Articles Tagués ‘ghostofmomo’

Le cas « spécial » de Tropic Air

Belize a fort peu d’avions natifs, aujourd’hui encore. Ces sont essentiellement des petits Cessna (172P, 182S, 206, 206H, 208B) ou un dernier Britten Norman de Maya Island Air (V3-HGE, ancien G-BGFW, XC-GRO, C-FOKH HC-BTX et N103NE ), comme celui ici de Tropic Air, il y a quelques décennies maintenant. L’un des premiers avions aperçu était un hydravion amené en 1957 par John Grief. Sr. Ancien pilote de guerre tombé amoureux d’une bélizienne lettrée (la première diplômée d’une grande école là-bas), Celi Nuñez, il avait décidé de s’y installer et tous deux d’y bâtir un hôtel à San Pedro, inauguré en 1964, et pourquoi pas à côté une piste d’atterrissage (ici à droite), qu’il ont défriché ensemble à la main avec quelques Sanpedranos locaux munis de machettes et de pelles.

Le petit « aéroport » sera inauguré en 1969, en portante nom de « Central American Transport« ..ici la piste en 1969.


L’affaire de l’Antonov resté collé dans la boue

Le 29 août 2003, les béliziens n’en reviennent pas : un gros avion est venu les visiter la nuit, mais il semble s’être trompé de piste d’atterrissage et n’a pas réussi à redécoller : il est resté collé dans la boue, sur une piste fort étroite (2) !!! Son train gauche a raclé toute l’herbe, la voie n’étant visiblement pas assez large pour ce gros engin !

Mauvais calcul ou mauvais renseignement des trafiquants ?

C’est en effet un Antonov 26, pas moins, qui s’était posé sur une piste de fortune, près de Blue Creek dans l’Orange Walk District avec à bord de la drogue, selon la police locale qui le retrouvera pourtant vide…

LIRE la suite

°°°°°°

(1) lié par ses origines dira-t-on, au Hezbollah (extrait de Wikipedia : « Le nom d’El Aissami apparaît dans l’affaire des faux passeports vénézuéliens révélée en février 2017 par CNN en español : l’Irak a révélé que l’ambassade aurait distribué de faux passeports vénézuéliens à des citoyens syriens, dont une partie seraient des combattants du Hezbollah irakien. D’après le lanceur d’alerte, des passeports et visas étaient distribués par des employés de l’ambassade, en l’échange de fortes sommes d’argent. Les passeports octroyés permettent d’entrer sans visa dans un grand nombre de pays occidentaux, incluant l’Espace Schengen. Après avoir tenté d’alerter la Chancellerie sans succès, le lanceur d’alerte s’est tourné vers le FBI et la chaîne de télévision CNN. Les journalistes de CNN ont obtenu un rapport émis par les services secrets américains qui estime à 173 le nombre de passeports émis de façon frauduleuse dans cette affaire. Le rapport désigne Tareck El Aissami, alors ministre de l’Intérieur et responsable des services d’immigration, comme le donneur d’ordre. À la suite de ces révélations, le gouvernement vénézuélien accuse CNN de « propagande de guerre » et suspend l’autorisation de diffusion de la chaine pour une durée indéterminée ».

000000