ÉTATS-UNIS 🇺🇸 (Justice) : arrestation le 15 octobre 2020 et libération spectaculaire le 17 novembre 2020

Salvador Cienfuegos Zepeda, membre du cabinet de l’ancien président Enrique Peña Nieto (2012-2018), faisait face à quatre chefs d’accusation pour responsabilité présumée dans le crime de trafic de drogue et de blanchiment d’argent.

Salvador Cienfuegos Zepeda faisait en fait l’objet d’investigations américaines, nommées « opération Padrino  » par la DEA depuis les années 2010.

Un mois après avoir été arrêté par la DEA, le général mexicain Salvador Cienfuegos a été rendu à son pays sans aucune charge retenue aux États-Unis

Les États-Unis ont abandonné leurs poursuites envers Cienfuegos le 17 novembre 2020 et l’extradent alors vers le Mexique

‘Une justice pour les aigles et une pour les pigeons’, ça se confirme chaque jour davantage!

000000

USA 🇺🇸 (DEA) : Most Wanted Fugitives and Spectacular Release

Caro-Quintero, Rafael

Rafael Caro-Quintero

Wanted for the following alleged federal violations: KIDNAPPING AND MURDER OF A FEDERAL AGENTviolent crimes in aid of racketeeringaiding and abettingaccessory after the fact. Also wanted for: possession with intent to distribute marijuana and cocainemurdercontinuing criminal enterprise.
°°°°
Zambada Garcia, Ismael

Ismael Zambada Garcia

Wanted for the following alleged federal violations: The following alleged Federal Drug Violations: 1) 18 USC Sec 1962 (d) RICO Conspiracy; 2) 21 USC 846 and 841 (a)(1) Conspiracy to Possess Controlled Substanceover 5 kilograms of cocaine and over 1000 kilograms of marijuana; 3) 21 USC 963952(a) & 960(a)(b)(1)(B)&(G) Conspiracy to import a controlled substanceover 5 kilograms of cocaineand over 1000 kilograms of marijuana; 4)18 USC 1956 Conspiracy to launder money instruments; 5)18 USC 2 & 924(o) Conspiracy to possess firearms in furtherance of drug trafficking crimes and aid and abet; 6 thru 10) 18 USC 2 & 1959(a)(1)&(5) Violent Crimes in aid of racketeering activityand aid and abet; 11) 21 USC 848 (e)(1)(A) Murder while engaging in or working in furtherance of a continuing criminal enterprise or drug trafficking; 12) 21 USC 848(b)(1) and (2)(A) Engaging in a continuing criminal enterprise in furtherance of drug trafficking; 13) 18 USC 956 Conspiracy to kill in a foreign country; and (14) 18 USC 2 & 1201 Kidnaping and aid and abet.
°°°°
Kenny Jing Ang

Kenny Jing Ang Chen

Wanted for the following alleged federal violations: Conspiracy to Distribute Heroin, 21 USC 846;Aid & Abet Distribution of Heroin, 841(a)(1) and 18 USC 2;Aid & Abet Carrying of Firearm During Drug Trafficking, 18 USC 924(c)(1);Use of Minors in Drug Trafficking, 21 USC 861(a)(1).
°°°°
Dario Antonio Usuga David

Dario Antonio Usuga David

Wanted for the following alleged federal violations: UNKWN
°°°°
NEMESIO OSEGUERA-CERVANTES

Nemesio Oseguera-Cervantes

Wanted for the following alleged federal violations: 21 USC 84621 USC 96321 USC 95921 USC 84121 USC 924
°°°°
Julio Alex Diaz

Julio Alex Diaz

Wanted for the following alleged federal violations: 21 USC 846 Conspiracy to Possess with Intent to Distribute heroin, fentanyl, and cocaine.
°°°°
Rommel Pascua Cipriano

Rommel Pascua Cipriano

Wanted for the following alleged federal violations: Distribution
°°°°
Jesus Alfredo Guzman-Salazar

Jesus Alfredo Guzman-Salazar

Wanted for the following alleged federal violations: Conspiracy to Possess with Intent to Distribute Controlled Substance; Attempt/Conspiracy-Controlled Substance-Import/Export with Intent to Distribute

000000

 

ARRESTATION

et

LIBERATION SPECTACULAIRE

ÉTATS-UNIS (Justice): le général Salvador Cienfuegos Zepeda a été transféré dans une prison new-yorkaise

La libération sous caution refusée en raison du risque réel de fuite, le membre du cabinet de l’ancien président Enrique Peña Nieto (2012-2018) fait face à quatre chefs d’accusation pour responsabilité présumée dans le crime de trafic de drogue et de blanchiment d’argent.

USA 🇺🇸: le général mexicain Cienfuegos va rentrer au pays sans aucune charge retenue aux Etats-Unis

Un mois après avoir été arrêté par les services US de lutte contre le narcortafic, le général mexicain Cienfuegos va être rendu à son pays sans aucune charge retenue aux Etats-Unis.

LIRE PLUS

‘Une justice pour les aigles et une pour les pigeons’, ça se confirme chaque jour davantage!

 

000000

 

 

CARAÏBES (canal de la Dominique): travail de douaniers pour La frégate Ventôse

Image illustrative de l'article Ventôse (frégate)

La frégate de surveillance des Forces Armées aux Antilles a intercepté un go-fast au large du canal de la Dominique, avec une vingtaine de kilos d’herbe de cannabis et trois présumés trafiquants.

******

Communiqué de la préfecture de la Martinique, 26/05/15

26/05/2015

Narcotrafic : Nouvelle interception pour le Ventôse
© MARINE NATIONALE

Le 24 mai 2015 au matin, la frégate de surveillance Ventôse est intervenue au large du canal de la Dominique pour intercepter un Go Fast se dirigeant vers la Guadeloupe. Ce Go Fast, suspecté de trafic de stupéfiants, avait été reporté aux autorités françaises par l’OCRTIS via la NCA (National Crime Agency).

Avec le concours de l’agence interministérielle de lutte contre le narcotrafic aux USA – la Joint Inter Agency Task Force – South (JIATF-S) et de son avion de patrouille maritime C130, la frégate Ventôse a pu localiser et intervenir sur le Go Fast après son rendez-vous avec un bâtiment de pêche. Lors de la poursuite du Go Fast, effectuée par l’hélicoptère embarqué Panther de la flottille 36F, le rejet à la mer d’un ballot de drogue a pu être observé. L’équipe de visite du Ventôse l’a immédiatement récupéré avant de monter à bord du Go Fast.

Après accord du procureur de la République de Fort-de-France, le Go Fast a été remis aux garde-côtes Dominiquais. Les 3 présumés narcotrafiquants ont quant-à-eux été placés en garde à vue par l’OCRTIS dans le cadre de l’enquête judiciaire sous l’autorité du procureur de la République. La vingtaine de kilos de Marijuana a également été remise à l’OCRTIS, pour destruction.

Agissant dans le cadre de l’Action de l’État en mer, la Marine française aux Antilles opère régulièrement de manière coordonnée avec les autres administrations françaises ainsi que ses partenaires étrangers de la Caraïbe, pour réprimer les trafics de drogue en haute mer. Ces opérations sont placées sous l’autorité de Fabrice Rigoulet-Roze, préfet de la Martinique, délégué du gouvernement pour l’action de l’État en mer aux Antilles et conduites par le contre-amiral Georges Bosselut, commandant supérieur des forces armées aux Antilles depuis le centre opérationnel interarmées implanté à Fort-de-France.

Cette opération illustre l’excellente coopération avec les partenaires régionaux ainsi que l’efficacité de l’action interministérielle menée par la France pour lutter contre le trafic de produits stupéfiants en zone Antilles-Guyane.

Cette opération porte le bilan de cette année 2015 à plus de 5,2 tonnes de drogue interceptées en mer par l’action conjointe des services de l’État français dans la zone Antilles-Guyane.

0000000000000000000000000000000000

GUADELOUPE: les agents de l’OCTRIS serrent six trafiquants de cocaine en flag!

  • Par Joseph Nodin
  • Publié le 08/12/2014 | 15:12, mis à jour le 08/12/2014 | 15:12

Les agents de l’OCTRIS,et une section spéciale de la police viennent de démanteler un réseau de trafic de cocaïne en Guadeloupe, apprend-t-on ce lundi de source policière.

Depuis mars 2014, les spécialistes de la lutte anti-drogue de la région, surveillaient les agissements d’une équipe de trafiquants de la Dominique et de la Guadeloupe. Dans la nuit du 2 au 3 décembre dernier, les agents de l’OCTRIS , appuyés par les hommes de la Direction  Interrégionale de la Police Judiciaire passent à l’action sur une plage du Gosier (Guadeloupe) et arrêtent de 6 personnes, en pleine « livraison ».

Sur place, les agents saisissent 11 kilos de cocaïne et trois pistolets automatiques de 9mm. Placées en garde à vue puis présentées à un juge, 5 des 6 personnes ont été écrouées en fin de semaine dernière, au centre pénitentiaire de Baie-Mahault. Parmi elles, des hommes de 27 à 36 ans, 5 originaires de l’île de la Dominique et 1 guadeloupéen. Les enquêteurs savourent ce succès car ils indiquent avoir arrêté notamment un vendeur de crack qui alimentait la Guadeloupe.

http://martinique.la1ere.fr/2014/12/08/six-trafiquants-de-cocaine-arretes-en-flagrant-delit-213284.html

0000000000000000000000000000000000000

Cocaïne en Guadeloupe : un voilier dissimulait près de 20 kg

La cocaïne est au cœur de deux actualités et l’une se déroule en Guadeloupe où une impressionnante quantité de cette drogue a été retrouvée.

Photo d'illustration de cocaïne

Photo d’illustration de cocaïne

Dans la matinée de mardi en Guadeloupe, 21.7 kg de cocaïne ont été retrouvés dans les puits de rangement utilisés pour l’ancre de ce voilier.

Ce dernier était situé dans une île indépendante au sud de la Martinique. Placé sous surveillance, le bateau qui avait un pavillon britannique a été stoppé grâce à l’intervention d’un avion qui suivait sa progression. Pour trouver cette impressionnante quantité, les douaniers ont tout de même mis près de 12 heures.

Il faut noter que la cocaïne est l’une des drogues largement plébiscitées par certains milieux.

Le propriétaire du voilier transportait de la cocaïne
La cocaïne s’invite dans tous les secteurs et notamment celui du poker comme le mentionne une précision de Nice Matin. En effet, un trafic de drogue a été démantelé dans le sud de la France et plus précisément à…..

lire: http://sixactualites.fr/cocaine-en-guadeloupe-voilier-dissimulait-pres-20-kg-drogue/6383/

OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO

Narcotrafic: les agents de la DNRED interpellent 2 trafiquants avec 110 kilos de cocaïne

The international informant

conteneurDeux trafiquants ont été interpellés au Havre par la Direction nationale du renseignement et des Enquêtes douanières (DNRED).

Cette affaire est l’aboutissement d’un long travail d’enquête et de surveillance mené par les agents de la DNRED. Depuis plusieurs semaines, en liaison avec la juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Fort de France, ils avaient identifié des individus qui s’apprêtaient à acheminer une importante quantité de cocaïne vers la métropole. Une fois la marchandise localisée, une surveillance constante et discrète du chargement a alors été mise en place par les douaniers afin d’interpeller les destinataires de la drogue.
Deux trafiquants ont été interpellés au Havre alors qu’ils tentaient de récupérer la marchandise. La cocaïne était dissimulée dans une voiture elle-même acheminée par conteneur. Des investigations complémentaires sont actuellement menées aux Antilles.

saisie-110-kg-cocaine-havre-dnred

La JIRS de Lille a confié les suites judiciaires de cette enquête à l’OCRTIS.

En 2013, la douane française a…

Voir l’article original 21 mots de plus