par la Guyane.

Les premiers éléments d’enquête ont permis de vérifier le sérieux des éléments réunis, justifiant l’ouverture d’une enquête judiciaire, rapidement pilotée par le parquet de la JIRS de Fort-de-France. A l’issue d’une enquête préliminaire d’un mois, une information judiciaire a été confiée à un magistrat instructeur spécialisé.

Les investigations, menées conjointement par l’OFAST Antilles-Guyane et la gendarmerie en Guyane, ont permis aux enquêteurs de détecter fin septembre un départ imminent de cocaïne. Le 1er octobre 2020, dans la soirée, une opération de police judiciaire a été lancée. Elle a mobilisé une cinquantaine de gendarmes de Guyane, ainsi qu’une dizaine d’enquêteurs de l’OFAST.

594 kilogrammes de cocaïne, conditionnés en 18 sacs en toile, accompagnés d’un plomb de fermeture de container ont été découverts par les forces de l’ordre.

La marchandise a été trouvée dans un véhicule Citroën BERLINGO, aux abords du port de Dégrad des Cannes à REMIRE-MONTJOLY (Guyane). Le conducteur dudit véhicule ainsi que les occupants d’un second véhicule qui se trouvait à proximité immédiate, ont été interpellés. Un quatrième individu, mis en cause par les éléments de l’enquête, a également été interpellé à l’intérieur du port. Tous quatre ont été placés en garde à vue.

Âgés entre 26 et 56 ans, trois des personnes interpellées sont nés en Guyane, le dernier étant Haïtien. L’un d’eux était établi au Suriname, tandis que les trois autres demeuraient en Guyane, à Matoury et Cayenne. Deux d’entre eux déclaraient ne pas avoir de profession, l’un se déclarait comme étant orpailleur et négociateur en bois au Suriname, tandis que le dernier était employé dans une entreprise de transport maritime et manutention portuaire œuvrant sur le port de REMIRE-MONTJOLY.

source et plus

000000

Quatre suspects ont été amenés sous bonne escorte au palais de justice du Larivot, à Matoury. Ils ont été incarcérés hier soir à la prison de Rémire-Montjoly. Ils seront transférés en Martinique.

000000