EUROPE đŸ‡ȘđŸ‡ș (Drogues) : croissance et ruissellement

C’est ‘Le Monde’ qui nous rapporte que l’analyse des eaux usĂ©es de vingt-cinq pays rĂ©vĂšle une augmentation de la prĂ©sence de cannabis, cocaĂŻne, amphĂ©tamines et mĂ©thamphĂ©tamines, dĂ©voile un rapport , publiĂ© mardi 14 juin, de l’Observatoire europĂ©en des drogues et des toxicomanies. Seule l’ecstasy et son principe actif, la MDMA, ont diminuĂ©.

L’analyse des eaux usĂ©es de 75 villes de 25 pays – 23 de l’Union europĂ©enne (UE), Turquie et NorvĂšge – a ainsi rĂ©vĂ©lĂ© « une augmentation globale des dĂ©tections Â» de cannabis, cocaĂŻne, d’amphĂ©tamines et de mĂ©thamphĂ©tamines. L’ecstasy (et son principe actif, la MDMA) est la seule drogue « pour laquelle les rĂ©sidus ont diminuĂ© dans la majoritĂ© des villes Ă©tudiĂ©es Â», peut-ĂȘtre car les boĂźtes de nuit de nombreux pays Ă©taient toujours fermĂ©es au printemps 2021 lorsque cette vaste Ă©tude a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©e.

Le cannabis reste, de loin, la substance la plus consommĂ©e, « plus de 22 millions d’adultes europĂ©ens ayant dĂ©claré » en avoir pris en 2021, selon le rapport. Suivent la cocaĂŻne, avec 3,5 millions de consommateurs dĂ©clarĂ©s ; la MDMA-ecstasy, avec 2,6 millions, et les amphĂ©tamines et ses 2 millions de consommateurs.

D’une maniĂšre gĂ©nĂ©rale, « les drogues classiques n’ont jamais Ă©tĂ© aussi accessibles et de nouvelles substances fortement dosĂ©es continuent d’apparaĂźtre », s’alarme le rapport. « Presque tout ce qui a un potentiel psychoactif risque aujourd’hui d’apparaĂźtre sur le marché », dĂ©veloppe l’Observatoire. En 2021, cinquante-deux nouvelles drogues ont « étĂ© signalĂ©es pour la premiĂšre fois », dont « 15 nouveaux cannabinoĂŻdes de synthĂšse ».

000000