FRANCE 🇫🇷: les réseaux sociaux ont pris la place du « darkweb »

Aujourd’hui, les réseaux dits sociaux se sont substitués au ‘DARKWEB’.

Sur Twitter, chaque jour des milliers de propositions commerciales criminelles pour fournir des armes, des faux papiers, de la fausse monnaie, des stups et des offres pédocriminelles inimaginables.

Seule réponse des autorités : le signalement !

Il serait grand temps que les sites modèrent eux mêmes ces parutions. Nos décideurs politiques peuvent l’exiger. On l’a constaté avec la vente de poupées sexuelles sur Amazon.

Aujourd’hui, les poupées sont interdites sur Amazon, mais de très jeunes enfants continuent d’être proposés… sur Twitter!

Il semblerait que nos chères régaliennes soient en grande difficulté pour faire supprimer des milliers de propositions commerciales de pédocriminalité, d’armes, de stups, de fausses monnaies, de faux papiers…

LIRE PLUS

0000

STUPS: la pervitine, cette drogue dévastatrice qui revient en Europe 

La pervitine, un dérivé de la métamphétamine très connu pour avoir été la « drogue de combat » de l’armée allemande pendant la Seconde Guerre mondiale, revient en Europe. Fabriquée avec les moyens du bord, elle fauche la jeunesse et les classes sociales déclassées en Moldavie, Ukraine, République Tchèque ou encore Pologne. Avec l’accroissement de la paupérisation des pays de la vieille Europe, qui conduit les drogués à rechercher des stupéfiants faciles à fabriquer soi-même et peu chers, mais aussi le darkweb qui permet à n’importe qui de se procurer de la drogue fabriquée à l’autre bout du monde, le développement de sa consommation en Europe a été fulgurant.
Lire:

http://www.breizh-info.com/2016/11/18/53289/pervitine-drogue-devastatrice-revient-europe

00000000000000000000000000000000

DARKNET: vendeurs de drogue et d’armes arrêtés

SpyEye botnetPosted On 19 Avr 2016

Business du Darknet – Un homme de 31 ans, qui passait par une boutique vedette du blackmarket pour vendre de la drogue, vient d’être arrêté à Vienne par la Bundeskriminalamt. Même chanson, en Allemagne pour un vendeur d’armes à feu.

Le blackmarket, des boutiques ou il est possible de croiser des vendeurs/acheteurs d’armes à feu, de contrefaçons de papier, de places de cinéma pour quelques euros… mais aussi de drogue.

Un homme de 31 ans originaire de Vienne avait été arrêté par les « amis du petit déjeuner » de la Bundeskriminalamt, la police Autrichienne, en octobre 2015. Connu sous le pseudonyme du vendeur ShanSa, son arrestation vient tout juste d’être révélée (Très certainement en raison d’une infiltration locale par les autorités, NDR). On vient d’apprendre que lors de son arrestation, 2,8 kg d’amphétamine et un kilogramme d’ecstasy avaient été saisis. Lors de l’enquête, il a été découvert que 182 ventes de drogue, sur cinq mois, avaient été orchestrées en Europe, aux États-Unis, en Australie, en Inde et en Autriche. 15.000 euros de chiffre d’affaires, en Bitcoins.

En savoir plus sur http://www.zataz.com/business-du-darknet/#yFM2of9PQx3ykYdw.99

http://www.zataz.com/business-du-darknet/#axzz46iBITU3l

00000000000000000000000